par Terrasienna
Staff
#17562
C'est un cas clinique très facile, mais le raisonnement est intéressant

1 mai 1876. Une jeune dame, fille d’un médecin homéopathe décédé, a découvert il y a 3 semaines qu’elle avait des poux, avec démangeaisons de la tête, qui se sont irritées, probablement à cause du grattage. Maintenant elle présente des croûtes sur l’occiput inférieur, qui s’étendent progressivement vers le haut de la tête ; s’en écoule un liquide jaune gluant, très nauséabond, collant les cheveux. Les ganglions cervicaux sont tuméfiés et sensibles au toucher par intermittence, depuis 3 semaines. Pâleur et faiblesse. A pris sulfur 6 et aconit 6 qui ont seulement aidé un temps.
Diagnostic du remède : la répertorisation sera donnée lors de la réponse. (…)
XX, s’est avéré le similimum, et une dose de 14 m (Fincke) a été donnée 3 fois par jour.
6 Mai. Les croûtes se sont accrues, et ont atteint le vertex, mais elle se sent plus forte. Les ganglions ne sont désormais plus sensibles. Les furoncles sur les fesses suintent énormément. Poursuivre XX.
10 Mai. Beaucoup mieux depuis le 7 mai ; pas d’écoulement depuis 2 jours, pas d’odeur nauséabonde, les cheveux ne collent plus. Poursuivre XX 2 fois par jour.
19 Mai. Les croûtes sont sèches. Les cheveux collent un peu. Prurit de la tête. Les poux se sont développés sur toute la tête. Les furoncles vont bien mieux. Poursuivre XX.
23 Mai. S’est sentie mieux sur le plan général pendant 3 jours. Moins de prurit. Pas d’écoulement sauf si elle se gratte. Un seul pou est retrouvé aujourd’hui. Un seul large furoncle sur la cuisse. Poursuivre XX.
8 Juillet. A continué son médicament jusqu’à il y a environ 3 semaines et s’est améliorée progressivement. Rarement on découvre un pou. Pas de pellicule depuis 3 semaines ; un petit peu de squames seulement. Les cheveux ne tombent pas, et n’ont pas besoin d’être coupés. Se sent mieux qu’elle n’était avant l’éruption. Plus (=stop) de médication.
28 Août. Rapporte qu’elle se sent parfaitement bien.
18 Novembre. Est restée en bonne forme jusqu’à environ 6 semaines auparavant, quand elle a eu une légère rechute, pour laquelle elle a pris une trituration de XX de son propre aveu, avec succès.
Février 1879. Pas e retour de symptômes. Elle considère que son état de santé général est meilleur que ce qu’il était avant l’éruption.
COMMENTAIRES.-(1) Ce cas repose sur la répétition de la dose. La patiente souffrait d’un mauvais état cutané (dans le sens immunodépression cutanée), ceci bloque souvent l’action curative du remède, qui nécessite alors d’être poursuivi sur une longue période.
(2) Après la guérison de l’éruption, la patiente s’est sentie mieux qu’avant. Le miasme psorique se concentre souvent, comme c’était le cas, sur un épisode aigu, et s’il est traité par l’antipsorique approprié, la santé est définitivement améliorée.
(3)Après que XX ait été débuté, la patiente s’est sentie plus forte, tandis que les croûtes s’accroissaient. C’était le signe d’une véritable amélioration (voir Organon, paragraphe 253) ; l’accentuation de l’éruption provenant de l’effort de la vis medicatrix naturae, aidée par le médicament, pour propulser le miasme vers l’extérieur.
(4) D’aussi loin que je me souvienne, la progression des poux n’a jamais été notifiée sous XX. Je suis actuellement en train de traiter par correspondance avec succès, toujours avec une très haute dynamisation de XX, un horrible cas de la même maladie ; les indications caractéristiques en sont comme pour le cas ci-dessus, croûtes humides ; suintant un liquide nauséabond, entraînant l’agglutination des cheveux, avec présence de poux. (Berridge)
Avatar de l’utilisateur
par Athelas
Diplômé PH
#17586
Il y a une rubrique pour liquide collant dans le répertoire, avec le mot glutineux.
TETE
ÉRUPTIONS
HUMIDES
écoulement glutineux
graph, nat-m, sulph
Graph est au troisième degré et semble être un bon candidat, connu pour guérir les éruptions suintantes et gluantes avec prurit.

c'est bizare dans ton cas clinique tu parles subitement de furoncles sur les fesses en plus des croûtes. Pas joli du tout.
par globule
-
#17588
merci Terrassienna pour ce quiz ;)

je prendrais volontiers la rubrique poux

POUX (Voir Peau-Poux) : am-c., apis., ars., carb-ac., lach., lyc.7, merc., nit-ac., olnd., psor., sulph., tub., vinc

cheveux collent entre eux (voir Gras) : bor., jac.3b, mez., nat-m., psor., sars.3b, sep.3b, sulph.3

tête croutes humides : anan., bar-c., calc., graph., psor., ruta., staph.

