Avatar de l’utilisateur
par Edouard Broussalian
Staff
#2796
Lac Delphinum [Lac-delf]

Je republie ici cet excellent papier du Dr Olivier Riccobono afin que vous puissiez disposer d'une référence valable sur ce grand polychreste. EB

Etude synthétique

1 / Communication

C’est un individu agréable à vivre, joyeux, communiquant très facilement. Souvent les adultes ne tarissent pas d’éloge sur leur enfant lac delphinum, et il n’est pas rare que la consultation commence par un « tout va bien ».

Sensibles, ils ont la fibre artistique. Aimeront tout particulièrement le théâtre, les langues, la littérature. Pour eux ce n’est pas un problème que de monter sur scène ; au contraire, ils aiment être entourés et ont besoin de se sentir aimé par ce biais.

Chez les adultes, ont trouvera également ce caractère gai et boute-en-train. Ils aiment jouer, communiquer. On retrouve un grand désir de voyager.

Dans cette phase sthénique, il sera très facile de les confondre avec nos deux grands polychrestes phosphorus et sulfur avec lesquels lac delphinum partage des similitudes.

• De Phosphorus il a la fibre artistique et la joie de vivre. C’est tout autant un être qui aura besoin de relation et qui aura peur de perdre les liens qui le relient aux autres.
• De Sulfur il a le coté extraverti, blagueur, joueur. Chez les adultes ont pourra voir un goût prononcé pour la vie et ses plaisirs (bonne chère, bonne chair !)

2/ Le sens de la famille

L’enfant lac delphinum aura une grande tendance à s’occuper de ses frères et sœurs, à s’inquiéter pour papa et maman. C’est que le cocon familial est extrêmement important.
Il se peut même que les individus lac delphinum fassent passer leur famille au détriment de leur propre bien-être et accepterons les mauvais traitements.

Ils vont prendre un grand soin du groupe et seront très sensibles à toute dysharmonie.

Si l’on ajoute à ce sens de la famille, une petite touche de clairvoyance, la sensibilité artistique et un coté précautionneux (aime planifier), on ne peut manquer de citer un autre diagnostic différentiel : Carcinosinum, d’autant plus que notre petit dauphin aura tendance à grincer des dents.
Cependant, on ne trouvera pas cette profonde tristesse et le renfermement habituel des cas de carc. On n’aura pas également cette ambiance familiale lourde et nauséabonde.

Comme dans beaucoup de remède animal la compétitivité est présente, mais elle prendra ici une voie supplémentaire : l’enfant lac delf va bien évidemment essayer de faire au mieux notamment dans les épreuves littéraire, mais il va également s’enquérir de la réussite de son petit frère et va faire en sorte de le stimuler au mieux pour qu’il soit le meilleur lui aussi !



3/ La peur et le danger

De manière manifeste est apparue dans l’expérimentation homéopathique la notion de calme pendant le danger. Je pense que cette notion est à fouiller et à analyser de plus prêt.

Dans les cas pédiatriques on trouve cette peur de manière non compensée. Les enfants lac delphinum auront de multiples peurs (peur d’être abandonné, peur des vampires, des monstres,…) c’est la raison pour laquelle ils vont avoir un besoin quasi compulsif d’être entouré. Ils vont se faire aimer, vont faire très attention au groupe pour ne pas être face à des situations dangereuses. Ils n’arrivent pas à travailler correctement en situation de danger (un remède de peur des examens ?)
Il est possible que la polarité de calme pendant le danger se retrouve de temps en temps chez les tout-petits sous la forme d’une certaine inconscience du danger.

Chez les adultes, cette peur sera beaucoup plus masquée et l’on pourra trouver en effet le classique « calme en dépit du danger ». Ce calme peut-être un calme naturel, ou un calme construit : les individus vont tout faire pour pallier à cette peur (de la sophrologie, jusqu’à la connaissance parfaite de l’objet anxiogène)

4/ Signes Physiques

Un grand désir d’exercice physique d’activité et de plein air.
La nage ou le surf seront bien évidement de mise…il va profiter de toutes les occasions pour aller nager. C’est un remède d’enfant hyperactif.
• En phase aigue une grande Frilosité
Qui peut le faire ressembler sur certains points à hepar sulf
(Toux rauque, aversion à être approché, furoncles et eczéma)
• Bronchite allergique, sinusite
Lac delphinum présente une grande polarité pour le nez avec en particulier une obstruction constante de la narine gauche.
Grince des dents pendant le sommeil
• Peur des aiguilles (lac felinum)
• Désir de chocolat, d’épices, de crèmes glacées.
Lèvres craquelées et fissures
• Adénopathies douloureuses au toucher
• Aime les animaux (rêve de singes).
• Fatigue par la chaleur du soleil (Farokh master)

