Événements, émissions, parutions, réglementations,...
par annick
-
#58086
Dans le débat sur l’homéopathie, on entend enfin la voix de la raison. Ainsi, le président de la conférence des doyens, le Pr Jean Sibilia, appelle à maintenir les cursus d’enseignement de l’homéopathie. « Je préfère une homéopathie dans le champ de la médecine, plutôt que dans des pratiques vraiment ésotériques », déclarait-il lors d’un documentaire sur France 5. Et de poursuivre : « il est intéressant d’étudier et d’enseigner » la prise en charge homéopathique, mais aussi « la vision du malade qu’apportent les homéopathes ». « On peut en tirer quelque chose de très positif. »

De son côté, le Dr Anne d’Andon, chef du service évaluation des médicaments à la Haute Autorité de santé (HAS) déclarait : « Certains disent que ce n’est pas efficace, d’autres disent que c’est efficace. Je ne veux pas entendre uniquement ça. Ce que je veux savoir, c’est s’ils apportent un service au patient et à la collectivité ». Et d’ajouter : « On peut imaginer rembourser un placebo à partir du moment où il a une certaine efficacité, c’est-à-dire qu’il change quelque chose. Il faut être ouvert à d’autres approches thérapeutiques ». La présidente de la HAS, Dominique Le Guludec, précisait quant à elle qu’un « médicament est remboursé pour une indication spécifique et il doit démontrer son efficacité dans cette indication-là… Peu importe comment ça marche, si ça marche. Mais si ça marche, ça doit pouvoir être démontré ».

L’avis de la HAS sur la pertinence du remboursement de l’homéopathie est attendu pour le mois d’avril. L’espoir que la raison et le bon sens l’emportent sur l’acharnement aveugle de certains, est permis.
par Emile
-
#58087
"Mais si ça marche, ça doit pouvoir être démontré »."

Une affirmation aussi péremptoire, se traduit dans le domaine des mathématiques par la profession de foi suivante :
Si un fait du domaine de la réalité mathématique, quel qu'en soit la façon dont on l'aborde ou se met à son écoute, est vrai alors :
  1. - Il doit pouvoir être exprimé sous la forme d'une proposition écrite dans un langage mathématique.
  2. - Cette proposition doit être démontrable dans le cadre de ce langage.
Et là, il faut accepter la limitation que les mathématiciens ont eux-même rencontrée sur le chemin de leur discipline : aucun de leurs outils d'investigations (leurs théories, c'est à dire en quelque sorte leurs télescopes, s'ils étaient des astronomes) ne peut espérer tout capter, tout représenter de la réalité mathématique. Un système ne peut démontrer que ce que que sa puissance de démonstration lui permet d'atteindre.

Alors il faut bien sur respecter l'espoir de ce "ça doit pouvoir être démontré", mais en le complétant par un "au besoin en changeant de théorie, de paradigme ou de cadre épistémologique".

Toute autre attitude de fermeture ne se résout finalement qu'à faire perdre du temps à la Science.
Avatar de l’utilisateur
par Belladonna
Diplômé PH
#58094
Ce qui me fait peur c'est que " doit démontrer son efficacité dans cette indication-là" va dans le sens de la granulotherapie et le cantonnement d'un remède dans sa keynote . Je doute qu'on arrive a mettre les milliers symptomes d'un polychreste sur la liste des indications
par Choco05
Etudiant
#58105
Espérons...

Mais honnêtement, j'ai été quand-même choquée par le niveau "cuvette des wc" de l'émission qui précédait le débat.
J'ai raté les 10 premières minutes, mais a t'il seulement été évoqué qu'il y avait certes dilution mais aussi DYNAMISATION en homépathie?

Quant à songer à évoquer le fait que l'homéopathie restaure la santé là ou la médecine classique ne fait que supprimer des symptômes et plonger l'humain encore un peu plus dans la maladie.. évidemment non. On est très loin de la vraie information.

Et réduire l'intégralité du débat à une discussion sur et autour du placebo, avec une soi-disant homéopathe (et avant elle , l'oncologue soi-disant homeopathe pendant l'émssion) qui en gros disent que l'homéo n'est que pour les petits bobos et est inenvisageable sur les pathologies graves... écoeurant.

