Avatar de l’utilisateur
par Edouard Troesch
-
#2111
Image

Moyenne d'âge des membres de l'académie de médecine ? ;)

Protection des lanceurs d’alerte : l’Académie de médecine réservée

egora.fr - 16/11/12

L'Académie de médecine "met en garde contre une légalisation d'un statut de lanceur d'alerte" dans un communiqué diffusé le 15 novembre.

Dans le contexte actuel de l'information en matière de santé en France, L'Académie de médecine formule "des réserves" surlégalisation d'un statut de lanceur d'alerte. Elle considère en effet que le lanceur d'alerte dispose déjà dans la loi de "suffisamment de possibilités de recours". Et estime au contraire que la création de ce statut légaliserait la dérive actuelle, qui crée la confusion entre médiatisation et véritable expertise.

À ce titre, juge-t-elle, "créer une haute autorité de l'expertise scientifique et de l'alerte en matière de santé et d'environnement reviendrait à nier la valeur de l'expertise scientifique et la légitimité des agences et des académies à l'assurer, tout en rendant plus complexe un dispositif d'expertise officielle qui gagnerait au contraire à être simplifié et clarifié". Dès lors, analyse l'Académie de médecine, "légitimer l'alerte au détriment de l'expertise risquerait de faire passer la prise de décision politique avant l'évaluation scientifique" et d'exposer l'État "aux pressions, idéologiques, partisanes et lobbyistes".

Au Sénat, le groupe écologiste avait déposé début octobre une proposition de loi visant à mieux enregistrer ces "alertes" scientifiques et clarifier les procédures d'expertise, régulièrement contestées sur fond de conflits d'intérêts ou de lobbying industriel.

Les "lanceurs d'alerte" sont ces scientifiques, experts ou associations qui rendent publiques leurs "découvertes" sur des risques pour la santé ou l'environnement en bravant, parfois, leur hiérarchie ou des firmes puissantes. De Henri Pézerat, avec l'amiante, à Irène Frachon, dans l'affaire du Mediator, en passant par des spécialistes des ondes ou du bisphénol A, ils ont appris à se faire entendre. Pour autant, ils ne sont "absolument pas protégés", affirmait alors Glen Millot, de la fondation Sciences citoyennes. "Au mieux, s'ils sont fonctionnaires, ils sont placardisés et leurs crédits asséchés. Au pire, ils peuvent être licenciés".

La loi sur le contrôle des médicaments, votée en 2011 pour empêcher une nouvelle affaire comme celle du Mediator, protège de sanctions ceux qui alertent sur un produit. Les sénateurs écologistes souhaitaient "élargir" cette protection "à l'ensemble des lanceurs d'alerte". Autre mesure envisagée : la création d'une "Haute autorité de l'expertise scientifique et de l'alerte", une "structure qui garantisse l'indépendance de l'expertise et puisse recueillir les signaux d'alerte". Elle ne mènerait pas elle-même des expertises mais édicterait quelques principes généraux et vérifierait que les alertes sont examinées.

Site de l'Académie Nationale de Médecine :
http://www.academie-medecine.fr/
#38523
Je profite de ce sujet pour vous présenter un petit bijou de vidéo, tournée dans les locaux de notre Académie nationale de Médecine, haut lieu de l'expertise médicale en France. Il s'agit d'une allocution (10 min.) du secrétaire perpétuel de l'Académie, le Professeur Raymond Ardaillou.
Le sujet du discours, "la science et la kinésithérapie", ne vous intéressera pas forcément mais DEVINEZ, est-ce si extraordinaire ?, ce que en dix minutes chrono, Mr Ardaillou trouve le moyen de dénigrer (pour l'exemple à ne pas suivre sans doute) d'un ton presque condescendant du haut de sa tribune de la médecine scientifique. Je ne vous vous le donne pas en mille. ;)

Mais rien ici dans le discours du secrétaire "d'idéologique, de partisan, et de lobbyiste". Non c'est l'avis même du spécialiste dés-intéressé.

Mais pour que cela devienne une vérité, sans discussion possible, sans recours, sans lanceur d'alerte, il est bon de le rappeler de temps en temps, habilement, à l'occasion. Peut-être même...perpétuellement. :D

 

https://www.molotov.tv/fr_fr/p/239021-49/axel-au-[…]

Un très beau cadeau

Je rappelle qu'on est là pour parler Homeo […]

Bonjour

Bienvenue sur la Planète Homéopathie[…]

Nos bons sénateurs donnent un coup de main […]