#52620
Eléments d'une réflexion qui m'a occupé ce début Août !!

L'idée matérialiste de la génétique moderne selon laquelle un être vivant se réduit au patrimoine génétique contenu dans les chromosomes d'une de ses cellules, semble bien être une idée fausse. En effet, le nombre tout de même très faible de 23 000 (vingt-trois milles) gènes répertoriés par le projet de séquençage du génome humain, semble bien montrer que la quantité d'informations que cela représente peut tout au plus définir la façon de fabriquer les protéines utilisées dans la construction du corps humain, mais en aucun cas expliquer, à la façon d'un algorithme, comment les agencer dynamiquement pour réaliser au terme d'un processus de croissance très élaboré, un corps avec des organes, une forme et une complexité d'interaction incroyable entre toutes ses parties.

Une autre idée matérialiste avancée par les neuro-sciences, est que la mémoire d'un être vivant est principalement localisée dans son système nerveux, le cerveau chez les hommes. Hormis des circuits assez élémentaires de mémoire de très faible capacité à court terme, il n'a pas été possible jusqu'à présent de comprendre où pourraient se situer matériellement les informations constituant la mémoire de vie d'un être vivant. Codage dans des composés chimiques, codage dans liaisons entre neurones etc… rien de tout cela ne semble pouvoir rendre compte d'une capacité à localiser dans la matière grise, la grande quantité d'information qu'a à sa disposition un être humain, même par exemple avec un cerveau endommagé.

La métaphore assimillant le cerveau à un ordinateur avec un gros disque dur localisé dans sa boîte crânienne paraît avoir fait long feu et devoir être remplacée par une autre constituée à minima d'un ordinateur relié à un "Cloud" extérieur à son enveloppe pour accéder aux informations constituant sa mémoire.

Le besoin d'une définition complète et détaillée du mode de réalisation d'un être vivant et non pas le simple catalogue de ses protéines constitutives, la mémoire dont on ne trouve nulle trace dans le corps, les phénomènes de conscience qui intuitivement ne se limitent pas à quelque chose se trouvant dans le cerveau (hormis l'acceptation que nous serions tous soumis à la vaste illusion d'un cerveau élaborant par calcul toute réalité comme un ensemble d'impulsions de potentiels chimiques ou électriques dans ses axones), donnent corps à l'idée d'une Entité qui assurerait toutes ces fonctions qui semblent devoir échapper au pouvoir de définition de 23000 gènes. Gènes dont il faut rappeler que la compréhension effective du fonctionnement est cantonnée à celle de la synthèse de protéines.

On retrouve dans cette Entité les fonctions attribuées à la Force Vitale de Hahnemann (conscience, sensations, coordination et animation du corps) complétée peut-être, il faut le noter, par celle de l'accès à une mémoire non localisée dans le corps et qui pourrait faire le lien entre présent, passé, savoir collectif et imagination ou intention.
#52698
[quote="Emile"]

Emile a écrit :
"Une autre idée matérialiste avancée par les neuro-sciences, est que la mémoire d'un être vivant est principalement localisée dans son système nerveux, le cerveau chez les hommes. "

Et ... , chez les femmes ???
#52705
Edouard Broussalian a écrit :Je ne puis que souscrire. D'où vient le texte?
Mon texte est issu de différentes lectures, dont en arrière plan celles sur les écrits des philosophes Bergson, Nietzsche et aussi surtout celle des thèses du biologiste contemporain Rupert Sheldrake qu'il expose dans son livre : THE SCIENCE DELUSION : FREEING THE SPIRIT OF ENQUIRY.
The Science Delusion is the belief that science already understands the nature of reality. The fundamental questions are answered, leaving only the details to be filled in. In this book (published in the US as Science Set Free), Dr Rupert Sheldrake, one of the world's most innovative scientists, shows that science is being constricted by assumptions that have hardened into dogmas. The 'scientific worldview' has become a belief system. All reality is material or physical. The world is a machine, made up of dead matter. Nature is purposeless. Consciousness is nothing but the physical activity of the brain. Free will is an illusion. God exists only as an idea in human minds, imprisoned within our skulls.

Sheldrake examines these dogmas scientifically, and shows persuasively that science would be better off without them: freer, more interesting, and more fun.

In The God Delusion Richard Dawkins used science to bash God, but here Rupert Sheldrake shows that Dawkins' understanding of what science can do is old-fashioned and itself a delusion.

'Certainly we need to accept the limitations of much current dogma and keep our minds open as we reasonably can. Sheldrake may help us do so through this well-written, challenging and always interesting book.'
Bergson
http://humanum.online.fr/Site/nouveau/HBergson.htm
Contre le matérialisme scientifique et philosohique de son temps, Henri Bergson tentera de rétablir les droits de la conscience et de la vie spirituelle.
En rejettant la notion de système philosophique et s'appuyant sur une bonne connaissance des progrès scientifiques de son temps, il n'aura de cesse à défendre l'autonomie de la conscience et de la vie spirituelle contre la matérialisme scientifique.
Nietzsche
http://www.archiveseroe.eu/nietzsche-a48587262
Pfotenhauer explore systématiquement le contenu de la bibliothèque de Nietzsche et y repère, dans les livres lus et annotés, les arguments "vitalistes" tirés de livres de vulgarisation scientifique comme ceux de Guyau, Lange, von Nägeli, Rütimeyer, von Baer, Roux, Rolph, Espinas, Galton (l'eugéniste anglais), Otto Liebmann. Les thèmes qui mobilisent l'attention de Nietzsche sont essentiellement ceux de l'adaptation aux influences extérieures, l'augmentation des potentialités au sein même des espèces vivantes, l'abondance des forces vitales, la "pléonexie" de la nature, l'eugénisme correcteur, l'Urzeugung (génération spontanée).
Présentation Appolline

Bonjour, bienvenue !

Essai Luésinum

Ouh là là on ne donne pas d'embl&eac[…]

C'est là un ensemble d'observations qui pou[…]

Merci parrain ....et marraine :lol: ça co[…]