Remède psorinum

peau éruptions écoulement jaune: nit-ac diagnostic différentiel je n'ai plus le temps le cours va commencer!
écoulement nauséabond
furoncles, tuméfaction des ganglions
sulph, nit-ac et psor sortent
avec les cheveux qui collent entre eux et les croutes humides mon choix se porte sur psor
se sent bien avant un accès..
Avatar de l’utilisateur
par Dynamis
-
#17621
C'est le genre de description qui fait tout de suite penser à du MEZEREUM ou du GRAPHITES

Je pencherais plus pour du GRAPH tout comme Athelas car en général les suitemements d'eruptions de GRAPH ont cette texture/couleur jaune gluant/collant comme du miel

alors que ceux de MEZ se rapproche en général plus d'un pus franc blanchâtre sous les croutes
Avatar de l’utilisateur
par jodamour
Etudiant
#17624
Psorinum
Anergie manque de réaction, même les médicaments bien indiqués n'agissent pas.
Maladif, amaigri au teint pale
Fétidité des excrétions et sécrétions
Tuméfactions ,ganglions de la tête
Démangeaisons féroces insupportables
Poux
Éruptions croutes jaunes
par Terrasienna
Staff
#17646
c'est bizarre dans ton cas clinique tu parles subitement de furoncles sur les fesses en plus des croûtes. Pas joli du tout.[/quote]

Ca, il faudrait le dire à Nash!!!
Oui, c'est surprenant, mais avec un peu d'imagination on se dit que par pudeur peut être cette jeune "dame" de l'époque n'a pas parlé de ses fesses lors de la première consult :)
J'ai essayé de traduire son cas en collant le plus au texte, il est aussi étrange qu'il ait nommé son cas eczéma. Le texte en bleu est un ajout de ma part, immunodépression cutanée est à mon avis une grosse connerie, si vous avez mieux....
par Terrasienna
Staff
#17648
[quote="Athelas"]Il y a une rubrique pour liquide collant dans le répertoire, avec le mot glutineux.

le mot utilisé en Anglais est effectivement glutinous, mais la traduction propose plutôt gluant... après vérification, le mot existe bien en français et il est dans le répertoire... Merci Athelas!
Avatar de l’utilisateur
par Dynamis
-
#17699
Terrasienna a écrit :
athelas a écrit :c'est bizarre dans ton cas clinique tu parles subitement de furoncles sur les fesses en plus des croûtes. Pas joli du tout.
Ca, il faudrait le dire à Nash!!!
Ah! au fait! Pourquoi NASH puisqu'il y a marqué BERRIDGE à la fin du cas ?
par Anne
#17723
Tete Poux
Ecoulement odeur nauseabonde
Croutes humides

je rejoins Globule et Jodamour avec PSORINUM ;) bien que psorinum ne soit pas dans la rubiruque "'écoulement glutineux" . ,( graph, sulf..). Ici l'étilogie ( poux) est connue, et je pense qu'on doit en tenir compte. je propose donc Psorinum
par Terrasienna
Staff
#18203
Bonjour
Désolée pour la réponse tardive.
Nash cite Berridge, c'est pour cela que son nom est mentionné. La traduction est brute.
Voici la réponse selon Nash:

Diagnostic du remède
croûtes humides du cuir chevelu anath., Graph., (Lyc.), (Psor.), Rhus, Ruta, (sars.), Staph., (Sul.).
(Voici la rubrique correspondante sur PC Kent :
Te éruptions humides : alum, ananth, ars, bar-c, bar-m, calc, carb-s, cham, cic, graph, hep, hydr, kali-ar, kali-bi, kali-s, lyc, merc, mez, nat-mur, nit-ac, petr, phyt, psor,rhus-t, sars, sep, sil, staph, sulph, thuj, tub, ust, vinc, viol-t)

