par Cyril45
Etudiant
#10532
M1T1 : VOCATION MEDICALE 10/10/2012
Paragraphe 1 de l’Organon

« La plus haute et même l'unique vocation du médecin est de rétablir la santé des personnes malades, c'est ce qu'on appelle guérir. » S.Hahnemann

Ce cours est certainement le plus important de la formation car il nous interroge sur nos motivations profondes de médecin. Il pose les fondements de notre pratique médicale : quel genre de médecin souhaitons-nous être ou devenir ?
Le médecin doit se poser un certains nombre de questions avant d’entreprendre l’étude de l’Homéopathie. A travers l’Organon, S.Hahnemann nous invite à la réflexion. Qu’est ce que la maladie ? Qu’est-ce que guérir ? Qu’est-ce qu’un médecin ? Mon souhait est-il de soulager la maladie ou le malade ?

Que voulait dire Hahnemann lorsqu’il parle de rétablissement de la santé ?
Loin de vouloir soulager en supprimant les symptômes du patient comme le faisaient les médecins de son époque, il nous encourage à rechercher comment revenir en arrière vers un état de santé originel.

Le cours répondra succinctement à ces questions :
Les maladies sont-elles héréditaires ?
Que sont les niveaux et les critères de santé ?

En outre, Hahnemann pose la question fondamentale de l'abandon de la démarche réductionniste. L'homéopathie repose sur la stricte observation de la nature, sans préjugés ni théories. Elle démontre que nous ne pourrons jamais comprendre l'ensemble des rouages du vivant et qu'il nous faut nous baser seulement sur les symptômes qui sont l'expression du désordre interne qui restera à jamais inconnaissable directement. E.B.

Pour visionner le cours, cliquez sur le lien suivant : http://planete-homeopathie.org/school/acces-a ... 1-octobre/
Lien vers le forum traitant de ce cours : http://planete-homeopathie.org/forum/m1t1-voc ... 2-t47.html
__________________________________________________________________________________


M1T2 : IDEAL THERAPEUTIQUE 12/10/2012
Paragraphe 2 de l’Organon

« L'idéal thérapeutique consiste à rétablir la santé d'une manière rapide, douce et permanente, à enlever et à détruire la maladie dans son intégralité, par la voie la plus courte, la plus sûre et la moins nuisible, cela d'après des principes clairs et intelligibles ». S.Hahnemann

L’homéopathie est la médecine basée sur l’expérimentation. Elle ne laisse pas de place à des théories et hypothèses sur les modalités de guérison du patient. C’est sur la base de nombreuses expérimentations que Hahnemann a pu constater qu’il était possible de guérir les patients dans les conditions indiquées dans le paragraphe 2 de l’Organon.
Mais comment peut-on être sûr que l’on procède à une guérison, autrement dit quels sont les critères qui définissent la guérison ? La suppression ou la disparition d’un ou plusieurs symptômes sont-ils la preuve que le malade est guéri ?
Ce cours remet en cause le paradigme de la médecine classique. Il nous interroge sur ce qu’est réellement une guérison et au final ce qui fait l’essence même du médecin.

Le cours répond également à ces quelques questions :
Sous quel rapport certaines techniques de médecines naturelles (phytothérapie, aromathérapie) sont-elles comparables à l’allopathie ?
Que provoquent les suppressions de symptômes ? L’homéopathie est-elle capable d’en faire ?
Sur la base de la loi de similitude, faut-il une infinité de médicaments pour faire face à une infinité de cas ?


Pour visionner le cours, cliquez sur le lien suivant : http://planete-homeopathie.org/school/acces-a ... 1-octobre/
Lien vers le forum traitant de ce cours : http://planete-homeopathie.org/forum/m1t2-ide ... 2-t98.html
__________________________________________________________________________________


M1T3 : COMPETENCE MEDICALE 17/10/2012
Paragraphe 3 de l’Organon

Hahnemann nous enseigne les 3 compétences fondamentales que le médecin doit maitriser pour amener le patient vers la guérison :
1) Connaitre la matière médicale
2) Savoir appliquer les médicaments
3) Savoir écarter les barrages


C’est le premier point qui est abordé dans ce cours : CONNAITRE LA MATIERE MEDICALE
Il ne s’agit pas d’apprendre par cœur tous les symptômes de chaque remède de manière à trouver une concordance avec les symptômes du patient. La chose est beaucoup plus subtile que cela. Le cours nous enseigne de quelle façon l’étudiant doit étudier la matière médicale, comment percevoir l’essence du remède, ce qu’il y a de curatif dans le médicament, à rechercher la résonnance entre l’essence du remède et l’essence du patient.