5/ Quelques rubriques répertoriales :

-divertissement désir de : lach, pip-m,(lac-delf)
-compagnie, désir de : arg-n, ars, bism, hyos, kali-c, lac-c, lyc, phos, (lac-delf)
-consciencieux pour des broutilles : ars, ign, sil, sulf, thuj, (lac-delf)
-joueur : aloe, cimic, cocc, elaps, lach, meny, naja, ox-ac, seneg, tarent, (lac-delf)
-abandon, sentiment d’ : arg-n, aur, psor, puls, (lac-delf)
-rire : cann-i, ign, stram, (lac-delf)
-grincer des dents, sommeil pendant : ars, bell, cann-i, cina, tub, (lac-delf)
-peur des aiguilles : sil, spig, alum, apis, ars, bov, lac-f, merc, nat-m, plat, (lac-delf)

-effort physique, amel : lil-t, rhus-t, sep, cycl, hep, ign, agar, alumn, brom, canth,
fl-ac, kali-br, kali-c, nat-m, phys, plb, sil, stann, thlapsi, tril,
(lac-delf)
-faiblesse, chaleur du soleil : gels, nat-c, sel, ars, (lac-delf)
-désir de glace, crème glacée : phos, calc, eup-per, med, sil, tub, verat, (lac-delf)
-amour des animaux : puls, carc, nuph, thymus serp, (lac-delf) +aeth+nat-m

6/ l’esprit du dauphin ?

L’essentiel de a pathologie lactée selon l’école indienne réside dans la confrontation entre ses besoins propres et les besoins du groupe auquel on appartient. Chaque espèce de mammifères conjuguera cette situation de conflit en fonction de ses caractéristiques propres.

En ce qui concerne le dauphin, l’élément central est la peur du danger, la peur de l’orque, du requin… le seul moyen de parer à cette menace est de maintenir la cohésion du groupe. Ainsi lac delf va réprimer tout sentiment de jalousie, de compétitivité, et va se montrer, aimant, jovial, sympathique. Il évitera ainsi toute rupture d’harmonie dans le groupe et assurera ainsi sa sécurité.

On retrouve les deux grands diagnostics différentiels si l’on analyse séparément ces deux éléments :

- le conflit entre les besoins personnels et ceux du groupe, la nécessité de se conformer au groupe familial au prix de son individualité qui est la caractéristique des lacs trouve un écho dans la pathologie de carcinosinum. Il n’ose pas se différencier de sa famille, porte le lourd fardeau, les non-dits,…
Il n’est d’ailleurs peut-être pas anodin que la souche traditionnelle de Foubister soit celle d’un cancer du SEIN.

-la peur de la perte de lien, le besoin d’être entouré. Tout ceci oriente vers la colonne 15 du tableau de Mendeleïev. La survie du dauphin dépend du groupe c’est quelque chose de vraiment existentiel ! C’est là que la comparaison avec phosphorus est à envisager, mais il n’est pas impossible que nitrogenium puisse également présenter une problématique proche.

-la protection de la famille, le don aux autres, la sécurité familiale : tout ceci doit aussi nous faire penser aux éléments du bloc d au niveau de la 4° ligne, i.e. de scandium à zincum en passant par manganum, ferrum et cobaltum.
par Invité
#2821
[quote="Edouard Broussalian"]Lac Delphinum [Lac-delf]

Je republie ici cet excellent papier du Dr Olivier Riccobono afin que vous puissiez disposer d'une référence valable sur ce grand polychreste. EB

J'ai cet exposé du 28 mai 2005 fait par Olivier (tout est classé dans mon dossier PH) c'était génial et j'ai fait tous les rajouts dans le répertoire à ce moment. Des trésors à garder précieusement à relire et à mettre à disposition si besoin. Merci Ed et merci à Olivier.
Avatar de l’utilisateur
par Edouard Troesch
-
#9541
Voilà la fiche que j'avais faite en avril 2011

