Règles du forum : Veuillez S.V.P. éditer vos répertorisations et indiquer le raisonnement qui vous conduit à choisir un médicament parmi ceux qui apparaissent.
Avatar de l’utilisateur
par Belladonna
Diplômé PH
#55063
Nous voilà donc après la prescription de Nux-v

Revu 3 mois plus tard : il a été beaucoup mieux, il reste un écoulement nasal, < par l'effort physique. Cette fois je me décide à prendre en compte les nombreux chalazions, qui se sont formés après des orgelets répétés qu'il a eu. D'ailleurs ses paupières sont toujours très inflammatoires avec une blépharite.

Le contact reste difficile, il est courtois, répond bien, mais comment dire, je sens pertinemment qu'il y a autre chose "derrière", il n'a pas de spontanéité, il a l'air toujours plongé dans des pensées. A vrai dire, je me demande presque s'il n'y a pas quelque chose de psychotique dans ce contact. Je n'arrive pas à obtenir une quelconque symptômatologie mentale à part cela. Il se referme sur lui, ne manifeste jamais rien envers les gens (sa femme que je vois avec les filles s'en plaint assez, et n'en peut plus). Ses parents se sont séparés quand il était encore très jeune. Vraiment, il a le look "Calimero", vilain petit canard malheureux.
Il est très gourmand, adore le sucré, les desserts, etc. La nuit, il a très chaud, et sort les pieds, c'est indispensable pour pouvoir bien dormir. Je lui donne donc R2 , mais sans conviction, en pensant que cela lui fera du bien quand même.


Eh bien, tout de même, en le revoyant en 4 mois plus tard je note que pour la première fois depuis dix ans il n'est plus en crise d'asthme plus ou moins permanente. Il est ravi, mais l'exprime peu, il reste avec un sourire en coin, se plaint de périodes d'épuisement très intense. Il a un "creux", presque une défaillance vers 11 h. Que prescrivez vous en R3 ?
par annick
Membre d'honneur
#55064
Le refoulement des émotions, les indurations suite d'orgelets (3°d), l'inflammation des paupières (Val), le désir de sucre, les pieds chauds la nuit....je dirais STAPH pour R2

la défaillance à 11h, les pieds chauds, le désir de sucre....SULFUR pour R3
par Emile
-
#55065
R2 = Sepia
Sep,Lyc,Nat-c,Calc,Staph,Sulph,Thuj -> 3 PSY : INDIFFÉRENCE / proches / enfants, à ses (femme)
Sep,Lyc,Nat-c,Calc,Staph,Sulph,Thuj -> 1 Y : TUMEURS / Tarse / orgelets à répétition, après
Sep,Lyc,Nat-c,Calc,Staph,Sulph,Thuj -> 1 MB : CHALEUR / Mbres / Pied / nuit
Sep,Lyc,Nat-c,Calc,Staph,Sulph,Thuj -> 3 ES : DÉSIR / sucreries

R3 = Phosphorus
Phos,Sulph,Nat-m,Iod,Euphr,Lach,Merc -> 3 ES : APPÉTIT / AUGMENTÉ / matinée / 11 h
Phos,Sulph,Nat-m,Iod,Euphr,Lach,Merc -> 3 PSY : RÉPONDRE / aversion pour
Phos,Sulph,Nat-m,Iod,Euphr,Lach,Merc -> 3 ES : APPÉTIT / AUGMENTÉ / faiblesse, avec
Phos,Sulph,Nat-m,Iod,Euphr,Lach,Merc -> 3 PSY : RIRE / triste, quand il est


De plus Nux-v, Sepia, Phosphorus est un enchaînement classique.
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
par annick
Membre d'honneur
#55067
Si on prend les éléments de cette consultation :

