par Emile
-
#65355
Une jeune femme de 22 ans, primipare, est arrivée au cabinet présentant un gonflement des deux jambes à un stade avancé de sa grossesse ; la date prévue de l'accouchement était fixée à 18 jours. Elle se plaignait d'une faiblesse marquée et d'une miction peu abondante. Elle avait le teint foncé et était frileuse. L'examen a révélé que ses deux jambes étaient extrêmement enflées, les œdèmes qui présentaient le signe du godet à la pression, étaient apparus il y a 15 jours, et avaient progressivement augmenté jusqu'au stade actuel. Sa faiblesse s'était installée aussi progressivement. Sa pression sanguine était de 160/100 mm de Hg en position couchée. Le cœur fœtal semblait normal et régulier ; l'anémie était d'un degré modéré. Le corps était détendu et laxe. Elle présentait un retard psychomoteur, c'est-à-dire une lenteur d'action physique et mentale.

Je lui ai prescrit le remède X, une dose deux fois par jour pendant deux jours. Trois jours plus tard, son mari est venu me voir pour me dire que la patiente avait accouché normalement chez elle. Elle avait ressenti peu de douleurs lors du travail. Quand au gonflement de ses jambes, il avait pratiquement disparu 5 jours après la première prise du remède et elle allait bien. Je lui a conseillé de suivre un régime alimentaire et elle n'a par la suite, plus eu besoin de médicaments.

Quelles sont vos propositions pour X ?
par rpierre
-
#65360
HELLEBORUS sur l'association d’œdèmes + lenteur psychique et physique + frilosité .

J'ai eu un cas identique il y a quelques années en arrière, cela avait bien marché .
par yasumina
-
#65363
je pense à lachesis pour cette toxémie:
œdème suite d'insuffisance cardiaque (3), suite d'affection hépatique (3), dans les affections spléniques (3)
lenteur de compréhension (3)
j'ai hésité avec nat-m.
par Emile
-
#65372
rpierre a écrit : 26 déc. 2020, 11:41 HELLEBORUS sur l'association d’œdèmes + lenteur psychique et physique + frilosité .

J'ai eu un cas identique il y a quelques années en arrière, cela avait bien marché .
était-ce dans un contexte de grossesse ?
par rpierre
-
#65373
oui, dans le même contexte de fin de grossesse similaire à votre patiente. Autant que je me souvienne, Il y avait beaucoup de faiblesse générale avec de gros oedemes des MI , et ce qui m'a surpris c'était le tableau de lenteur marquée pour répondre aux questions, ou même les comprendre, comme si elle était dans un état de stupeur.
Elle était frigorifiée (en plein mois d'été) , chose inhabituelle pour cette patiente.

J'ai retrouvé Helleborus dans d'autres situations autres que la grossesse, mais le trio symptomatique : grosse faiblesse avec oedèmes (et urines rares) + état de stupeur + frilosité est très caractéristique du remède.
A chaque fois, l'amélioration se marque par une reprise de la diurèse importante avec diminution des oedemes et de l'état psychique comme dit NASH.
Les auteurs de matière médicale décrivent des situations plus graves où ce remède a bien marché (hydrocéphalie, méningite, convulsions, éclampsie, paralysies, mélancolie profonde ou même aliénation mentale ...) mais je n'ai jamais eu à traiter de tels cas dans ma pratique de médecin généraliste.
par Anne
Diplômé PH
#65397
GE : OEDÈME externe / grossesse, pendant : (2)apis., (2)apoc., (2)ars., (1)aur-m., (1)colch., (2)dig., (1)dulc., (1)hell., (1)helon., (2,2)jab., (1)lyc., (1)merc., (1)merc-c., (1,1)sanic., (1,1)uran.

j'aurai hésité entre apoc et hell, mais seul hell a cette lenteur

Il n'y a aucun souci Jen , c'est une mépris[…]

merci pour tout, Emile ! Que nous faut-il de plus.[…]

Présentation

Bonjour Patrick Suis très content de t'accu[…]

Présentation Jen34

Bienvenue Jen, Les copains vous ont donné l[…]