(Cela m'a fait penser au commentaire de Vithoulkas pendant son séminaire en Californie en '78 ou il a dit texto que la France était le pays avec les plus mauvais homéopathes)

Vous l'aurez compris, moi ça m'a rendu grognon. A tel point que je suis allée chercher sur youtube les équivalents allemands d'émissions grand-public sur l'homéopathie, pour comparer.
Même débat faussé, axé sur le "mais il n'y a rien dedans" des adversaires, mais une information beaucoup plus complète sur la préparation des médicaments homéopathiques, y compris les différentes dynamisations. Et un questionnement un peu plus "profond" sur les bienfaits potentiels, au-delà du simple rhume.
Le problème en Allemagne c'est que comme il y a beaucoup beaucoup plus d'homéopathes, pas forcément tous bien formés, il y a beaucoup plus de dérives dangereuses, avec des doses sèches en M, 10M, 50M, voire LM prises quotidiennement (j'ai été me promener sur des forums allemands, et j'ai vu des horreurs)... au final en France, avec le monopole Boiron et les nombreux faux homéopathes, on arrose plus volontiers avec des basses dynamisations j'ai l'impression, ce qui crée certainement de "l'inefficacité" mais moins de danger ...
#58106
Très bonne analyse Chco
Je complète juste au sujet de l'oncologue "homéopathe" qui n'est qu'une créature de Boiron, l'étendue sidérale de son ignorance des principes les plus élémentaires m'a choqué quand je l'ai vu au congrès de Paris il y a qq années!
par annick
-
#58107
L’extrait ne venait pas de l’émission mais d’un courrier syndical de médecins, j’ai trouvé positif qu’ils retiennent autre chose que l’inefficacité de l’homéo

Choco05, je pense que tu parles de l’émission sur la 5, où on reste très déçu
Et où on regrette qu’Édouard n’ait pas été à la place de la terne et timorée homéopathe invitée.
Avatar de l’utilisateur
par cyril.sf
Diplômé PH
#58113
D'accord avec toi Annick. il y a un petit espoir.
Le problème de ce genre d' émission est d' aborder l'homéopathie toujours de la même manière: des personnes pour et d' autres contre ! Les contre avec leur vision réductionniste de la maladie et les pour qui sont malheureusement pas ceux qui devraient être là !
Leur point commun : l' absence d' étude de l' Organon, personne pour en parler !
Qui pour parler de ce qui se passe dans un organisme vivant quand 2 maladies semblables se rencontrent, ou 2 maladies dissemblables ...?
Je pense que pour vraiment parler d' homéopathie, le sujet de l’émission ne devrait pas être l' homéopathie !
Il faut une émission qui parle de symptomatologie, de l'évolution de la santé d'un individu qui utilise des méthodes suppressives ...
Et que la démonstration soit implicite, que ce soit en bout de discussion que quelqu'un dise :" et bien ce que l'on vient de dire ,c'est ce qu' on appelle l' homéopathie !"
Donc, pour vraiment parler d' homéopathie en France, il ne faut pas en parler ! Il faut en faire admettre les principes par la démarche inductive.
par Emile
-
#58116
annick a écrit : 21 janv. 2019, 07:54 Et où on regrette qu’Édouard n’ait pas été à la place de la terne et timorée homéopathe invitée.
Oui mais quand on réalise que l'INHF ne veut pas entendre parler de dose liquide et de suppression de symptôme à son congrès de ce mois, il est clair que ce n'est pas la 5 qui va s'embêter à être plus royaliste que le Roi.
#58125
Moi j'ai trouvé la parade pour ne plus être énervé, je ne regarde plus toutes ces vidéos qui, comme le décrit Choco05 sont affligeantes, tant le sujet est traité superficiellement. :lol:

Je pense de plus en plus que l'homéopathie ne pourra pas être considérée plus qu'elle ne l'est actuellement tant que l'usage de la médecine thérapeutique actuelle restera le réflexe n°1 dans la tête des gens. Le changement de paradigme s'imposera et remplacera l'actuel au moment où celui-ci s'effondrera à cause du poids de ses incohérences.
Il est primordial effectivement que des personnes soient bien formées pour montrer aux yeux du monde que l'homéopathie fonctionne et mieux, donne des résultats sans équivalent, et planter des graines dans esprits qui germeront tôt ou tard quand, à la suite d'un énième scandale, le mammouth obèse de l'industrie pharmaceutique éclatera à cause de ses excès et de ses mensonges.

