#61237
Image

J 0 : Siouxsie vomit son repas non digéré peu de temps après l'avoir ingéré (un gros cou de dinde) ; broute de l'herbe , vomit une boule d'herbe
J 2 : Vomissement alimentaire de la gamelle du matin ; boit beaucoup et vomit toute l'eau quelques minutes après avec mucus glaireux transparent+mousse blanche. Pas intéressée par la gamelle du soir.
J 3 : Refuse toute nourriture, l'eau est vomie comme la veille, le ventre est dur et douloureux, petite diarrhée aqueuse marron maîtrisée , en faible quantité, maîtrisée lors des promenades, pas d'odeur offensante.
Le soir je donne XX en 30ch , une prise.
A 4h du matin, Siouxsie boit une grande quantitté d'eau, pisse et se recouche sans rien vomir.
J 4 et J 5 L'appétit est revenu , les gamelles sont digérées sans incident , tout semble rentré dans l'ordre.

Quelques infos pour justifier mon choix de remède :
Siouxsie est une podenca ibizenca de 2 ans et demie, abandonnée dans un champ avec frère et soeur non sevrés. Nourrie au biberon.
Adoptée par moi-même à 4 mois. C'est une petite chienne joyeuse et pleine d'énergie, affectueuse, émotive et sensible, très expressive et démonstrative, salue amicalement congénères et humains, même inconnus.
Premières chaleurs tardives, à plus de 12 mois, et ça se boucule pas au portillon pour la courtiser ! Siouxsie a un côté bébé : elle tète toujours son nounours.
Elle s'entend bien avec tous les chiens de la meute, joueuse à la maison mais à l'extérieur préfère chasser en solitaire.
La chasse est sa grande passion. Siouxsie entre en transe dès qu'elle voit un gibier , est capable d'aboyer pendant une heure au pied d'un arbre où s'est réfugié un chat, fugue pour musarder ou chasser pendant des heures, ne se perd jamais, me fait une grande fête quand elle me retrouve.
Ouïe très fine, mais c'est une caractéristique de la race, vue aiguisée : tous les sens en alerte pour débusquer une proie éventuelle.
Appétit vorace, mange de tout, mais reste mince, boit beaucoup.
Sommeil paisible, tient à dormir avec moi...sous la couette ! Frileuse. Adore prendre des bains de soleil.

Son frère est mort il y a quelques mois d'une insuffisance rénale chronique. Ce qui nous indique hélas le miasme dont a hérité ma pépette... Une échographie effectuée l'année dernière a révélé des anomalies structurelles des reins chez Siouxsie mais les analyses de sang et urines étant normales, je n'ai pas voulu pousser plus loin les investigations.

Voilà, vous en avez plus qu'assez pour trouver son remède sans répertorisation. Une prescription artistique suffira amplement.

Joyeuses Fêtes !
#61245
J'ai tout ce qu'il faut mais je voulais dire que le cas est tellement clair et facile qu'il ne devrait pas être nécessaire de faire une répert laborieuse
#61247
Bonjour bonsoir.
Je vais tenter ma chance pour 1x.

Grande soif, ne peut supporter la nourriture, vomissement après repas, un ventre (foie? rate?) augmenté de volume, peur d'être seule (dodo accompagné)
--> ARSENICUM ALBUM
#61255
Faites vos jeux , je donne la réponse ce soir !
#61256
Déjà ce soir ?
Elle doit filer comme une fusée !
Il y a un cynodrome pas loin de chez moi, leur vitesse est hallucinante : 285m en 18 sec, 480m en 33 sec
(petite pensée pour tout ceux maltraités en Espagne notamment :cry: )
#61261
Merci de votre participation.
Les 3 remèdes que vous proposez : Phosphorus, Arsenicum Album et Veratrum Album couvrent tous les symptômes décrits et la pathologie supposée de gastro-entérique aigüe, ils constituent d'ailleurs le tiercé gagnant des remèdes de parvovirus chez les chiens ( tout comme ils soignent le choléra chez les humains ). Alors comment les départager ?
Tous les 3 vomissent l'eau bue , mais Ars boit plutôt par petites quantités et est aggravé par l'eau froide, il va vomir immédiatement tout ce qu'il avale, alors que Phos qui boit comme un trou et est amélioré par les boissons et aliments froids, ne vomira qu'au bout d'un petit quart d'heure ou plus : c'est à dire une fois qu'ils sont réchauffés dans l'estomac.
Les 3 remèdes peuvent avoir des selles aqueuses mais la diarrhée d'Ars sera peu abondante, brûlante, noire et surtout nauséabonde , celle de Phos sera plus abondante mais indolore, rapidement hémorragique (sang rouge vif), anus béant. Chez Veratrum Album vomissements et diarrhées seront abondants, violents, en jets énergiques, douloureux et surtout épuisants.
Au niveau des modalités Phos est aggravé après le petit-déjeuner (gamelle du matin) et au crépuscule , alors qu'Arsest célèbre pour être au plus mal après minuit et jusqu'à 3 h du matin. Vératrum est aggravé la nuit.

