Événements, émissions, parutions, réglementations,...
Avatar de l’utilisateur
par Julien
Diplômé PH
#59918
Je ne veux pas être désobligeant mais vous nous donnez une merveilleuse fenêtre sur l’un des médicaments homéopathiques les plus fréquemment prescrit:

L’impatience irritable; fait des reproches; colère extravertie
Les jurons
La loquacité pour sa santé
La surmédication
Les crampes
Lumbago
Sciatique

Tout y est ou presque... voyez-vous de quel médicament il pourrait s'agir? la 1ère lettre?
didier aimais cela
Avatar de l’utilisateur
par Charles-Aconit
Etudiant
#59920
Bonjour OméO !

J’ai lu avec intérêt vos interventions : probablement posent-elles des questions qu’une majorité de malades recourant à l’homéopathie formulent avec vous. Les malades n’ont pas besoin d’une validation par une instance politique prétendant s’appuyer sur « la Science » pour juger de ce qui les soigne ou non !

Ce qui suit ne sont que des remarques très personnelles. Merci de ne pas voir dans mes propos une prise de position officielle de Planète Homéo.

OméO a écrit : 16 juil. 2019, 09:56 Concertez-vous! bouger votre cul ! Cherchez les défauts de chacun des protagonistes qui nous infecte. Certains d'entre-eux ont surement quelque chose qui ne doit pas être dit ou montrer. Etre gentils ne marchera pas avec des voyous.
1°) Les tentatives de nuisance sur l’homéopathie ne sont qu’un petit aspect d’une mécanique de dictature (discrète et n’en portant pas le nom) visant à aligner à tout prix (au prix de nuisances : environnementales, sociales, de santé, etc) nos sociétés vers un monde dirigé uniquement par les profits à court terme. Nous sommes-là dans un contexte politique (pas au sens des partis politiques, mais au sens de « vie de la Cîté ») plutôt que scientifique ou moral.

2°) Il ne sert à rien de s’égosiller pour faire entendre ses arguments à des sourds volontaires qui ont décidé et programmé une mise à mort – cette mise à mort, au risque de me répéter, étant motivée par des raisons politiques plutôt que scientifiques et/ou morales. Les arguments véridiques en faveur de l’homéopathie, visiblement, ne veulent bien être entendus puis soutenus que par une majorité de la population (et son « pouls » à ce sujet a été pris au travers de divers sondages). Pourtant, la décision du gouvernement français est allée à l’encontre (je dirais « contre vents et marées » !) de cet avis des citoyennes et citoyens.

3°) Pour toute une quantité de raisons que je n’exposerai pas ici (car détailler serait trop long) les professionnels de santé prescrivant ou conseillant l’homéopathie ne me semblent plus être les mieux placés pour la défendre. Tout au mieux peuvent-ils, avec des moyens dérisoires, informer la population. Mais cette dernière est déjà consciente des enjeux ! Par ailleurs ces professionnels ont des malades à soigner : c'est déjà un engagement énorme qui laisse probablement peu de temps au "militantisme".

4°) De toutes façons, les media, qui majoritairement se joignent à cette curée injuste, ne leur offrent quasiment pas de tribune d’expression – sauf pour les acculer dans des replis indéfendables, dans des manoeuvres médiatiques qui ressemblent à des opérations chasse-à-courre. Le message à faire passer est clair : homéopathe = charlatan. C’est un tribunal dans lequel l’homéopathe est condamné d’avance !

C’est donc désormais, selon moi, aux citoyennes et aux citoyens de s’engager , tout en considérant que ce haro contre l’homéopathie n’est qu’un petit aspect des dictats que le monde du profit réussit peu à peu à imposer aux populations.

En fait il ne s’agit rien moins que de défendre en général des libertés, nos libertés de citoyennes et de citoyens – celles-là même que le système tente de laminer car elles freinent l’accroissement des profits.

Rejoignez des ONG qui s’engagent sur le terrain et qui correspondent à vos valeurs ! La « résistance » doit, selon moi, être globale et s’élargir sur bien d’autres domaines victimes eux-aussi des mêmes intentions malfaisantes que l’homéopathie.

