Événements, émissions, parutions, réglementations,...
par Terrasienna
Staff
#57016
Les attaques contre l'homéopathie continuent violemment en Europe cet été. En Italie, le gouvernement a tenu des propos strictement identiques à la soupe qu'ils nous ont servi en France. Un lien intéressant posté par un Facebookien renvoie vers le site de Georges Vithoulkas, je le trouve très intriguant. Malheureusement, la traduction en est mauvaise. Je vous poste ce que j'ai à peu près compris avec les différentes traductions, mais si un russophone pouvait nous aider, ce serait sympa.

RAS(Académie des Sciences de Russie): Un mémorandum sur l'homéopathie a été préparé sans le consentement de l'Académie des sciences(15 août 2018)

L'opposition entre la Commission de lutte contre la pseudoscience et l'homéopathie se poursuit.
L’autre jour, le tribunal d’arbitrage de la ville de Moscou a publié un extrait motivé de la décision dans lequel il a expliqué pourquoi l'Académie ne peut pas satisfaire les revendications des homéopathes à la Commission de lutte contre la pseudoscience à l'Académie des sciences de Russie.(en gros pourquoi elle ne pouvait pas prendre parti et trancher dans cette histoire)
Les sociétés pharmaceutiques en avril 2018 ont fait part de leurs exigences légales auprès de la RAS: ils lui ont demandé de publier des informations scientifiques à partir d’un mémorandum (fourni par leurs soins) publié sur l’homéopathie, dans lequel l'homéopathie est qualifiée de "non scientifique".
Autrement, l'Académie serait menacée d'une réclamation (plainte) pour atteinte à la réputation de l'entreprise.(bref poursuite pénale pour un motif bidon si elle ne fait pas le travail exigé)
La RAS ne pouvait pas fournir de tels arguments, et a décidé d'abandonner complètement le mémorandum, ainsi que sa propre commission.(ils ont essayé de trouver la voie du juste milieu en ne se prononçant pas tout à fait)
Comme l'écrit Regnum, l'Académie des sciences de Russie, dans le rappel de la demande (du procès ?), a défini le statut du mémorandum comme "l'opinion scientifique personnelle des auteurs". Dans le même temps, la Commission sur la pseudoscience est appelée uniquement un organe "consultatif", non inclus dans la structure de la RAS.
Le mémorandum lui-même est une initiative "privée" des membres de la Commission. Ni le Présidium de l'Académie des sciences de Russie ni d'autres structures n'ont donné d'instructions pour enquêter sur les méthodes homéopathiques.
Les sociétés pharmaceutiques ont l’intention de continuer à découvrir qui est à l’origine du scandale.(en résumé, il s'agit probablement d'une tentative de corruption de la RAS en menaçant l'institution d'un procès si elle ne se conformait pas aux exigences des laboratoires, à savoir publier un communiqué sur le fait que l'homéopathie soit non scientifique, à partir d'un memorandum de source anonyme, sur requête d'une pseudo commission qui n'appartient pas vraiment à la RAS)

http://monavista.ru/news/ran_memorandum ... FpbC5ydQ==
par Terrasienna
Staff
#57060
Grâce à Françoise, nous avons la traduction effectuée par un russophone, ce qui semble un peu plus clair...

L'ASR(Académie des Sciences de Russie): Un mémorandum sur l'homéopathie a été préparé sans le consentement de l'Académie des sciences (15 août 2018)

L'opposition entre la Commission de lutte contre la pseudoscience et l'homéopathie se poursuit. L’autre jour, le Tribunal d’arbitrage de la ville de Moscou a publié un extrait de motifs de sa décision dans lequel il a expliqué pourquoi l'Académie ne peut pas satisfaire les revendications des homéopathes à la Commission de lutte contre la pseudoscience à l'Académie des Sciences de Russie.

En avril 2018 les sociétés pharmaceutiques ont fait part de leurs exigences légales auprès de l'ASR : elles lui ont demandé de publier des informations scientifiques, sur lesquelles a été basé et publié le mémorandum, dans lequel l'homéopathie est qualifiée de "non scientifique". Autrement, l'Académie serait menacée d'un procès pour atteinte à la réputation de l'entreprise.

L'ASR n'a pas pu fournir de tels arguments, et a décidé d'abandonner complètement le mémorandum, ainsi que sa propre commission. Comme l'écrit Regnum, l'Académie des Sciences de Russie, dans le rappel du procès, a défini le statut du mémorandum comme "l'opinion scientifique personnelle des auteurs". Dans le même temps, la Commission sur la pseudoscience est appelée un organe uniquement "consultatif", non inclus dans la structure de l'ASR. Le mémorandum lui-même est une initiative "privée" des membres de la Commission, ni le Présidium de l'Académie des Sciences de Russie, ni d'autres structures n'ont donné d'instructions pour enquêter sur les méthodes homéopathiques.

Les sociétés pharmaceutiques ont l’intention de continuer à découvrir qui est à l’origine du mémorandum scandaleux.
Avatar de l’utilisateur
par Pied-de-Loup
-
#57103
Le premier des droits de l'homme c'est la liberté individuelle : La liberté de penser, pareillement la liberté de se soigner comme on l'entend et ce partout dans le monde !

Frédéric

encore une, Alexandra Henrion Caude, gén&ea[…]

Voici le cas de l'âne que nous avons adopt&e[…]

mind 5

" Ne supporte pas de rester seul. D&eacut[…]

Je retombe sur ce vieux post alors que je m'int&ea[…]