par annick
Membre d'honneur
#59425
Femme de 62 ans qui consulte pour stress et anxiété.
Elle a toujours été anxieuse et a souffert de divers troubles fonctionnels.
L’anxiété est en général ressentie dans le thorax. Elle dort mal, ressasse.
C'est une femme grande et mince, de contact agréable, mais anxieuse, qui a toujours peur de mal faire, qui s'excuse tout le temps.

Récemment c’est pire car son fils est en plein divorce.
Il vient déjeuner chez eux. Et tous les midis avant qu’il n’arrive lui vient une angoisse :
une bouffée de chaleur avec un serrement épigastrique, des palpitations, des sueurs, qui la laisse très fatiguée.

De plus elle est inquiète, même si la mammographie est normale, car depuis qqs temps elle a des douleurs du mamelon gauche. « C’est comme si on me piquait »

X en 30CH « ne m’a rien fait »

Je le monte en 200.
« La première prise « m’a beaucoup énervé. La deuxième prise a été miraculeuse » :
Apaisement général, amélioration des angoisses, meilleur sommeil, disparition des engourdissements des doigts (2° et 3°doigt D, 3° et 4° doigt G)
par fatiha agadir
-
#59428
bonjour.en lisant le cas je pense à phos pour les raison suivante:-anxieté ressentiecau thorax
-femme grande et mince de contact agréable
- angoisse qui la laisse très fatiguée
- anxiété au sujet de sa santé
et en fin phos aussi ressasse les événements désagréables .
par Emile
-
#59429
Lycopodium qui a cette douleur piquante au sein que Phosphorus n'a pas.
Lyc,Sulph,Phos,Nat-m,Calc,Ars,Nit-ac,Arg-n-->MB : ENGOURDISSEMENT / Mbres sup / Doigts / Majeur
Lyc,Sulph,Phos,Nat-m,Calc,Ars,Nit-ac,Arg-n-->PSY : PEUR / entreprendre quoi que ce soit, d'
Lyc,Sulph,Phos,Nat-m,Calc,Ars,Nit-ac,Arg-n-->PSY : RESSASSER, les évènements désagréables du passé
Lyc,Sulph,Phos,Nat-m,Calc,Ars,Nit-ac,Arg-n-->TH : ANXIÉTÉ dans le
Lyc,Sulph,Phos,Nat-m,Calc,Ars,Nit-ac,Arg-n-->TH : DOULEUR / PIQUANTE brève et brûlante / Seins, mamelons
par 20.100pic
Etudiant
#59430
Bonjour
Je pars du symptôme local précis : douleur piquante mamelon gauche
forte anxiété pour sa santé
il me faut un sycotuberculinique ;une sorte de phos qui ressasse
silica
l'engourdissement des doigts , les bouffées de chaleurs, palpitations y sont
par annick
Membre d'honneur
#59431
Le répertoire est vraiment un grand farceur :D

TH : DOULEUR / ÉLANCEMENTS piquants, point de côté / Seins / Mamelon : (1,1)agar., (1)am-c., (2,2)asaf., (1,1)bapt., (2)berb., (1,1)bism., (2)bor., (2,2)camph., (1,1)cann-i., (1,1)cast-eq., (1,1)cham., (1,1)chel., (1,1)coc-c., (2)con., (1,1)ign., (2)kali-bi., (1)lach., (2)lyc., (1,1)mag-m., (1,1)mang., (2,2)mur-ac., (1,1)ran-b., (2)rheum., (1)sabin., (1)sang., (2)sil., (2,2)sulph., (1,1)ter., (1,1)verb., (1)zinc.

TH : DOULEUR / ÉLANCEMENTS piquants, point de côté / Seins / Mamelon / gauche : (2,2)asc-t., (1)bapt., (1)berb., (1,1)form., (1)ran-b., (1,1)rhus-t., (1)sabin., (2)sil.

TH : DOULEUR / PIQUANTE brève et brûlante / Seins, mamelons : (1)bism., (1)cast-eq., (1)ign., (1)lyc., (1)mang., (1)mur-ac., (1)sabin., (1)sulph.
Avatar de l’utilisateur
par robil
Etudiant
#59432
Asclepias -tuberosa
TH : douleur/piquante/seins/mamelon/gauche
Asc-t est au 2ème degré et valorisé dans cette rubrique.
Il a les engourdissements externes et l'oppression thoracique.
Avatar de l’utilisateur
par fantine
-
#59433
Silicea me plaisait bien à moi aussi ( pour le côté " agréable " ) , mais j'opte pour " Natrum .m " , car on y retrouve :