Lac delphinum
Lac-dl



Introduction

Le nom du dauphin vient du grec « Delphis » qui signifie « esprit de la mer ». Il fait parti de la classe des mammifères et de l'ordre des cétacés. Il existe environ 45 espèces, le plus connu est le grand dauphin ou dauphin souffleur (tursiops truncatus). Il vit dans toutes les mers du globe. Certains peuvent même vivre en eau douce.
Le dauphin est un animal social qui vit en troupeau de plusieurs centaines d'individus. Les groupes sont mixtes : mâles, femelles et jeunes. Il n'y a pas de chef. Le dauphin passe la journée à chasser le poisson, à jouer (le dauphin commun est le plus joueur de tous), à communiquer avec ses congénères. Ils bondissent hors de l'eau en formation parfaite. Ils nagent souvent sur le dos ou frappe celle-ci avec sa queue.
On prête souvent aux dauphins un caractère social, mais certaines espèces sont solitaires. Une femelle peut confier son petit aux autres femelles quand elle part chasser. Ces animaux sont populaires car certaines de ces espèces se laissent approcher par l'homme et se montrent affectueuses. Il n'est pas rare de voir un dauphin porter secours à un autre dauphin blessé ou malade et même à un être humain (en 1949, en Floride, une femme sur le point de se noyer a été ramenée sur la côte par un dauphin).
Le dauphin est un mammifère, c'est à dire qui porte des mamelles. Il est vivipare, c'est à dire que le petit se développe dans le ventre de la femelle. Le dauphin ne forme pas de couple permanent, il choisit un nouveau partenaire chaque année. Souvent, la femelles s'accouplent plusieurs fois par jour, avec différents mâles. La maturité sexuelle est atteinte vers 5 ou 6 ans. Les accouplements ont lieu d'octobre à décembre dans l'Atlantique Nord. La gestation dure environ 360 jours. La portée est d'un seul petit. Les naissances s'étalent de septembre à octobre. Chez les dauphins, la mise bas ne se fait pas comme chez les autres mammifères, mais ressemble étrangement à l'accouchement humain. Juste avant la naissance, les autres femelles, semblant sentir que la mise bas est imminente, se rassemblent autour de la future mère. Ainsi, elles aident à repousser les mâles curieux et les requins. Le petit ne se présente pas par la tête, mais par la queue. La naissance dure une trentaine de minutes. En général, le nouveau-né remonte lui-même à la surface pour respirer, mais s'il a besoin d'aide, sa mère est là. Au besoin, l'une des femelles apportera son aide, jouant le rôle d'une sage-femme. Contraire aux mammifère terrestre, la mère dauphin ne mange pas le placenta. C'est là une caractéristique des créatures marines. Les femelles mettent au monde tous les 2 ou 3 ans.
Le nouveau-né mesure près d'un mètre et pèse environ 12 kilos. Il a des moustache sur le nez, vestiges de ses lointaines origines terrestres. Ses dents ne percent qu'au bout de quelques semaines. Comme les mammifères terrestres, la mère dauphin allaite son petit. Ses mamelons sont situés dans des rainures près de la queue, grâce à un muscle mammaire la mère envoie un jet de lait dans la gueule de son petit. Le lait de dauphin - qui sentirait le poisson - est beaucoup plus riche que le lait humain. L'allaitement durera jusqu'à deux ans, la mère et son petit resteront intimement unis pendant trois à six ans, avant que ce dernier se joigne aux dauphins de son âge. Après le naissance, le bébé prend instinctivement une position près de l'aileron dorsal de sa mère. Au début, il ne lui est pas facile de nager. Pour rester à la hauteur de sa mère, le petit doit battre
éperdument de la queue. Les deux premiers mois, il sort la tête de l'eau avec peine.
Le dauphin est carnivore. Il mange des calamars, des seiches, des pieuvres, des crevettes mais surtout des harengs, des sardines et une grande variété de poissons côtiers. C'est un migrateur, il se déplace pour suivre les bancs de poissons. La plupart des espèces de dauphin chassent en groupe. On parle de coopération. Lorsqu'un dauphin repère un banc de poissons, il avertit le reste du troupeau. Le groupe se rapproche jusqu'à
encercler les proies tout en les contraignant à se rassembler vers la surface. Une fois les poissons pris au piège et affolés, les dauphins n'ont plus qu'à traverser le banc chacun leur tour en ouvrant une large gueule. On sait aussi que certains dauphins poursuivent les bancs de sardine jusqu'à les faire échouer sur le sable pour les attraper ensuite en s'échouant eux-mêmes à demi. Dans quelques cas, les dauphins peuvent s'associer aux thons et même aux requins pour des séances de chasse commune.
Il existe deux types de communication chez le dauphin :
- une communication sonore pour la chasse (clics et sifflements aigus)
- la localisation des obstacles et des bancs de poissons par l'écho (le dauphin émet des ultrasons et
reçoit en retour les échos qui déterminent la vitesse, la taille et la direction de la proie)

