Règles du forum : Veuillez S.V.P. éditer vos répertorisations et indiquer le raisonnement qui vous conduit à choisir un médicament parmi ceux qui apparaissent.
par Emile
-
#53835
Pour départager les Silicea, Natrum, Nux vomica, Nitric acid, Lycopodium etc , il y a heureusement en consultation la possibilité (et le devoir :) ) de poser des questions spécifiques au patient ! Permettant d'évaluer le comportement face aux aiguilles de Silicea, sa propension à voir les choses plus par leur détail que par leur globalité, son entêtement non agressif, les ulcérations à l'interface peau muqueuse de Nitric acid, son caractère rapidement ressenti comme désagréable par l'homéopathe, le comportement assez flagorneur de Lycopodium, son ballonnement etc, etc
par VeroniqueB
Etudiant
#53837
C'est pourquoi dans ce cas ou la faiblesse est récurrente, on doit se tourner vers un nosode ou antimiasmatique ? Psor.? Tub ?
par belette99
Etudiant
#53838
D'accord avec toi VéroB, mais pourquoi ignorer la sycose ?? il me semble que le miasme actif qui lui sape sa santé est la sycose :? (Bon d'accord j'ai plus qu' extrapolé, dans mon post précédent, par rapport à la miction qui est un écoulement naturel par analogie avec Gelsémium bon antisycotique qui est amélioré par la miction … mea culpa ).
Et parmi les antisycotiques puissants permettant de "limer le mal", en suite de vaccinations, avec suppurations récidivantes et atteintes des ongles ++ on a THUJ et en plus il a une tendance à prendre soin de son apparence pour mieux se conformer, se cacher …
ok je suis tenace et quand j'ai un os à ronger je suis pire qu'un pitbull :lol: avec la maladresse d'un mammouth :oops:
par annick
Membre d'honneur
#53839
Bah tu as raison ton Thuja se défend autant que les autres remèdes proposés

Je trouve que l’on n’a pas vraiment d’éléments sur le MALADE
Elle est autoritaire mais pas tant que cela, plutôt mûre
Elle est méticuleuse, peut-être plus qu’elle ne le montre
Elle a été affecté par la mort de sa grand-mère, ce qui paraît un peu normal, mais ne me semble pas trop à mettre en relation avec sa pathologie 10 ans plus tard

Le miasme m’apparaît tuberculo-sycotique

Les symptômes ?
Avec les fibromyalgies c’est souvent difficile car le diagnostic est souvent porté par excès, ici il y a des douleurs osseuses alors que la fibromyalgie est en gros une tendinite généralisée
Donc est-ce vraiment une fibromyalgie, entité floue, et faut-il considérer que ce sont des symptômes de la maladie ou faut-il les prendre en compte ?
par Tyrosine
-
#53840
Et la vaccination et sa réaction après , faut elle la prendre en compte ? sachant que tout le monde est vacciné de nos jours :?
par annick
Membre d'honneur
#53841
Tyrosine a écrit :Et la vaccination et sa réaction après , faut elle la prendre en compte ? sachant que tout le monde est vacciné de nos jours :?
Oui mais tout le monde ne fait pas une réaction au vaccin

Mais une simple réaction locale une fois cela ne me semble pas très probant effectivement.....
par belette99
Etudiant
#53842
Effectivement tout le monde ne fait pas une réaction locale au vaccin .
Et celle ci est "une très importante réaction locale" vis à vis d'un vaccin classique, bien supporté normalement, le DTP, qu'elle a dû déjà recevoir plusieurs fois.
Elle a également reçu celui de l'hépatite B mais lequel ?? (il y a en 1, plus particulièrement, qui a été très controversé et retiré du marché). L'a t'elle reçu avant ou après le DTP ??
Et d'autre part ce qui n'est pas fréquent c'est "les nombreux panaris et les ongles incarnés au pied" chez une jeune fille qui prend soin de son apparence.
Il y a une rubrique que je n'ai pas osé utilisé , MB : INFECTIONS / panaris / tourniole (panaris péri-unguéal) / vaccination, après : THUJ seul au 3eme degré avec valorisation relative.
ED ne précise pas si les panaris sont ante ou post vaccinal mais ça titille pas mal comme rubrique. :P
Tout ce qui est symptômes de la "maladie" n'est pas très caractéristique et trop changeant pour s'appuyer dessus.

