#55795
Bonjour et merci de nous accueillir.
Je suis propriétaire de 2 chiennes labrador : Jessie, âgée de 4 ans et Rose âgée de 8,5 ans.

Rose était reproductrice dans un élevage et nous l'avons adoptée alors qu'elle avait 5,5 ans. Depuis, elle a eu pas mal de soucis de santé (tumeur mammaire), une digestion fragile, des gratouilles ...

Ma chienne Rose a eu 3 crises convulsives :

1) Août 2017 (âgée de 8 ans) : elle s'est mise à tituber, elle est tombée sur le côté et avait du mal à se relever + nistagmus. Le tout a duré 2 minutes. Le lendemain, nous l'avons emmenée chez le véto qui n'a pas pu poser de diagnostic. Diarrhée 24h après.

2) 05 janvier 2018 : 1h30 après son repas du midi (dinde), elle s'est mise à trembler, a vomi 3 fois ; elle avait du mal à tenir sur ses pattes, tressautements de babines, dodelinait de la tête, bave abondante, pupilles dilatées et paniquée au moindre bruit. Dans son vomi, il y avait des morceaux de coquille de noix moisies qu'elle avait ramassés sous notre noyer. Au bout d'1/2h sans amélioration, direction véto. Elle avait 41,5 °C de température, la véto l'a perfusée avec du valium+gardenal, et ils l'ont douchée pour la refroidir. Analyse de sang OK, sauf transaminases élevées. Nous l'avons récupérée 24 h après, et la véto a conclu à une intoxication mycotoxines.

3) 01 mars 2018 : 20h40 (2 h après son repas), Rose se met à haleter, trembler, baver, tient mal sur ses pattes, pupilles dilatées, pas de température. Je lui applique un pain de glace sur la nuque, et je pense que ça a au moins stabilisé son état. Direction véto (diarrhée dans la voiture) : perf de valium ; puis elle vomit son repas et des coquilles de graines de tournesol. Elle reste hospitalisée 24h. Encore intoxication aux mycotoxines ?

Je précise qu'au cours de ses crises, elle est restée consciente.

Donc, au vu de ces 3 crises, nous sommes allés consulter un neurologue et elle a passé une IRM. Tout est normal, bilan sanguin OK (sauf transaminases un peu élevées). Le neuro a donc conclu (un peu rapidement, je trouve) à une épilepsie atypique et de cause cachée.

En mai dernier, je suis allée voir une homéopathe, qui après m'avoir posée beaucoup de questions sur Rose et moi-même, lui a donné ce remède :
Opium en dose :
- Jour 1 : 9 ch
- J2 : 15 ch
- J3 : 30 ch
- J4 : 200 K

Une semaine après :
en dose :
- semaine 1 : Ars. album 9 ch
- semaine 2 : Ars. album 15 ch
- semaine 3 : Ars. album 30 ch
- semaine 4 : Opium 1000 K
- semaine 5 : Ars. album 200 K
- semaine 6 : Opium 10000 K
- semaine 7 : Ars. album 1000K
- semaine 8 : Ars. album 10000 K

3 jours après Ars. album 9 ch, Rose a eu une VRAIE crise d'épilepsie (perte de connaissance, pédalage, yeux exorbités, miction) pendant 4 minutes, puis à la reprise de connaissance, elle s'est mise à grogner et aboyer envers moi. C'est seulement en me reniflant la main qu'elle m'a reconnue.
3 jours après, 2 crises dans la même journée.
J'ai appelé l'homéo pour savoir s'il ne pouvait pas y avoir un lien entre le remède et ces crises, elle m'a répondu non. Lui faisant confiance, Rose a donc eu sa dose de Ars. album 15 ch. Mais entre temps, Rose a été mise sous anti épileptique (Keppra), donc pas de nouvelle crise.
Je suis vraiment désemparée, j'hésite fortement à continuer le remède.