Le dauphin passe tellement de temps à se nourrir, à jouer et à s'adonner à des activités sexuelles qu'il ne
semble pas lui en rester beaucoup pour dormir. Pourtant, le dauphin dort, mais d'une façon bien différente
de la nôtre. En fait , ils sont souvent plus actifs la nuit que le jour. Les dauphins font des petits sommes chaque fois qu'ils ressentent le besoin de se reposer. Il ne leur est pas possible de perdre totalement conscience comme nous le faisons quand nous dormons, parce que leur respiration est volontaire. Une seule moitié de leur cerveau se repose à la fois. Alors, le dauphin flotte juste sous la surface de l'eau, déployant périodiquement ses nageoires pour remonter à la surface et respirer. Il arrive que les dauphins dorment avec un oeil ouvert et l'autre clos.
Dans l'Antiquité, les peuples marins leur prêtaient de multiples exploits comme de guider les bateaux égarés dans la tempête ou sauver les naufragés... En Mauritanie et au Brésil, l'Homme et le dauphin s'associent pour la pêche : le dauphin détecte et rabat le banc de poissons vers les filets qui casse celui-ci. Le dauphin peut alors capturer les poissons affolés. La pêche est bonne pour tout le monde. Dans certaines régions, les dauphins sont dressés pour ramener au rivage des embarcations menacées par une tempête. Au Japon, à Izi au sud de Tokyo, les Tursiops sont chassés pour leur chair, et autour d'Iki, ils sont massacrés comme de dangereux prédateurs car ils dévorent, pour se nourrir, les sérioles et les sèches convoitées par les pêcheurs. Victime du succès de la série « Flipper », le grand dauphin est, de tous les cétacés, le plus capturé pour peupler les parcs d'attraction aquatiques et sa vie s' en trouve grandement écourté. En captivité, il ne vit pas plus de 7 ans alors qu'en liberté, il peut atteindre l'âge de 40 ans.
Les dauphins sont présents dans l'iconographie de la Grèce antique, une des plus anciennes fresque grecque connue, datée du XVe siècle av. J.-C., se trouve dans la salle de bain de la reine à Knossos. Ils ont fait l’objet de nombreuses légendes et récits, notamment dans la Grèce antique. L'Odyssée fait également référence aux dauphins et les représente joviaux et bouffons. Les Grecs semblent beaucoup s'être intéressés à ces animaux : les dauphins sont représentés également sur des mosaïques, des pièces de monnaie, des bijoux, des vases et sous forme de statues. Souvent, les dauphins sont représentés en bande.
Les dauphins apparaissent fréquemment dans la mythologie grecque et sont réputés être l'animal favori de Poséidon, dieu grec de la mer, et incarnation du dieu solaire Apollon qui, paré d'une vertu pacifique et joviale, est alors un guide pour un autre monde. Poséidon convainc Amphitrite de l’épouser en lui envoyant un dauphin. Lorsque Minos met au défi Thésée de prouver qu’il est bien le fils de Poséidon, il est escorté jusqu’au palais des Néréides par des dauphins. Arion de Méthymne est un autre fils de Poséidon. Apollon aurait pris la forme de cet animal pour sauver les marins crétois dirigés par Icarios et chargés d'instaurer son culte sur les pentes du mont Parnasse, à l'Oracle de Delphes. Comme beaucoup d'autres figures de la mythologie grecque, le Dauphin est une constellation du ciel nocturne, située près du triangle d'été.
Le premier cétologue avéré dans l'histoire fut le philosophe et scientifique Aristote (384-322 av. J.C.) qui fut aussi le premier à découvrir que les dauphins sont des mammifères. Plus tard, le romain Pline l'Ancien (23-79) complètera les découvertes d'Aristote. D'antiques histoires attribuent aux dauphins des qualités semblables à celles des dieux : les Aborigènes australiens, les Polynésiens et les Indiens d'Amérique les considèrent comme des esprits ou des messagers divins. Les Grecs de l'Antiquité avaient une telle estime pour eux que le fait de les tuer équivalait à tuer une personne et du coup était passible de la peine de mort. De nombreux mythes antiques liés aux dauphins comportaient ainsi une vérité ou une morale, ayant pour but d'enseigner le respect du monde naturel, quiconque traitait celui-ci avec mépris s'exposait infailliblement au courroux des dieux. L'artiste raconte ici l'histoire du dieu Dionysos qui s'embarque pour se rendre de l'île Ikaria à Naxos. Comme cela étaient fréquent à l'époque, l'équipage était composé de pirates, qui décidèrent d'enlever le passager et de le vendre comme esclave. Quand Dionysos comprit leurs intentions, il transforma les haubans en serpents, immobilisa le bateau en le remplissant de lierre et joua de sa flûte. Épouvantés, tous les marins se jetèrent à l'eau, où ils se métamorphosèrent en animaux inoffensifs : les dauphins.
Dans la mythologie hindoue, les dauphins d'eau douce sont des avatars de Gangâ, le dieu du Gange. Les dauphins roses de l'Amazone, une autre espèce de dauphin d'eau douce sont, dans les mythologies locales, capables de se transformer en homme, de séduire les jeunes femmes, voire les enlever.

