Avatar de l’utilisateur
par Edouard Broussalian
Staff
#55662
Bonjour un petit quizz pour un cas de migraines chez une femme de 40 ans qui a remarquablement répondu au médicament prescrit en 1m, une goutte dilué dans un verre. N'a fait pour le moment que deux prises en 3 mois... D'autant plus ravie que durant le ramadan la douleur est quasi continue, or là elle n'a aucune douleur et pète la forme. C'est dire le niveau de santé. Je note toujours les mots mêmes du patient, vous verrez ici encore toute l'importance de procéder ainsi.

Crises de migraine
durant la crise, elle ne respire pas bien elle suffoque
pression de la nuque a la tête
puis migraine ophtalmique
une semaine de migraine
Migraines démarrées vers 2000 elle commençait la fac
surmenage mental
faisait des nuits entièrement blanches pour arriver a réviser
Avait bcp de pression
elle commençait son autonomie financière
cours de 8 - 18 h et ensuite elle allait donner des cours et rentrait 23 h pour commencer à réviser
Je suis la rebelle de la famille
et la pression de sa mère qui ne voulait surtout pas qu'elle soit une femme au foyer
rencontre ensuite son mari
une condition: le travail
Je suis consciente que je mène un rythme fou
je ne sais pas me faire plaisir
Ne supporte absolument rien de serré
je rentre chez moi j’enlève tous les bijoux je ne supporte même pas une culotte
Et je suis claustrophobe
Étourdie bcp de confusion
perd les mots
en dit un a la place de l'autre
Aversion pour son mari qui est pourtant très gentil avec elle.
Rêve de passer son bac et de le rater car qq ch se passe
A été diagnostiquée OPK (ovaires polykystiques)
dépression après la grossesse
eu des règles stoppées durant 6 mois
déprimait terriblement
eu plein d'antidépresseurs sans grand résultats
et elle culpabilise encore à ce jour d'avoir été si mal.

Réaction à J1 dès la première prise, avec une aggravation terrible de la migraine pendant 1 à 2 jours, une diarrhée puis retour de douleurs articulaires des poignets comme elle les avait eues après son accouchement et qui n'avaient que peu répondu aux anti-inflammatoires. Puis eu une forte poussée d'acné, qui était aussi un motif de consultation.

Revue après un mois, elle se trouve extraordinairement calme, bien plus posée. Je lui demande si elle se trouve encore autant sous pression et elle sursaute "ah oui tu as raison je ne m'étais pas rendue compte que je vivais tout le temps avec cette pression". Sa relation avec son mari s'est considérablement améliorée. Elle se trouve encore beaucoup d'acné mais objectivement je trouve qu'elle a bien moins d'éruption, que c'est bien moins inflammatoire, moins surélevé, et plus que sur une faible moitié droit du visage.

Nous avons répété la 1M au bout d'un mois car se sentait revenir "la pression".

En bonus, quelle est la question que j'ai posée en ce qui concerne l'étiologie possible des crises migraineuses?



Cas posté sur FB, venez y répondre aussi !!
Avatar de l’utilisateur
par Jean Umber
Diplômé PH
#55663
Entre Sep et Natrum mon coeur balance.
Mais Sep n'a pas d'aveuglement lors de la migraine, et celle-ci n'est pas alors accompagnée de douleur à la nuque.
Donc Natrum

Question subsidiaire : Y a-t-il eu une déception amoureuse ?
par cyril41
Diplômé PH
#55668
super efficace tout cas,
première lecture sep
deuxième lecture un venin type cench collerait peut-être (pour les mots employés, suffoque, travail, ne supporte rien de serré)
j'ouvre le répertoire ce soir !!! à tout à l'heure ! ;)
Avatar de l’utilisateur
par Jean Umber
Diplômé PH
#55669
Effectivement, la dyspnée pendant la céphalée amène un autre remède : la nitroglycérine (glon),
qui présente bizarrement de l'intolérance aux vêtements serrés, une douleur dans la nuque avec la céphalée, de l'acné, convient bien aux suites de grossesse, et surtout, apparaît au troisième degré pour la céphalée suivant un effort mental et au second degré dans l'aversion pour son mari !

