#46379
Cette décision de déremboursement de l’olmésartan repose sur sa moins bonne efficacité par rapport aux autres ARA II : "Bien que l’olmésartan diminue la pression artérielle, son efficacité sur la réduction du nombre d’événements cardiovasculaires (infarctus, accidents vasculaires cérébraux, …) ou des décès n’a pas été démontrée, contrairement à la majorité des autres ARA II disponibles et remboursés" précisent l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm)et la Haute Autorité de Santé (HAS).

En outre, un risque « très rare » d’entéropathies graves a été rapporté avec l’olmésartan. Il s’agit d’une "complication digestive pouvant apparaitre des mois ou des années après le début du traitement, son diagnostic est difficile et souvent retardé, source d’une majoration des conséquences" détaillent les autorités sanitaires.

Ces éléments ont conduit la HAS à accorder un service médical rendu insuffisant à ce médicament le 29 avril 2015, considérant que l’utilisation de l’olmésartan au regard des alternatives disponibles constituait une perte de chance pour les patients.


http://www.egora.fr/actus-medicales/212 ... nvier-2017

On peut juste se demander (comme pour beaucoup d'autres médicaments) pourquoi cette molécule a obtenu une AMM...

En 2004, la revue Prescrire prévenait déjà :
Olmésartan médoxomil (Alteis°, Olmetec°) - 7e sartan, sans avantage démontré dans l'HTA

En décembre 2014 :
Hypertension artérielle : écarter l'olmésartan
http://www.prescrire.org/fr/3/31/49749/ ... tails.aspx

En février 2016 :
Hypertension artérielle : ne plus utiliser l'olmésartan, en attendant son retrait
http://www.prescrire.org/fr/3/31/51732/ ... tails.aspx

Je penserai également à une sensibi[…]

J'ai lu très vite et en diagonale.... L'&ea[…]

Je ne réponds pas complètement &agra[…]

PULS ou pas PULS

ça me pose une question ... N'est-ce pas[…]