Le cours nous rappelle que sans principes ni lois, l’expérience du thérapeute est utile à peu de choses dans la recherche du médicament. Ce n’est pas en premier lieu, l’expérience qui doit guider l’homéopathe mais les lois et principes fondamentaux de l’homéopathie.
Pour visionner le cours, cliquez sur le lien suivant : http://planete-homeopathie.org/school/acces-a ... 1-octobre/
Lien vers le forum traitant de ce cours : http://planete-homeopathie.org/forum/m1t3-com ... -t107.html
__________________________________________________________________________________


M1T4 : ETIOLOGIE 18/10/2012
Paragraphe 3 et 4 de l’Organon

Poursuite du cours précédent sur les compétences médicales à acquérir par l’homéopathe.
Savoir appliquer les médicaments
La qualité des médicaments est-elle optimale ? Sous quelle forme administrer ?
Comment estimer la quantité (dose) et la qualité (dynamisation) du remède ?
A quel moment la dose doit être répétée ?
Ici encore la notion d’individualisation est très importante : la dose, la dynamisation et la répétition doivent être individualisées et le prescripteur en mesure de justifier sa prescription.
Savoir écarter les barrages
Il est des cas où le remède, bien que présentant une forte similitude, n’agit pas sur le patient. Le cours nous donne des clefs pour identifier les obstacles à la prescription et les moyens de remediation.

Nous analysons à travers le quatrième paragraphe de l’Organon les agents perturbateurs capables de rendre malade un individu : les causes occasionnelles, la susceptibilité individuelle, les miasmes chroniques. A travers les travaux de certains chercheurs, le cours nous enseigne que pour comprendre les facteurs étiologiques, il faut considérer un certains nombre de faits scientifiques dans le domaine de la biologie :
- les mêmes causes n’engendrent pas les mêmes effets
- la cessation de la cause n’entraine pas la disparition des effets
- toute action sur le vivant est conditionnelle
- le vivant forme une unité capable d’autoréparation, de duplication sans perte d’information
- le vivant est régit pas la notion de susceptibilité individuelle

Définition et caractéristiques du miasme : agent infectieux de nature dynamique qui se greffe sur le force vitale qui n’a aucune tendance à la guérison et il est transmissible à la descendance.
La notion de force vitale et la corrélation entre susceptibilité et les niveaux de santé sont largement abordées dans ce cours.

Pour visionner le cours, cliquez sur le lien suivant : http://planete-homeopathie.org/school/acces-a ... 1-octobre/
Lien vers le forum traitant de ce cours : http://planete-homeopathie.org/forum/m1t4-eti ... -t108.html
__________________________________________________________________________________


M1T5 : CAUSALITE Première Partie 24/10/2012
Paragraphe 5 de l’Organon

Hahnemann sépare deux phénomènes morbides : la maladie aiguë qui est la conséquence soit d’une cause occasionnelle ou de l’exacerbation aiguë de la maladie chronique, soit la maladie chronique. Mais comment les identifier ? Nous reviendrons plus tard dans les caractéristiques fondamentales des maladies mais ce cours est une introduction nécessaire à cette étude pour pouvoir aborder les différents points développés par le Fondateur dans l’Organon.

Evolution centripète de la maladie : Hahnemann a constaté que lorsque les symptômes périphériques étaient supprimées, ils étaient remplacés par d’autres plus profonds ce qui nous fait comprendre pourquoi la suppression des symptômes dégrade inévitablement l’état de santé d’un individu. Le cours revient sur cette notion et répond finalement à cette question fondamentale : être en bonne santé, c’est quoi ?

Il est fait, dans ce cours, une première approche des miasmes qui seront étudiés en détail plus tard (package 4 et 5) avec une présentation des deux premiers miasmes identifiés par Hahnemann : la psore et la sycose.

