Avatar de l’utilisateur
par Gaby
-
#2835
Pubmed
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23163497

Int J Clin Pract. 2012 Dec;66(12):1178-88. doi: 10.1111/ijcp.12026.
Adverse effects of homeopathy: a systematic review of published case reports and case series.
Posadzki P, Alotaibi A, Ernst E.
Source
Complementary Medicine, Peninsula Medical School, Exeter, UK.

Aim:  The aim of this systematic review was to critically evaluate the evidence regarding the adverse effects (AEs) of homeopathy.
Method:  Five electronic databases were searched to identify all relevant case reports and case series.
Results:  In total, 38 primary reports met our inclusion criteria. Of those, 30 pertained to direct AEs of homeopathic remedies; and eight were related to AEs caused by the substitution of conventional medicine with homeopathy. The total number of patients who experienced AEs of homeopathy amounted to 1159. Overall, AEs ranged from mild-to-severe and included four fatalities. The most common AEs were allergic reactions and intoxications. Rhus toxidendron was the most frequently implicated homeopathic remedy.
Conclusion:  Homeopathy has the potential to harm patients and consumers in both direct and indirect ways. Clinicians should be aware of its risks and advise their patients accordingly.
par Afyon
-
#5112
J'ai prescrit des milliers de fois Rhus Tox dans ma carrière sans observer aucun effet désagréable.
cet article est sans précision objective.
Des accusations contre nos remèdes otalement infondées.
Quand je pense que nos adversaires accusent nos remèdes d'ëtre inefficaces...
Avatar de l’utilisateur
par Edouard Broussalian
Staff
#5113
Intéressant. Quelle découverte :-))))

IL y a deux sortes d'effets secondaires. Directs ou indirects.

Les indirects proviennent de la cessation du traitement allopathique, de façon souvent peu professionnelle, voire charlatanesque, ce qui entraîne des troubles. C'est pour cela que nous luttons ici pour développer la véritable homéopathie.

Les directs proviennent soit des effets pathogénétiques, soit de l'aggravation des symptômes du patient. Rien que de très logique.
eight were related to AEs caused by the substitution of conventional medicine with homeopathy. The total number of patients who experienced AEs of homeopathy amounted to 1159. Overall, AEs ranged from mild-to-severe and included four fatalities. The most common AEs were allergic reactions and intoxications
S'il existe des effets "secondaires", c'est qu'il y a des effets primaires tout court...
Avatar de l’utilisateur
par Gaby
-
#5130
Don't shoot the messenger! ;)
Edouard Broussalian a écrit : Les directs proviennent soit des effets pathogénétiques, soit de l'aggravation des symptômes du patient. Rien que de très logique.
Un homéopathe sait bien sûr - oú devrait savoir - comment juger les effets. Mais les allopathes n'en comprendent rien. 'Adverse effects' c'est tout ce que se passe après avoir donné une dose.
Et trop souvent, les remèdes sont vendus dans les pharmacies avec la notion: ça ne fait rien de mal, par ce que il n'y a rien dedans.
Nous savons que c'est une erreur.

Mais en connaissant seulement l'abstract de cette étude: je le trouve intéressant. Dans les dernières années on avait seulement le résultat dans les études conventionels: pas d'effet du tout pour l'homéopathie.

Maintenant: on a trouvé un effet (bien sûr indésirable).
Peut-être dans le future on touvera plus d' études avec des effets désirables.

On verra...
Avatar de l’utilisateur
par Jean Umber
Diplômé PH
#5282
Ils ont dû utiliser des feuilles de sumac pour faire leur étude !
par freelancet
-
#10590
Oui, il y a tellement de prétendus homéopathes qui ne prescrivent qu'en teintures-mères qu'il ne faut pas s'étonner des réactions possibles...
Présentation Appolline

Bonjour, bienvenue !

Essai Luésinum

Ouh là là on ne donne pas d'embl&eac[…]

C'est là un ensemble d'observations qui pou[…]

Merci parrain ....et marraine :lol: ça co[…]