#65760
Merci Athelas pour ces liens. On a l'impression que la copie avec cette belle écriture ('faite du vivant de Mélanie' et qui faisait partie de l'héritage des Boenninghausen) est mieux faite et est beaucoup plus claire que l'original. Il est dommage de ne pas avoir une date quelque part dans cette copie mais on pourrait suggérer que cette copie est réalisée en vue d'être envoyée à l'éditeur pour publication. Peut-être du vivant d'Hahnemann sous sa dictée, voire, une autre hypothèse, après sa mort pour en négocier sa vente tout en gardant l'original. Une argument qui plaide dans ce sens est que Haelh la garde et envoie l'original à Boericke, style :' Démerde toi avec la petite écriture d'Hahnemann!'. Et ton hypothèse semble cohérente pour les ajouts de Haelh sur l'original. Une démonstration possible se trouve à la 7e note de l'aphorisme 270 (270 g). On a l'impression que l'ajout est écrit de la copie vers l'original. On voit cette note à la page 228 de la copie dans la belle écriture puis une petite note de Haelh en écriture complètement différente dans la page suivante (merci aux bilingues de nous éclairer). Cette longue note semble transcrite à la page 512 du manuscrit dans la même écriture (Haelh) après 3 lignes de la petite écriture serrée d'Hahnemann.

Pour résumé (si je comprends bien) :
Haehl a eu la copie et l'original pour la version allemande mais s'est inspiré plus de la copie qu'il a gardée.
Boericke a dû se 'démerder' avec l'original pour la version anglaise.
Pierre Schmidt n'a jamais eu accès à l'original et a dû se contenter de traduire en français la version de Boericke (1952). En 1959, Pierre Schmidt, à l’occasion du congrès annuel de l’Association Hahnemannienne Internationale de San Francisco désira voir le manuscrit mais en vain. Par la suite, madame Engle lui envoya des diapositives du manuscrit.
Joseph Schmidt dans sa version allemande de 1992 a investigué uniquement l'original puisque la copie a été 'redécouverte' en 2008 et il constate des différences entre l'original et la version de Haehl.
L'adaptation d'Edouard de 2016-2017 se base sur la traduction de Pierre Schmidt (1952) qui va être rectifiée au fil des cours de 2e année en s'aidant du texte allemand de Joseph Schmidt et de celui en anglais de Boericke mais n'a jamais été publiée.

A méditer pour notre future publication en français! ;)
#65761
Merci pour cette bonne synthèse Xavier ;)
Petit correctif Pierre Schmidt a traduit l'Organon en français à partir du texte allemand de Haehl car il vaut toujours mieux si possible éviter de traduire à partir d'une traduction "intermédiaire" dans une autre langue. La traduction américaine de Boericke est considérée comme mauvaise et parfois illisible (on comprend pourquoi).
#65820
En effet, tout ça est passionant!
Le Dr. Édouard Broussalian, Ed, le director de notre École, doit déjà, dit-il, songer à une réédition de son livre (en deux volumes) "Homéopathie, Principes de la nouvelle médecine", qui contient une traduction du texte du sixième Organon accompagné de commentaires.
Nous aimerions reprendre la traduction (et probablement un peu le livre). Plusieurs d´entre nous sont germanistes. Et d´autres certainement des as en français et des amateurs en écriture, indispensables. Et nous connaissons l´incroyale importance de l´Organon, base de l´homéopathie, base des enseignements de l´École.
Nous voulons tous comprendre et communiquer l´esprit de Hahnemann. Rien
d´autre ne nous anime que le désir de présenter un texte qui préserve la personnalité et les enseignements de Samuel Hahnemann, mais bien lisible pour un lecteur du XXI ième siècle. Les commentaires d´Ed, expérimenté aussi bien dans la pratique de l´homéopathie que dans la didactique, et amateur de dialectique qui plus est, accompagneront le texte fidèle à son auteur, tel quel.
Ed trouve que c´est une bonne idée de faire ça à plusieurs, nous aimerions former une fois encore un collectif de traducteurs et correcteurs.
Si tu as envie de participer à ce défi, fais-moi signe sur brigitteappel@gmail.com, ce serait formidable!
Xavier B aimais cela

Oui la quantité à son importance ,du[…]

COVID exemple standard

Vive l'Homéopathie, Vive les Barbus !! :)

un arbre qui cache la foret

Après réflexion, Lycopodium est trop[…]

Bonjour si vous y arrivez je veux bien un petit […]