Pour visionner le cours, cliquez sur le lien suivant : http://planete-homeopathie.org/school/acces-a ... 1-octobre/
Lien vers le forum traitant de ce cours : http://planete-homeopathie.org/forum/m1t5-cau ... -t142.html
__________________________________________________________________________________


M1T6 : CAUSALITE Deuxième et troisième partie 24/10/2012
Paragraphe 5 de l’Organon

On poursuit notre première approche des miasmes avec la présentation du miasme syphilitique (la luèse) et du miasme tuberculinique que Hahnemann appelait la pseudo-psore et qui est un mélange de réactions psoriques et syphilitiques.
Etude du miasme aigu et du miasme chronique à travers deux maladies : la rougeole et la syphilis. Nous voyons que les maladies ne présentent pas les mêmes caractéristiques quand on analyse plusieurs facteurs : la durée, le type de guérison, la progression de la maladie et la direction de la maladie (centrifuge ou centripète). Ce sont ces différences qui permettent de comprendre que l’on est en présence soit d’une maladie aigue soit d’une maladie chronique.

Définition du miasme : n’a aucune tendance à la guérison dans le temps, de nature contagieuse, transmissible à la descendance.

Présentation de la galaxie des remèdes : à travers un diagramme, il s’agit d’avoir une première approche sur la façon dont sont connectés les remèdes, une idée des principaux reflexes à avoir dans la prescription des remèdes.

Le deuxième cours conclut par la nécessité de bien connaitre la constitution et les tempéraments des remèdes qui seront étudiés en détail dans le cours suivant.

La troisième partie traite en détail de la constitution de l’individu, de son tempérament et de son caractère. Ce cours nous aide non seulement à mieux définir ces 3 constituants essentiels de l’individu mais aussi à comprendre en quoi ils sont importants dans la recherche du remède.
La constitution est façon font on est construit physiquement, héritée de notre lignage. Elle dépend de facteurs héréditaires et environnementaux.
Le tempérament est la façon dont l’individu est construit sur le plan mental et émotionnel
Le caractère et tempérament forment la personnalité.

Pour visionner le diagramme, cliquez sur le liensuivant: http://planete-homeopathie.org/forum/galaxie- ... -t185.html
Pour visionner le cours, cliquez sur le lien suivant : http://planete-homeopathie.org/school/acces-a ... 1-octobre/
Lien vers le forum traitant de ce cours (deuxième partie): http://planete-homeopathie.org/forum/m1t5-cau ... -t142.html
Lien vers le forum traitant de ce cours (troisième partie) : http://planete-homeopathie.org/forum/m1t7-cau ... -t180.html
__________________________________________________________________________________


M1T8 : SEMIOLOGIE
Paragraphe 6 de l’Organon

Hahnemann nous explique dans le sixième paragraphe que certes nous ne pourrons jamais avoir la clé du mécanisme de la vie, comprendre pleinement l’énergie vitale, mais ce que nous pouvons percevoir c’est l’ensemble des manifestations qui sont visibles par des symptômes qui sont en quelque sorte l’image que produit ce dérèglement unique de la force vitale désaccordée.
« Les perturbations ne sont représentées que par l’ensemble des symptômes ».
Il n’y a pas d’affection locale mais plutôt une affection généralisée qui va produire des symptômes localisés sur des endroits particuliers du corps. C’est le cas notamment lorsqu’un malade absorbe une substance active allopathique, c’est la totalité de l’organisme qui se trouve perturbée et déréglée avec une affinité pour certains organes et tissus selon la sensibilité propre à chaque patient. Ce fait montre que la manifestation pathologique est forcement individuelle.
Quel changement de paradigme Hahnemann nous livre ici par rapport à la médecine classique qui est basée sur le réductionnisme et le mécanisme physiopathologique !
Dans cette vision des choses non holistique, on comprend que les traitements classiques ne font que palier les symptômes qui ne sont que l’expression parcellaire d’un tout.

Pour visionner le cours, cliquez sur le lien suivant : http://planete-homeopathie.org/school/acces-a ... 1-octobre/
Lien vers le forum traitant de ce cours : http://planete-homeopathie.org/forum/m1t8-sem ... -t181.html

Très intéressant. Je n'ai pas lu de […]

Comorbidité chez Vithoulkas

Moi non plus je ne comprends pas pourquoi il est t[…]

Merci pour les infos !

Le règne de Knock

Je partage cet excellent papier : Covid-19 : Kno[…]