par Emile
-
#54574
Un malade vint me demander conseil en 1907. Il souffrait depuis une vingtaine d'années d'un mal étrange, pour lequel il avait consulté, sans succès, non seulement en France, mais en Angleterre et en Allemagne.
Il se plaignait d'une sensation spasmodique de la région anale, qui ne lui laissait aucun repos, ni le jour, ni la nuit. Comme il ne pouvait dormir, il se livrait à des études astronomiques et avait fait construire dans sa propriété un véritable observatoire.
Je l'examinai de mon mieux et, cliniquement, je ne trouvai absolument rien qui pût expliquer son état, ni hémorroïdes, ni fissure anale. En l'interrogeant avec soin, j'obtins seulement quelques précisions : le malade souffrait d'une douleur, toujours la même, sensation de constriction violente de l'anus se répétant à de très courts intervalles et qui semblait s'améliorer par moments dans la position assise. En réalité, ce soulagement se produisait seulement pendant le repas « pendant que le malade mangeait ».
Je lui donnai le remède R1 en 30 CH, puis en 200K, et la guérison survint rapidement.

Qui était R1 ?
par Jeannine
Diplômé PH
#54580
On a en effet pas grand chose.
Il est aussi amélioré par l'effort mental. Je pense à Ferr qui a aussi la contraction spasmodique du rectum (Hering).
par annick
Membre d'honneur
#54581
Comme Anne, j’ai pensé à Anac devant l’association de cette douleur constrictive et de l’amélioration en mangeant

C’est vrai que l’on n’a pas grand-chose :

-la constriction de l’anus est douloureuse
REC : CONSTRICTION, contraction, fermeture, etc / douloureuse : Brach., calc., caust., cocc., coloc., ign., lach., lyc., mang., mez., nux-v., plb., sep., sil., thuj.

-la constriction n’est pas continue mais spasmodique :
REC : CONSTRICTION, contraction, fermeture, etc / spasmodique : chel., coff., grat., Ham., hipp., lach., lyc., Merc-c., nat-m., nit-ac., nux-v., op., phos., plb., sil., verb.

-et surtout elle est améliorée en mangeant !
GE : MANGER / pendant / amél : aloe., alum., am-m., ambr., ANAC., arn., aur., bar-c., bell., Cadm., Calc-p., Cann-i., Caps., carb-an., carb-v., cham., Chel., chin., Cimic., cocc., Croc., Cur., dig., dros., ferr., Fl-ac., graph., Ign., iod., Lach., laur., led., lyc., mag-c., mang., merc., Mez., nat-c., nit-ac., nux-v., Par., ph-ac., phos., Plat., puls., Rheum., rhod., rhus-t., Sabad., sabin., sep., sil., spig., spong., squil., Stann., staph., sul-ac., sulph., tarax., Thlaspi., Zinc.


Les remèdes qui ressortent de cette répertorisation :
Lach Nux Lyc Sil
Je voterais pour Nux chez cet homme très actif qui en profite pour étudier l’astronomie la nuit

Mais il y a aussi Ignatia qui est amélioré en mangeant et assis, et par la distraction
REC : CONSTRICTION, contraction, fermeture, etc / assis / amél : ign.
Car l’histoire ne dit pas si quand il mange allongé il est mieux et peut dormir
Ou s’il faut manger + être assis pour être soulagé !
par mariline
-
#54587
" Il se plaignait d'une sensation spasmodique de la région anale "

C'est juste une sensation "Je l'examinai de mon mieux et, cliniquement, je ne trouvai absolument rien qui pût expliquer son état "
C'est le psychisme qui est malade, donc IGNATIA amélioré à la pression assis, en avalant donc en mangeant
Avatar de l’utilisateur
par Jean Umber
Diplômé PH
#54590
Comme Anac a des spasmes quelconques, je préfère garder les deux modalités : amel mangeant et amel assis (anac au 2d degré)
par annick
Membre d'honneur
#54594
Comme Anac a des spasmes quelconques, je préfère garder les deux modalités : amel mangeant et amel assis (anac au 2d degré)