- Les pensées désagréables persistantes ( 3 )
-les palpitations anxieuses (3 )
- L'anxiété hypocondriaque ( 3 )
-La tendance à se faire des reproches ( " s'excuse tout le temps " ) ( 2 )
-La périodicité ( douleur tous les jours vers midi ) ( degré 3 )
- Et pour le mamelon (.... cerise sur le gateau - hi hi ) : Douleurs piquantes glandes ( généralités ) au degré 2 -

Seul bémol , chez Natrum , la transpiration améliore normalement , et ici ça ne semble pas être le cas . . . :(
Avatar de l’utilisateur
par fantine
-
#59434
Zut ! Marche arrière . C'est effectivement trés probablement " silicea " qui a ( en plus ) ce symptôme particulier de grande fatigue aprés la transpiration . . ( " faiblesse suite transpiration " ! )
par Yohann
-
#59440
Sa crise d’angoisse du midi, elle la relie à la venue de son fils sans aucune raison plausible...De même, sa douleur piquante, n’ayant rien trouvé d’anormal à l’examen, elle s’inquiète démesurément, sans raison plausible, de cette sensation qu’on la pique...

-Appréhensions, inquiétudes et anxiété extrêmes de type superstitieux (MM),
-aggravation de l’anxiété démesurée lorsqu’il s’agit des membres de sa famille (MM),
-pensées tristes et continuelles qui l’empêchent de dormir la nuit (MM).

-psy: peur/superstitieuse: rhus-t
-Psy: ressasser/nuit: caust, chin, graph, kali-c, lyc, plat, rhus-t, sulph.
-Th: douleur/piquante/seins/mamelon/gauche: asc-t, bapt, berb, form, ran-b, rhus-t, sabin, sil.

-Anxiété 3/3, anxiété avec palpitations 2/3, sensation de serrement à l’épigastre (Boen.), transpiration pendant l’anxiété 2/3, bouffées de chaleur 2/3, engourdissement des doigts 3/3, index 2/3 et majeur, peur de mal faire, timorée 2/3, gentillesse 3/3.

Rhus-t.
par Yohann
-
#59467
Yohann a écrit : « Sa crise d’angoisse du midi, elle la relie à la venue de son fils sans aucune raison plausible... » 
- « Le sentiment, à la base de Rhus-t, est une impression que quelque chose est sur le point d’arriver. Il croit devoir faire face à un danger provenant des membres de sa propre famille. » Sankaran.
- Rhus-t se sent menacé sans savoir pourquoi. (MM)
- L’oppression anxieuse s’exprime à la poitrine. (MM)
- Agitation interne avec timidité/timoré. (MM)
- Aggravation de l’anxiété nerveuse au repos la nuit. Caractéristique majeure de Rhus-t qui souffre très peu d’exception. (MM)
par Terrasienna
Staff
#59468
Désolée, mais la peur superstitieuse est une interprétation de ta part
et ensuite, ( ou avant) tu as interprété à partir de Sankaran
... je ne te lâcherai pas! ;)

imagine toi avec des gens qui ne te lâcheront pas un mot de leurs problèmes psychiques, ou qui t'en diront seulement une partie. Tu ne peux jamais t'appuyer sur les symptômes psychiques complètement, comme en escalade, tu as besoin d'un autre appui solide, c'est encore pire si tu y ajoutes ta propre interprétation, et si tu veux en plus que ça colle avec une sensation à la sankaran, tu es mort!
Viens au Maroc, tu comprendras...
Avatar de l’utilisateur
par Rousseau Christophe
Etudiant
#59470
Je vote pour Ignatia.
Cette dame semble-t-il a eu du chagrin suite au divorce de son fils. Natrum pourquoi pas mais pas pour l’instant à mon avis. Il y a une strate aiguë qui a flambée suite au divorce avec aggravation des symptômes et apparition d’autres symptômes. Son côté sycotique ressort avec le ressassement la nuit. De plus il y a certainement un côté à anticiper chez elle car elle appréhende le venue de son fils le midi etc. Il semble aussi que cette dame s’excuse, à peur de mal faire. Ne se ferait elle pas des reproches ? Cela pousserait aussi dans le sens d’ignatia.
Ignatia est aussi présent au 1er degré dans les douleurs piquantes du mamelon.
Bref je pense que Ignatia pour ouvrir gentiment serait parfait. Cela calmerait le bouillonnement d’émotions et agierai sur les miasmes syco-tuberculeux qui ressortent ici :D il ne manquerait plus qu’elle soupire...
par Yohann
-
#59471
Terrasienna a écrit: « Désolée, mais la peur superstitieuse est une interprétation de ta part et ensuite, ( ou avant) tu as interprété à partir de Sankaran
... je ne te lâcherai pas! ;)

imagine toi avec des gens qui ne te lâcheront pas un mot de leurs problèmes psychiques, ou qui t'en diront seulement une partie. Tu ne peux jamais t'appuyer sur les symptômes psychiques complètement, comme en escalade, tu as besoin d'un autre appui solide, c'est encore pire si tu y ajoutes ta propre interprétation, et si tu veux en plus que ça colle avec une sensation à la Sankaran... »
Merci beaucoup pour votre précieuse intervention.

