Avatar de l’utilisateur
par Edouard Troesch
-
#40812
Pour faire suite au message de Pascal (http://planete-homeopathie.org/forum/emission ... t4353.html), voici un lien pour voir ce documentaire :
http://rutube.ru/video/6c78e299c82e0809 ... 905f962a3/

En effet, beaucoup de chercheurs commencent à se rendre compte que le microenvironnement cellulaire est beaucoup plus important pour le développement du cancer que la génétique.
Pour préciser, c'est ce microenvironnement qui a une influence sur les gènes et cela permettrait le développement d'un cancer. Parmi les facteurs qui interviennent dans ce processus, il a y la modification de notre régime alimentaire (la consommation de sucre et de viande a fortement augmenté), la pollution environnementale, le stress émotionnel.
Certains chercheurs réorientent donc leurs travaux en se basant sur les théories d'Otto Warburg concernant le métabolisme des cellules cancéreuses.
On en revient donc toujours à ce que disait Hippocrate : "Que ton aliment soit ton meilleur médicament" !
Cela permet aussi d'expliquer pourquoi le jeune permet de tuer des cellules cancéreuses.
J'avais découvert dans le documentaire d'ARTE sur le jeune thérapeutique, Valter Longo, chercheur américain qui explique comment le jeune fonctionne sur le cancer.
Il y a aussi plein de publications qui montrent, par exemple, que la curcumine induit l'apoptose dans les cellules cancéreuses. Il ne faut pas non plus oublier l'impact dans cette indication de la vitamine D dont beaucoup de gens sont carencés.
Ce qui est regrettable, c'est que les chercheurs préfèrent donner des médicaments agissant le métabolisme (metformine, TH-302 ou Evofosfamide) plûtot que de s'orienter vers le jeune ou des molécules comme la curcumine ou la vitamine D. Bon il savent où peuvent être les brevets ;)

Je pense qu'à la phase d'état d'un cancer en combinant jeûne, homéopathie et compléments alimentaires, on pourrait arriver à un taux de guérison très important.
Et par la suite pour éviter les récidives, un traitement homéopathique constitutionnel, des changements alimentaires et une gestion des émotions.

Liens

Otto Heinrich Warburg
http://fr.wikipedia.org/wiki/Otto_Heinrich_Warburg

Otto Warburg - Biographical
http://www.nobelprize.org/nobel_prizes/ ... g-bio.html

La piste métabolique du cancer
http://www.larecherche.fr/actualite/san ... 2007-77503

CV de Valter Longo
http://gero.usc.edu/faculty/longo/

Valter Longo : Groundbreaking Discovery Cancer Research
https://www.youtube.com/watch?v=RjABM8UmBzI

Dr. Valter Longo - Fasting Cycles Retard Growth of Tumors
https://www.youtube.com/watch?v=LGafhm1cuSI

Starvation-dependent differential stress resistance protects normal but not cancer cells against high-dose chemotherapy
https://mon-partage.fr/f/0bYP2C8z/

Fasting, longevity and cancer
http://fasten.tv/fr/vortraege/longo

Le jeûne, une nouvelle thérapie
https://www.youtube.com/watch?v=PVz4eJDx5w0

Le jeûne, nouvelle arme de lutte contre le cancer ?
http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... _3244.html

Thierry de Lestrade : « Qui peut affirmer que le jeûne affaiblit l'organisme ? »
http://bibliobs.nouvelobs.com/documents ... nisme.html

Evofosfamide / TH-302
http://en.wikipedia.org/wiki/Evofosfamide
http://www.thresholdpharm.com/what-is-th-302
par Christel
Etudiant
#40814
J'ai vu ces 2 reportages (Cancer la piste oubliée et le jeûne une nouvelle thérapie), ils sont très intéressants et remettent beaucoup de certitudes et d'idées reçues en question.
par Terrasienna
Staff
#40819
Merci Edouard, d'avoir centralisé tous ces articles. Le jeûne est une thérapeutique ancienne, qui ne coûte pas cher. Pour l'avoir expérimenté, je pense que c'est un très bon anti sycotique...mais tout le monde ne peut pas jeûner de la même façon, sur la même durée, etc...
par michel60
-
#40848
Heureusement que de temps à autre, des chercheurs arrivent à sortir d'un paradigme qui par essence à tendance à être "totalitaire". Pour traiter les cancers on a certainement besoin de beaucoup de pragmatisme, d'inventivité et d'ouverture d'esprit. Cela dit attention aux extrapolations ( cela est bien dit dans le documentaire d'ARTE) ce qui se passe sur des cellules ou sur des souris ne constitue qu'une étape, pas une conclusion; ce que l'on peut constater à partir de témoignages, ou à partir d'essais cliniques sur de petits effectifs ne constitue pas une vérité mais des pistes à creuser.
Personnellement je me méfie des assertions sur les différentes et successives substances supposées traiter les cancers: brocolis, curcuma, resveratrol, jus de grenade..... Certains médecins foncent tête baissée et prescrivent de fortes doses de resveratrol, j'ai été dans ce cas et heureusement que j'ai eu la curiosité d'aller voir les travaux sur cette substance: à fortes doses ( chez la souris bien sur!) ce produit miracle :( favorise la prolifération des cellules cancéreuses
Ne faisant pas preuve de sectarisme je suis allé voir sur le site Urofrance et j'ai trouvé ceci:

