#52817
Lors du traitement par antibiotiques, immunoglobulines d'une syphilis ou d'une maladie de lyme, se produit une aggravation spéciale appelée réaction de Jarisch Herxheimer qui est due à l'empoisonnement par les toxines libérées lors de la mort des bactéries. Dans le cas de Lyme, il est rapporté que le traitement par un champ magnétique (Machine Rife) à la bonne fréquence, produit aussi des troubles similaires au Jarisch Herxheimer, sans doute car le champ électromagnétique arrive à tuer les bactéries Borrelia. En général cette réaction demande que l'on cesse temporairement le traitement pour laisser l'organisme éliminer en quelque sorte ces toxines.

Est-il arrivé que l'on rapporte ce même genre d'aggravation lors d'un traitement réussi d'une syphillis ou d'une maladie de Lyme par homéopathie ? (c'est Hodiamont qui devrait être content que cela se produise !)
#52820
Merci,

C'est effectivement ce que j'étais incliné à penser du fait que la guérison homéopathique est d'une tout autre nature que celle passant par la destruction du supposé agent causal. Que ce soit via des molécules antibiotiques ou via des anticorps prélevés dans le sang de personnes guéries d'infections.

Désolé pour Hodiamont et ses toxines :) ;) .
Présentation Appolline

Bonjour, bienvenue !

Essai Luésinum

Ouh là là on ne donne pas d'embl&eac[…]

C'est là un ensemble d'observations qui pou[…]

Merci parrain ....et marraine :lol: ça co[…]