Image


Portrait minute

Chez l'enfant
C’est un remède d’enfant hyperactif qui est agréable à vivre, joyeux et communiquant très facilement. Souvent les adultes ne tarissent pas d’éloge sur leur enfant et il n’est pas rare que la consultation commence par un «tout va bien».
Sensibles, ils ont la fibre artistique. Aimeront tout particulièrement le théâtre, les langues, la littérature. Pour eux ce n’est pas un problème que de monter sur scène, au contraire, ils aiment être entourés et ont besoin de se sentir aimé par ce biais.
L’enfant aura une grande tendance à s'occuper de ses frères et soeurs, à s’inquiéter pour papa et maman. C’est que le cocon familial est extrêmement important. Il se peut même que les individus Lac-dl fassent passer leur famille au détriment de leur propre bien-être et accepterons des mauvais traitements.
Ils vont prendre un grand soin du groupe et seront très sensibles à toute dysharmonie.
On va aussi trouver de la clairvoyance, un coté précautionneux (aime planifier) et une tendance à grincer des dents pendant le sommeil.
Comme dans beaucoup de remède animal la compétitivité est présente, mais elle prendra ici une voie supplémentaire : l’enfant Lac-dl va bien évidemment essayer de faire au mieux notamment dans les épreuves littéraires, mais il va également s’enquérir de la réussite de son petit frère et va faire en sorte de le stimuler pour qu’il soit le meilleur lui aussi !
Notion de calme pendant le danger. Dans les cas pédiatriques on trouve cette peur de manière non compensée. Les enfants Lac-dl auront des multiples peurs (peur d’être abandonné, des vampires, des monstres, des aiguilles...) c’est la raison pour laquelle ils vont avoir un besoin quasi compulsif d’être entouré. Ils vont se faire aimer, vont faire très attention au groupe pour ne pas être face à des situations dangereuses. Ils n’arrivent pas à travailler correctement en situation de danger.
Il est possible que la polarité de calme pendant le danger se retrouve de temps en temps chez les tout-petits sous la forme d’une certaine inconscience du danger.

Chez l'adulte

On trouvera également ce caractère gai et boute-en-train. Ils aiment jouer, blaguer, communiquer. On retrouve un grand désir de voyager.
Chez les adultes, cette peur sera beaucoup plus masquée et l’on pourra trouver en effet le classique «calme en dépit du danger». Ce calme peut-être un calme naturel ou un calme construit : les individus vont tout faire pour pallier à cette peur (de la sophrologie, jusqu’à la connaissance parfaite de l’objet anxiogène).

Symptômes généraux
Modalités
Amélioration : par l'exercice physique (nage, surf) ; par le plein air

Alimentaires
Désir : de chocolat ; d’aliments fortement assaisonnés ; de crèmes glacées

Indications cliniques
Nez
Lac-dl présente une grande polarité pour le nez avec en particulier une obstruction constante de la narine gauche.

Confusions courantes
Carcinosinum
Si l’on ajoute au sens de la famille, une petite touche de clairvoyance, la sensibilité artistique, le coté tatillon (aime planifier), l'amour pour les animaux, on ne peut manquer de citer Carc comme diagnostic différentiel. D'autant plus que Lac-dl a aussi tendance à grincer des dents et transpiration de la tête pendant le sommeil, se ronge les ongles et présente un désir d'aliments fortement assaisonnés, de chocolat, de glace. Mais, Lac-dl ne présente pas cette profonde tristesse, l'ambiance familiale lourde et nauséabonde ni le renfermement habituel des cas de Carc. De plus, Lac-dl est autoritaire et frileux alors que Carc est timide et a chaud.