D'autre part THUJ est un végétal, antimiasmatique puissant donc plutôt pas mal pour ouvrir un cas pauvre ... ;)
par Emile
-
#53845
Sans se polariser sur les douleurs de la patiente et leurs modalités, l'étiologie vaccinale fort possible des troubles (tuméfaction du bras), les crampes initiales au mollet, les ongles incarnés accompagnés de panaris aux pieds, pointent tous assez clairement au degré fort vers Silicea.
Avatar de l’utilisateur
par Belladonna
Diplômé PH
#53848
Bravo Belette !
Je vous livre donc la réponse du boss

Les premiers signes sont en effet clairement apparus après son rappel Hépatite B. Elle ne me l'a pas dit spontanément. J'ai dû faire le calcul et poser la question. En outre, j'ai ainsi appris qu'elle avait déjà manifesté une très vive réaction vaccinale avec le DTP ( symptôme que vous aviez)

A côté de cette hypothèse vaccinale, le reste du tableau est assez confus : elle a des douleurs très invalidantes, articulaires, musculaires, elle est "crevée" dès le matin.

Dans Hering, on peut lire au chapitre Nerfs du remède que j'ai prescrit :

Weakness; debility, < mornings; debilitated all over as from fatigue.

Au chapitre Membres on lit :

Drawing and sensation of weariness with apparent dulness of feeling

Stitches in limbs and joints

Le remède possède en outre de nombreuses douleurs de type tearing, c'est à dire déchirantes dans les membres.

Quand on est placé devant un tel tableau où règne le désordre vous pouvez être sûrs que c'est l'expression d'un miasme et que vous risquez de prescrire un nosode ou un remède ayant une forte affinité pour la causalité supposée.

Devant une telle situation peu nette et / ou fluctuante, il y a une catégorie de signes qui sont une planche de salut, en tout cas c'est ce que mon expérience m'a appris. Je veux parler de tous les signes qui ont une tendance à la rechute, à la récurrence, un peu comme s'ils représentaient un effort désespéré de la FV pour exhiber une réaction personnelle (d'où la valeur des angines à répétition par exemple). Or que rechute-t-elle ? Des panaris et des ongles incarnés.

Dans ces conditions, la première hypothèse à formuler est la suivante :

Suite de vaccination

+

Ongles incarnés

+

Panaris

= THUJA.

J'accorde volontiers à ceux qui m'en feront le reproche que Thuja ne figure pas dans la rubrique Infection des membres ni dans panaris mais uniquement dans Tourniole suite de vaccination, remède unique avec 3 points de valorisation relative. En fait l'expérience montre que c'est un énorme remède de suppuration et d'abcès dans un contexte sycotique. C'est l'un des remèdes les plus courants d'ongles incarnés avec Sil et Nat-m.

En développant ce point de vue, on trouve que Thuja présente le désir de boissons froides (comme son compère Phosphorus) et qu'il a aussi le comportement Méticuleux à un fort degré.

Par la suite de nombreux symptômes pathogénétiques confirmeront le choix du remède

cheveux gras

sciatique g, < en se levant de la position assise

eczéma de la paupière, etc.

