Événements, émissions, parutions, réglementations,...
par vbouan
#3719
Formidable en effet, Merci Dr Kaviraj.

Pour repondre a Florence, j'ai donne sulfur.

Mais dans un autre massif j'ai donne Silicea.
J'ai suivi le livre "Farm and garden". Et j'ai bien vu la difference entre le brun qui commence a la nervure centrale des feuilles et suit les nervures distales (?). Ou au contraire quand le brun commence au bout des feuilles et se dirige vers le centre.

Mais je suis completement nulle en matiere de jardin. Et je laisse maintenant toute la parole au grand Pro !
par Joséphine
Diplômé PH
#4086
Kaviraj a écrit :Bonjour.

Interessant, de lire les reactions. Surtout, il faut reconnaitre quelques principes de diagnose.

1. Dans quel Climat vous etes.
2. Quel etait le temps le plus vu avant le probleme, au moin pendent une semaine. (de la pluie, sec, froid, etc).
3. Raconte nous un peu comme c'est abnormale.
4. Qu'est le pH de la terre?
5. Avez vous donne du fertiliser dans les derniere jours et si oui, laquelle?
6. quest ce que sont les symptomes visibles?
7. prends des photos ou video de toute votre terre. On doit savoir le biome (habitat)
8. prends aussi photos 24-48 hrs apres dosage.

Comme ca on va avoir un database qu'on peut accesser toujours.
On peut arranger par probleme.

1. Imbalance de Nutrients
2. Maladies de Microbes.
3. Maladies Fungale (champignons)
4. Pestes.
5. Injuries.
6. Pollution.
Merci, Docteur Kaviraj et Ed,
Il s'agit d'une beau rosier blanc grimpant, vieux, avec un tronc et bois épais. Il a les feuilles qui jaunissent avec des taches marron-noir, puis les feuilles tombent, à toutes les saisons et depuis déjà longtemps.
Climat continental, chaud l'été, très froid l'hiver (dans le centre de la France).
Je ne sais pas quel est la nature du sol, mais sur ce terrain il y avait à l'origine un marécage, et la maison a été construite sur pilotis.
Ma mère dit qu'elle met de l'engrais de temps en temps mais je ne sais pas lequel.
La maladie me semble être le marsonia (si je compare avec des photos sur Internet).
Je ne peux pas envoyer de photos du rosier car je n'habite pas là-bas.
Merci si vous pouvez aider ! :D
par michel60
-
#5075
Bonjour,

Nul doute pour moi que si l’homéopathie est efficace sur les humains et autre animaux, cela devrait être vrai sur les végétaux.
Toutefois, ne maitrisant pas suffisamment l'anglais ( mais aussi l’homéopathie :oops: ) j'étais bien dépourvu pour traiter mes plants de tomates ravagés par le mildiou ( j'avais pu les sauver il y a 2 ans, seul parmi des dizaines de jardiniers sur le même emplacement grâce à des pulvérisations d'huile de Neem, produit maintenant interdit par nos bureaucrates Européens si cléments avec les poisons des industriels...)
De même mes si beaux rosiers immanquablement défigurés par le marsonia ( maladie des taches noires)dès la fin de l'été et surtout à l'automne, ne sont pas protégés par les pulvérisations si vantés de prêle ou de complexes d'huiles essentielles.
J'ai donc essayé l'isotherapie (broyât de feuilles malades + un peu de terre) en 9CH et là échec total aussi bien en préventif qu'en curatif: il faut dire que j'ai complètement improvisé pour la posologie ( non Édouard pas trois fois par jour..... ) :) soit deux pulvérisations en 15 jours. Fallait il faire autrement? et comment? Administrer une basse dilution et attendre puis reprendre si pas d'amélioration nette?

Ce que j'ai pu lire et comprendre en anglais et sur ce site me laisse perplexe: en effet Édouard préconise Belladona st Sulfur pour les tâches noires, ailleurs cela peut être Silicea 200CH!! voire Hepar sulfur (pour toutes les maladies fongiques). En tant que néophyte je ne vois pas comment en partant d'une maladie se manifestant par des taches noires, occasionnée par l'humidité on aboutit à ces remèdes.

