par Emile
-
#58190
Cas de purpura thrombocytopénique idiopathique chez une femme de 69 ans.
  • Sa numération plaquettaire était tombée à 8000/micro litre.
  • Elle présentait une hémorragie pétéchiale au bord de la langue qui saignait et le temps de saignement était prolongé.
  • Aphthes, de couleur blanche.
  • Hémorragies pétéchiales généralisées.
SIGNES PHYSIQUES GÉNÉRAUX
  • Thermique - Chaud(3+) ; les paumes des mains sont aussi chaudes au toucher.
  • Soif - Sans soif
  • Désirs - aigre et salé
  • Aversion - sucreries
  • Sueur - visage, aisselles
  • Selles - 2 fois par jour nad
  • Urine - RAS
  • Sommeil - bon
ANTÉCÉDENTS HISTORIQUES
  • Varicelle
  • Jaunisse
  • Polyarthrite rhumatoïde depuis 1987.Elle prend des stéroïdes depuis des années.
  • Prolapsus après le premier accouchement.
LE PATIENT EN TANT QUE PERSONNE
  • Forte volonté.
  • Elle veut toujours être occupée.
  • Sensible, mais réprime ses larmes.
  • Lorsqu'on lui a posé des questions sur ses symptômes, elle a dit qu'elle n'était pas incommodée.
  • Plus souriante que la normale en répondant.
  • Dame obstinée et têtue.
  • Loquace
  • Dominante
PAR OBSERVATION.
  • Nombreux grains de beauté sur le visage.
  • Sac comme un œdème sous les yeux.
PRESCRIPTION : Remède XXX
#58224
Qu’elle ne s’incommode pas du tout de sa maladie est assez surprenant. Dans le répertoire, cela ressemble à « dit qu’il va très bien alors qu’il est très malade », uniquement 9 remèdes dont Ars.
Boger précise qu’Ars peut même devenir carrément indifférent aux plaies et aux blessures, lui, et 7 autres remèdes. Hahnemann résume en précisant qu’ Ars peut faire preuve « d’esprit calme et résolu, indifférent à tout ce qui le concerne ». Nous n’en sommes pas loin. Cela pourrait aussi peut être justifier cette force de retenir si bien ses larmes tout en étant sensible comme si elle faisait preuve d’indifférence totale.
Les aphtes de couleur blanche, quant à eux, uniquement 3 remèdes 2/3 dans le répertoire les traitent dont Ars.
La « soif sans soif », 9 remèdes dont Ars 2/3.
Spécialiste des Inflammations sanglantes localisées sur les bords, Ars seul 3/3 parmi 14 autres remèdes.
Ars le dur ne souriant jamais (K.N, seul 3/3 parmi 4 autres remèdes 1/3) peut parfois avoir paradoxalement et parallèlement le cœur tendre et se montrer très gentil, 3/3 dans le rep, pas moins que Phos...Mais au delà du rep., on lui trouve même dans la MM, une KN assez ressemblante à nôtre patiente dont on a remarqué un sourire particulier lorsqu’elle répond. Boger ne ramène que 2 remèdes dont l’expression du visage est parfois particulièrement plus souriante que la normale, Ars et Bell. Mais plus simplement, Hahn. a déjà découvert la possible bonne humeur particulière de Ars qui parfois même « s’entretient volontiers avec les autres ».
Le reste semble bien coller:
Autoritaire, obstinée 2/3 et loquace. Attirée par les choses acides 2/3 et non par les sucreries 2/3. Recherche constamment à s’occuper (chez Vithoulkas plus prononcé que chez Schmidt. Hahn. précise pourtant bien qu’il « a tendance à s’occuper sans cesse »). Ars peut ressentir une forte chaleur voire même une ardeur insupportable à la peau (Hahn.), jusqu’aux paumes des mains (Hahn). Sueurs au visage. Tuméfaction au dessous des yeux (3/3). Hémor. pétéchiales gén. (3/3), purpura hémor., hemor. langue, saignements gen. prolongés. Les antécédents aussi semblent se retrouver tous chez Ars.
Avatar de l’utilisateur
par Dom
Etudiant
#58248
Sans répertoriser, la lecture du tableau clinique m'évoque à première vue plutôt Apis (absence de soif, tuméfaction paupières inf, active, dominante).
Le côté un peu trop souriant en parlant de ses symptômes ne pourrait-il pas être rattaché à la rubrique "rire de sujets sérieux" ou Apis est au 3ème degré survalorisé ?
Apis est aussi au 2ème degré dans la rubrique "dit qu'il va bien alors qu'il est très malade".

Ca me plait bien, mais en regardant le répertoire il n'est pas dans la rubrique grains de beauté, ni surtout purpura ou ecchymose (mais bon, ce sont des signes de la thrombopénie, pas du patient, donc je ne vais pas m'attarder).