Y : ORGELETS / induration suite d'orgelets : Calc., con., sep., sil., staph., thuj.
ES : DÉSIR / sucreries : am-c., anthr., arg-m., arg-n., ars., bar-c., bry., bufo., calc., calc-f., calc-s., carb-v., chin., chin-a., elaps., ferr., ip., kali-ar., kali-c., kali-p., kali-s., lil-t., lyc., mag-m., med., merc., merc-d., nat-a., nat-c., nat-m., nux-v., op., petr., plb., rheum., rhus-t., sabad., sec., sep., staph., sul-ac., sulph., thuj., tub.
MB : CHALEUR / Mbres inf / Pied / Plante / découvre les pieds : calc., cham., Cur., fl-ac., petr., puls., sang., sanic., sulph.
GE : EFFORT physique / agg : acon., agar., agn., alum., alum-sil., alumn., am-c., am-m., ambr., anac., ant-c., ant-t., apis., apoc., arg-m., arg-n., arn., ars., ars-i., asaf., asar., aur., aur-i., aur-m., bar-c., benz-ac., bol., bor., bov., bry., cact., calc., calc-ar., calc-f., calc-p., calc-s., cann-s., carb-v., caust., chel., chin., chin-a., chin-s., cic., cina., coca., cocc., coff., colch., con., croc., crot-h., cycl., dig., dulc., euphr., ferr., ferr-ar., ferr-i., ferr-p., gels., graph., guaj., ham., hell., helon., hep., ign., iod., ip., kali-ar., kali-bi., kali-c., kali-m., kali-n., kali-p., kali-s., kali-sil., kalm., kreos., lac-d., lach., lact., laur., led., lil-t., lob., lyc., lycps., mag-p., meny., merc., merc-c., mur-ac., murx., naja., nat-a., nat-c., nat-m., nat-p., nit-ac., nux-m., nux-v., olnd., ox-ac., petr., ph-ac., phos., pic-ac., plat., plb., podo., psor., puls., rheum., rhod., rhus-t., ruta., sabad., sabin., sang., sars., sec., sel., sep., sil., sol-n., spig., spong., squil., stann., staph., sul-ac., sul-i., sulph., tarent., tell., thuj., tub., valer., verat., zinc.
PSY : PENSÉES / persistantes : acon., aeth., alum., am-c., ambr., anac., arg-n., ars., ars-i., benz-ac., calc., calc-s., cann-i., canth., carb-s., carb-v., caust., cham., chel., chin., chin-a., graph., hell., hyos., ign., iod., kali-ar., kali-c., kali-i., lam., laur., lyss., meli., merc., mez., mur-ac., nat-m., nit-ac., nux-m., nux-v., olnd., op., osm., petr., ph-ac., phos., phys., plat., psor., puls., rhus-t., sec., sep., stann., staph., stram., sul-i., sulph., tab., tarent., thea., thuj., tub., verb., viol-o.


Et on y ajoute ceux de la 1° consultation :
GE : NUIT (21 h à 5 h) / minuit / après / 3 h : Am-c., am-m., ant-c., ant-t., ars., Bapt., bor., bry., calc., Cedr., chin., con., dulc., euphr., Iris., Kali-ar., Kali-bi., kali-c., kali-n., kali-p., mag-c., Mag-m., nat-m., nux-v., podo., rhus-t., Sec., Sel., sep., sil., staph., sulph., thuj., Zinc.
GE : MIASMES chroniques / sycose : calc.,
MB : KYSTE synovial / Poignet : am-c., aur-m., benz-ac., calc., calc-f., carb-v., chen-a., mag-m., nat-m., phos., sil., sulph.
PSY : RENFERMÉ, réservé : aeth., alum., arg-n., ars., aur., bell., bism., calc., caps., carb-an., carc., caust., cham., chin., clem., coloc., cycl., dros., euph., euphr., grat., hell., hyos., ign., indg., ip., lach., lyc., mag-c., mang., mur-ac., nat-m., nit-ac., nux-v., olnd., op., petr., ph-ac., phos., plat., plb., puls., rheum., sabad., sabin., spong., stann., verat., zinc-ac.

