Avatar de l’utilisateur
par Edouard Broussalian
Staff
#1547
Eczéma facial, par le Dr. Jacque Baur

La posologie de tel remède bien connu est très simple. Pour nous faciliter les choses, le flacon de poudre est accompagné d'une cuiller-mesure qui, arasée, contient 0 gr 05 de principe actif.

C'est très simple. Encore faut-il connaître le poids de votre petit patient puisqu'il faudra lui faire prendre 20 mg. par kilo de poids et par jour, en deux prises. Et comme en général chacun sait que le poids d'un enfant varie très vite d'un mois à l'autre, il est fort probable que personne dans l'entourage ne pourra vous le dire exactement. Il vous faudra mettre une balance dans la trousse d'urgence

L'homéopathie, qui a bien des subtilités, n'a pas celle-là : votre remède, une fois choisi, sa posologie obéira à quelques règles simples, et une ou deux cuillerées à café en plus ou en moins n'auront en général pas beaucoup d'importance. La qualité et non la quantité

François D., a beau n'avoir que huit mois, il connaît déjà les vicissitudes de la vie... Depuis l'âge de deux mois, il souffre d'un eczéma qui a débuté aux pommettes et s'est étendu ensuite à toute la face. Les lésions sont rouges, sèches, enflammées, légèrement desquamantes, avec des croûtes çà et là car tout cela suinte lorsque l'enfant se gratte.

Il se gratte ? Uniquement au moment de s'endormir, ce qui retarde d'autant l'heure de son sommeil.

Par ailleurs il éternue très souvent et il a souvent le nez qui coule.

Son eczéma évolue par poussées et au plus fort des crises, ses urines dégagent une odeur forte, ammoniacale.

Né à terme, à 3 kg 600, il pèse maintenant 8 kg 200 mais, à 8 mois, n'a pas encore de dents. Il n'a pas été allaité par sa mère et son allaitement artificiel a été plusieurs modifié sans que son eczéma s'en trouve amélioré.

A sa naissance, il a subi la vaccination B.C.G. et à 6 mois la vaccination antivariolique, qui n'a pas pris.

La symptomatologie est pauvre. Nous donnons Silica puis Dulcamara, sans aucun résultat. A 11 mois, il n'y a toujours pas de dents et l'eczéma fait son apparition dans le creux poplité. C'est alors que les parents nous confirment que l'enfant ne se gratte qu'au moment de s'endormir : uniquement à ce moment-là.

Connaissez-vous ce symptôme ? Il m'a fallu feuilleter le Répertoire pour trouver le remède unique pour ce symptôme que j'ai donné en 200e dynamisation, une dose; et dans le mois qui a suivi, l'enfant a percé 4 dents en même temps que l'eczéma disparaissait. Puis l'éruption est revenue un mois après. A 11 mois, l'enfant marchait.

Nous n'avions à notre disposition que la 200e dynamisation d' Osmium et nous l'avons répétée deux fois à deux mois d'intervalle, puis une troisième fois 3 mois après avec chaque fois le même résultat: disparition de l'éruption pendant un mois puis léger retour. Après la 4e dose, la peau est restée nette.

Que dire de ce cas, sinon que cette symptomatologie qui m'avait paru si pauvre au début contenait cependant un joyau. Mais nous sommes très souvent des incrédules, et seul notre "manque de foi" nous permet de passer à côté des incroyables richesses que nous apporte parfois l'inter rogatoire... (Voyez p. 1329 dans le Répertoire)

Commentaires Dr. Schmidt No 2 :

Le deuxième cas du petit François, avec sa croûte de lait - la croix des pédiatres - mais pas des homéopathes...

OSMIUM présente ce symptôme clé - Keynotes. Mais Osmium possède aussi les éternuements,

les coryzas,

les dermatoses pruriantes.

Il a même la transpiration fétide comme de l'ail sous les bras! Ce qu'on appelle la bromhydrose que cet enfant ne présente pas pour le moment, c'est vrai, mais que je signale pour votre édification personnelle, avec :