J'ai beaucoup de mal à regarder la vidéo de Buisseret par exemple tant le florilège de commentaires haineux me hérissent le poil.
En gros les commentaires qui reviennent souvent sont les suivants :
- "on apprend rien sur l'homéopathie".
-> Il y a 4 vidéos ; Là c'est la première qui pose les bases, c'est marqué dans le titre. Déjà si tu ne sais pas lire....
- "Le mec il tutoie, c'est inacceptable"
-> la vache, c'est tout ce que tu as retenu...
- "J'arrive pas à aller au bout de la vidéo"
-> Allez un petit effort, tu verras tu vas te coucher moins con
- "C'est trop long"
-> Eh oui quand il y a quelques phrases qui s'enchainent ça peut donner mal à la tête à force :shock:
- "Le mec raconte n'importe quoi et répond complètement à coté"
-> le mec a passé plusieurs heures à construire son exposé, réaliser un power point, enregistrer les vidéos....Ah oui tu attends peut être une réponse par oui ou par non...
- "Il me saoule aucun argument aucune preuve next "
-> C'est vrai ça Mr Broussalian, on veut une guérison en direct ! :lol:

Bref. Une partie du public qui regarde ces vidéos semble plus enclin à regarder des émissions de télé-réalité que des émissions où la phraséologie d'un médecin surcharge un cerveau qui, si il était relié à des capteurs, afficherait un encéphalogramme digne d'un batracien.
par Francisco66
Etudiant
#58126
De quoi avons-nous peur ?
L'homéopathie est critiquée par nos confrères allopathes, mais on peut les comprendre si on regarde ce que font bon nombre de pluriscistes. Alors si l'Homéo n'est plus enseignée dans les facs telle qu'elle l'est actuellement c'est plutôt bien non ?
De même si l'Homéopathie n'est plus remboursée, cela va surtout impacter les pluriscistes et Boiron.
Pour nous pas de problème puisque nous donnons les doses directement à nos patients et de bien meilleure qualité que Boiron.
En fait les autorités font le ménage et travaillent pour nous.
Donc je reste confiant, l'Homéopathie va renaître sur de meilleures bases.
par Emile
-
#58127
Francisco66 a écrit : 22 janv. 2019, 10:41 De quoi avons-nous peur ?
...
En fait les autorités font le ménage et travaillent pour nous.
Donc je reste confiant, l'Homéopathie va renaître sur de meilleures bases.
Si ce n'est qu'au delà du déremboursement des médicaments homéopathique, il y a la volonté affichée, e.g. dans la fameuse pétition, d'interdire à tout médecin de pratiquer l'homéopathie !

La loi d'action/réaction va certainement susciter pour une partie de la population, que cette démarche choque, le désir de plus se rapprocher et de mieux comprendre la vraie Homéopathie d'Hahnemann. Mais le plus grand nombre va tout de même plus ou moins inconsciemment se ranger derrière la doxa officielle ...

À moins d'un mouvement de prise de conscience collective du style GILETS JAUNES de la santé ... ;)
#58132
Francisco66 a écrit :De quoi avons-nous peur ?
Ta remarque, Francisco, me touche. Parce que pour ma part j'ai été très choqué par un point, lors du débat. Ce sont les propos de la Pdte de la Société Savante d'Homéopathie (Dr Hélène Renoux ?)

Voilà une professionnelle qui se retrouve face à un bellâtre arrogant (je parle du représentant de Fakemed) faisant partie des exterminateurs non seulement de son métier, mais aussi de toute une conception philosophique, scientifique, éthique, morale, historique... bref de tout ce que peut représenter la vraie homéopathie. Et comment réagit cette représentante ? Par des tentatives de justification, en allant jusqu'à dire dans les yeux à ce bellâtre arrogant affichant un sourire sardonique : "il faut qu'on discute ensemble, il faut s'ouvrir les uns aux autres"... Discuter ? Discuter avec qui ? Discuter avec des gens volontairement aveugles et sourds et malveillants dont l'objectif est de détruire l'homéopathie ? ... S'ouvrir ? ... D'accord ! Mais dans les deux sens... Ne capitule t-on pas un peu à chaque fois que l'on "s'ouvre" vis-à-vis d'une personne fermée ? Ou pour le moins n'est-ce pas une forme de résignation ?

Plusieurs de mes "clients" (n'étant pas Dr, je n'ai pas le droit au terme "patient") ont regardé cette émission. Dans la journée du lendemain, ils ont décidé de se réunir et m'ont appelé le soir en groupe, pour m'encourager et me dire d'une seule voix : "on rentre en dictature ! accroche-toi !"

