Événements, émissions, parutions, réglementations,...
Avatar de l’utilisateur
par Edouard Broussalian
Staff
#15176
Coucou à tous
Je suis en train de préparer une future émission où vous pourrez poser des questions en direct à une responsable de chez Boiron. Nous allons dans un premier temps définir clairement le cadre. Pour cela j'ai besoin de votre aide car depuis la suisse je n'ai pas bien suivi l'affaire. Pourriez vous m’apporter ici la situation et les décisions qui ont été prises,
Merciiii
par fred
Diplômé PH
#15201
a priori, une directive europeenne de 1992 a fixé un cadre reglementaire pour le maintien sur le marché des medicaments homeopathiques. Transposée au droit français, cette directive oblige les laboratoires homeopathiques français à deposer à l'agence du médicament (ANSM) un dossier d'enregistrement pour chaque souche homeopathique pour qu'il y ait une autorisation de mise sur le marché (AMM). Les dépôts de dossier ont débuté en 2001 et doivent s'étendre jusqu'en 2015 pour le laboratoire Boiron à priori.
Les sommes engagés pour l'enregistrement de chaque souche ont l'air d'être assez importante d'où la difficultés pour les laboratoires de faire un dossier pour chaque souche et la restriction des souches disponibles que l'on rencontre actuellement en France.

Voilà de ce que j'ai compris de la situation actuelle.
par moniquechoupinette
Etudiant
#15203
il semble donc qu'elle ne soit pas très différente de ce que nous avons en Suisse. Il semble même qu'ils doivent détruire toutes les anciennes souches (celles de Pierre Schmidt entre autres) pour des raison de traçabilité! on pourrait mettre face à face Boiron et Schmidt Nagel!
Avatar de l’utilisateur
par Edouard Broussalian
Staff
#15222
moniquechoupinette a écrit :il semble donc qu'elle ne soit pas très différente de ce que nous avons en Suisse. Il semble même qu'ils doivent détruire toutes les anciennes souches (celles de Pierre Schmidt entre autres) pour des raison de traçabilité! on pourrait mettre face à face Boiron et Schmidt Nagel!
Excellente idée je vais y réfléchir
par Terrasienna
Staff
#15241
apparemment c'est le même problème pour les huiles essentielles en France et en Europe....(même si on n'est pas concerné directement)
par alpicard
-
#15813
mais tout ça, c'est de la langue de bois !!

Il ne faut pas vous y tromper. Les fonctionnaires Européens n'y connaissent pas grand chose en matière d'homéopathie, et les Français non plus d'ailleurs.

Quand ils ont une question, quand ils veulent prendre des mesures règlementaires, à qui s'adressent-ils? A un organisme "représentatif" de la profession ou du groupe concerné. Pour ce qui est de la France, c'est (ou plutôt c'était) le SNPH (syndicat national de la pharmacie homéopathique). De qui était composé ce syndicat dans les années 90 et 2000 (avant que Boiron n'en démissionne ... on peut d'ailleurs se poser la question du pourquoi cette démission)? D'un collège mixte de laboratoires et d'officines spécialisées en homéo (mais uniquement les bien-pensantes, pas les autres évidemment). De fait, les officines étaient là pour faire "vrai", mais le syndicat défendait principalement (si pas uniquement) les intérêts des labos. D'ailleurs Boiron en a longtemps été le Président. C'est donc sous couvert et après avoir pris avis de ces syndicats (Français ou Commission Européenne) que les mesures d'enregistrement des souches ont été décidées, tant au niveau Français qu'Européen. C'est pourquoi je rigole quand Boiron se met à pleurer et quand ils disent que le méchant c'est l'Administration Française ou Européenne !

Pour vous expliquer encore un peu mieux, 20% des souches (les polycherstes ppalement) génèrent 80% du chiffre d'affaire des unitaires, et .... 80% des souches n'en génèrent que 20%. Si vous étiez un labo avec des actionnaires à rémunérer, qu'essayeriez-vous de faire ? C'est bien évident: réduire au maximum le nb de souches non rentables.
Et bien, nous y sommes. De 2500 souches environ en 1990, nous allons passer à 600 dans un premier temps, pour arriver idéalement à environ 300, nombre qui circule dans les hautes sphères depuis 1992. Et bien sur, je vous parie fort que Sanicula aqua (par ex) ne figurera pas au nombre des souches restantes. Faites le calcul avec moi: Combien fait le 20% de 2500 ? Environ 500 n'est-ce pas ? CQFD! Nous y sommes !!

Et en plus, les unitaires (en France en tous les cas) de même que les préparations magistrales ne sont pas rentables. Même, ils font perdre du profit. Alors ? Eh bien c'est simple: on supprime. Et de fait, on a d'abord fermé de nombreux préparatoires régionaux, on réduit le nombre des souches unitaires, et on met l'accent sur les "spécialités" homéopathiques qui sont brevetées, qui se fabriquent en grande série et qui rapportent de ce fait de l'argent. C'est de bonne guerre.