Reste que le remède ne couvre pas les ongles rongés, ni la douleur du dos > après la miction. Ce genre de problèmes comporte deux explications :

soit c'est un signe très ancien qui sera décapé en temps et heure par le remède adapté à la couche correspondante

soit la rubrique est incomplète, ce qui ne m'étonnerait guère puisque vous savez que je l'enrichis d'une édition du répertoire à la suivante

Les ongles rongés sont un signe suffisamment commun pour ne pas s'y attarder.
Seul le signe douleur du dos > miction m'ennuie. On trouve Lyc et Med. Clairement, dans un contexte supposé vaccinal, Lycopodium ne tient pas parmi les candidats potentiels. C'est donc Medorrhinum qui retient mon attention, surtout avec les ongles rongés. Le reste du tableau n'est pas suffisant pour faire pencher la balance vers ce remède, mais je l'inscris avec Phosphorus sur la liste des remèdes sur lesquels garder un oeil.


Pour repondre a la question et pourquoi pas SIL : Sil est un COMPLEMENTAIRE de Thuj.

On commence toujours par Thuja, puis le reste du cas si besoin est nettoyé par Sil qui complète l'ouvrage !

Voilà, c'est tout simple, question d'enchaînement des remèdes



Et pour finir je vous mets le suivi


Dec99
A la première dose, sensation de froid intense, puis a fait de nombreuses ecchymoses et un un bouton d'herpès.

Douleurs violentes inchangées

Tousse tous les soirs; semble siffler

Éternue tous les matins

Avait des nausées juste après manger; et des vertiges aussi; c'est maintenant passé.

Soif pour du froid; n'arrête pas

Parfois des palpitations; mais moins qu'avant (elle n'avait pas parlé de ce symptôme)

Maux de tête++

Parlait en dormant étant petite; elle tenait des conversations; on la croyait éveillée

N'a plus de problèmes pour s'endormir

Comme elle ne semblait pas beaucoup réagir à ses prises, j'ai augmenté le volume des prises à 2 cuillers à la fois mi novembre.

Suite à la prise de 2 cuillers, les douleurs ont été très >>

Ronge ses ongles

Période où elle s'est gratté +++ les jambes; sans éruption apparente

Mange de bon appétit sans grossir

Fume 4 ou 5 cig / j

Cheveux très gras; elle les lave tous les jours

Très triste de ne pas pouvoir faire autant de sport qu'elle voudrait; ça lui manque beaucoup

Beaucoup de pudeur pour extérioriser ses sentiments

Nombreuses douleurs cervicales et lombaires

Fait commander R1 LM3 en réserve, continuer les doses quand les douleurs reprennent.

Nous voici au 2 février 2000:

Les doses de LM1 n'agissaient vraiment plus assez, on est donc passé au LM3. Aujourd'hui je ne ferai plus un tel saut, monter à LM2 aurait certainement suffi. En effet, une cuiller l'aggrave beaucoup à chaque fois, on est donc passé à un verre de dilution (on remplit un verre à moitié d'eau, on y verse la cuiller, on touille, puis on prend une cuillerée du verre).

Les réactions d'aggravation sont très atténuées, un coup de fatigue le lendemain après la cuiller mais c'est très supportable.

Sensation de poids thoracique et comme une piquée qui part sous le sein et qui remonte à la gorge.

Elle manque beaucoup de forces dans les mains et toutes ses articulations sont très faibles.

Elle se trouve encore essoufflée. Et éternue encore souvent.

Commence à faire de l'eczéma sur les paupières et axillaire. Elle se souvient qu'il y a 3 ans elle a eu une éruption en collier.

Toujours soif pour du frais

Aime bcp les crudités

Souvent trop chaud; sort les pieds du lit ? en tout cas elle sort de dessous sa couette alors qu'avant elle avait toujours froid

Sciatalgie; brûlante; g; < assise trop longtemps et surtout en se levant de la position assise.

Au 8 avril 2000

Se porte très bien. N'a plus de douleurs. Elle a pu reprendre ses activités, je lui ai demandé de rester encore prudente.

Chaque cuiller semble agir environ 4 jours. Au bout d'un moment les prises semblaient ne plus agir, alors elle a cessé de diluer les cuillers et l'activité du remède a bien repris.