On arrive sur Calc
par didier
-
#55071
Un simple amateur pas éclairé du tout j'aurais dit comme Annick staphysagria en R2 et sulfur en R3.
Avatar de l’utilisateur
par Julien
Diplômé PH
#55072
On voit survenir la strate sulphur (découvre les pieds, désir de sucreries) mais il y a ces chalazions après orgelets et ce côté renfermé, ne communique pas, même avec sa famille qui ne collent pas bien avec sulphur. Les indurations suite d’orgelets sont une keynote de Sepia, qui couvre aussi l’état mental du malade, le miasme sycotique et est complémentaire à Nux-v. Sepia n’est pas contrindiqué par rapport au désir de sucreries et au fait de découvrir les pieds.
Donc pour le remède 2, je vote pour Sepia.
Pour le remède 3, il n’y a pas bcp d’éléments pour discréminer Nat-m, Sulphur voire même un Medorrhinum. Est-ce qu'il sort encore les pieds du lit et mange autant de sucreries? J’imagine que la précieuse keynote de sulfur de sensation de creux à 11h avec défaillance a fait penché la balance vers ce dernier. Après la sycose, la psore!
mon vote: Nux-v --> Sepia --> Sulph
par annick
Membre d'honneur
#55074
C’est vrai que Thuja et Sepia correspondent mieux à la description psychologique du personnage.
Mais est-il indifférent ou incapable d’exprimer ses émotions ? Muré dans ses pensées envahissantes ou « psychotique » ? La sycose est évidente, pour le reste….

Mais Thuja et Sepia ne sortent pas les pieds du lit, et n’ont pas le kyste synovial du poignet
par Tyrosine
-
#55075
J'ai une p'tite question ?
Etant donné que Nux-v a été donné comme médicament "palliatif" qui ne correspond pas à l'image du personnage , faut-il prendre en compte quand même la relation entre les médicaments ou pas ?et chercher obligatoirement un médicament qui suit bien NUX dans ce cas ? ( je sais pas si la question est claire :? )
par annick
Membre d'honneur
#55076
Ta question est très claire

Même si Nux a été donné sans conviction, je ne dirais pas palliatif mais il a été ici un bon remède d'ouverture de cas
Il est écrit : il va mieux, mais qu'est-ce qui va mieux ? A-t-il encore de l'asthme ?

Donc oui, on devrait en tenir compte dans l'enchainement des remèdes
Malgré tout je crois important de se laisser porter par le cas, car toutes les règles souffrent d'exception et il ne faut pas s'enfermer dedans
#55077
En accordant de l'importance aux orgelets et à la faiblesse à 11h , il ressort Sulfur 3-2, et comme il est très sucré et sort les pieds du lit , ça pourrait coller, mais dans ce cas on ne tient pas compte du côté encore réservé de la parsonnalité
par Tyrosine
-
#55078
annick a écrit : 12 avr. 2018, 09:03 Ta question est très claire

Même si Nux a été donné sans conviction, je ne dirais pas palliatif mais il a été ici un bon remède d'ouverture de cas
Il est écrit : il va mieux, mais qu'est-ce qui va mieux ? A-t-il encore de l'asthme ?