SULPH., Bov., Kali p., Lach. et Tell.
par globule
-
#1572
Super tous ces commentaires du dr Schmidt du coup je découvre une rubrique que je n'avais jamais remarquée ;)
peau, prurit/ sommeil/ endormant, en s': Osm
ainsi qu'un remède! Merci pour toute cette littérature; je me régale :)
Avatar de l’utilisateur
par GIL2VENCE
Etudiant
#2216
magnifique cas que ce petit bonhomme de 8 mois,
dans ce cas il n'a suffit que de répéter la même dynamisation (200), parce qu'il n'y avait pas plus haut, et en 4 répétitions cela à définitivement guéri. donc pas toujours nécessaire de monter la dynamisation ?
Peut on penser en fait que cela aurait pris moins de temps avec une plus haute dynamisation?
en plus j'ai aussi découvert OSMIUM.
merci Edouard.
Avatar de l’utilisateur
par Edouard Broussalian
Staff
#2229
GIL2VENCE a écrit :magnifique cas que ce petit bonhomme de 8 mois,
dans ce cas il n'a suffit que de répéter la même dynamisation (200), parce qu'il n'y avait pas plus haut, et en 4 répétitions cela à définitivement guéri. donc pas toujours nécessaire de monter la dynamisation ?
Peut on penser en fait que cela aurait pris moins de temps avec une plus haute dynamisation?
en plus j'ai aussi découvert OSMIUM.
merci Edouard.
Difficile à dire
En tout cas devant une affaire cutanée, reste très prudent dans tes dynamisations. Déjà ici 200 c'est limite pour attaquer.
Une plus haute aurait pu produire plus d'aggravation, pas forcément d'aller plus vite
Avatar de l’utilisateur
par GIL2VENCE
Etudiant
#2466
Edouard Broussalian a écrit :
GIL2VENCE a écrit :magnifique cas que ce petit bonhomme de 8 mois,
dans ce cas il n'a suffit que de répéter la même dynamisation (200), parce qu'il n'y avait pas plus haut, et en 4 répétitions cela à définitivement guéri. donc pas toujours nécessaire de monter la dynamisation ?
Peut on penser en fait que cela aurait pris moins de temps avec une plus haute dynamisation?
en plus j'ai aussi découvert OSMIUM.
merci Edouard.
Difficile à dire
En tout cas devant une affaire cutanée, reste très prudent dans tes dynamisations. Déjà ici 200 c'est limite pour attaquer.
Une plus haute aurait pu produire plus d'aggravation, pas forcément d'aller plus vite
c'est toujours très difficile à évaluer lorsque l'on donne un remède, entre dynamisation et quantité de la dose, tout en tenant compte de l'Energie du patient et son Homéopaticité. merci du conseil Edouard.
à plus :D
par Cécile
#2595
Sans faire de généralités, peut-on dire que face à des symptomes physiques (eczema, rhume...), on donne plutot de basses dilutions alors que pour des symptomes psychiques plus marqués, on commence plus haut ?
Avatar de l’utilisateur
par Edouard Broussalian
Staff
#2596
Cécile a écrit :Sans faire de généralités, peut-on dire que face à des symptomes physiques (eczema, rhume...), on donne plutot de basses dilutions alors que pour des symptomes psychiques plus marqués, on commence plus haut ?
Non surtout pas, c'est l'idiotie de l'homéopathie à la française.
Le type de pathologie signe la susceptibilité. Un eczéma peut s'aggraver terriblement, il faut doner "pousser gentiment" avec une dynamisation pas trop haute, éviter l'emballement.

Ensuite plus l'homéopathicité est élevée, plus on a intérêt à donner une haute dynamisation. La présence de signes généraux, mentaux par exemple, permet d'avoir une grade homéopathicité. Mais même une simple 6 c peut agi dessus.
Avatar de l’utilisateur
par GIL2VENCE
Etudiant
#2603
Edouard Broussalian a écrit :
Cécile a écrit :Sans faire de généralités, peut-on dire que face à des symptomes physiques (eczema, rhume...), on donne plutot de basses dilutions alors que pour des symptomes psychiques plus marqués, on commence plus haut ?
Non surtout pas, c'est l'idiotie de l'homéopathie à la française.
Le type de pathologie signe la susceptibilité. Un eczéma peut s'aggraver terriblement, il faut doner "pousser gentiment" avec une dynamisation pas trop haute, éviter l'emballement.

Ensuite plus l'homéopathicité est élevée, plus on a intérêt à donner une haute dynamisation. La présence de signes généraux, mentaux par exemple, permet d'avoir une grade homéopathicité. Mais même une simple 6 c peut agi dessus.
oui, en fait c'est très délicat d'établir des "règles", cela rassurerait nos esprits mais d'expérience, il est préférable de commencer light et selon la réaction du patient, renouveler la prise (une goutte par exemple) jusqu'à ce que les effets du remède s'estompent et alors monter un peu la dynamisation, tjs avec une faible quantité. tu es d'accord Edouard ?
je te prépare une synthèse des résultats que j'obtiens depuis que j'utilise, comme tu nous l'a montré, la dose liquide...c'est impressionnant ! et avec des résultats beaucoup plus rapides qu'avec les doses sèches....c'est ce qui se détache de mon constat (environ 30 cas déjà).
tant que j'y suis, excellente idée ton projet de "vidéothèque" des cas cliniques des grands remèdes.. si je peux t'aider dans ce sens dis moi, ce sera avec plaisir. ;)
par Granule
-
#2611
GIL2VENCE a écrit :
Edouard Broussalian a écrit :
Cécile a écrit :Sans faire de généralités, peut-on dire que face à des symptomes physiques (eczema, rhume...), on donne plutot de basses dilutions alors que pour des symptomes psychiques plus marqués, on commence plus haut ?
Non surtout pas, c'est l'idiotie de l'homéopathie à la française.
Le type de pathologie signe la susceptibilité. Un eczéma peut s'aggraver terriblement, il faut doner "pousser gentiment" avec une dynamisation pas trop haute, éviter l'emballement.

