#43883
Le poids de la demande, les médecines complémentaires face au mal

Même les hôpitaux français se piquent d’acuponcture ! La cote de popularité des médecines complémentaires, plus généralement nommées médecines douces ou alternatives, tutoie les sommets.
Pourquoi tant de noms pour les désigner ?
Comment expliquer cet engouement persistant ?
Comment sont-elles adaptées à la culture occidentale ?
Comment évaluer leur effet ?

Avec :
Jacques Kopferschmitt, professeur de thérapeutique, chargé de mission sur les thérapies complémentaires au Centre hospitalo-universitaire de Strasbourg.
Fernand Vicari, spécialiste en médecine interne, fondateur et membre du Conseil spécial du Club de réflexion des cabinets et groupes de gastroentérologie.
Michel Patris, psychiatre et expert des questions de chamanisme.
Robert Kempenich, médecin homéopathe, pratique et enseigne la médecine anthroposophique aux médecins.
Grand témoin: Pascal Schweitzer, éditeur et rédacteur en chef de la revue Mieux Vivre en Alsace

https://www.youtube.com/watch?v=yGICMPCeYm0

Je vais tenter une réponse. Je propose ST[…]

J'ai lu très vite et en diagonale.... L'&ea[…]

Je ne réponds pas complètement &agra[…]

PULS ou pas PULS

ça me pose une question ... N'est-ce pas[…]