Merci d'avance pour votre aide, l'abandon des pesticides est un enjeu majeur de santé publique
par Phil
-
#5235
Bonjour,c'est en voyant le nom de marie monique Robin dans cet article qu'une idée m'est venue.Pourquoi ne pas l'inviter chez planète homéo et lui montrer tout simplement ce que l'homéopathie a fait depuis deux siècles.En fait il s'agit d'une journaliste scientifique d'expérience qui s'est battue contre bien plus gros que les hobbys médicaux : l'armée,la chimie industrielle,les trafics agroalimentaires.et j'en passe...J'ai l'intime conviction qu'en lui montrant l'essor qu'a eu l'homéopathie au dix neuvième siècle,ce ne sont pas les photos et les documents qui manquent surtout aux usa,son déclin à l'arrivée de la petrochimie et des premières extractions moléculaires dont on voit l'aboutissement aujourd'hui,son intérét dans les pandémies; de perrussel de nantes vers1850 par exemple à haiti plus récemment...,son application tant dans l'aigu que dans le chronique et surtout cette intuition que nous partageons tous devant l'écroulement à plus ou moins brève échéance de l'allopathie.Alors ,cette personne qui se bat depuis la fin des années 80 dans absolument tous les domaines qui touchent l'écologie, pourquoi ne serait elle pas capable de monter un doc ou un film pour l'homéopathie?On peut se permettre de rêver car si tel était le cas ,ce serait pour nous le plus beau scoop du siècle.J'entends parler d'elle depuis à peu près 3 ans par l'intermédiaire de mon beau frère qui l'a rencontrée;je pense qu'elle est accessible. Elle ne se déplacera pas pour un particulier mais pour une assoc qui "grimpe" comme planète homéo elle peut etre intéressée------il suffit trouver son adresse mail et de lui envoyer un mot---
Avatar de l’utilisateur
par Edouard Broussalian
Staff
#6705
Phil a écrit :Bonjour,c'est en voyant le nom de marie monique Robin dans cet article qu'une idée m'est venue.Pourquoi ne pas l'inviter chez planète homéo et lui montrer tout simplement ce que l'homéopathie a fait depuis deux siècles.En fait il s'agit d'une journaliste scientifique d'expérience qui s'est battue contre bien plus gros que les hobbys médicaux : l'armée,la chimie industrielle,les trafics agroalimentaires.et j'en passe...J'ai l'intime conviction qu'en lui montrant l'essor qu'a eu l'homéopathie au dix neuvième siècle,ce ne sont pas les photos et les documents qui manquent surtout aux usa,son déclin à l'arrivée de la petrochimie et des premières extractions moléculaires dont on voit l'aboutissement aujourd'hui,son intérét dans les pandémies; de perrussel de nantes vers1850 par exemple à haiti plus récemment...,son application tant dans l'aigu que dans le chronique et surtout cette intuition que nous partageons tous devant l'écroulement à plus ou moins brève échéance de l'allopathie.Alors ,cette personne qui se bat depuis la fin des années 80 dans absolument tous les domaines qui touchent l'écologie, pourquoi ne serait elle pas capable de monter un doc ou un film pour l'homéopathie?On peut se permettre de rêver car si tel était le cas ,ce serait pour nous le plus beau scoop du siècle.J'entends parler d'elle depuis à peu près 3 ans par l'intermédiaire de mon beau frère qui l'a rencontrée;je pense qu'elle est accessible. Elle ne se déplacera pas pour un particulier mais pour une assoc qui "grimpe" comme planète homéo elle peut etre intéressée------il suffit trouver son adresse mail et de lui envoyer un mot---
C'est une excellente idée, mais je ne sais pas par quel bout commencer?
Avatar de l’utilisateur
par Léa
Diplômé PH
#9989
Wooow il faut que je vous fasse part de ma première expérience en agro-homéopathie, j'en reste bouche-bée :-o
J'ai décidé de faire une bouture de lierre (en plein hiver, oui je sais... j'ai limite gratté la neige pour le trouver!) pour remplacer le mien qui est mort il y a peu. Je l'ai mis dans l'eau avec un peu d'arnica 30CH après avoir vu dans la matière médicale agro-homéopathique que c'était le remède-clé pour les plantes avec injures de racines ou de tiges. Et voilà qu'à peine 7-10jours plus tard, mon nouveau lierre est tout fringant et me sort une dizaine (non je n'exagère pas, je les ai comptées!!) de nouvelles feuilles à la fois!
Je suis ravie :D
par globule
-
#9997
Bonjour Léa,

Il aurait été intéressant de mettre une autre bouture dans l'eau simplement. Le lierre est une plante vivace qui fait ses racines rapidement et envahit très vite dans des conditions très précaires même presque sans eau..une fois intallée il est difficile de s'en débarasser..je ne veux en rien supprimer ta joie..mais sans arnica elle aurait aussi pu faire, à mon avis, racines et feuilles.. ;) la parenthèse étant faite, je trouve super de faire des expérimentations :)
Avatar de l’utilisateur
par Léa
Diplômé PH
#9998
Ah oui, très bonne remarque! En fait j'ai oublié de préciser que j'avais déjà tenté le coup quelques mois auparavant sans arnica et même dans l'eau et au chaud, le lierre avait fini par mourir, sans avoir fait de nouvelles feuilles... ;)
Avatar de l’utilisateur
par Dynamis
-
#10161
Léa a écrit : quelques mois auparavant ;)

Globule a pas vraiment tort là-dessus: les plantes et la dormance c'est un vrai casse-tête...

Selon les espèces et à quelques semaines près t'as l'impression d'avoir une plante qui bougera plus jamais de toute sa vie (tu pourras faire ce que tu veux: lui filer tous les remèdes homeo de l'univers...) et puis quand ça lui chante, elle se met à te faire des feuilles comme s'il elle avait la mort au trousses.... sans lever le petit doigt... :roll: :roll: fatigant...
Avatar de l’utilisateur
par Léa
Diplômé PH
#10166
Bon bon, je m'incline alors... Mais n'empêche, homéo-efficacité ou pas, je suis ravie de mon lierre :D
Mais je n'abandonne pas la partie: je ferai d'autres essais, cette fois avec un "groupe contrôle", si cher à nos études scientifiques... Pour rire un peu, je pourrais aussi me bander les yeux et mettre les plantes à la cave, histoire qu'il s'agisse d'une étude "en double aveugle"!
Peut-être qu'ainsi mes expériences auront plus de crédit!
:lol: :lol: :lol:
par Florence
-
#10189
Peut-être doit-on se recentrer sur l'idée d'équilibre et de déséquilibre pour cette expérience à succès ?
:? Les racines du lierre étaient salement écorchées (-), un retour de l'intensité lumineuse naturelle dès janvier jumelé à la chaleur du lieu de réenracinement (+), arnica donné le coup de pouce salutaire a une dynamis entre deux eaux, quoique de bon niveau (résistance au couvert neigeux) ?
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 11
Zona

Bonjour Vincent, la correction a déjà[…]

Céphalée

Bon, le tableau évoque fortement PULSATIL[…]

Coryza

Troisième quiz de la série. 3 sympt[…]