Que pensez vous de tout cela ? Merci pour votre aide.
#55797
Bonjour

ici, sur planete homeo, nous n'aimons absolument pas l'administration d'homeo "en échelle" et nous avons des raisons :? :? ... lisez l'organon. Les animaux sont encore plus sensibles à l'homéo que les humains. Aussi bien, en stoppant les dose d'homéo, votre chienne aurait pu guérir vu ce qu'elle a déjà pris... dommage que le keppra masque tout, mais de toutes façons vous devez désormais vous en remettre à votre véto...
#55799
ici, sur planete homeo, nous n'aimons absolument pas l'administration d'homeo "en échelle" et nous avons des raisons
Oui, c'est ce que j'ai compris après avoir déjà commencé le traitement, malheureusement :( . C'est mon homéopathe uniciste (pour humains) qui m'a expliqué beaucoup de choses et qui m'a orienté vers vous, après que je lui aie expliqué le cas de ma chienne. C'est aujourd'hui que j'ai pris connaissance de l'homéopathie selon Hahnemann.
Comme vous dites, le keppra masque tout, mais, j'ai eu très très peur après ses crises en série, et j'ai "craqué" pour l'allopathie.
vous devez désormais vous en remettre à votre véto...
La véto homéo qui a prescrit ce remède me dit de continuer ; je vais l'arrêter. Quant au véto (neurologue) qui a prescrit le keppra, ce n'est même pas la peine d'évoquer le nom "d'homéopathie".
Connaissez vous un(e) homéopathe (véto ou pas) en région Nouvelle Aquitaine, ou région Centre ?
Je vous remercie.
#55802
J'ignore où vous habitez , mais à Bordeaux , il y a un cabinet vétérinaire qui pratique ( de façon assez rigoureuse ) l'homéopathie uniciste ( ça devrait être un pléonasme ! ;) . .
Des soins en acupuncture et ostéopathie sont également proposés .
Voici l'adresse : clinique du lapin blanc - 180 cours de l'yser - Bordeaux . N de tél : 05 56 92 26 50

Vous avez 1000 fois raison de vous orienter vers l'Homéopathie .

Bon courage
#55812
Au vu de la prescription ,je sais qui a prescrit ce traitement ,P.C
actuellement c'est sa prescription pour tout humain ou animal qu'elle consulte car elle est energeticienne plutôt qu'homeopathe et helas ses soins énergétiques la rendent malade actuellement
Plus que stopper je dirais meme d'antidoter ces 2 remèdes
Sur un groupe FB ,une femme et son bébé de quelques mois a eu la meme prescription il y a 15j
#55817
Gilles63 a écrit : 16 juin 2018, 14:42 Au vu de la prescription ,je sais qui a prescrit ce traitement ,P.C
actuellement c'est sa prescription pour tout humain ou animal qu'elle consulte car elle est energeticienne plutôt qu'homeopathe et helas ses soins énergétiques la rendent malade actuellement
Plus que stopper je dirais meme d'antidoter ces 2 remèdes
Sur un groupe FB ,une femme et son bébé de quelques mois a eu la meme prescription il y a 15j
Il me semble que pour être parfaitement honnête, cher Gilles, il faudrait plutôt dire
1) que vous avez eu vent de ce qu'elle a donné la même prescription à une femme et à son bébé (parce que comme j'ai déjà eu l'occasion de vous le dire ailleurs, j'ai d'autres échos qui vous contredisent et plus qu'amplement);
2) ses soins énergétiques pompent en effet énormément de son énergie, mais il faut savoir que l'on a affaire à un praticien qui a eu un AVC il y a quelques années... et s'en est presque parfaitement remis, grâce à l'homéopathie, mais se ressent parfois de quelques séquelles.
Je vous remercie de m'avoir signalé ce fil, mais j'en reviendrai à une conclusion, à savoir que nul n'est Dieu... sauf Dieu !
Cela vaut pour les plus grands pontes.
Et vous savez qu'en homéopathie uniciste, il y a autant d'écoles... que d'homéopathes !
Vous savez l'estime que j'ai pour vous et pour vos connaissances, comme vous savez que je n'ai pas l'esprit de système !
Bien cordialement.
P.S. Je saisis l'occasion de mon premier commentaire sur PLANETE HOMEO pour saluer ses membres qui m'auront lue.
#55821
Terrasienna a écrit : 14 juin 2018, 17:15 ici, sur planete homeo, nous n'aimons absolument pas l'administration d'homeo "en échelle" et nous avons des raisons :? :? ... lisez l'organon.
Bonjour Terrasienna,
Pourriez-vous avoir l'amabilité d'expliquer à la petite nouvelle que je suis pourquoi vous n'aimez pas ce type d'administration (ou de me renvoyer à un lien où je puisse trouver l'explication) ?
Je vois par exemple que le Dr GRANDGEORGE, dont personne ici, je suppose, ne contestera les compétences hors du commun, en fait usage dans le traitement qu'il propose contre l'autisme !
Aucun préjugé dans cette question : j'essaie juste de comprendre et, je l'avoue, je n'ai pu encore m'offrir l'Organon...
Et si j'ai découvert l'homéopathie uniciste via le Dr C. auquel ce fil fait allusion, ma deuxième grande découverte aura été celle des divergences souvent importantes voire considérables qu'il peut y avoir entre des unicistes pourtant renommés... Alors j'essaie de me faire une idée...
Merci d'avance pour votre réponse.
#55823
Maria Pia M. a écrit : 17 juin 2018, 21:32 Et vous savez qu'en homéopathie uniciste, il y a autant d'écoles... que d'homéopathes !
Balivernes Relativistes ! :)

