par Pascal06
Diplômé PH
#44025
Je viens de recevoir cet article que je trouve assez croustillant tout de même non ?

Des suppositoires vaginaux au cannabis pour les règles douloureuses



Aux États-Unis, une société a mis au point des suppositoires vaginaux à base de marijuana pour soulager les menstruations douloureuses. Le suppositoire agit en 15 à 30 minutes.

Ce dispositif, baptisé Foria Relief, s’insère dans le vagin de la même manière qu’un tampon et n’a qu’une action locale. Composé de beurre de cacao bio, mais surtout de THC, le composant du cannabis aux propriétés psychoactives, et de CBD, un cannabinoïde qui agit sur les voies de la douleur, ce comprimé vaginal a vocation à soulager les douleurs menstruelles à la source, de l’intérieur.

Aucun essai clinique n’a été mené sur le dispositif, que la FDA (agence américaine du médicament) n’a pas approuvé. L’efficacité n’a pas été prouvée scientifiquement.

Autre bémol : son prix élevé. Une boîte de quatre suppositoires Foria Relief coûte 44 dollars (40 euros)
par Emile
-
#44026
:? Il faut vite que Boiron contre-attaque pour garder ses parts de marché, avec une spécialité sous forme de suppositoire, qui pourrait prendre le nom évocateur d' Indica (un peu comme Camilla pour les dents chez les petits enfants). J' en donne déjà la composition :

DOS : DOULEUR / Lombaire, de la région / règles / pendant : BCK : PAIN / Lumbar region / menses / during : acon., agar., aloe., Am-c., am-m., arg-m., arg-n., Ars-i., bar-c., bell., berb., brom., bry., calc., calc-s., cann-i., carb-an., carb-s., carb-v., carl., caul., caust., cham., cimic., coc-c., cocc., cycl., eupi., ferr., ferr-i., ferr-p., graph., ham., helon., hyos., ign., iod., kali-c., kali-i., kali-n., kali-p., kali-s., kalm., kreos., Lac-ac., lach., Lachn., lyc., mag-c., mag-m., mag-s., mang., nat-c., nat-p., nicc., nit-ac., nux-m., nux-v., phos., plat., plb., Prun., puls., rat., sabin., senec., sep., sul-ac., sul-i., sulph., tarent., thuj., Tub., Ust., Xan., zinc., Zing.

Si, si, Cannabis indica y est présent ! ;) . C'est même la seule fois que PCKent le cite dans un cas de règles douloureuses.
Avatar de l’utilisateur
par Athelas
Diplômé PH
#44031
Emile a écrit ::? Il faut vite que Boiron contre-attaque pour garder ses parts de marché, avec une spécialité sous forme de suppositoire, qui pourrait prendre le nom évocateur d' Indica (un peu comme Camilla pour les dents chez les petits enfants).
figure toi qu'ils le voudraient ils ne le pourraient pas : ils ne commercialisent aucune souche cannabis parce que la loi française le leur interdit, fût-ce un méd. homéopathique, tant qu'il n'ont pas demandé une autorisation spéciale de mise sur le marché. La stupidité veut qu'un méd. homéopathique est considéré comme un médicament comme les autres.
par Emile
-
#44034
Athelas a écrit : Figure toi qu'ils le voudraient ils ne le pourraient pas : ils ne commercialisent aucune souche cannabis parce que la loi française le leur interdit, fût-ce un méd. homéopathique, tant qu'il n'ont pas demandé une autorisation spéciale de mise sur le marché. La stupidité veut qu'un méd. homéopathique est considéré comme un médicament comme les autres.
Ah pas de chance ! :) et c'est bien dommage pour Pascal qui est à l’affût d'idées nouvelles...

Bonjour, J'ai récemment terminé l[…]

Un pneumologue témoigne du Covid

Mme Henrion Caude est très alertée p[…]

nouveau membre

Bonjour Sissi, bienvenu et bonne lecture :)

Le règne de Knock

Ce que Jules Romain n'avait pas vu c'est que le m&[…]