Hepar sulphur

On peut confondre les deux remèdes lors d'un cas aigu : grande frilosité, toux rauque, aversion à être approché, furoncles et eczéma. Mais Hep est cruel et négligent, Lac-dl a de la compassion et est tatillon.

Natrum muriaticum

Phosphorus
On retrouve la fibre artistique et la joie de vivre. C’est tout autant un être qui aura besoin de relation et qui aura peur de perdre les liens qui le relient aux autres. La ressemblance va encore plus loin avec l'amour pour les animaux, la clairvoyance, la compassion, le fait de se ronger les ongles, les désirs d'alimentaires (aliments fortement assaisonnés, chocolat, crème glacée)
Mais Phos veut embrasser tout le monde, Lac-dl n'aime pas être approché. Phos est nostalgique, Lac-dl aime voyager. Phos est agg par l'effort alors que Lac-dl a besoin de se dépenser. Enfin, la tendance hémorragique de Phos est absente chez Lac-dl.

Sulphur
Ils ont en commun le coté extraverti, blagueur, joueur et le goût prononcé pour la vie et ses plaisirs ainsi que le désir d'aliments fortement assaisonnés et l'amélioration au plein air. Mais, Lac-dl est autoritaire alors que Sulph a un côté philosophe, doux, timide. Lac-dl a besoin de compagnie, Sulph aime être seul et a même un côté égoiste. Lac-dl a besoin de se dépenser contrairement à Sulph est agg par l'effort et le mouvement.

Cas cliniques
Cas 1 - Anxiété - Dr Judy Erasmuson
D., une adorable fillette de huit ans, s’était présentée l’année dernière à ma consultation avec toute une liste de problèmes dont le plus important était une anxiété profonde s’accompagnant d’un sentiment aigu de ne pas être en sécurité lorsque sa mère n’était pas près d’elle, soit à l’école, soit à la maison. Elle disait souvent :
« tu me manques, maman » et demeurait inconsolable. Elle ne pouvait pas s’endormir sans la présence de sa mère et se réveillait souvent en l’appelant. Rêveuse, attentionnée et sensible, elle aimait aider sa mère, s’attristait devant les souffrances d’autrui et était passionnée par les animaux, au point de donner des noms à « ses » escargots et insectes, et d’être préoccupée par la mort de mouches.
Douce et timide de nature, D. était extrêmement joueuse lorsqu’elle était reposée et heureuse. Un vrai poisson, elle était toujours la dernière à sortir de l’eau mais n’était intéressée par aucun autre sport.
La liste de ses symptômes physiques est longue : se ronge les ongles, suçe ses doigts (même in-utero), impatiences dans les jambes, douleurs de croissances, maux de ventre, maux de tête, puberté précoce, vaginite avec leucorrhée, bourdonnement de l’oreille gauche, dents crénelées, hyperplasie gingivale, aphtes buccaux, cernes prononcés quand elle avait peu dormi et un goût développé pour les fruits.
Intéressant à noter: elle était, tout comme sa mère, sensible au monde de « l’au-delà ».
Bébé, elle avait eu des difficultés à boire au sein (lait peu abondant) et avait été extrêmement constipée.
La grossesse avait été très stressante pour la mère à cause de tensions dans le couple et une peur importante de l'accouchement à venir, en particulier des douleurs associées aux contractions.
Le but principal, dans la prescription d’un remède, était d’aider D. à se sentir suffisamment en sécurité pour qu’elle puisse dormir seule et pour qu’elle devienne confiante dans le monde en général et à l’école en particulier. Ni elle, ni sa mère ne pouvaient expliquer de manière précise ce qui l’effrayait tant, mis à part qu’elle se sentait seule sans sa mère et s’inquiétait qu’elle ou sa mère tombe malade ou que son frère ait un accident.
Prescription : Lac-dl 1MK

Plusieurs mois de suivi et D. est maintenant une fillette heureuse et détendue, bien dans sa peau et pleine d’énergie, qui va se coucher seule et dort sans interruption. Elle est joyeuse, facétieuse et pleine d’humour. Les maux de tête, les ongles rongés et la vaginite ont disparus.
Suce-t-elle encore ses doigts ? Oui, mais seulement quand elle s’allonge pour se reposer ou quand elle est bouleversée. Donc bien peu, en comparaison.

