#1551
Je me souviens d'un cas de prosopalgie double, opéré d'un côté, chez une malade atteinte de sclérose en plaques, soignée par un allopathe, à qui on faisait des piqûres de morphine, après avoir essayé tous les autres calmants possibles, piqures répétées les deux derniers jours toutes les 20 minutes, puis même toutes les 5 minutes, pour la faire mourir, et qui n'arrivaient même pas à la soulager un instant. Qu'on ne vienne donc pas nous dire que l'allopathie pout calmer toutes les souffrances !

Et cette urémie, arrivée à 2gr. dans le sang, qui avait des syncopes fréquentes et avait été transportée à l'hôpital: des piqûres de toni-cardiaques, puis de calmants divers, aboutirent à bloquer les reins, et des convulsions subintrantes empirèrent tel point qu'on embarqua le malade avec deux infirmiers dans un fourgon pour le faire passer la frontière, pour qu'il puisse mourir encore en France - car i1 était Français.

On ne me fera pas oublier de pareils cas - et combien d'autres - où j'ai pu me convaincre non seulement de l'échec navrant des méthodes allopathiques, mais de leur danger par le camouflage des symptômes ou le blocage de fonctions essentielles qu'elles provoquent sur des organes surintoxiqués.

Si l'on veut parler d'intervention immédiate, il faut que celle-ci soit efficace et n'aggrave pas encore davantage le cas. C'est ce qui me fait penser au travail du Dr. Petrie Hoyle, sur les homéopathes accusés d'être des "meurtriers passifs" - il réplique que les allopathes sont eux, alors, des "meurtriers actifs"...

Et dans les crises de tachyarythmie, comme dans l'épilepsie ou une belle crise de migraine, que nous offre l'allopathie ?

Voila des cas d'urgence où le secours devrait être immédiat. Dites-moi quel moyen vous avez d'empêcher la souffrance du malade ? et s'il est admissible que vous laissiez le cœur s'épuiser alors que les tonicardiaques ne font rien - pas même "digitalin", vantée dans les dernières publications de notre pays comme une panacée de la tachycardie-. Je ne parle pas de ces tachycardies qui cèdent a la simple compression carotidienne ou oculaire - ni des céphalées qui cèdent a une aspirine pour reprendre dès la moindre occasion, mais laissons là ces cas un peu spéciaux.

Je complète avec le tableau que nous donne […]

UNE MIGRAINE INVALIDANTE

Alors là c'est une autre paire de manche ! […]

Traitement double pour chat

Merci beaucoup!

Dermatochien

Ce chien va mieux avec natrum muriaticum, deux pri[…]