par Emile
-
#55311
OBSTRUCTION INTESTINALE

M. D.., est un pauvre vieillard âgé de près de 70 ans, à qui je donne mes soins de temps à autre au dispensaire de l'hôpital Saint-Luc : sa santé est généralement assez bonne, malgré un certain degré d'artério-sclérose, un peu de bron­chite catarrhale et de rhumatisme chronique ; cependant, depuis quelques semaines, il a maigri, perdu ses forces et présente quelques troubles de la digestion intestinale sans vraie constipation, néanmoins.

Le 31 janvier 1912, je suis appelé d'urgence auprès de lui et trouve ce pauvre malade dans un état extrêmement grave : le faciès très souffrant, le ventre ballonné au plus haut point, une constipation rebelle avec arrêt complet des matières et des gaz depuis près de 3 jours, des vomissements constants depuis la veille et qui, depuis plusieurs heures, deviennent noirâtres avec allure non seulement fécaloïde, mais même avec hématémèse. Il ressent de violentes coliques et le pouls est rapide et filant sous le doigt.

Un médecin allopathe qui l'a vu la veille au soir, avant même que l'état fût si alarmant, a porté un diagnostic grave et parlé de la nécessité d'une intervention chirurgicale. En effet, pour le moment, ce pauvre homme a tous les signes d'une occlusion intestinale complète, et il semble que si l'état ne s'améliore pas rapidement, une issue fatale soit à redouter, à moins qu'une opération ne rétablisse le cours des matières. Mais le malade qu'on ne peut songer à opérer dans son milieu, ne veut pas être transporté à l'hôpital et préfère mourir dans son pauvre logis.

Je ne puis qu'ordonner quelques boissons glacées, un lave­ment huileux et une potion du remède R1 12e dont je conseille une cuillerée à café toutes les demi-heures environ, mais je ne cache pas aux siens que je les quitte fort inquiet, crai­gnant qu'il ne succombe à brève échéance. Comme on n'est pas venu m'annoncer sa mort, je retourne le lendemain au­près de lui, et je suis heureux de le trouver un peu moins mal : les vomissements se sont arrêtés, les douleurs sont moins vives et le pouls n'a pas faibli ; néanmoins, l'état gé­néral reste grave, le faciès très angoissé et il n'y a aucune émission de matières ni surtout de gaz. Je continue R1 et le donne à la 6e dilution.

Le lendemain, on vient m'annoncer, au dispensaire de l'hô­pital Saint-Luc que l'état est plus mauvais, que le malade est angoissé et faiblit, et qu'il y a toujours persistance de signes d'occlusion intestinale ; cependant, il n'y a eu aucun vomissement depuis que le traitement homœopathique a com­mencé à agir. Malgré la gravité bien alarmante du mal, je ne perds pas espoir, je fais continuer R1 6e et j'annonce ma visite pour le lendemain matin.

Quelle ne fut pas ma joie, en pénétrant alors dans le pauvre logis, de trouver le malade dans un état si différent de celui constaté à ma dernière visite : j'appris que la veille au soir il avait eu une débâcle de gaz et de matières avec dix selles noirâtres et une émission considérable de vents. Son ventre est, ce matin, tout-à-fait souple, il ne ressent plus de dou­leurs, une grande faiblesse persiste seule, comme l'on peut s'y attendre après un aussi grave assaut.

L'amélioration s'est continuée, le malade va à la selle régu­lièrement et a pu recommencer à se lever un peu chaque jour et à s'alimenter. Il est donc en voie de complet rétablissement.

Qui est R1 ?
par didier
-
#55314
Si je considère la rubrique vomissements fecaloides puis paralysie intestinale opium et plumbum.
Pour le moment, je ne sais pas choisir entre les deux, à partir de la matière médicale condensée de Hering.