Modalités que Ignatia a aussi
par VeroS
Diplômé PH
#54595
Je pense à Anac aussi avec cette constriction qui fait partie du médicament et cette amél en mangeant qui est très marquée.
J'ai aussi trouvé dans le synoptique "rien de réel, tout apparait comme dans un rêve", de la même façon, il ne dort plu et s'adonne à des travaux intellectuels et Anac est prescrit pour suites de travail intellectuel épuisant...je fais surement trop d''extrapolation, mais comme on a peu de choses, je tente de justifier mon Anac.... ;)
par Tyrosine
-
#54597
+ RECTUM /
CONSTRICTION, contraction, fermeture, etc
Nux-V (3)
+GENERALITES /
ASSIS /
amél Nux-V (3)
+ Amel en mangeant Nux-V (1)

Malgré son très gros soucis puisque ça l'empêche de dormir en plus de la douleur cela ne l'empêche pas d'entreprendre donc je trouve qu'il semble très peu marqué psychiquement, ça ressemble à NUX-V.
par Choco05
Etudiant
#54601
Pourquoi pas Lach ?

Il a la constriction spasmodique (2°) et douloureuse (3°).
Il est amelioré en mangeant (3°).
Ce que je comprends, c'est que ce n'est pas la position assise en tant que telle qui améliore, mais bien le fait de manger en position assise, donc je ne prends pas en compte assis/amél.

Et je me dis que toute cette activité nocturne, de vivre la nuit, a bien un côté luétique ? Bon en même temps les symptômes sont décrits jour et nuit.
par annick
Membre d'honneur
#54603
Choco05
Ce que je comprends, c'est que ce n'est pas la position assise en tant que telle qui améliore, mais bien le fait de manger en position assise, donc je ne prends pas en compte assis/amél.

Je me dis que cet homme parait ingénieux et observateur.
Dans ce cas s’il lui suffisait de manger pour avoir un soulagement il aurait prévu un repas au lit pour lui permettre un soulagement et plonger dans le sommeil.

Il semble qu’il faille les 2 conditions : être assis + manger
Etre assis ne suffit pas, manger sans doute pas non plus
par Yohann
-
#54628
Le mal ne lui laisse aucun repos ni le jour ni la nuit donc il étudie en ayant mal et non que l' étude lui fait passer réellement le mal donc mentalement, à priori, pas atteint, donc j'ai aussi pense a nux vo mais je lui rajoute rectum/doul/permanent (1) total 8.
Mais il a un concurrent peut être mieux, nit ac, dont la douleur est plus permanente (2) que nux vo même so le coef "assis/amel" est moins important car de toute façon il faut assis+manger.
Nit ac:
RECTUM / CONSTRICTION/spasm - 3
GENE/ MANGER / pendant /amél -1
Gen/assis/amel -1 ou (GENE/pression/amél -2)
RECTUM / DOULEUR /permanente - 2
Total 7 (ou 8).
par Emile
-
#54641
La solution était bien entendue Anacardium dont le tandem des deux keynotes :
  • Amélioration pendant qu'il mange, de tous les symptômes, aussi bien physiques que psychiques.
  • Sensation comme si un lien étroit était serré autour de la région douloureuse.
n'a guère d'équivalent dans la matière médicale, du moins avec chacun un caractère aussi affirmé.

Ce cas avait été rapporté par l'homéopathe Léon Vannier.
par Yohann
-
#54655
De là nous apprenons du docteur Léon qu'un signe général, même que partiellement similaire et pas du tout localisé, mais à coefficient élevé, vaut quand même mieux qu' un autre signe, même un peu plus similaire et beaucoup plus localisé, à coefficient même un tout petit plus bas ?...
Lach - 5:
GEN / MANGER / pendant / amél -3
RECTUM / CONSTRICTION/ spasmodique -2
ANAC - 6:
GEN / MANGER / pendant / amél - 3
GEN/CONSTRICTION/ bande,sensation d'une-3
:shock:

Peroxynitrite Is a Major Contributor to Cytokine-I[…]

Est ce que c'est ça la fameuse langue en ca[…]

Bonjour, Je suis à la recherche d'un m&eacu[…]

Bonjour a tous! Restez optimiste et forts interieu[…]