Il reste une trace d'eczéma sur les paupières.

Ne supporte plus la viande; ça la dégoûte; écourée dès qu'elle en a dans la bouche

Nausée après manger

Encore quelques éternuements; tests positifs allergie.
Avatar de l’utilisateur
par Edouard Broussalian
Staff
#53867
J'ai retrouvé le cas!
En fait je l'ai suivie jusqu'en 2003
La dose de Thuj LM4 avait fini par agir très peu, donc il a fallu passer à la strate suivante. N'ayant guère de signes j'ai donné Sulph LM2. Qui n'a produit aucun effet.
Sciatique gauche
Toujours chaud?
Ne supporte pas la chaleur
Aime de plus en plus les choses qui ont du gout
cornichons
échalottes, etc
piments +++
Sort tout le temps les pieds du lit
Boit toujours bcp
elle a soif ss arrêt
Eruption sur le bras d
Parle vite
Fronce les sourcils
Irritable
Pertes blanches +++
Ferritine 9
Crevée avant et pdt les règles
Aversion pour son copain
rapports
Sécheresse
A été opérée hymen en pont
Douleurs lors des rapports
Perdu une gm à 2 ans
restée 14 m à l'hopital
son pere était tt le tps à l'hopital à la veiller
puis à l'âge de 10 ans, dc de sa gm
Sciatique gauche
S'ensuit une longue période où Sepia lui fera beaucoup de bien.

Enfin survient l'indication d'Arsenicum
Le mal de tête est parti
dès les premières cuillers
Sa vue a bcp baissé
a vu ophtalmo
Avait très faim à 11 h
limite de tomber ds les pommes
A fait une infection urinaire il y a 15 jours
Les jambes la démangeant bcp
Prurit sous les seins
Boit par très grosses qtés
de l'eau qui sort du frigo
à la bouteille
Forts sursauts pdt le sommeil
De plus en plus anxieuse le soir
à ne pas vouloir rester seule
Vérifie que les portes soient fermées
ne pourrait jamais dormir seule chez elle
une fois que le jour arrive elle se trouve ridicule
Langue très blanche

Repertorisé
Prurit sans eruptions
Anxiété soir crépuscule
Sursauter sommeil

En septembre 2001
Nette >
A été jusqu'à faire du canoe en Ardèche
Puis qq sem après grosse crise comme il y a longtemps
passé à 4 sec et un vd
sinon avec 0 vd elle avait des diarrhées à chaque fois
Toujours besoin de boire très froid
Perd ses cheveux par poignées
Irritée que son cousin lui ait dit que c'était une légende qu'elle soit malade
La cage thoracique la serre
dès qu'elle est dans une mauvaise position
Règles très douloureuses
malgré ars
Ne supporte surtout pas d'être seule la nuit
Perdue de vue en 2003 où j'ai donné Ars LM3
Depuis 15 j retour des douleurs du poignet
et de la fatigue
au point de monter difficilement des escaliers
FRileuse mais moins qu'avant
Eczéma sur les seins et axillaire
Besoin d'être ds une pièce fraîche
mais le corps bien sous les couvertures
Se ronge les ongles
Encore douleur tendinite épaule dte
Sursaute en s'endormant
Désir boissons froide
Manque rappel Tétanos
par Delphinium
-
#53904
Bonsoir,
En lisant ce cas, je pense tout de suite à Magnésia phosphorica
-Douleurs crampes ou élancements soudains, douleurs erratiques, névralgies qui apparaissent par vagues et disparaissent soudainement
-Gens très sensibles
-Douleurs de croissance ;)
Bonne soirée

Sur le conseil de Clo, j'ai essayé de fai[…]

Avant de diffuser ce post j'ai fait une recherche […]

Il n'y a aucun souci Jen , c'est une mépris[…]

Présentation

Bonjour Patrick Suis très content de t'accu[…]