Pour ma part, j’ai pris le parti de soutenir diverses ONG agissantes qui attaquent en justice les différents rouages du système en matière de : corruption, environnement, santé et social. Je pense que cela correspond votre avis « Cherchez les défauts de chacun des protagonistes qui nous infecte. Certains d'entre-eux ont surement quelque chose qui ne doit pas être dit ou montrer. » Non ?
annick, Belladonna, Clo aimais cela
par didier
-
#59923
Cela pourrait être intitulé lettre à Emmanuel Macron
Mais je publie ce lien dans cette discussion. Je ne vois pas l'intérêt d'en faire un sujet à part.
https://www.ladepeche.fr/2019/07/18/fle ... 318329.php

L'intégralité du texte du manifeste pour l'homéopathie peut être obtenue auprès de son auteur : michel.laclaverie@gmail.com
Charles-Aconit aimais cela
par OméO
-
#59927
Bonsoir, j'ai eu de gros problème de connexion.

A Julien:
J'ai pas trop saisie votre propos. Je pense que vous faites allusion à un état d'esprit que j'ai.
En réalité si ce que j'écris parait grossier, les mots employés ont étés choisi volontairement. Le but étant seulement de vous faire réagir. Je pratique l'auto-hypnose depuis l'âge de 15 ans (ça devient rare aujourd'hui), et m'a peut-être sauver lorsque j'ai eu un infarctus, étant seul et isolé. J'ai donc un bon contrôle sur moi-même et sais me calmer. Personnellement que je sois lu ou non ne me préoccupe pas pour moi-même, mais j'ai envie de donner un coup de gueule pour ce qui se passe. Je ne connais pas la profession de chacun des intervenants ici. Je pense que pour les homéopathes cela doit-être terrible d'être traité comme ils sont!

La préoccupation que j'ai est de savoir ce qu'il est possible de faire. Je sais que je ne suis pas à la hauteur. A mon époque, la seule chose que j'ai appris, est de travailler, pour le reste il fallait acheter des livres et je n'avais pas les moyens.

A Charles-Aconit:
C’est donc désormais, selon moi, aux citoyennes et aux citoyens de s’engager , tout en considérant que ce haro contre l’homéopathie n’est qu’un petit aspect des dictats que le monde du profit réussit peu à peu à imposer aux populations.
Le malheur est que je ne sais pas ce qu'on peut faire. Je ne peux que vous souhaiter; Bonne chance! (mais il en faudra beaucoup)
Avatar de l’utilisateur
par Clo
Diplômé PH
#59928
didier a écrit : 18 juil. 2019, 11:12 Cela pourrait être intitulé lettre à Emmanuel Macron
Mais je publie ce lien dans cette discussion. Je ne vois pas l'intérêt d'en faire un sujet à part.
https://www.ladepeche.fr/2019/07/18/fle ... 318329.php

L'intégralité du texte du manifeste pour l'homéopathie peut être obtenue auprès de son auteur : michel.laclaverie@gmail.com
Avec l'autorisation du Docteur Laclaverie, voici le texte intégral:

DÉFENSE DE L' HOMÉOPATHIE

La création de la Sécurité sociale dans les années 50 s'est transformée au fil des générations, par une accession non pas au droit à la santé mais au droit à la maladie. Le point culminant vient d'être atteint par le déremboursement de l'Homéopathie, dont l'euthanasie serait prévue pour janvier 2021.

C'est une violence de plus faite à des mères, des pères, des enfants, conscients que c'est grâce à l'homéopathie et au médecin qui la pratique, que le recours à des médicaments chimiques tient de l'exceptionnel. « Les antibiotiques c'est pas systématique ! » et pourtant ils ont fait 12000 morts par antibiorésistance en 2018 contre 3200 sur les routes, en roulant pourtant à 90. Le gouvernement s'intéresse beaucoup à la mort : à la mort programmée de notre pays à travers celle, entre autres de l'homéopathie, des médecins qui la pratique, des laboratoires qui la fabrique, de toutes les familles à qui elle donne la possibilité de vivre.

« Les eaux du Déluge » qu'est l'inconscience de nos gouvernants, et de quelques « brillants » intellectuels, entraîne le naufrage constant de notre société et font de nous des exilés de leur manque d'écoute, de vision, de compréhension. Plus de 2 millions de français ont voté la pétition pour la défense de l'homéopathie ; mais c'est vrai le débat national était clos, à ce moment-là !

L'accompagnement aux mourants prônée par tous est acquis ; celui des vivants pas encore !!!
Comment des chercheurs financés par les lobbies pharmaceutiques peuvent parler d'inefficacité de l'homéopathie, quand le président de l'association Addict-France et le professeur de psychiatrie de l’Hôpital Saint Anne à Paris affirmaient sur France Culture au mois d'Avril : « Nous ne savons pas pourquoi un antidépresseur marche chez l'un et pas chez l'autre ; et pourquoi il ne marche que pendant un temps ...etc » Ils affirmaient de plus que la découverte des opiacées et des morphiniques était une grande découverte, mais qu'il fallait orienter la recherche maintenant vers les dérivés du cannabis ...

