par korba
-
#52738
Est-ce qu'une diarrhee qui est typique pour une quelconque pathologie se developpant dans le ventre peut etre salutaire?
Est-ce que ca ne signifie pas plutot que la pathologie suit son cours?

J'ai peur que ca devienne dangereusement grave. Le chien ne mange pas et ne boit pas (c'est nouveau).

Supposont qu'il soit hypersensible et qu'il developpe la pathogenesie des remedes, et que la diarrhee continue... Je le vois mal avec l'absence de soif de pulsatilla.
par korba
-
#53584
Bonjour.

Permettez-moi de vous donner la suite. J'ai besoin de votre aide car je suis toujours dans la ***.

Le 31 aout j’ai du emmener Bono chez le vet en urgence. Il etait tres fatigue et presentait une distension abdominale. L’echographie a montre l’augmentation du liquide dans le pericard de 4 mm (au moi de juillet) a 3 cm et une risque de tamponade cardiaque.
On lui a retire le liquide sous l’anesthesie generale.
On lui a prescri les diurétiques pour l’aider a vider le liquide qui s’est accumulé dans son abdomen et les corticoides. Un peu de liquide est envoyé dans un laboratoire pour rechercher des cellules suspectes. On ne connait pas la cause de cet epanchement. Ca peut etre une tumeur cardiaque, mais il arrive qu’aucune cause n’est mise en evidence. L’echocardiographie n’a pas montre de tumeur.

Normalement apres une pericardiocentese le chien retrouve vite sa vitalite, ce n’etait pas le cas do Bono.
Il a toujours mal quelque part dans le ventre (je crois que c’est l’estomac) et aux articulations qui sont enflammees (pas chaudes ni rouges mais deformees de plus en plus, surtout les coudes et poignets). C'est ce que j'au pu observer, peut-etre il a d'autres problemes dont il ne me parle pas. Il est apathique et sans force.

Le 20 novembre je lui ai donne mercurius.
- agrravation nocturne
- inflamation articulaire
- boulimie, surtout le soir, digestion faible
- douleur de l’estomac ( ?), pire le soir, la nuit et le matin, nausees
- extreme faiblesse

Apres la dose il dormait mieux, mais je n’ai pas observe d’autres changements.

Le 25 novembre il a un peu plus d’energie, donc amelioration au niveau energetique, mais pas au niveau mental, car toujours triste et indifferent, ni au niveau physique.

Le 27 novembre retour de l’aggravation nocturne. En plus il y a une chienne en chaleur dans le coin et il est devenu fou d’elle (effet pareil qu'apres Tub). En fait il y a toujours une chienne en chaleur mais ce dernier temps ca le laissait froid. Je suis presque sur que c’est mercurius qui a reveille en lui son cote maniaque. C’est penible pour lui et pour moi.

Est-ce que je peux intervenir en lui donnant - je ne sais pas - phosphorus ? calc-p ? Les deux suivent bien merc.
Je reste sur mercurius ? Je renouvelle la dose puisque les douleurs nocturnes sont revenues? Meme s’il n’y a pas d’amelioration des symptomes physiques ?
Comment evaluer la reaction a mercurius ? Quoi penser de cet amelioration au niveau energetique (est-elle favorable?) et de ce libido augmente ? Pour moi c’est comme retour d’ancien symptome car il etait comme ca tout au debut, sauf que maintenant c’est plutot pathologique.

Ce qui m'inquiete un peu, c'est qu'il n y a plus de manifestations cutanees. Avant il avait quelques boutons ici et la, il se grattait enormement, il sentait le chien. Maintenant la peau est saine et il sent tres bon.

C'est un cas tres difficile. Bono est hipersensible aux remedes homeo (et de basse vitalite ?).
Il est de temperament calc-c mais aux remedes reagit comme phos, ars. Je ne lui donne plus les remedes sur la langue, je lui frotte l'oreille avec. J'aimerais bien le laisser tranquille, ne pas le soigner par l'homeopathie mais le probleme c'est qu'il ne reagit pas aux anti-inflammatoires allopatiques et puis il n'existe pas le remede veto (ni pour les homes d'ailleurs) contre la fatigue et la faiblesse.