http://urofrance.org/science-et-recherc ... ement.html
ça amène à réfléchir même si ce n'est pas à prendre pour argent comptant.

En conclusion oui à une recherche sans œillères mais attention aux conclusions prématurées

PS: pour le moment mon histoire de cancer de la prostate n'est pas finie, après chirurgie, j'attends un PSA à un mois et les résultats anatomo-pathologiques pour savoir ce que pourrait être mon avenir. Mais j'ai bien l'intention de faire un petit historique pour aider les personnes atteintes de ce cancer à ne pas commettre les mêmes erreurs que celles que j'ai commises et expliquer par la même pourquoi j'ai décider de changer de médecin traitant (médecin micronutritioniste et accessoirement homeopathe tendance Sankaran)

A bientôt
#40853
Terrasienna a écrit :Merci Edouard, d'avoir centralisé tous ces articles. Le jeûne est une thérapeutique ancienne, qui ne coûte pas cher. Pour l'avoir expérimenté, je pense que c'est un très bon anti sycotique...mais tout le monde ne peut pas jeûner de la même façon, sur la même durée, etc...
Oui tout à fait. De toute façon, un jeune de longue durée doit se faire avec prudence.
Pour diminuer les effets secondaires d'une chimio, 2 jours de jeûne avant la chimio ça marche bien.
J'ai une amie qui a testé ça.
Et là pas besoin d'études contre placebo pour voir que ça marche, c'est comme au début de la pénicilline ;)
#40855
michel60 a écrit :Cela dit attention aux extrapolations ( cela est bien dit dans le documentaire d'ARTE) ce qui se passe sur des cellules ou sur des souris ne constitue qu'une étape, pas une conclusion; ce que l'on peut constater à partir de témoignages, ou à partir d'essais cliniques sur de petits effectifs ne constitue pas une vérité mais des pistes à creuser. Personnellement je me méfie des assertions sur les différentes et successives substances supposées traiter les cancers: brocolis, curcuma, resveratrol, jus de grenade..... Certains médecins foncent tête baissée et prescrivent de fortes doses de resveratrol, j'ai été dans ce cas et heureusement que j'ai eu la curiosité d'aller voir les travaux sur cette substance: à fortes doses ( chez la souris bien sur!) ce produit miracle :( favorise la prolifération des cellules cancéreuses
Ne faisant pas preuve de sectarisme je suis allé voir sur le site Urofrance et j'ai trouvé ceci:
http://urofrance.org/science-et-recherc ... ement.html
ça amène à réfléchir même si ce n'est pas à prendre pour argent comptant.
En conclusion oui à une recherche sans œillères mais attention aux conclusions prématurées
Merci pour ton message Michel.
Je comprends ta prudence. Elle est justifiée. C'est toujours mieux de manger du brocoli qui apporte le sulforaphane et d'autres composés qui agissent en synergie que la molécule brute.
Mais ça c'est valable en dehors de toute pathologie.
Un cancer est multifactoriel et montre un état de santé très altéré.
Il faut donc agir à tous les niveaux et taper fort.
C'est à ce moment que je pense que les compléments alimentaires sont justifiés.
Bien sur en complément d'un traitement homéo individualisé, gestion du coté émotionnel, éventuellement de la chimio si necéssaire...
De plus, il faut toujours prendre des compléments extraits de produits naturels.
Ceux qui sont synthétisés chimiquement n'ont pas la même activité biologique.
Concernant les études cliniques pour les compléments, ils n'auront jamais lieu car personne ne voudra financer des études cliniques pour des produits non brevetables.
Pour un cancer, il est judicieux de prendre de l'extrait de curcuma pour la curcumine, de l'extrait de thé vert pour l'épigallocatéchine-3-gallate, de l'extrait de brocoli pour le sulforaphane. Sans oublier du sélénium et ainsi que de la vitamine D3.
Je pense que c'est déjà une bonne base. ;)
Comme j'ai eu l'occasion de tester ça moi-même y a 4 ans avec le kaposi que j'avais fait suite à mon sida, ben j'ai peux te dire que j'ai zappé mon cancer sans chimio.
Et ma toubib qui est très ouverte m'a dit elle même que ça vient du fait de tout ce que j'ai fait en plus de mon traitement anti-rétroviral.
Bon il y a encore plein de choses à dire mais ça serait trop long à taper ici ;)
par michel60
-
#40860
michel60 a écrit :Heureusement que de temps à autre, des chercheurs arrivent à sortir d'un paradigme qui par essence à tendance à être "totalitaire". Pour traiter les cancers on a certainement besoin de beaucoup de pragmatisme, d'inventivité et d'ouverture d'esprit. Cela dit attention aux extrapolations ( cela est bien dit dans le documentaire d'ARTE) ce qui se passe sur des cellules ou sur des souris ne constitue qu'une étape, pas une conclusion; ce que l'on peut constater à partir de témoignages, ou à partir d'essais cliniques sur de petits effectifs ne constitue pas une vérité mais des pistes à creuser.
Personnellement je me méfie des assertions sur les différentes et successives substances supposées traiter les cancers: brocolis, curcuma, resveratrol, jus de grenade..... Certains médecins foncent tête baissée et prescrivent de fortes doses de resveratrol, j'ai été dans ce cas et heureusement que j'ai eu la curiosité d'aller voir les travaux sur cette substance: à fortes doses ( chez la souris bien sur!) ce produit miracle :( favorise la prolifération des cellules cancéreuses
Ne faisant pas preuve de sectarisme je suis allé voir sur le site Urofrance et j'ai trouvé ceci:

http://urofrance.org/science-et-recherc ... ement.html
ça amène à réfléchir même si ce n'est pas à prendre pour argent comptant.

En conclusion oui à une recherche sans œillères mais attention aux conclusions prématurées

PS: pour le moment mon histoire de cancer de la prostate n'est pas finie, après chirurgie, j'attends un PSA à un mois et les résultats anatomo-pathologiques pour savoir ce que pourrait être mon avenir. Mais j'ai bien l'intention de faire un petit historique pour aider les personnes atteintes de ce cancer à ne pas commettre les mêmes erreurs que celles que j'ai commises et expliquer par la même pourquoi j'ai décider de changer de médecin traitant (médecin micronutritioniste et accessoirement homeopathe tendance Sankaran)

A bientôt
Petite précision: ce médecin traitant en France ne m'a plus traité depuis la prise en charge par Edouard et Bénédicte ( il était au courant) mais assurait les préescriptions de PAS et IRM
par michel60
-
#40862
Merci pour ces précisions Edouard,
Veux tu dire que tu as vaincu ton Kaposi uniquement avec les 5 substances que tu cites en plus du traitement anti retroviral?
#40891
michel60 a écrit :Merci pour ces précisions Edouard,
Veux tu dire que tu as vaincu ton Kaposi uniquement avec les 5 substances que tu cites en plus du traitement anti retroviral?
J'ai pris d'autres compléments alimentaires en plus de ceux que j'ai cité.
A l'époque, j'étais aussi sous Nux-v après en avoir discuté avec Edouard.
J'avais aussi lu le livre de Guy Corneau, Revivre, dans lequel il raconte son parcours suite à sa maladie de Hodgkin.
C'est dans ce livre que j'ai découvert la relaxation "Dialogue avec les cellules".
On peut la télécharger à partir de son blog :
http://www.toslog.com/guycorneau/302/1/ ... s-cellules
J'ai aussi dans mes connaissances une énergéticienne, un réflexologue plantaire et un ostéopathe.
Et pendant les 2 mois où j'étais en arrêt maladie, je me suis rendu compte que durant les années passées, j'avais fait plein de choses que j'aimais, mais que je m'avais rien fait pour moi...
Nouvelle !

Bonjour à vous, Merci à tous pour vo[…]

Bonsoir à la communauté ! Je viens […]

La pilule de l'obéissance

Les gamins ont besoin de se défouler. Nous […]

Aide pour suivi de dose...

oui, il y a un truc avec la posologie. Pourquoi ne[…]