Ensuite plus l'homéopathicité est élevée, plus on a intérêt à donner une haute dynamisation. La présence de signes généraux, mentaux par exemple, permet d'avoir une grade homéopathicité. Mais même une simple 6 c peut agi dessus.
oui, en fait c'est très délicat d'établir des "règles", cela rassurerait nos esprits mais d'expérience, il est préférable de commencer light et selon la réaction du patient, renouveler la prise (une goutte par exemple) jusqu'à ce que les effets du remède s'estompent et alors monter un peu la dynamisation, tjs avec une faible quantité. tu es d'accord Edouard ?
je te prépare une synthèse des résultats que j'obtiens depuis que j'utilise, comme tu nous l'a montré, la dose liquide...c'est impressionnant ! et avec des résultats beaucoup plus rapides qu'avec les doses sèches....c'est ce qui se détache de mon constat (environ 30 cas déjà).
tant que j'y suis, excellente idée ton projet de "vidéothèque" des cas cliniques des grands remèdes.. si je peux t'aider dans ce sens dis moi, ce sera avec plaisir. ;)
Super, super...merci à vous deux ...
C'est de plus en plus clair,
et surtout de plus en plus logique de savoir comment donner le remède.
C'est fameux que les paradigmes erronés tombent les uns après les autres...
La confusion disparait et nous allons de plus en plus vers une compréhension.
La pratique apporte ses résultats.
Merci de prendre le temps de répéter et répéter.
Nous partageras-tu ta synthèse?
Avatar de l’utilisateur
par Edouard Broussalian
Staff
#2623
tant que j'y suis, excellente idée ton projet de "vidéothèque" des cas cliniques des grands remèdes.. si je peux t'aider dans ce sens dis moi, ce sera avec plaisir. ;)
Avec plaisir Gilles. Si tu as un malade que tu sais guéri avec tel remède je suis preneur pour que tu le fasses venir au studio. On aurait ainsi au bout de qq années une masse irremplaçable de données.
Avatar de l’utilisateur
par GIL2VENCE
Etudiant
#2691
Edouard Broussalian a écrit :
tant que j'y suis, excellente idée ton projet de "vidéothèque" des cas cliniques des grands remèdes.. si je peux t'aider dans ce sens dis moi, ce sera avec plaisir. ;)
Avec plaisir Gilles. Si tu as un malade que tu sais guéri avec tel remède je suis preneur pour que tu le fasses venir au studio. On aurait ainsi au bout de qq années une masse irremplaçable de données.
bonsoir Edouard,
très bonne idée, je sélectionne les meilleurs cas, on reparle de tout ça cette hiver lorsque l'on se verra.
j'ai visionné le cours M2T13....c'est que du bonheur, ton "décodage" de l'Organon vient consolider tout ce que j'ai découvert en clinique homéopathique depuis toutes ces années... Que ça fait du bien ..si tu savais... :D
Avatar de l’utilisateur
par GIL2VENCE
Etudiant
#2694
GIL2VENCE a écrit :
Edouard Broussalian a écrit :
tant que j'y suis, excellente idée ton projet de "vidéothèque" des cas cliniques des grands remèdes.. si je peux t'aider dans ce sens dis moi, ce sera avec plaisir. ;)
Avec plaisir Gilles. Si tu as un malade que tu sais guéri avec tel remède je suis preneur pour que tu le fasses venir au studio. On aurait ainsi au bout de qq années une masse irremplaçable de données.
bonsoir Edouard,
très bonne idée, je sélectionne les meilleurs cas, on reparle de tout ça cette hiver lorsque l'on se verra.
j'ai visionné le cours M2T13....c'est que du bonheur, ton "décodage" de l'Organon vient consolider tout ce que j'ai découvert en clinique homéopathique depuis toutes ces années... Que ça fait du bien ..si tu savais... :D

pour vous répondre Granule, ce sera avec plaisir que je partagerai ma modeste expérience ; après tout, n'est ce pas le but de planète Homéo, acquérir dans les règles de l'Art le "savoir faire" pour mieux le "faire savoir", avec l'accord d'Edouard bien entendu.
par Granule
-
#2751
GIL2VENCE a écrit : pour vous répondre Granule, ce sera avec plaisir que je partagerai ma modeste expérience ; après tout, n'est ce pas le but de planète Homéo, acquérir dans les règles de l'Art le "savoir faire" pour mieux le "faire savoir", avec l'accord d'Edouard bien entendu.
:D Superrrrrrr :D
par vbouan
#3344
Je n'arrive pas a trouver cette rubrique "se gratte au moment de s'endormir".

J'ai chercher a
itching
scratching
falling asleep
evening
when undressing

dans
Skin - itching
skin - eruption - itching
mind


Veronique

Je complète avec le tableau que nous donne […]

UNE MIGRAINE INVALIDANTE

Alors là c'est une autre paire de manche ! […]

Traitement double pour chat

Merci beaucoup!

Dermatochien

Ce chien va mieux avec natrum muriaticum, deux pri[…]