Cas 2 - Bronchites et asthme - Dr Edouard Broussalian
Pol R, 9 ans, fait des bronchites depuis qu’il est tout petit.
Cet enfant m’est amené de Barcelone par sa maman qui n’en peut plus de le voir sans arrêt malade. Pol a fait une première bronchiolite un mois après sa naissance. Il fait des toux très sèches. Traité par Ventoline et de nombreux autres médicaments, avec peu d’effet.
Un médecin, qui passe pour être le meilleur homéopathe de la ville, lui a prescrit un mélange de Spongia, Cuprum, Ipeca en 5CH en aigu et lui fait prendre « pour le terrain » : Arsenicum album 12LM + Ipeca 12LM + Silicea 100K + Histaminum 15 CH + Mercurius solubilis 15 CH + Mercurius solubilis 50.000 K + Belladonna 50.000 K + Pyrogenium 200 K.
Devant son échec, ce médecin a déclaré que « vu que son traitement ne marchait pas, il s'agissait qu'un problème psychologique et que par conséquent il ne fallait pas revenir le voir ».
Il faut explorer le cas plus avant pour apprendre que :
La mère de Pol vivait avec sa propre mère aujourd'hui décédée, qui avait une démence sénile, « c'était très dur car il fallait s'en occuper beaucoup ». Tous vivaient sous le même toit, sans arrêt sur le qui vive de peur qu’elle ne tombe ou se fasse mal. Pol se réveille en pleurant et il vient souvent dans la chambre de ses parents. Il a vécu toute sa vie avec la grand-mère et l’aidait beaucoup, la surveillait, l’aidait à marcher.
C’est un enfant avec une grosse tête, un cou maigre et membres frêles. Pas obéissant du tout, un peu mieux avec son père. Prend de fortes colères et frappe. Il n'exprime rien de ses peines, il garde tout, il fait des cauchemars, de grand sursauts en dormant (du pied, de la main, au visage). Il grince des dents en dormant. Il n'a pas pleuré lors du décès de la grand-mère mais il a eu finalement une crise pour une chose toute banale, il criait qu’il voulait se tuer.
Il a fait de l'énurésie jusqu'à peu. Son meilleur ami est du style faible et effacé et lui il le protège et se bagarre pour lui. Il rouspète souvent en disant ce n'est pas juste. Il aime beaucoup le sucré, c'est un besoin. Jusqu'à il y a un an il mangeait énormément de poisson. Maintenant encore 3 ou 4 fois par semaine il mange du poisson. Il adore la viande qu’il réclame aussi.
Pendant des années, il n'a pas touché au lait ni dérivé car une des femmes médecin a dit qu'il fallait arrêter. Il adore les chiens et tous les animaux.
Il a eu tous les vaccins.
Il transpire énormément des pieds, des mains et de la tête.
Il a besoin de sa lumière la nuit sinon il a très peur.
Fils unique, il a besoin des bras de sa mère en permanence.
Depuis Lac-dl, il va bien et n'a plus de récidives.