Et l'homéopathie dans tout ça ? Eh bien, il faut vous faire une raison mes amis. Ils n'en ont rien à faire ! Ce qui compte c'est uniquement les dividendes versés aux actionnaires et la valeur en bourse de l'action du Groupe. D'ailleurs, si comme moi vous avez récemment lu la presse économique, vous pourrez voir que Boiron a fait une excellente année 2012, a augmenté ses profits, et que la valeur de l'action a bien grimpé. Cocorico !!! Tout est donc pour le mieux dans le monde du capital.
On ne peut pas dire que ce soit le cas ni pour les homéopathes ni pour leurs patients !

Merci de m'avoir lu jusque z'au bout.
Cordialement.
par Terrasienna
Staff
#15820
Merci, alpicard, c'est bien ce qui me semblait, parce qu'on n'arrive toujours pas à savoir exactement quelles souches sont disponibles ou non....d'ailleurs il me semble que Dolisos racheté par Boiron avait encore des parts dans l'entreprise jusqu'à fin 2012
Avatar de l’utilisateur
par Edouard Broussalian
Staff
#15821
Passionnant!!!
Alors nous avons une personne du Labo qui viendra discuter et répondre aux questions en direct.
L'émission est agendée pour le 17 SEPTEMBRE au soir.
Serais tu partant pour venir sur le plateau poser directement des questions?
Avatar de l’utilisateur
par Athelas
Diplômé PH
#15825
alpicard a écrit :
Et l'homéopathie dans tout ça ? Eh bien, il faut vous faire une raison mes amis. Ils n'en ont rien à faire ! Ce qui compte c'est uniquement les dividendes versés aux actionnaires et la valeur en bourse de l'action du Groupe. D'ailleurs, si comme moi vous avez récemment lu la presse économique, vous pourrez voir que Boiron a fait une excellente année 2012, a augmenté ses profits, et que la valeur de l'action a bien grimpé. Cocorico !!! Tout est donc pour le mieux dans le monde du capital.
On ne peut pas dire que ce soit le cas ni pour les homéopathes ni pour leurs patients !
http://planete-homeopathie.org/forum/speculat ... t1674.html
Je m'attendais à plus de réaction à ce topic.
Hip Hip Hooray pour Alpicard
par alpicard
-
#15888
Edouard Broussalian a écrit :Passionnant!!!
Alors nous avons une personne du Labo qui viendra discuter et répondre aux questions en direct.
L'émission est agendée pour le 17 SEPTEMBRE au soir.
Serais tu partant pour venir sur le plateau poser directement des questions?

Why not ? I pencil it on my diary ....
tu m'en dis plus quand les choses sont agendées, et ppalement l'heure et le lieu.
Amitiés.
Avatar de l’utilisateur
par Edouard Broussalian
Staff
#15904
alpicard a écrit :
Edouard Broussalian a écrit :Passionnant!!!
Alors nous avons une personne du Labo qui viendra discuter et répondre aux questions en direct.
L'émission est agendée pour le 17 SEPTEMBRE au soir.
Serais tu partant pour venir sur le plateau poser directement des questions?

Why not ? I pencil it on my diary ....
tu m'en dis plus quand les choses sont agendées, et ppalement l'heure et le lieu.
Amitiés.
Parfait ! Donc ce sera en nos splendides locaux de Planete Homeo, dans le grand building, au 2eme ou 5 è étage on verra.
par Francis D
-
#16122
Tout ce que j'observe est conforme à l'analyse d'Alpicard. Qu'il ne se fasse pas de bile Sanicula Acqua n'existait pas chez Boiron. Il nous proposait, à la place, une plante (!!!) qui s'appelle Sanicula je ne sais plus quoi.

Pour me faire une homéothèque, je me prescris des 30 CH. L'an dernier, ça marchait bien, à part Sanicula Acqua, Gambodgia et quelques autres, qui n'étaient pas au catalogue.

Cette année, pour de nombreuses souches, les 30 CH ne sont plus disponibles. Boiron me donne à la place des 7 ou 5 ou 4 CH! (*) Ben oui, c'est moins cher à préparer qu'une 30!

C'est de l'homéopathie light: un petit nombre de souches en 5 à 9 CH, ça suffit pour la majorité des pluralistes, non? Non? ben alors vous avez nos complexes, qui permettent de couvrir très largement tous les cas...

(*) Maintenant, je préviens le pharmacien que ne veux que des 30.

P.S. Dans les formations du CEDH de Boiron, on nous apprenait déjà, depuis la fin des années 70, que seules quelques dilutions étaient à prescrire: 4, 5,7,9,15 et 30.
par Francis D
-
#16131
On peut se demander si la réponse n'est pas ans le sujet d'Athelas Spéculations homéopathiques. On y apprend que les boursicoteurs spéculent sur le départ en retraite de Christian Boiron (65 ans), sans héritier familial. Dans ce cas, le labo pourrait être vendu. Alors, évidemment, si on enlevait de la fabrication toutes les souches et dilutions non rentables, le bénéfice monterait en flèche, et avec lui, le prix de vente de l'entreprise...

Ed ne mentionne t il pas que la question ne devrai[…]

Merci beaucoup VeroB pour nous avoir fait connait[…]

Bravo à Anne et à Annick qui ont tro[…]

quelle rubrique ? ...

TH : PALPITATIONS cardiaques / audibles : CHT : P[…]