Avatar de l’utilisateur
par Rousseau Christophe
Etudiant
#59086
Ce midi, l'algorithme de youtube a cru bon me proposer une vidéo sortant de ses entrailles en se basant sur mon penchant pour le visionnage de vidéos ayant pour sujet la "santé".

Cette vidéo est un cas clinique commenté par, je suppose, des pointures dans leur domaine, à savoir la pharmacologie dans une salle remplie de professionnels du milieu médical.

Le titre est croustillant : "Optimisation des prescriptions pour le sujet âgé".

Le "cas" est un homme de 85 ans, dans le coma. L'objet de la réunion du jour est d'essayer de "comprendre" pourquoi il en est arrivé là, sachant qu'il ingurgite pas moins de 10 médicaments par jour. De là à penser que cela puisse avoir une quelconque incidence sur son état...

Je préfère les cas cliniques commentés d'Edouard, ça file moins le bourdon, c'est plus positif car les malades suivent généralement un autre chemin que celui de la réanimation.

C'est très instructif. Mais surtout très révoltant car ces situations arrivent vraiment... j'en ai la chair de poule.

https://youtu.be/b1tesLhwz_0

Ce que je trouve encore plus excellent, ce sont les 2 commentaires qui jugent "excellente" cette discussion alors que l'on parle quand même d'un homme qui est tombé dans un coma dû à des interactions médicamenteuses. Le tout est prescrit par des "professionnels" tout de même. :shock:
par annick
-
#59087
Cas tout à fait banal :

Les effets indésirables des médicaments sont la cause de 128 000 hospitalisations chaque année en France.
Il y aurait, selon Philippe Douste Blazy, 8 000 décès annuels du fait des interactions médicamenteuses et cela ne représente qu'une partie de la iatrogénèse médicamenteuse qui est estimée à 15 000 décès par an.

Mais je vous rappelle qu'il y tout de même eu un décès rapporté par tous les médias d'un enfant italien soigné par (une pseudo) homéopathie ! :shock: et cela semble vraiment scandaleux....
par Emile
-
#59101
Lorsqu'on est dans le paradigme de la médecine essentiellement allopathique, c'est tout de même très utile de bien connaître les mécanismes de base de la physiologie et les interactions pharmacologiques tels qu'ils sont illustrés dans ces petites vidéos, pour savoir les articuler, en comprendre la logique d'interaction et analyser une situation.

Si on veut gérer une sortie progressive d'un traitement purement allopathique pour y substituer un processus de guérison homéopathique, cela doit bien aider de pouvoir faire la différence entre les symptômes exprimés par ce qui reste d'actif de la Force Vitale du patient et ceux qui sont pratiquement et de façon déterministe, imposés par les logiques de l'interaction physiologie/pharmacie.

Cela milite pour donner toute son importance à la culture médicale qui doit accompagner la formation à l'homéopathie. Ces vidéos montrent qu'on peut aller plus loin que la simple connaissance statique des effets secondaires des médicaments allopathiques.

Au travail Emile !!! ;) :) :D

Bonjour, J'ai récemment terminé l[…]

Un pneumologue témoigne du Covid

Mme Henrion Caude est très alertée p[…]

nouveau membre

Bonjour Sissi, bienvenu et bonne lecture :)

Le règne de Knock

Ce que Jules Romain n'avait pas vu c'est que le m&[…]