Le temps des mamies qui prenaient leur aspirine le matin pour fonctionner toute la journée est loin !!!
L'efficacité de la médecine homéopathique est celle de ses résultats. Les preuves ne sont pas strictement scientifiques ; elles sont irréfutables ! L'Assurance Maladie informe tous les ans les médecins du bilan de leur activité : 110j d'arrêt de travail en 2018,contre 3343 en moyenne dans le référentiel région de Midi-Pyrénées (2695 en 2016) ; 153 actes infirmiers contre 31553 ; 1385 contre 35051 actes de kinés...etc.
On comprend ainsi que 70 % du budget de l'état en 2018 soit consacré à l'assurance maladie. Il reste 30 % pour financer les écoles, les hôpitaux, la sécurité, les retraites...Davantage de moyens financiers demandent tous les grévistes, pour 20 millions de malades passés aux urgences en 2018, contre 10 millions en 2016, avec de moins en moins de soignants car arrêtés de travailler pour fatigue, épuisement, dépression, maladie…

Dans l'homéopathie il y a les médicaments (le traitement des conséquences), mais sans dangerosité, sans toxicité, s'ils sont correctement prescrits (d’où la nécessité d'un enseignement) ; et il y a les remèdes.
Si l'allopathie est la médecine de toujours plus de besoins, l'homéopathie est celle de la nécessité : la conscience du médecin et l'appel à la conscience de ses patients doit éviter l'abus intempestif de la carte vitale ! Les incertitudes des médecins, leurs angoisses multiplient les demandes d'examens complémentaires dont le coût est abyssal et la dette pour les générations à venir s'étale sur plusieurs générations.

La suppression du remboursement de l'homéopathie participerait à la création d'un « no mans land » entre les purs et durs de la chimie et les marchands de bien-être qui ne cessent de fleurir…et qui seraient davantage conscients du temps à consacrer au malheur de gens complètement désorientés et cherchant par tous les moyens de se sortir du labyrinthe qu'est devenu ce monde.
Ce n'est pas son coût qui est en jeu mais la haine et la colère qu'elle suscite chez certains docteurs (alors que plus de 50 % avouent en avoir déjà prescrit) qui ont le sentiment d'être violés dans leurs prérogatives! Leur manque d'action, de maîtrise des soins et de moyens de guérir provoque chez eux et leurs clients des réactions violentes contre des médecins dont l'efficacité de leur pratique n'est pas « strictement scientifique » mais toujours véritable et vérifiable !!!

La médecine que vous propose Mme Buzyn, Monsieur le Président, est comme celle d'un agriculteur qui traiterait les mauvaises herbes de son champ par des herbicides, des pesticides, sans jamais le labourer, le semer, le cultiver. Il doit renoncer avec vous à nourrir ses enfants demain, ne pouvant le faire aujourd'hui.

La Cop 21 est un échec Monsieur le Président, car vous avez oublié de parler de la pollution directement de la nature humaine par Bayer et sa branche Monsanto, Sanofi, Pfizer ...etc. C'est votre fibre écologique qui vous a poussé portant à déplacer le théâtre de marionnettes de Matignon au jardin des plantes à Paris!!!
Sans écoute de votre part et de vos grands députés, qu'importe l'augmentation des déserts ruraux, agricoles ou médicaux !

C'est également votre goût pour la compétition avec vos copains qui auraient déjà dérembourser l'Homéopathie qui vous amène à organiser le G7 à Biarritz : vous vous préparez encore une fois à surfer sur les vagues de l'océan de la colère et de haine que vous suscitez avec vos complices de la Haute Autorité de la médecine, dont le savoir les empêcheront toujours de connaître la douceur de vivre que procure l'Homéopathie. La forte concentration de produits chimiques dans un corps serait préférable à la dilution et à la dynamisation de produits naturels ?

La canicule n'est rien à côté de leurs pensées diaboliques qui entretiennent l’enfer de la surmédicalisation avec des produits comme leMédiator, la Dépakine, les prescriptions abusives de statines...etc, qui inonde de plus en plus les services des urgences de nos hôpitaux.Il nous faudra boire de plus en plus de litres d'eau pour avaler la pilule. Problème , non ? Avec le réchauffement de la planète !