Je pense que ce qui doit d'abord frapper chez un animal malade relevant de Veratrum c'est la froideur et la prostration brutale. Les extrémités, la truffe, sont glacées.
Chez Ars ce qui est caractéristique c'est l'anxiété et l'agitation nocturnes, l'amaigrissement rapide, l'odeur cadavérique des selles.
Chez Phos, la soif d'eau froide est insatiable, l'appétit est souvent conservé, la tendance hémorragique est nette.

Au niveau de l'étiologie Ars est malade après avoir ingéré de la viande avariée, des boissons et aliments trop froids, après un bain de mer, une intoxication aux neurotoxiques. Phossera malade après des aliments chauds et suite à tout écart de régime car en chronique il est insuffisant hépatique et pancréatique.
S'agissant de chiens, je dirais qu'il n'y a pas photo entre Phos et Ars, tant dans la personnalité que le comportement. Certes tous les 2 recherchent la compagnie et peuvent exprimer leur inquiétude en gémissant, mais d'un côté on a un chien habituellement gai, jovial et passionné, de l'autre un animal fondamentalement anxieux, sérieux, méfiant.
Je conclurai par les observations du Dr Jacques Milleman :
"Arsenicum album est par ses exigences un des plus grands emmerdeurs de la matière médicale.. C’ est son coté maniaque de l’ ordre, de la hiérarchie, des heures , des rites, des stéréotypes même: incapable de trouver le repos tant que les choses ne sont pas à leur place.(...) Très frileux, il doit se couvrir ou se coucher contre ou sur le radiateur, mais a un grand besoin d'air frais. Le chien se faufile sous la couverture mais laisse dépasser son museau. La chaleur améliore son état et ses douleurs si nettement qu’ il semble rechercher la brûlure."
Les Phosphorus en revanche "Ce sont des animaux qui aiment courir, présentent une certaine endurance et des mouvements souples, couvrant du terrain (pourrait courir jusqu’à en tomber raide mort). Ils sautent haut et avec plaisir. (...)
Dans la hiérarchie sociale, ils se trouvent souvent tout en haut à cause de leur comportement conciliant , de leur confiance en soi et de leur rayonnement. Mais en général, ils n’exploitent pas cette position et ne s’affirment pas non plus par une agressivité de mauvais aloi. Ils sont plutôt doux et évitent les querelles sérieuses. Par leur personnalité tranquille, ils gomment les querelles entre congénères de la harde et sont d’abord agréable et faciles à vivre pour tout le monde."

And the winner is ...Julien ! Phosphorus était donc ici la bonne réponse.
#61265
Merci pour toutes ces explications et comparaison entre remèdes.

3 points m'ont mis dedans:
- Phos a des selles plus abondantes (hors vous nous signalez une petite diarrhée maîtrisée, ce qui m'a fait penser à Ars)
- J3 : refuse toute nourriture, (hors Phos a faim rapidement après avoir mangé, Ars ne peut supporter l'odeur ou la vue de la nourriture)
- le chien dort avec vous sous la couette ! (là aussi on est + du coté Ars que Phos comme vous le décrivez)

Confirmé, pour moi, au niveau psychisme par Ars peur de la mort, peur qu'on le laisse seul (Boericke), ce qui tombait bien pour un chien abandonné dans un champs.

Donné ARS aurait été un échec ?
#61266
Je te concède que le tableau clinique de l'affection aigüe n'est pas franchement clair et univoque en faveur d'un remède ; c'est pourquoi je me suis efforcée de brosser un portrait de ma chienne afin d'offrir une vision globale permettant étayer un choix . Pour moi, Siouxsie est une représentante typique de Phosphorus, et je pensais que cela vous sauterait aussi aux yeux. Sa gaieté extravertie, son énergie, sa chaleur sont l'antithèse d'Arsenicum. L'animal Arsenicum fait "petit vieux" prématurément, physiquement, mais aussi dans le comportement obsessionnel ; Siouxsie au contraire reste très juvénile.
C'est pourquoi Arsenicum me semble contrindiqué : la diarrhée n'est ni noire ni puante, pas d'agitation ni d'anxiété la nuit, pas d'humeur triste.
La peur de la mort n'est pas manifeste ici. Le besoin de compagnie est commun aux deux remèdes. La perte d'appétit provisoire est liée à la pathologie aigüe (c'est quand même assez exceptionnel de continuer à baffrer quand on fait une gastro ou une indigestion ! )

Une rubrique que j'ai toujours trouvée énigmatique pourrait peut-être, si c'était nécessaire, enfoncer le clou : "désire être magnétisé". Phos y est au 3ème degré ( avec Calc et Sil ; Lach au 2ème ; Nat-c au premier degré ). Quand Siouxsie était malade, elle venait se coucher à côté de moi et roulait sur le dos pour me présenter son ventre à carresser. Ce qui semblait la soulager. ( Je suis loin d'être magnétiseuse mais il semblerait que j'aie hérité de mon grand-père sourcier un peu de magnétisme ).
#61267
Un peu déçu de finir l'année ainsi mais lorsqu'on joue il faut également savoir perdre :)
Au plaisir ;)

Peroxynitrite Is a Major Contributor to Cytokine-I[…]

Est ce que c'est ça la fameuse langue en ca[…]

Bonjour, Je suis à la recherche d'un m&eacu[…]

Bonjour a tous! Restez optimiste et forts interieu[…]