Ajouts au répertoire
PSY : ABUS, suite d' / PHYSIQUES (discriminations, mauvais traitements, occupations, persécutions, répressions, tortures) : Dr Olivier Riccobono
PSY : AGITATION, nervosité / enfants, chez les : Dr Edouard Broussalian
PSY : AMOUR / animaux, pour les : Dr Olivier Riccobono
PSY : ABANDON, sentiment d’ : Dr Olivier Riccobono
PSY : ANXIÉTÉ / autrui, pour : Dr Olivier Riccobono
PSY : AVERSION / approché, à être : Dr Olivier Riccobono
PSY : ARTISTE, sensibilité artistique (théâtre, langues, littérature...) ou créatif (écriture, dessin, peinture) : Dr Olivier Riccobono
PSY : AUTORITAIRE, dominateur : Dr Edouard Broussalian
PSY : CALME / danger, pendant le (devant une situation urgente ou grave): Dr Olivier Riccobono
PSY : CLAIRVOYANCE : Dr Olivier Riccobono
PSY : COLÈRE, irascibilité : Dr Edouard Broussalian
PSY : COLÈRE, irascibilité / violente : Dr Edouard Broussalian
PSY : COMPAGNIE / désir de : Dr Olivier Riccobono
PSY : COMPASSION : Dr Edouard Broussalian
PSY : DIVERTISSEMENTS / désir de : Dr Olivier Riccobono
PSY : FRAPPER : Dr Edouard Broussalian
PSY : GAIETÉ, joyeux, de bonne humeur : Dr Olivier Riccobono
PSY : IDÉATION / abondante, clarté d'esprit / soir / lit, au : Dr Edouard Broussalian
PSY : INCONSCIENCE / danger, du : Dr Olivier Riccobono
PSY : JOUEUR : Dr Olivier Riccobono
PSY : PEUR / abandonné, d'être : Dr Olivier Riccobono
PSY : PEUR / aiguilles, objets pointus, des : Dr Olivier Riccobono
PSY : PEUR / examen, avant un : Dr Olivier Riccobono
PSY : PEUR / monstres, des : Dr Olivier Riccobono
PSY : PEUR / vampires, des : Dr Olivier Riccobono
PSY : RENFERMÉ, réservé : Dr Edouard Broussalian
PSY : RIRE : Dr Olivier Riccobono
PSY : TATILLON, importune pour des broutilles, etc : Dr Olivier Riccobono
PSY : VOYAGER, désir de : Dr Olivier Riccobono
TE : TRANSPIRATION du cuir chevelu / sommeil / endormant, en s' : Dr Edouard Broussalian
TE : TRANSPIRATION du cuir chevelu / sommeil / pendant : Dr Edouard Broussalian
TE : ÉRUPTIONS / CROUTES : Dr Edouard Broussalian
VIG : CREVASSES / Lèvres : Dr Olivier Riccobono
B : RONGER les ongles, se : Dr Edouard Broussalian
B : HALEINE / nauséabonde / matin : Dr Edouard Broussalian
DE : GRINCER les dents / sommeil, pendant : Dr Olivier Riccobono
ES : DÉSIR / assaisonnés, d'aliments fortement : Dr Olivier Riccobono
ES : DÉSIR / chocolat : Dr Olivier Riccobono
ES : DÉSIR / glace, crème glacée : Dr Olivier Riccobono
ES : DÉSIR / poisson : Dr Edouard Broussalian
ES : DÉSIR / viande : Dr Edouard Broussalian
RES : ASTHME / enfants, chez les : Dr Edouard Broussalian
TX : RAUQUE : Dr Olivier Riccobono
MB : TRANSPIRATION / Mbres sup / Main, froide : Dr Edouard Broussalian
MB : TRANSPIRATION / Mbres sup / Pied, froide : Dr Edouard Broussalian
MB : VERRUES / Mbres sup / Doigts : Dr Edouard Broussalian
SOM : RÊVES / singes : Dr Olivier Riccobono
P : ÉRUPTIONS / ECZÉMA : Dr Olivier Riccobono
P : ÉRUPTIONS / FURONCLES : Dr Olivier Riccobono
GE : AIR / plein air / amél : Dr Olivier Riccobono
GE : CHALEUR / vitale, manque de : Dr Olivier Riccobono
GE : EFFORT physique/ amél : Dr Olivier Riccobono
GE : EFFORT physique/ nager, amél : Dr Olivier Riccobono
GE : FAIBLESSE, asthénie / chaleur / soleil, du : Dr Farokh Master

Références
Lac delphinum - Dr Olivier Riccobono - Cours de l'ENH - 28 mai 2005
PCKent2 - Logiciel d'aide à la décision homéopathique - Nicolas Massonat

Edouard Troesch - 17 décembre 2010 - edtro@no-log.org
Mise à jour : 13 avril 2011
Avatar de l’utilisateur
par Gaby
-
#9556
Un article excellent.

Seulement une correction:
"En captivité, il ne vit pas plus de 7 ans alors qu'en liberté, il peut atteindre l'âge de 40 ans."

Il y a 2 dauphins a Nürnberg/Allemagne, captivés, qui ont déja 25 et 50 (!) ans.
Et deux autres, nés en captivité en 1993 et 1999).
Avatar de l’utilisateur
par Edouard Troesch
-
#9610
Gaby a écrit :Un article excellent.

Seulement une correction:
"En captivité, il ne vit pas plus de 7 ans alors qu'en liberté, il peut atteindre l'âge de 40 ans."

Il y a 2 dauphins a Nürnberg/Allemagne, captivés, qui ont déja 25 et 50 (!) ans.
Et deux autres, nés en captivité en 1993 et 1999).
D'accord Gaby.
Peut-être que les 2 dauphins allemands sont particulièrement bien chouchoutés ;)

Merci pour vos retours! Quand bien même il […]

Mammite traînante

non ,il faut attendre il y a juste risque quelle f[…]

enfant 15 ans choree

Merci Terrassienne

Hôpitaux indiens accueillant les étudiants

Merci Isaure, je pense que c'est une très b[…]