Il n'y a eu qu'un seul Hahnemann qui a légué sa compréhension la plus aboutie de l'homéopathie à travers l'argumentation de son 6ème et dernier Organon. Les points clés de ce dernier Ouvrage sont la maitrise des aggravations et l'accélération remarquable de la cure, par l'emploi de la dose liquide (exit donc depuis belle lurette des doses sèches en échelle qui n'ont pour justification que les premières versions obsolètes, pour Hahnemann lui-même, de l'Organon) et l'introduction d'une nouvelle façon de préparer les dynamisations homéopathiques (doses LM).

De plus avec son sixième Organon Hahnemann a montré comment s'orienter avec sureté et efficacité dans l'éventail des possibilités qui s'offrent au prescripteur lors du suivi d'une cure.

À noter que le principe de la dose liquide est déjà introduit dans le 5ème Organon.
#55828
Bonjour Maria Pia
Bienvenue sur le site et merci de vos questions.
J'ai eu l'occasion de voir des ordonnances de Didier Grandgeorges et des retours de patients. Il est redoutable en matière médicale, et nous devrions tous en prendre de la graine, mais comme malheureusement la plupart de nos confrères, il ne maîtrise pas parfaitement l'Oganon 6 eme volume, qui d'ailleurs a été publié probablement après ses études d'homéopathie. Or une prescription n'est maîtrisée que si on on connaît le mieux possible le 6ème organon. Et en l'occurrence, Hahnemann recommande toujours donner la plus petite quantité possible d'une haute dynamisation, à adapter en fonction du patient (miasme, pathologie, tempérament,etc...)
Il n'y a pas plusieurs écoles d'homéopathie si l'on est rigoureux. On arrive tous aux mêmes constatations si l'on écoute soigneusement les retours des patients et les cas cliniques des anciens. Nous avons tous nos défauts ensuite: rester sur les mêmes remèdes ou choisir systématiquement un remède exotique, donner trop, trop souvent ou pas assez,etc... avec les années, on se corrige plus ou moins bien, mais effectivement nous ne sommes pas Dieu. Cependant, c'est dommage de se priver d'une partie de la méthode léguée par nos anciens sous prétexte que l'homéopathie est un art qui se décline en fonction de chacun. Nous avons le devoir vis à vis de nos patients de nous perfectionner le plus possible. Les Indiens qui prescrivent à la chaîne auprès de patients pauvres, Luc de Shepper, André Saine, Vithoulkas pour ne citer qu'eux, ne prescriront jamais en échelle, et leurs méthodes sont très proches, chacun avec ses limites.
L'administration en échelle donne beaucoup trop en quantité sur une courte période, et ce peut être absolument terrible pour des patients sensibles. Rien qu'au Maroc ou en Afrique noire, une goutte d'une solution de 250 cl contenant un globule d'une M K peut donner une semaine d'aggravation chez un patient sensible avant amélioration. En écoutant les patients, les exemples regorgent de réactions assez violentes suite à des doses en échelle. Alors certes, malheureusement, certains ne "croient" en l'homéopathie que s'ils éprouvent une bonne grosse aggravation mais est ce que ça vaut vraiment le coup?
#55830
Il faut rappeler je crois que la 6e édition est téléchargeable sur ce site.

Après cela, vous ne voyez plus du tout de la même façon la prescription de votre homéopathe.

Ça peut faire mal :lol: je me suis réveillé et j'ai tout fait pour recevoir un traitement homéopathique conforme à la 6e édition.

Étudiant PH, 6e édition ça roule. Je n'aurais jamais pu imaginer de telles améliorations.

Peroxynitrite Is a Major Contributor to Cytokine-I[…]

Est ce que c'est ça la fameuse langue en ca[…]

Bonjour, Je suis à la recherche d'un m&eacu[…]

Bonjour a tous! Restez optimiste et forts interieu[…]