C'est quoi cette supervalorisation de Glon concernant le travail sous la lumière du gaz ?
par annick
Membre d'honneur
#55670
En première lecture j'ai aussi pensé à Sepia (qui a baisse de 'lacuité visuelle, vue floue, scintillement pdt la céphalée)

Mais l'idée de Jean : Glon parait très bien, d'autant qu'il a aussi la confusion pendant la céphalée
Pas de troubles visuels avec céphalées, mais 47 rubriques de troubles visuels

A-t-elle eu une grosse insolation avant ?
par Agate
Etudiant
#55671
Rebelle de la famille , ramadan, migraine pendant, confusion

scission religieuse ? conscience religieuse ...

Ne supporte pas bijoux et vêtements serrés, claustrophobe, études, nocturne...

Acné qui persiste sur côté droit, après traitement réussit

Lachesis
Image
par Terrasienna
Staff
#55675
27 rubriques, qui dit mieux???? :shock: :shock: :shock: pour le prochain cas, visons 100, on verra certainement plus clair... Agathe, que se passe-t-il???? :D :D :D
Avatar de l’utilisateur
par Edouard Broussalian
Staff
#55677
Agate, tu es au package 24. Mon rôle de prof est d'amener tout le monde au succès et ce que tu me montres là c'est juste pas possible, je vais essayer de te dire les choses gentiment, car l'idée c'est de t’encourager et surtout pas de te casser.

Non seulement c'est de l'interprétation libre, et cela n'a aucun sens.
Mais en plus comme je vous l'ai dit peut être mille fois, au delà de quelques rubriques cela n'a non plus aucun sens.
Tu dois absolument reprendre l’enseignement de la première année. Et le valider. Je n'ai pas voulu rendre obligatoires les épreuves pour ne stresser personne mais dans ton cas tu dois avoir l'honnêteté de reprendre toutes tes bases.
par fatiha agadir
-
#55680
bjr moi aussi a la première lecture j ai pensé à sepia. mais lors de la crise elle suffoque je le suis dis il s agit d un venin effectivement en parcourant le quiz elle a bcp de caractères d un venin ne supporte pas les vêtements serrés,aggravée suite a la suppression des regles ...ect mais lequel des venin? pour moi pe il s agit de cenchris : c est lui qui ressemble bcp a sepia qd l hyperacivite .l efficacité au travail ..en plus cenchris c est lui qui cherche l autonomie et l indépendance financière tres jeune .
question a posé qd a l etiologie est ce qu elle a été abandonné par quelqu un?
par Emile
-
#55681
J'ai un petit faible pour Argentum nitricum :
Arg-n,Puls,Sulph,Nux-v,Lyc,Kali-c,Nit-ac,Nat-m,Lach,Calc,Sep -> 4 GE : VETEMENTS / serrés, intolérance aux
Arg-n,Puls,Sulph,Nux-v,Lyc,Kali-c,Nit-ac,Nat-m,Lach,Calc,Sep -> 4 PSY : EFFORT / mental, agg par l'
Arg-n,Puls,Sulph,Nux-v,Lyc,Kali-c,Nit-ac,Nat-m,Lach,Calc,Sep -> 3 PSY : PEUR / claustrophobie
Arg-n,Puls,Sulph,Nux-v,Lyc,Kali-c,Nit-ac,Nat-m,Lach,Calc,Sep -> 3 PSY : CONFUSION
Arg-n,Puls,Sulph,Nux-v,Lyc,Kali-c,Nit-ac,Nat-m,Lach,Calc,Sep -> 3 PSY : OPPOSÉ, va à l'encontre des souhaits des autres, esprit contraire
Arg-n,Puls,Sulph,Nux-v,Lyc,Kali-c,Nit-ac,Nat-m,Lach,Calc,Sep -> 3 PSY : PERSONALITÉ / OBSESSIVE-COMPULSIVE
Arg-n,Puls,Sulph,Nux-v,Lyc,Kali-c,Nit-ac,Nat-m,Lach,Calc,Sep -> 3 PSY : INDIFFÉRENCE / plaisir, au

Total des (symptômes couverts, occurrences des remèdes, degrés des remèdes pour les symptômes couverts)
Arg-n: 23, 7, 18, Puls: 23, 7, 14, Sulph: 23, 7, 13, Nux-v: 20, 6, 15, Lyc: 20, 6, 14, Kali-c: 20, 6, 10, Nit-ac: 20, 6, 9, Nat-m: 17, 5, 13, Lach: 17, 5, 12, Calc: 17, 5, 11, Sep: 17, 5, 11