Donc oui, on devrait en tenir compte dans l'enchainement des remèdes
Malgré tout je crois important de se laisser porter par le cas, car toutes les règles souffrent d'exception et il ne faut pas s'enfermer dedans
Merci Annick ;)
par Yohann
-
#55089
Je pense aussi à Sepia pour R2 comme Julien. Mais j’irai peut être plus loin. L'état mental du patient lui ressemble même si le kyste synovial ou d’autres symptômes lui sont etrangers.
Remarquons qu’en second temps, le patient n'est plus irrité ( et plus irritable non plus) grâce à Nux-v qui a du coup fait ressortir à la surface une autre facette de renfermement du patient, et avec elle une nouvelle série de symptômes. Le côté renfermé simplement "timide" qu'on pouvait croire d'emblée semblait etre contradictoire lorsqu'il doublait tout le monde et faisait pression jusqu'au bout sans démordre. Où est donc passé sa timidité ?...Il fallait donc éclaircir ce type de renfermement en supprimant d’abord le stress et l'irritation avec Nux.
Et voici qu’ en second temps, nous aboutissons à une nouvelle forme de renfermement qui est plutôt due à une sorte de préoccupation confuse et constante le préoccupant à un point qu'il se détache même de ses proches et sûrement de son travail et l’irritation etc.. Plus rien à voir avec le renfermement du au refoulement des conflits du travail entraînant l'irritation constante qui le rendait taciturne.
Fait nouveaux intéressant, ses parents se sont séparés lorsqu’il était très jeune. Cette Indifférence, sorte de "séparation" surprenante avec sa femme et ses filles n’aurait elle pas un lien profond avec la séparation qu'il à lui même subie très jeune ? N’est ce pas elle qui, ancrée si jeune, lui aurait enracine cette seconde nature d'etre capable de se detacher, non seulement, des choses en general, mais aussi des personnes les plus proches ?
Il semblerait qu’ il se détache aujourd’hui de sa famille comme il a été détaché, lui-même, de sa propre cellule familiale d'origine qui a éclaté à son jeune âge.
Sep pourrait bien incarner ce phenomene à travers la note "Psychisme / détaché / famille, de sa (2)". "Détaché de sa famille", dans un sens tres large, a tous les niveaux, de sa cellule familiale d'origine et de sa famille actuelle.
Apres donc une premiere cure de detachement de son travail et de son influence symptomatique , Il fallait donc, en second temps, trouver un médicament qui toucherait l'origine meme de ce renfermement non "timide" du tout mais plutôt "agressive" etc, et qui rassemblerait toutes ces propriétés : détachement de la famille, dans toutes ses dimensions, indifférence envers toute chose et envers tout le monde, pense à outrance, mine triste et morose, puis les symptomes qui correspondent a ce nouveau degres plus subtil de d'enfermement, puis orgelets après induration ainsi qu'inflammation constantes des paupières, désir de sucrerie, asthme nocturne saisonnier printemps (qui semble aussi appertenir a ce degres nouveau puisqu'il s'arrêter, nous dit on, qu'en troisième temp), catarrhe pendant effort physique, chaleur excessive la nuit et pieds qui sortent, avec comme symptôme extérieur dominant les orgelets comme il nous l'est mentionné.
Ainsi Répertorié, on arrive bien à Sep.
Et voici qu'en troisième temps, Sep ayant traité la cause principale, la capacite de detachement et d'indifférence à la famille due à la séparation de ses parents etc, l'asthme ainsi que les autres symptômes précités qui s'ensuivent , fait du coup surgir à la surface une dernière dimension du symptôme mental de "renfermement", beaucoup moins grave et plus superficiel, montrant l'evolution positive du cas. Les nouveaux symptomes sont peut etre plus exterieur et moins profonds en parallele. Epuisement ainsi que défaillance et creux à 11 h. E, le sourire au coin de la bouche. Il est ravi, mais n' exprime pas, car il est incapable encore d'exprimer une gratitude.
Nous serions donc en presence de l"enfermement sulfur « dans toutes ses facettes, qui en vérité relie le début à la fin. Enfermement pas tout à fait "timide et réservé" mais plutôt, dans un premier temps "brut", taciturne d'une part, et d'autre part, égoïste, pensant que tout lui revient, et donc double tout le monde sans remords. Un des enfermement des plus sauvage de sulf (phase 1). Apres le travail de Mux qui le calme et le raffine, nous arrivons a un autre type de renfermement sulf cette fois plus "philosophique, plus subtil, plus lointain et détaché accompagné d'absorption maladive dans des pensées confuses sans tête ni queue, pouvant rester assis à méditer sur rien du tout continuellement que traite Sep en profondeur (phase 2). Puis, après le travail de Sep, on arrive à un renfermement encore caractéristique de Sulf, de moins en moins lourd, encore plus subtile, mais présent encore, le sourire au coin de la bouche en guise paut etre de remerciement ou satisfaction car il est encore incapable d'exprimer vraiment, ni joie, ni gratitude, autre aspect du renfermement de Sulf .
Les nouveaux et derniers symptômes moins inquietants c'est peut etre donc Sulf = R3 qui devrait s'en occuper car Sulf incarne vraiment toutes les facettes de renferment de ce sujet du plus brute au plus subtil.
Qui pourrait terminer le travail mieux que lui en troisieme phase ?
Mais fallait il encore passer par Nux pour éclaircir et raffiner l’enfermement brute et agressive , puis par Sep pour le subtiliser encore plus en touchant a la racine du probleme, le detachement familial originel et actuel, pour aboutir à Sulf.
par Jeannine
Diplômé PH
#55733
A quand la réponse? Merci! :)

Bonjour Jen et bienvenue sur le forum Je vous inv[…]

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01165233/do[…]

Présentation Jen34

Bonjour à tous, Je m'appelle Jen, je suis […]

Le polycopié du Séminaire d'Argenteu[…]