Les deux messages sont complémentaires et non distincts. La direction de la superstition dans son sens large ou de la sensation « Sankaran» n’a pour objet que de rajouter et non de restreindre. Au final, l’objectif était surtout de dégager un tableau assez unique, appartenant, à priori, à l’esprit de Rhus-t, à partir de tous les aspects psychiques rapportés dans sa MM générale, à savoir:

Aggravation d’une angoisse démesurée basée sur une appréhension, menace etc ou non, déclenchée systématiquement par un événement défini qui est sur le point d’arriver *, explicable ou non - ici, la simple arrivée - reliée à un membre de sa famille * - ici, son fils -.

*Ces précisions apparaissent dans la MM en tant que symptômes indépendants et ne sont pas liées exclusivement à la sensation « Sankaran » précitée.

Il me semble que c’est peut être ici le tableau objectif appartenant à l’esprit de Rhus-t le plus frappant dans toute cette histoire. Apparaît-il également dans d’autres remèdes ?

Vraiment désolé de vous avoir dérangé à une heure si tardive...

NB: J’ai bien précisé, dans mon premier message de type superstitieux c.-à-d dans son sens large de inexplicable, rattaché à un signe particulier etc, en l’occurence ici, la simple arrivée de son fils dans un avenir très proche.
par Terrasienna
Staff
#59474
Je ne sais pas quel est le remède donné, c'est peut être même rhus tox. Je voterai pour Ignatia comme Christophe mais l'important n'est pas de trouver, c'est de faire l'exercice.

Reste les pieds dans la boue, Yohann, et surtout appuie toi sur plus de symptômes. Même si tu te trompes, mieux vaut rester sur une répertorisation comme tu l'as faite la dernière fois que de trop réfléchir, c'est vraiment ta fragilité.
Appuie toi sur des symptômes solides, c'est vraiment très important. Perso, lorsque je rentre mes symptômes dans le pc kent lors d'une prise de cas, je fais le tri ensuite pour voir quels sont ceux qui sont absolument incontournables en hiérarchie (le plus frappant) et les plus solides. Il en faut 2 ou 3 pour avoir une très bonne assise, comme tes pieds ou un tabouret, ce sont tes points d'appuis vitaux. Tu vérifies ensuite que l'habillage de la matière médicale colle avec ton remède choisi. C'est sur ce point que ça devient délicat. Car les polychrestes peuvent prendre de multiples formes et les petits remèdes sont parfois incomplets. Mais les 10 premières années, vous ne pouvez pas ou presque (sauf illumination) vous permettre de démarche artistique ou d'habillage incomplet. Sinon on se casse la figure. C'est seulement lorsqu'on a l'habitude de repérer la plupart du temps les gros remèdes, qu'on peut se permettre d'essayer les acrobaties.
Au passage, n'hésite pas à me tutoyer, tu fais partie de la famille de ceux qui cherchent et apprennent sérieusement.
et ne t’inquiète pas pour l'heure, j'ai un bon décalage horaire ;)
par annick
Membre d'honneur
#59479
Bravo Christophe, c’était bien Ignatia

C'était un cas assez banal de stress, d'anxiété.
Mais cette gentille patiente a la bonne idée de présenter un symptôme qui "dépasse" :
de temps en temps c'est comme si on lui piquait le mamelon.

La rubrique que j’ai pris c’est bien :
TH : DOULEUR / PIQUANTE brève et brûlante / Seins, mamelons : (1)bism., (1)cast-eq., (1)ign., (1)lyc., (1)mang., (1)mur-ac., (1)sabin., (1)sulph.

Où bien sûr Ignatia saute aux yeux dans ce cas

Ignatia couvre tout :
-L’anxiété est en général ressentie dans le thorax.
-Elle dort mal, ressasse.
-C'est une femme grande et mince, de contact agréable.
-Qui a toujours peur de mal faire.
-Anxieuse pour sa santé
-Compatissante et chagrinée par les problèmes de son fils
-Fait tout pour rendre service : elle le reçoit tous les jours, fait de son mieux pour l’aider
-Mais panique vite, angoissée déjà avant qu’il n’arrive
-Serrement épigastrique
-Bouffée de chaleur avec sueurs.
Procédés de dilution

En fait je découvre que la méthode[…]

Est-ce l'enjeu du XXIÈME siècle? U[…]

Merci beaucoup pour toutes ces réponses.

Kozer (suite) : C'est tout même dingue c[…]