Avatar de l’utilisateur
par Athelas
Diplômé PH
#44641
Pour commencer une note clinique abrégée, pas facile.

"Entire loss of consciousness; sees persons who are not, and have not been present; loss of sight and hearing"

en français :
"Perte totale de conscience; voit des personnes qui ne sont, et n'ont pas été présentes; perte de la vue et de l'ouïe."


Image
Avatar de l’utilisateur
par Athelas
Diplômé PH
#44675
Ici l’état mental, comme souvent dans ce médicament, est caractéristique. Le cerveau déconnecté de ses récepteurs n’est plus connecté à rien, il n’y a plus aucune perception somatique, tout est émoussé voire suspendu. On dit que le sensorium est obnubilé. L’activité cérébrale fabrique en toute autonomie ses propres illusions combinées ensuite à du délire une fois réveillé.

Et la solution est… Hyoscyamus, au coude à coude avec Opium.

Ce n’était pas facile d’autant que la note clinique est tronquée. Seul l’essentiel a été retenu.

“Entire loss of consciousness and of functions of organs of sense; does not recognize relatives or friends; illusions of imagination and senses; delirium continued while awake; sees persons who are not and have not been present; indistinct and muttering loquacity; muttering with picking of bedclothes; inability to think, thoughts cannot be directed or controlled; constant staring at surrounding objects, with apparent entire self-forgetfullness.”

Il s’agit d’un cas de fièvre typhoïde extrait de Hering, avec stupeur, qui fait discuter Opium, puis délire, où Stram. est incontournable. La « maladie entière a métastasé sur les organes cérébraux » (Tyler)

FIEVRE / PROLONGÉE, typhus, typhoïde / stupeur complète
hell, hyos, lyc, op, ph-ac, stram

Op. présenterait davantage de signes respiratoires, une face rouge plus sombre et gonflée, des sueurs chaudes.
Nash prévient qu’il peut être très difficile de choisir entre Hyos. et Op !

FIEVRE / PROLONGÉE, typhus, typhoïde / cérébrale, forme (délire, agitation, etc.)
apis, arn, bapt, bry, canth, cic, gels, hyos, lach, lyc, nux-m, op, ph-ac, phos, rhus-t, stram, verat, verat-v

Stram. présenterait un degré d’agitation plus marqué et plus constant, et sans doute plus de violence.

Or, notez l’alternance d’état du malade, qui passe de l’immobilité probable à l’activité comique des mains, de l’absence de réaction à l’excitabilité marquée vis à vis de son environnement, du mutisme à la loquacité, et encore de la difficulté à penser à l’errance des idées.

Hyos. pourra donc tout aussi bien convenir au délire qu’à l’état contraire caractérisé par l’hébétude, voire la stupeur complète, le fameux « tuphos » qui se rencontre dans les formes graves de fièvre typhoïde et le typhus.

Dans les formes avec symptômes physiques il fera face aux saccades et soubresauts musculaires et surtout aux mictions involontaires. Le regard fixe ou l’air absent, parfois stupide est fréquemment rencontré, à l’opposé l’expression du visage pourra être sardonique.

La typhoïde tuerait encore de nos jours plus de 200 000 personnes chaque année.
http://www.who.int/immunization/diseases/typhoid/en/


Pour les friands de rubriques qui ont cherché à s’aider du répertoire voici celles en rapport au cas qui y ont été intégrées :

En premier lieu :

PSYCHISME / INCONSCIENCE / mentale, sidération du système nerveux somatique (voir Automatismes)
con, cycl, hell, hyos, laur, nux-m, oena, op, ph-ac, phos, sabad, sec, stram

menait directement à 2 candidats Hyos et son concurrent direct l'engourdi Nux-m.
Rappelez vous que Nux-m. présente une sécheresse extraordinaire des muqueuses, bouche, langue et palais, lèvres, muqueuse nasale et yeux.

Et vérifier avec les rubriques illusions hallucinations, personnes absentes

Les rubriques suivantes étaient de peu d'utilité :

GENERALITES / PARALYSIE (Voir Membres-Paralysie) / organes, des
absin, acon, agar, agn, alum, am-c, am-m, ambr, anac, ant-c, ant-t, arn, ars, asaf, asar, aur, bar-c, bell, bism, bor, bov, bry, calc, camph, cann-s, canth, caps, carb-ac, carb-an, carb-s, carb-v, caust, cham, chel, chin, cic, cocc, colch, coloc, con, croc, cupr, cycl, dig, dros, dulc, euphr, gels, graph, hell, hep, hydr-ac, hyos, ign, iod, ip, kali-br, kali-c, kreos, lach, laur, led, lyc, mag-c, mag-m, mang, meny, merc, mez, mur-ac, nat-c, nat-m, nit-ac, nux-m, nux-v, olnd, op, par, petr, ph-ac, phos, plb, puls, rheum, rhod, rhus-t, ruta, sabad, sabin, sars, sec, seneg, sep, sil, spig, spong, squil, stann, staph, stram, stront, sul-ac, sulph, thuj, verat, verb, zinc

PSYCHISME / SENS / disparition des
anac, ant-t, ars, asar, bell, bor, bov, bry, bufo, calc, camph, cann-s, canth, carb-an, carb-o, cham, chel, cic, coff, croc, crot-h, cupr, glon, graph, hep, hyos, kali-c, kreos, lach, laur, merc, mez, mosch, nit-ac, nux-m, nux-v, puls, ran-b, rhod, stann, staph, stram