La matière médicale du remède indique ensuite des insomnies toute la nuit, des douleurs aux ovaires, des diarrhées. des douleurs articulaires, des éruptions au visage et une faiblesse de la mémoire des mots.
par cyril41
Diplômé PH
#55682
Re Salut tout le monde, j’ai beau ouvrir mon répertoire, je trouve pas cenchris !
Et si c’est cenchris, le répertoire ne semble pas être la solution pour trouver le point d’entrée.
Tout les cench ne font pas des rêves de viol, non ?

Cenchris paraît pourtant coller, d’où l’importance des expressions employées pour ne pas se perdre et l’éliminer à tort, importance de noter les mots de la patiente.

la ressemblance avec Sep est classique, hyperactivité, boulot, financier, aversion pour son mari kn de sep mais pourquoi ce ne serait pas couvert par tous les remèdes de bosseurs, workaholic, pas le temps pour la famille. Et on recréé la problématique sur le gamin…

c’est le réflexe sep-cench (avec peut-être un petit nux avant)

Pour cench il y a le côté bosser à l’égal de l’homme, autonomie financière,

et miasmatiquement syco syphylis, arrêt des règles, ovaires poly kystiques, peut-être une petite prise de poids ?? mais aussi dans l’aspect décompensé j’imagine avec ce mauvais effet des variations hormonales, sycose, kystes, déprime post grossesse, couvert par la sycose.
D’ailleurs est-ce que les migraines sont en relation avec les règles ?

On aperçoit le monde syco-syphilitique de méfiance et de lutte, contre ce vide de « l’abandon »
C’est là que l’expression du malade devient la KN générale façon Guernsey, à défaut d’une KN répertoriale que je n’ai pas trouvée. Sinon tout met lach devant, avec ta méga répertorisation Agathe. Ce qui prouve juste qu’il ne faut pas négliger tous les venins.

Il faut du pognon, du travail, passer son exam, avec la menace permanente qu’il se passe quelque chose. Une suractivité maladive qui compense quelque chose de massif en dessous !

Les Kn classiques des venins sont là : suffocation, ne peut supporter la restriction à tous les niveaux, physique et psychologique. C’est une lutte, un qui-vive permanent, cench pour moi, pour les mêmes raisons donnés par Fatiha. La recherche de l’autonomie financière, être l’égal de l’homme.
Aucun repos, terrible, même quand elle ne peut plus avancer (dépression post partum) ça la poursuit encore.

ça va lui faire bizarre de lâcher les valises, elle le dit au FU, c’était une pression constante… Avant.

super cas Ed même si c’est pas cench !

J’attends la solution….
par VeroniqueB
Etudiant
#55683
Tête - douleur à jeun
Tête - Douleur occiput extension vertex
GE - amel en dégrafant vêtements serrés

Causticum

"Je suis la rebelle de la famillle"
Question : Defendrait une cause ?
par annick
Membre d'honneur
#55684
Je ne comprends pas trop cette partie, c'est utile la ponctuation...

dépression après la grossesse
eu des règles stoppées durant 6 mois
déprimait terriblement
eu plein d'antidépresseurs sans grand résultats
et elle culpabilise encore à ce jour d'avoir été si mal.


C'est une dépression du post-partum avec absence de retour de couches ?
ou il y a eu un autre épisode dépressif avec aménorrhée ?
par Anne
Diplômé PH
#55685
Ne pas supporter la constriction à ce point est quand même curieux ! Je n'en ferai pas l'impasse
je rentre chez moi j’enlève tous les bijoux je ne supporte même pas une culotte
+ le travail à fond, le désir d'indépendance, les problèmes d'ovaires, la confusion
la proximité avec nux et sep
je ne vois pas non plus autre chose que cenchris !

la question concernant l'étiologie ? victime ou témoin de trauma sexuel

Bonjour a tous! Restez optimiste et forts interieu[…]

Covid-19 anosmie - agueusie

Bien sûr l'anosmie brutale qui est le prem[…]

La Chimie Organique pour les Nuls en deux volume[…]

Procédés de dilution

En fait je découvre que la méthode[…]