Merci de me faire connaitre vos avis.
par didier
-
#53585
Je ne vais pas me risquer à donner un avis, ( il n'y a qu'un véto homéopathe qui pourrait peut-être s'y retrouver) mais par contre ne faudrait-il pas regarder ces rubriques ? Ce n'est peut-être pas caractéristiques chez les animaux ?
GENERALITES
HYPERSENSIBLE aux médicaments ou aux hautes dynamisations (Voir Réactivité-Excessive-Hypersensible)
RÉACTIVITÉ
excessive (Voir Sensibilité)
hypersensible
hautes dynamisations, aux
médicaments, aux
quand trop de médicaments ont produit un état d'hypersensibilité et que les remèdes n'agissent pas
par korba
-
#53607
Merci Didier et Gille63 pour vos reponses.

La disparition du prurit date de la prise de lyco, la cortisone n'a rien avoir la. D'ailleurs je l'ai vite arrete car Bono la supportait mal.

Je reprends le cas pour que ca soit plus clair.

- chien age de 10 ans, grand, mince, grosse tete, tres beau
- dysplasie des coudes et des hanches
- hypothyroidie
- anemie
- prurit intense.

Le 11/08 - tuberculinum 30 ch - libido excesive, pas d'autre changement
Le 14/08 - friction pour calmer la reaction au tub
Le 18/08 - tub 9 ch - aggravation, extreme faiblesse (probablement liee aussi a la pericardite, c’est la que le probleme avec le liquide a du commencer)
Le 22/08 - calc-p 9 ch – pas de changement
Le 25/08 – lyco 5 ch - car d’un coup perte de l’apetit.
Catastrophe. Bono ne bouge plus. Il n’a plus de prurit. Suppression.
Le 27/08 - pulsatilla 5 ch – diarrhee, perte de soif (depuis il n’a pas pris une seule gorgee d’eau, imaginez-vous ? il est devenu pulsatilla)
Le 31/08 – pericardiocentese sous l’anesthesie generale

J’ai arrete le traitement homeo, j’ai essaye plusieurs anti-inflammatoires allopathques, sans succes.

Le 15/10 – calc-p 5 ch
Nette aggravation. Il est faible, souffrant mais gai !!! n’arrete pas de bouger la queue. Enfin !
5 jours apres une legere deformation des coudes etait deja visible. J’ai eu peur, je lui ai frotte l’oreille. Helas. Au lieu d’attenuer l’aggravation je l’ai accentuee . La friction n’a pas marche comme antidote mais comme une dose de plus. Donc surdose !
et belle inflammation des articulations avec deformations et l'inflammation de l’estomac.

Antidote de calc-p: pas d'observation!

J’ai essaye trois remedes pour traiter cette aggravation : pulsatilla, silicea, sulphur.
Soit pas de changement, soit aggravation (p.ex.nausees avec salivation), soit tres courte amelioration suivie de rechute. Rien a faire.

Le 20/11 – mercurius 9 ch
Il semble plus vif, dort mieux, libido augmente
Le 27/11 – retour de l’aggravation nocturne
Le 29/11 – mercurius 9 ch
Le soir il est en plein forme, le lendemain rechute, libido a baisse, bonjour la faiblesse.
Je ne crois pas que ca soit le bon remede.

Je me demande si les LM ne lui seront plus benefiques.
Par exemple moi, je suis sensible aux dilutions centesimales. Les plus basses me rendent depressive et malheureuse, avec une 30 ca va plutot bien mais il y a toujours quelques symptomes nouveaux, une 200 m’a failli tuer. Il n’y a que les LM qui me conviennent.

Et si je lui frottais l'oreille avec calc-p LM (250 ou 350 ml d'eau, 1 secousse, 3 ou 5 vers)?

Dans l’observation 18 de Vithoulkas (aggravation ininterrompue de tous les symptomes) il y a 4 raisons de l’aggravation qui perdure :
1. une mauvaise prescription
2. l’arret de drogues allopathiques
3. une dynamisation inadaptee
4. un cas qui tres proche de l’incurabilite.

Pour la troiseme eventualite il propose d’augmenter la dynamisation : « L’energie liberee par la dynamisation initiale a ete suffisante pour demarrer une reaction immunitaire mais insuffisante pour poursuivre le processus jusqu’a son terme, d’ou l’aggravation prolongee ».