On retrouve Hyos au 3° à cécité / suspension de la vision.
Avatar de l’utilisateur
par Athelas
Diplômé PH
#44676
Suite à une fausse manip de ma part j'ai dû copier une image du sondage (conservé sur une autre page ouverte sur mon ordinateur cet APM) qui avait disparu !
Or il semble que tous les navigateurs ne l’affichent pas correctement, dont Chrome.
Je suis désolé.
Je vous donne donc la solution plus tôt et le lien vers l'image au cas où.

http://grab.by/OMce
par annick
-
#44679
Athelas,
Je suis étonnée par le choix de la rubrique : Inconscience avec sidération du système somatique

Déf Wikipedia : Le système nerveux somatique est la partie du système nerveux périphérique associée au contrôle volontaire des mouvements du corps via l'action des muscles squelettiques, et à la perception des stimuli externes via des récepteurs spécifiques. Le système nerveux somatique est ainsi constitué de fibres efférentes qui sont responsables de la contraction musculaire, et de fibres afférentes recevant des informations venant de l'extérieur.
Il ne concerne pas les organes des sens

Quel élément aurait pu nous orienter dans ta note clinique ?
Avatar de l’utilisateur
par Athelas
Diplômé PH
#44684
Salut,

La définition Wikipedia est correcte, pourquoi exclues tu la perception par les organes sensoriels des "informations venant de l'extérieur" ? Tu ne peux pas les intégrer au système nerveux autonome (qui gère les infos venant de l'intérieur ). Autrement où la classes tu? Regarde encore et tu verras que c'est bien classé dedans.

l'intitulé de la rubrique en anglais : "unconsciousness, mental insensibility" doit signifier que l'activité mentale du malade est insensible à tout stimulus externe, comme dans tout état d'inconscience, mais ceci est porté à l'extrême chez Hyoscyamus et peut durer des jours. Je ne suis pas le traducteur de la rubrique en francais.

Le choix des rubriques n'est pas l'essentiel, c'est juste du bonus par rapport à l'abord gelstat que je privilégie, et la transcription peut s'avérer imprécise, et donc forcément leur choix aussi quand il s'agit de justifier.
par annick
-
#44685
Les organes des sens dépendent du système nerveux central

Le système nerveux périphérique est double :
-somatique
-autonome

Je comprends bien qu'il peut y avoir une problème de traduction, mais comment traduirais-tu cette rubrique ?
Avatar de l’utilisateur
par Athelas
Diplômé PH
#44693
annick a écrit :Les organes des sens dépendent du système nerveux central
les nerfs crâniens font partie du SNP, sauf le II et le I.
Mais les classifications ne sont d'aucune utilité. Qu'est ce que cela apporte à part cloisonner ? L'important c'est que le le cerveau est déconnecté de son environnement extérieur au premier stade. Rien ne l'affecte et ne pourrait le détourner au premier stade des hallucinations qu'il produit à cause de la fièvre. C'est comme cela que je vois "mental insensibility". Il y a pour moi un arrêt des transmissions mais la cause de cette arrêt est bien entendu au niveau mental.
par annick
-
#44694
D'accord avec toi

Tu veux dire que "mental insensibility" a été traduit par sidération du système nerveux somatique ?
C'est curieux, non ?

le cerveau est déconnecté de son environnement extérieur et"sidération du système nerveux somatique" ce n'est tout de même pas la même chose
Athelas a écrit :
annick a écrit : Mais les classifications ne sont d'aucune utilité. Qu'est ce que cela apporte à part cloisonner ? L'important c'est que le le cerveau est déconnecté de son environnement extérieur au premier stade. Rien ne l'affecte et ne pourrait le détourner au premier stade des hallucinations qu'il produit à cause de la fièvre. C'est comme cela que je vois "mental insensibility". Il y a pour moi un arrêt des transmissions mais la cause de cette arrêt est bien entendu au niveau mental.
Avatar de l’utilisateur
par Athelas
Diplômé PH
#44696
"Sidération du SN somatique " c'est un ajout comme je l'ai dit.
Pour moi oui c'est la même chose, c'est comme s'il n'existait pas, il est anéanti.
par annick
-
#44702
En terme médical, somatique c'est un versant de la sensibilité générale, mais pas les organes des sens
En langage courant OK
Les sensibilités extéroceptive et proprioceptive sont fréquemment opposées sous le nom de sensibilité somatique à une sensibilité intéroceptive ou sensibilité viscérale, qui renseigne l'organisme sur l'état des viscères ....
À la sensibilité "générale" s'opposent d'autres sensibilités, desservies par des organes sensoriels


Ceci dit je m'en fous de cette classification allopathique
Je veux juste utiliser cette rubrique à bon escient, et comme cela a été écrit par des médecins rigoureux, cela m'embête...

particuliers
Athelas a écrit :"Sidération du SN somatique " c'est un ajout comme je l'ai dit.
Pour moi oui c'est la même chose, c'est comme s'il n'existait pas, il est anéanti.
Comorbidité chez Vithoulkas

Peut-on encore le formuler de cette façon? […]

Un pneumologue témoigne du Covid

Mme Henrion Caude est très alertée p[…]

nouveau membre

Bonjour Sissi, bienvenu et bonne lecture :)

Le règne de Knock

Ce que Jules Romain n'avait pas vu c'est que le m&[…]