Après vérification Apis peut faire des aphtes, des hémorragies, des douleurs articulaires, il peut aussi avoir les mains chaudes, et être du genre réchauffé.

Donc en résumé rien ne semble le contre indiquer dans le tableau clinique décrit, et comme c'était ma première impression je la garde. Si c'était mon patient, j'irai gratouiller en peu (avec quelques questions !) pour confirmer ou infirmer Apis. Et c'est mon dernier mot. (Tant pis pour les grains de beauté, c'est peut être une autre strate....)


.
#58254
C'est également " Apis " auquel j'avais pensé ..
- Veut toujours être occupé
-Oedeme sous les paupières
-et surtout ce symptôme curieux dans le cas de cette patiente sérieusement atteinte : " " dit qu'elle n'est pas incommodée par ses symptômes " - " sourit plus qu'elle ne le devrait " ...

Dans la MM de Vithoulkas , ce symptôme semble propre à Apis : " simule l'hilarité alors qu'il se sent misérable " - " rit de ses malheurs " ...
J'ai moi aussi été gênée par le fait que le purpura n'apparaît nulle part dans ce remède ...
Je vote néanmoins pour ce venin là ....
#58256
Yohann a dit : « Dans le répertoire, cela ressemble à « dit qu’elle va très bien alors qu’elle est très malade. »
« Ressemble » à défaut d’une rubrique plus précise car elle ne dit pas vraiment qu’elle va très bien mais qu’elle n’est pas incommodée par ses symptômes. Relevons donc ici un certains manque d’intérêt à sa guérison plutôt qu’une indifférence délirante dans le sens de la première rubrique. Je penserai donc à une seconde rubrique dans le répertoire plus modérée et peut-être plus adaptée:
Psy/ indifférence/au sujet de sa guérison : Ars et Calc uniquement. Ars 1/3 seulement. Une KN « modérée » qui pourrait peut-être mieux convenir, à priori, au tempérament de notre patiente.
#58282
Solution : Apis

Une première répertorisation basée sur la modalité de ne pas avoir soif et les principaux éléments de la personnalité de la patiente ainsi que son signe local sous les yeux donne :
Apis,Arn,Ars,Arg-n,Verat,Sep,Phos,Lyc,Kali-c,Sulph,Rhus-t-->ES : SOIF / absente
Apis,Arn,Ars,Arg-n,Verat,Sep,Phos,Lyc,Kali-c,Sulph,Rhus-t-->PSY : AUTORITAIRE, dominateur
Apis,Arn,Ars,Arg-n,Verat,Sep,Phos,Lyc,Kali-c,Sulph,Rhus-t-->PSY : OBSTINÉ, ne démord pas / déclare qu'il va très bien
Apis,Arn,Ars,Arg-n,Verat,Sep,Phos,Lyc,Kali-c,Sulph,Rhus-t-->PSY : OCCUPÉ, affairé
Apis,Arn,Ars,Arg-n,Verat,Sep,Phos,Lyc,Kali-c,Sulph,Rhus-t-->PSY : RIRE / sérieux, de sujets
Apis,Arn,Ars,Arg-n,Verat,Sep,Phos,Lyc,Kali-c,Sulph,Rhus-t-->Y : TUMÉFACTION / Paupières / oedème

Apis est nettement pointé par ce crible. De plus il est bien un remède d'hémorragie, a les mains chaudes, couvre l'antécédent de prolapsus ainsi que son corollaire : le miasme sycotique, hautement probable ne serait-ce que par la présence d'une poly-arthrite avec son traitement allopathique antagoniste.

Bravo à toutes les filles qui ont bien vu venir le venin.

Arsenicum album couvre plusieurs aspects de l'anamnèse, mais, comme le montre le tableau de répertorisation, il lui manque les éléments clés de la personnalité du patient.
#58286
.. Et donc .. Apis t-il eu également un effet sur la polyarthrite de cette patiente ? Est ce qu'on dispose de plus de renseignements sur ce qui s'est passé suite à la prise du remède ? :roll:
#58288
Au bout d'une semaine les plaquettes étaient remontées à une valeur proche de la normale (1.28 Lacs soit 128000/mm3), pour ensuite finir par se stabiliser à 1.60 lacs.

Il n'y a pas de retour sur la situation de l'autre pathologie plus ancienne et contrôlée allopathiquement.

Bonjour a tous! Restez optimiste et forts interieu[…]

Covid-19 anosmie - agueusie

Bien sûr l'anosmie brutale qui est le prem[…]

La Chimie Organique pour les Nuls en deux volume[…]

Procédés de dilution

En fait je découvre que la méthode[…]