Alors, à l'évocation du mot "dictature", il m'est venu une image qui m'a mis les larmes aux yeux. Je veux bien accepter d'imaginer qu'elle est exagérée. Mais je vous la livre telle quelle. Il m'est apparu l'image (à vous de la répertoriser ! :lol: ) de cette Présidente pétrie de peur, en train de jouer du violon devant les files de ses confrères homéopathes partant à l'extermination. Elle jouait l'air résigné sous un panneau : "l'allopathie rend libre" et dans son regard, on lisait comme un espoir dérisoire que les bourreaux finiraient par être amadoués au son de son violon...

Que faire contre la peur ? Contre cette peur savamment perfusée aussi bien auprès des malades que des praticiens, de cette peur qui vous pousse à jouer du violon pour adoucir l'angoisse de l'inéluctable extermination ? ...

Quant à la représentante de la haute-autorité siégeant à côté du bellâtre de Fakemed, j'aurais bien aimé qu'elle réponde à quelques questions sur les fake-études, sur les fake-infos et sur les vraies destructions de malades légalement accomplies avec le blanc-seing de cette autorité... Personne n'était là pour leur mettre sous le nez.

Que faire contre la peur ? Contre la peur, chèr(e)s confrères homéopathes, d'imaginer qu'un jour un logo officiel puisse être apposé à côté de votre plaque : "l'homéopathie peut nuire graement à la santé" ? Que faire contre la peur de refuser catégoriquement cette perspective - qui n'est pas totalement irréaliste selon moi ? Laquelle de ces deux peurs est plus facile à supporter ?

Personnellement, je ne crois plus au dialogue et je pense qu'il va falloir être plus pugnaces à défendre l'homéopathie ! Les dictatures, je crois, ne cèdent qu'en y tapant dessus. Mais avant de taper, faut peut-être s'organiser ? Et comment ? Il nous reste encore un tout petit peu de liberté...
#58137
Chers amis
Je suis heureux qu'après avoir étudié les principes vous vous rendiez compte que ma position n'a jamais été exagérée.

Il n'y a rien à négocier avec ces salauds que décrit si bien Charles. Vous comprenez aussi pourquoi la comparaison avec le comportement de IG Farben tient parfaitement la route. J'ai un article tout prêt là dessus.
Je suis révolté de me retrouver dans la position d'un Churchill si j'ose me permettre cette minable comparaison eu égard à ce géant que j'admire.

J'ai toujours hurlé haut et fort que le seul moyen
en amont c'est de former des gens compétents et de nous rassembler autour des principes au lieu de se disperser dans une soit-disant tolérance qui bouffe notre société où tu t'excuseras auprès du violeur de ta fille de ne pas avoir eu le temps de lui donner un préservatif ni de lui servir un scotch en partant.
en aval de dénoncer haut et fort la vilenie du système classique, faute de quoi on pourra à juste titre pisser sur nos tombes car nous savions et nous n'avons rien fait.

Vous remarquerez qu'inexorablement l'homéopathie est un chemin qui vous conduit à défendre la vérité, et ce faisant de ne plus vraiment être assimilable dans cette société de fous où les gens réclament leur propre perte. Ainsi que le disait David: on prend pour de sublimes vérités les pires folies, et on traite de fous tous ceux qui tentent de dire la vérité.
par Francisco66
Etudiant
#58138
J'ai conscience d'être provocateur dans mes propos.
Mais comme vous le dites si bien Charles et Ed, les choix politiques sont déjà faits, malgré la soit disant nouvelle étude de l'HAS, et il ne nous reste plus qu'à rentrer dans la Résistance, et voir comment lutter. Pour ma part peu m'importe qu'on m'interdise de prescrire de l'Homéo en tant que médecin, si la médecine doit être inféodée je continuerai l'Homéopathie en tant qu'auto-entrepreneur et n'aurai plus à remplir les papiers de la sécu, ni à payer le Conseil de l'Ordre.
Mes patients étaient choqués aussi, mais ils ne sont pas dupes, certains ont bien retenu qu'on pouvait soigner des calculs biliaires par l'Homéo et éviter la chirurgie. :P

Bonjour, J'ai récemment terminé l[…]

Un pneumologue témoigne du Covid

Mme Henrion Caude est très alertée p[…]

nouveau membre

Bonjour Sissi, bienvenu et bonne lecture :)

Le règne de Knock

Ce que Jules Romain n'avait pas vu c'est que le m&[…]