Calc-p a provoque une nette aggravation des symptomes physiques avec une amelioration au niveau mentale.
1. Etait-il une mauvaise prescription ? Je ne crois pas.
2. –
3. J’aurais du augmenter la dynamisation au lieu de quitter le remede ?
4. Est-ce un cas proche de l’incurabilite ? Comment puis-je le savoir ?

Je cours un gros risque en lui redonnant calc-p mais en LM?

Donc voila, que des questions, pas de reponses. Je ne sais plus quoi faire.
Et si l’homeopathie n’etait pas faite pour lui...? Possible.

Le tableau symptomatologique actuel:
- douleurs et deformations articulaires, raideur (je ne voie pas rapport avec le temps)
- douleurs de l'estomac (pas de vomissement)
- faiblesse
- pas de soif
- selles plutot normales
- apetit afaiblie le matin, vorace le soir
- il gemit, s'etire
- il est plus vif le soir, parfois excite, tantot il veut manger, tantot il veut aller se promener
- il fuit les chiens qu'il croises en promenade (c'est incroyable!, avant c'etait le contraire)
- ameliore au repos

Merci de partager avec moi vos idees et connaissances.
par didier
-
#53608
Je partage mon TOC actuel, relire encore et encore Les vingt-et-une éventualités :D
Je ne me prononce pas plus que ça n'étant pas étudiant.
Je relirais les 21 éventualités en ayant en tête ce qu'il s'est passé juste après la prescription initiale.

Il y a aussi un super tableau schéma copyright planète homeo cours première année, auquel on avait accès au début. Merci beaucoup.
(En ce moment je relis même des textes de 2006 !)

La première ligne du schéma s'intitule prescription initiale. C'est une autre façon de présenter les éventualités en tout cas me semble-t-il mais c'est nettement plus concret.

Je ne peux pas citer de mémoire, le numéro de l'éventualité mais j'ai l'impression que le virage a été loupé dans les suites du calcarea phos. Je pense que j'aurai certainement augmenter la dynamisation en baissant la quantité. À vérifier bien sûr :D

J'ai l'impression que les infos sont là mais que tu as la tête dans le guidon :D
Je suis pas sûr non plus que dans un cas pareil je tenterais l'homéo sans la supervision d'un vétérinaire. Cela dit comme dirait Edouard c'est un avis de Béotien, j'adore ce mot merci à pH d'enrichir mon vocabulaire. :D

Il y a peut-être trop aussi de changement de remèdes compliquer le suivi.
En tout cas je reverrai le cas à partir de ce qui s'est passé juste après calcarea phosphorica sachant qu'il est très proche dans la lignée de Tuberculinum.
Le Mercurius me semble être un remede partiel...
Il faut considérer mon message avec précaution, j'espère que tu vas retrouver le fil conducteur permettant de savoir quelle attitude adopter.
par Terrasienna
Staff
#53660
le calcarea phos semble le remede qui lui a le mieux convenu. Pourquoi pas ne pas lui reproposer en montant un tout petit peu et surtout en ne le forçant pas à prendre ce remède?? (ni même en friction) s'il passe au dessus de la gamelle d'eau avec du calcarea phos, il aura déjà une olfaction non alcoolisée qui peut agir. (en passant le tube sec sous le nez de certains patients j'ai déjà des aggravations avec des 50 M F)
Oubliez mercurius, et surtout ne changez pas trop vite de médicament, votre animal est très fragile actuellement, mieux vaut ne pas prescrire que de faire des bêtises.
par korba
-
#53694
Bonjour.

Aujourd'hui on a fait une echographie:
- la rate est augmentee de volume et il y a une petite masse dont on ne sait rien pour l'instant
- une accumulation de liquide dans le péricarde, pas tres important mais quand meme.

Ce n'est pas terrible.

Les causes les plus frequentes d’epanchement pericardique sont l’hemangiosarcome et l’epanchement pericardique idiopathique. J'espere que ce n'est pas une hemangiosarcome... J'ai du mal a imaginer l'ablation de sa rate, la chimio...

Le vet nous a dit de refaire l'echographie dans un mois. En attendant je deviendrai folle.

Vu la situation vous croyez que calc-p lui convient toujours?