Croûtes nauséabondes du cuir chevelu Graph., (Lyc.), (Merc.), Nat-m, Rhus, (Silic.), (Sulph.)
(Te éruptions nauséabondes bar-m, brom, calc, graph, hep, lyc, merc, mez, nit-ac, psor, rhus-t, sep, sil, staph, sulph, vinc)
Cheveux englués Borax, Fluor.ac., Graph., Mez., Nat-m., Psor.( Sars.), Vinca.
(Rubrique : les cheveux s’emmêlent facilement : Bor, Fl-ac, Graph, lyc, nat-m, psor, verat, vinc)
Poux (Lach.), Magnet., Maz., Oleand., Sabad., Staph., Vinca.
(Te: poux am-c, apis, ars, carb-ac, lach, lyc, merc, nit-ac, olnd, psor, sulph, tub, vinc)
Ecoulement glutineux formant des croûtes graph
(Te eruption humide écoulement glutineux graph, nat-m, sulph)



Voici ce que donne la répertorisation de PC Kent
(vinc sort en premier à cause de la valorisation relative) graph, psor, sulph, lyc, merc, nat-m

En fait, l'écoulement jaunâtre et glutineux évoque en premier lieu graphites. Il est étonnant que graphites ait été répété à la dose de 14 M, trois fois par jour. Deux/trois graines de 200 suffisent en général pour des poux, même de nos jours. La gestion de ce cas est intéressante, puisque malgré la persistance des poux avec une dose de graphites très dynamisée, Nash conserve la même dose 2/3 mois. Nash a donc soigné l'état général de la patiente, c'est ce qu'il explique en parlant du miasme. Cette définition du miasme permettait d'éliminer nitricum acidum, mercurius, ou natrum muriaticum. Le gros diagnostic différentiel était avec psorinum, qui a l'écoulement jaune et nauséabond, mais pas gluant. Le diagnostic différentiel avec sulfur est plus difficile, mais dans le Hering, l'écoulement est davantage sanglant et brûlant, que squameux, gluant, et sulfur avait déjà été essayé par la patiente, sans résultat.

L'autre chose étonnante, c'est que les rubriques de Nash ne correspondent pas tout à fait au PC kent. Je n'ai pas le synthesis pour vérifier.
Avatar de l’utilisateur
par Edouard Broussalian
Staff
#18228
Je pense que c'est parce que il utilisait le MS Repertory de Berridge, et je me demande si je ne vais pas le trouver quelque part ce livre. Il est cité sans cesse dans THE ORGANON... Son travai est antérieur à Kent, et aucunement incorporé dans les soit-disant répertoires modernes ;)
Avatar de l’utilisateur
par Dynamis
-
#18236
terrasienna a écrit :
athelas a écrit :c'est bizarre dans ton cas clinique tu parles subitement de furoncles sur les fesses en plus des croûtes. Pas joli du tout.
Ca, il faudrait le dire à Nash!!!
Oui, c'est surprenant, mais avec un peu d'imagination on se dit que par pudeur peut être cette jeune "dame" de l'époque n'a pas parlé de ses fesses lors de la première consult :)

bon ben je viens de resoudre l'enigme...

Alors je sais pas d'où vient ta source Terassienna, mais en fait c'est bien un cas de Berridge (cité par le complete repertory:
Berridge, Edward W.Case of Eczema capitis, Organon, The, volume 2 1879, page 353)
Par contre eux aussi se sont un peu planté: en fait c'est dans le volume 3 de 1879...

Et pour la petite histoire il est bien fait mention dans le cas de furoncles....
1876, May 1. A young lady, daughter of a deceased Homoeopathic physician, discovered pediculi capitis three weeks ago, with itching of head, which became sore, probably from scratching. Now there are scabs on lower occiput, gradually extending up the head; they discharge a yellow, glutinous, very offensive fluid, causing hairs to adhere. Cervical glands swollen and tender to touch, on and off, for three weeks. Pale and weak. Boils here and there on body for a week. Has taken Sulph. 6 and Acon. 6, which only improved for a time.
Avatar de l’utilisateur
par Dynamis
-
#18254
Edouard Broussalian a écrit :
Dynamis a écrit :
Edouard Broussalian a écrit :Je pense que c'est parce que il utilisait le MS Repertory de Berridge, et je me demande si je ne vais pas le trouver quelque part ce livre.
http://quod.lib.umich.edu/m/moa/AJZ0195 ... n;view=toc

SO BE IT... :D ;)
Bien vu! Mais c'est illisible, je vais commander les microfilms
http://locatorplus.gov/cgi-bin/Pwebreco ... 0136&SID=2

De toute façon en verifiant plus après j'ai bien l'impression qu'il n'y a qu'une partie sur l'oeil....bizzare

Ok après avoir verifié votre lien...j'ai rien dit....c'est normal...

Sur le conseil de Clo, j'ai essayé de fai[…]

Avant de diffuser ce post j'ai fait une recherche […]

Il n'y a aucun souci Jen , c'est une mépris[…]

Présentation

Bonjour Patrick Suis très content de t'accu[…]