Alors toujours coupables les politiques ? Mais pas responsables ! C'est bien ça ?
Vous avez raison : de mettre des pastilles contre la pollution sur les pare-brises de vos pauvres automobilistes « inconscients », c'est beaucoup plus salutaire que de prendre des granules qui vous empêcheraient d'être inondés dans votre cœur et votre tête de produits chimiques. C'est vrai que cette pollution chimique ne se voit pas ; quoique ? Avant votre arrivée conquérante à l’Élysée vous connaissiez les gilets rouges des syndicats ; vous avez fait naître les gilets jaunes et maintenant les gilets verts...Je doute que les ténèbres qui vous séduisent vous permettent de voir le bleu de l'Azur si ce n'est sur les maillots des footballeurs. De rêver un instant c'est bien ; de vivre au quotidien en bonne intelligence et dans la paix ce serait peut-être mieux ? Mais nous ne voyons pas cela dans votre programme politique.

A travers le déremboursement de l'homéopathie vous affichez un « grand courage politique » : celui d'augmenter le besoin d'anxiolytiques, antidépresseurs, d'opiacés, de morphiniques, de dérivés du cannabis…Mais heureusement, en tant que Président, vous êtes là pour tous nous rassurer ! Vous nous ferez payer toujours plus d’impôts, de cotisations sociales, de cotisations retraites, de PV sur les routes ; mais vous ne nous prendrez pas notre âme.
L'homéopathie, avec la Nature et toute la Création appelle l'Homme à l'écoute, la vision, la compréhension de ce qui est juste et bon ; mais je crains, et je ne crois pas être le seul, que le chant des sirènes de la politique et de la finance ne servent, et pour longtemps encore malheureusement, l'orgueil de quelques-uns, leur propre intérêt , au détriment de tous les autres.
L'élévation serait trop belle pour ne pas continuer à précipiter la chute !
didier, MarcR, Charles-Aconit aimais cela
par Terrasienna
Staff
#59947
Cher Monsieur OmeO et les autres,
pour ajouter un ou deux éléments de réflexion, mais tout a déjà été très bien dit.

"nous faire réagir", "bougez vous le cul"
ces expressions révèlent l'intensité de ce que vivent les patients, une humiliation du fait du discours des médias. Au lieu de l'exprimer à votre entourage, vous venez l'écrire sur notre forum. Nous sommes au courant depuis TRES longtemps de toutes ces tentatives d’écrasement de l’homéopathie. Un siècle au minimum. Nous encaissons les sarcasmes et railleries de nos collègues régulièrement, et PH lutte contre cette totalitarisation de la médecine depuis de nombreuses années.

Aujourd'hui, être gentil, être méchant, ce n'est même plus d'actualité comme le souligne Charles-Aconit. La dissémination de la haine que nous constatons dans le domaine médical s'infiltre dans tous les champs, dans le but de modeler notre perception du bien et du mal.
"La haine nécessite la répétition, pas la vérité, pour être efficace" disait Goebbels. Nous sommes vraiment dans cette dynamique de création de la haine à un niveau qui nous dépasse tous. Alors le simple fait d'être courtois, de faire confiance, comme l'ont été JP, Annick, sur ce post est aujourd'hui un acte de résistance. C'est énervant tellement nous sommes inondés tous les jours d'émotions fortes et violentes, et tous tentés de suivre cette tendance porteuse, "inspirante" "révolutionnaire". Mais la tempérance fait partie des repères essentiels pour qu'une société puisse vivre ensemble. Quant à l'avenir de l'homéopathie, au vu du tsunami sociétal qui enfle chaque jour, ce n'est même plus le principal souci.

Vous pouvez résister à votre niveau. Adhérez à l'AIMSIB par exemple. Nous n'avons pas de conflit d’intérêt avec eux, seulement une amitié, mais nous savons qu'ils sont dignes de confiance, ce qui est crucial désormais, dans ce monde où même les ONG se financiarisent et sont potentiellement corrompues. Parlez d'homéopathie autour de vous, de votre expérience, rigoureusement de préférence. Tous ces petits actes cumulés feront la différence.
Charles-Aconit, cyril.sf, Clo et 1 autres aimais cela
Avatar de l’utilisateur
par Charles-Aconit
Etudiant
#59948
Une chose me dérange dans la lettre du Dr Laclaverie :

L'efficacité de la médecine homéopathique est celle de ses résultats. Les preuves ne sont pas strictement scientifiques ; elles sont irréfutables !
Cette assertion peut accréditer l’argument selon lequel il n’y a rien de scientifique dans l’homéopathie. Et cela apporte de l’eau au moulin du scientisme régnant, satisfaisant ainsi cette disposition actuelle que l’on pourrait rapprocher de ce que Gaston Bachelard nommait « le matérialisme infantile » ! Matérialisme infantile qui, d’ailleurs, explique selon moi la stagnation (si ce n'est une régression) de la science médicale au profit de progrès fulgurants des « technologies de santé » - imagerie médicale, analyses physico-chimiques, etc.