Bono est triste et abattu. Il s'allonge toujours sur le cote gauche, parfois il se met a ventre, les pattes ecartees (possible qu'il ressente une douleur thoracique et cette position le soulage).
par Terrasienna
Staff
#53704
Nous ne sommes pas vétérinaires, et surtout, surtout, nous n'avons pas vu l'animal. C'est bien pour cette raison que nous ne répondons qu'avec réticence aux cas cliniques du forum non postés par des étudiants connus. L'homéo est un art très compliqué, nous ne pouvons qu'évoquer des hypothèses, seule une personne compétente peut ensuite gérer le cas, surtout s'il est aussi délicat.
par korba
-
#59500
Bonjour tout le monde.

Je reviens vers vous car...

En mois d'octobre le veto m'a annonce que Bono etait atteint d'un mesotheliome (cancer des cavites séreuses) et qu'il allait mourir avant janvier 2019. Il est toujours en vie et je me demande si ce n'est pas un epanchement idiopathique (dont on ne connait pas la cause). On ne lui a trouve aucune trace de cancer pour l'instant.

J'ai remarque qu'a chaque fois ca commence par une sorte de fievre hectique. Le soir, vers 18 h il devient chaud et haletant, la nuit passe dans la salle de bain sur le carrelage, meme l'hiver (ca caille!), et le matin la temperature revient a la normale. Quand il me fait ca, je suis sure qu'il a un epanchement (pleural ou pericardique ou les deux en meme temps, ca change - PULS).
Ou alors je me trompe et la chaleur suit l'epanchement.

Deux fois j'ai reussi a regler le probleme avec PULS (une seule goutte en 5 CH!), a chaque fois la remission a duree 2 mois. Mais voila le probleme est reapparu, devenu permanent et cette fois-ci PULS ne marche pas (j'ai essaye en 9 CH).

En ce moment il a une aversion pour le grand air. J'ouvre la grande fenetre qui donne sur le jardin et il n'en profite pas. Curieux! Chaleur, dyspnee et pourtant...
- il a trop chaud, alors que normalement il est plutot frileux,
- il est maigre,
- appetit vorace, pas beaucoup de soif
- urines peu abondantes
- alternance de selles dures et liquides (liquides dans la matinnee), selles de toutes les couleurs
- il est TRES DOUX, ami avec tous les etres vivants, y compris les chats, INCAPABLE de se facher ou de mordre, jamais dominateur,
- il va mieux dans la matinnee,
entre 12 h et 16 h est abattu, prostre,
apres 16 h veut tout le temps manger (dans la matinnee aussi) jusqu'a ce qu'il se couche, vers 21.00
a partir de 18 h ne peut plus bouger (fameuse dysplasie des coudes et des hanches)
- la nuit il se reveille souvent a cause de pyrosis, se rendort toute suite apres (agg de pyrosis la nuit, quand le chien reste couche 8 h, c'est normal),
- toujours une extreme faiblesse acompagne ces episodes d'epanchement,
- < mouvement
- < chaleur sous toutes ses formes,
- chien de type CALC-P avec PULS comme remede aigu.

En resumant: chaleur + epanchement + aversion pour plein air + froid > (sauf articulations)

J'aimerai bien lui trouver une autre pulsatilla qui est aussi douce, aggravee par la chaleur lors de la fievre, mais qui n'a pas besoin de respirer l'air frais, sinon il va avoir une ponction sous anesthesie generale tous les 7-14 jours.

Vous auriez une idee de ce que ca pourrait etre comme remede? Je ne le trouve pas. Tous les remedes chauds que je connais ont besoin de grand air et lui, il a trop chaud, s'etouffe et pourtant fuit l'air frais.

Grand merci pour vos propositions!
par didier
-
#59502
Je regarderai peut-être celui-là. J'admets que çela ne repose sur presque rien si ce n'est le souvenir d'un cas clinique. Presque tous les éléments donnait l'apparence d'un cas relevant de Pulsatilla et après de multiples essais, c'est celui-ci qui avait résolu l'ensemble des problèmes.
http://homeoint.org/seror/mmhs/mmhs170. ... EA_FOLIATA.

Bonsoir Belladonna et merci pour votre répo[…]

Présentation Jen34

Bonsoir Nico_Juju, Merci beaucoup ! :)

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01165233/do[…]

Le polycopié du Séminaire d'Argenteu[…]