Sinon avec vomissements fecaloides et abdomen ileus, le choix est beaucoup plus large
par annick
Membre d'honneur
#55319
En lisant j'ai pensé un peu à ARS et ma répertorisation m'amène à ARS

Ars n'est pas dans occlusion mais on :
-l’atteinte de l'état général
-les vomissements incessants avec sang + fécaloïdes
-le ballonnement important et douloureux
-le faciès
-le pouls rapide et filant
-et l'angoisse qui apparaît ensuite

Désolée mais je n'arrive pas à intégrer ma répertorisation

AB : OCCLUSION
ES : VOMISSEMENTS / incessants
ES : VOMISSEMENTS / SANG
ES : VOMISSEMENTS / FÉCALOIDES
GE : POULS / imperceptible
GE : POULS / fréquent...
AB : MÉTÉORISME...
AB : MÉTÉORISME / douloureux
AB : MÉTÉORISME / tympanisme...
AB : DOULEUR / CRAMPE...
par EricB
Diplômé PH
#55321
Sans réfléchir et sans répert en réflexe pour un "vieillard" qui faiblit en fin de vie avec ballonement/gazs/constipation: carb-v.
Vomissement de sang confirme au répertoire.
par Anne
Diplômé PH
#55322
j'aurai bien donné Opium pour l'aspect général du tableau (arrêt des matières, vomissements noirs, fécaloides, le pouls, l'amaigrissement )
mais si echec de op, j'envisagerai avec ces vomissements incessants+++ Cadm
Avatar de l’utilisateur
par Athelas
Diplômé PH
#55324
deux remarques :
m'enfin ! on prescrit sur quoi là ? Il ne s'agit que de symptômes communs à la maladie. Seuls les vomissements de sang paraissent curieux.
Inhabituelle façon de faire que de prescrire une seconde dynamisation plus faible que la première qui avait apporté un mieux, à moins que ce médecin justement se soit fait la réflexion qu'il avait prescrit la première fois sur une homéopathicité très insuffisante et ait misé ensuite sur "une plus basse résolution".

Le seul élément qui m'interpelle, si tant est que cela en soit un, est d'ordre mental, avec tout le risque de l'interpréter abusivement.
par Gilles63
-
#55328
Ou alors cet homeopathe a pensé qu'il avait donné trop fort (suppression du symptome mais etat general non amelioré ) ,et a prescrit plus bas (6eme) pour antidoter ou adoucir la force du remede . Et le lendemain en redonnant la 6eme il a relancé l'action du rem qui a gueri
J'ai eu le cas une fois avec PLB sur un agneau ,la 9 a aggravé alors que la 6 avait agit .je suis revenu à la 6 ,puis 7 et j'ai gueri mon agneau ,je n'ai pas trop compris pourquoi à l'epoque
par Gilles63
-
#55330
Pour le cas ,en plus d'OP et PLB auxquels je pense ,il y a KREOS à peut etre regarder pour ses vomissement pendant la constipation ,ses hémorragies
par Francisco66
Etudiant
#55336
Sur le symptôme principal occlusion on a opium 3 et Plb 2
Si on regarde le symptôme plus inhabituel de vomissements fecaloïdes on retrouve Opium 3 Ars 1
Et pour l'Hématémèse c'est Ars 3 seul ,
donc j'hésite entre Opium et Ars, mais j'aurais commencé par Opium pour essayer de lever l'obstacle
par Yohann
-
#55350
Je pencherais bien pour Plb. Il semble avoir tous nos symptômes, l'occlusion dans tout ses aspects, le type et la couleur des vomissements et des selles, le pouls rapide ainsi que le faciès très angoissé. Tout cela à des coefficients élevés.
par Yohann
-
#55359
Mais ce qui est aussi notable, c'est cet état paralytique qui semble plus général. L'amélioration progressive de son état physique ne va pas de pair avec son état psychique. L'angoisse très marquée sur son visage ne le lâche pas du tout alors que les douleurs régressent. Cette sorte de lenteur de réaction mentale est une caractéristique de Plb.
par annick
Membre d'honneur
#55365
Athèlas à raison de rappeler qu'on ne prend pas les signes communs de la maladie avec un bemol : l'occlusion est un syndrome clinique pas une maladie
Ce qui est insolite ici ce sont les vomissements de sang et les vomissements incessants
Pas de modalités de douleurs pour nous aider

Avant de diffuser ce post j'ai fait une recherche […]

Il n'y a aucun souci Jen , c'est une mépris[…]

merci pour tout, Emile ! Que nous faut-il de plus.[…]

Présentation

Bonjour Patrick Suis très content de t'accu[…]