Malheureusement, de nombreux scientifiques (dont les médecins) manquent de connaissances épistémologiques. Chez le Dr Laclaverie, cette probable méconnaissance l’amène à se jeter apparemment naïvement dans les bras d’un empirisme indécis qui est justement la cible des scientistes, ces « matérialistes infantiles ». Nous ne lui en voudrons pas : il ne fait que relater les faits des succès que sa pratique suscite.

Lorsqu’une expérience ne permet pas de reproduire ou de valider un phénomène observé, c’est que la nature même de cette expérience est à remettre en cause ! Il est facile de comprendre que la validité d’une expérience tient à la véracité de son cadre préparatoire et de son prémisse. Il est tout autant facile de comprendre que pour orienter une expérience dans un sens donné, il conviendra d’en biaiser le cadre préparatoire, même si ce le reste de l’expérience est parfaitement rationnel, donnant une illusion de « cadre scientifique ».

Pour revenir à ces « scientistes », il suffit de bien « psychanalyser » leur expression « C’est la Science qui le dit » (avec un s majuscule, s’il vous plaît !) pour comprendre leur approche purement infantile, et ainsi donc anti-scientifique !

Je pense encore à Gaston Bachelard affirmant : « Il n'y a qu'un moyen de faire avancer la science, c'est de donner tort à la science déjà constituée, autant dire de changer sa constitution. (…) En fait, toute la hiérarchie que nous voyons s'établir dans les notions est l'œuvre de l'effort de réorganisation théorique entreprise par la pensée scientifique. La hiérarchie des notions se présente comme une extension progressive du domaine de la rationalité ou plutôt comme la constitution ordonnée de domaines de rationalité différents, chacun de ces domaines de rationalité étant spécifié par des fonctions fines adjointes. Aucune de ces extensions n'est le résultat d'une étude réalistique du phénomène. Elles ont toutes le caractère nouménal. Elles se présentent toutes initialement comme des noumènes à la recherche de leur phénomène ».

Je ne peux m’empêcher de songer à cette évocation de « noumène » (et en y donnant le sens phénoménologique de Husserl : « réalité intemporelle et indéfinissable ») de la démarche hahnemanienne de « Gestalt », de « Totalité », de « Dynamis » dont les symptômes ne sont que la partie visible d'un dérèglement !

L’homéopathie, pratiquée dans le cadre hahnemannien, n’a rien d’a-scientifique ! Elle se heurte simplement à la volonté délibérée de l’invalider par des méthodes prétendues « scientifiques » mais manquant de toute éthique scientifique de base.

J’aimerais en conclure sur cette pensée :

« Nous aurons donc à insister longuement sur l'inefficacité d'un matérialisme massif, d'un matérialisme immobilisé. Il nous faudra aussi souligner le manque de puissance d'expériences qui est la marque d'un matérialisme immédiat, matérialisme tout de suite satisfait par ses premières expériences. » Gaston Bachelard – Le matérialisme rationnel, 1953.

J’inviterai enfin ceux qui s’intéresseront à l’apport d’un regard épistémologique sur la compréhension du « phénomène homéopathie », à parcourir (ou à dévorer, comme je le fais !) les œuvres de Bachelard, désormais accessibles dans le domaine public :
http://classiques.uqac.ca/classiques/ba ... onnel.html
http://sociol.chez.com/socio/autob/bach ... esprit.htm
http://classiques.uqac.ca/classiques/ba ... rochee.pdf
http://classiques.uqac.ca/classiques/ba ... u_non.html
Avatar de l’utilisateur
par Edouard Broussalian
Staff
#60009
Gaston Bachelard affirmant : « Il n'y a qu'un moyen de faire avancer la science, c'est de donner tort à la science déjà constituée, autant dire de changer sa constitution.
Je pense de plus ne plus que Thomas Kuhn n'a fait que recopier du Bachelard en nettement moins bon!
comment comprendre " constitution" ?

Ca nous obligerait à nous étendre lo[…]

suite de la description du chien Orson en vue d'un[…]

et bien merci. Je vais compléter par intern[…]

bonjour

Bonjour, premièrement désolé[…]