par Anne
Diplômé PH
#62729
Claire et Yohan, vous y êtes presque avec kali-i
c'est une très bonne proposition, mais kali-i est un grand agité, et un réchauffé- ici ce n'est pas le cas
par Emile
-
#62732
Edouard Broussalian a écrit : 26 avr. 2020, 21:17 Emiiiiiiiile pitié ! Je comprends l'intérêt de chercher des rubriques et cela je ne t'en fais surtout pas reproche, mais fais attention de ne pas laisser croire à nos jeunes que c'est par des listes de répertorisation que l'on résout des cas.
C'est vrai qu'un tableau final qui s'attache à couvrir en synthèse une totalité de symptômes, restitue mal, tout seul, la logique qui a pu mettre sur la piste d'un remède.
Ici j'ai commencé à poser l'hypothèse Lycopodium sur ce seul symptôme du tableau clinique où un seul remède apparaît dans le répertoire :

10/ 1 DOS : RAIDEUR / effort, physique, après

Ensuite un autre symptôme avec seulement 3 remèdes dans le répertoire, dont ce même Lycopodium, donne bien une localisation à cette raideur signalée par la tableau clinique :

70/ 3 DOS : RAIDEUR / Cervicale, de la région / effort, levage, suite d'

La suite est, comme je l'ai écrit, un travail un peu systématique de vérifications de la pertinence du remède pour les autres aspects de l'affaire. Travail qui a aussi pour bénéfice d'améliorer ma connaissance et ma mémorisation du répertoire (il faut que je les stimule ces deux là !).
Le tableau de synthèse garde tout de même une trace de cette logique, en ce que il présente les symptômes suivant la somme ordonnée des degrés d'apparition de leurs remèdes, somme qui est fortement corrélée avec le nombre de ces remèdes :

3154/ 189 ES : SOIF / extrême
2800/ 195 GE : MIASMES chroniques / tuberculose, pseudo-psore
2580/ 145 DOS : RAIDEUR / Cervicale, de la région
2240/ 143 N : SÉCHERESSE / interne
1878/ 116 G : DOULEUR / VIF, comme à
1710/ 107 GE : AIR / plein air / désir de
1624/ 86 VIG : TUMÉFACTION / SOUS-MAXILLAIRES, glandes
1620/ 118 OR : OBSTRUCTION, sensation d'
1580/ 92 N : ÉCOULEMENT / PURULENT
1300/ 92 GE : MARCHANT / air, au plein / amél
1108/ 67 TE : DOULEUR, céphalée en général / catarrhale (sinusite, etc)
1000/ 69 N : ÉCOULEMENT / VERDATRE
590/ 37 N : POLYPES
460/ 29 VIG : INFLAMMATION / Sous-maxillaires, glandes
442/ 27 MB : RAIDEUR / Mbres sup / Épaule
430/ 28 G : ÉTRANGLEMENT, constriction / avalant / en
230/ 13 G : DOULEUR / chaleur / boissons chaudes / amél
206/ 17 VIG : DOULEUR, algie, prosopalgie, etc / DÉCHIRANTE / Maxillaire / supérieur
70/ 3 DOS : RAIDEUR / Cervicale, de la région / effort, levage, suite d'
10/ 1 DOS : RAIDEUR / effort, physique, après
par annick
Membre d'honneur
#62733
Emile a écrit : 27 avr. 2020, 09:43 restitue mal, tout seul, la logique qui a pu mettre sur la piste d'un remède.
Ici j'ai commencé à poser l'hypothèse Lycopodium sur ce seul symptôme du tableau clinique où un seul remède apparaît dans le répertoire :
10/ 1 DOS : RAIDEUR / effort, physique, après
Un jeune qui consulte pour une sinusite « suite de marché à 4h du matin avec efforts physiques importants dans un froid humide »
On peut incriminer l’effort physique mais encore plus le froid humide (a fait des efforts et a transpiré dans le froid humide)
Cela pourrait se défendre s’il venait pour un torticolis.
Mais là on a une atteinte de toute la sphère ORL + Tout le haut du corps bloqué, cervicalgie, raideur de la nuque, des épaules

En te focalisant sur :
10/ 1 DOS : RAIDEUR / effort, physique, après
70/ 3 DOS : RAIDEUR / Cervicale, de la région / effort, levage, suite d'
cela risque d’être un mauvais départ ! :)
par pat14
-
#62734
Je ré-essaie.
Sélection des 3 rubriques : tête douleur catarrhale (sinusite...)/ GE amél air frais / soif.
Je repère Calc-s (penser Calc quand sil) mais je pencherais vers Calc-p. J'ai noté qu'il pouvait compléter Tub, agg exposition courants d'air, froids humides, tendance à attraper froid. Présente des douleurs de la nuque, raideur suite de courants d'air, calc présent dans la rubrique nez écoulement vert et phos (tout seul) dans la sous-rubrique strié de sang. Calc et Calc-s présents dans la rubrique OR sensation d'obstruction. Calc-p douleur dentaire (1e degré).
par Anne
Diplômé PH
#62735
pat14 a écrit : 27 avr. 2020, 09:59 Je ré-essaie.
Sélection des 3 rubriques : tête douleur catarrhale (sinusite...)/ GE amél air frais / soif.
Tu as bien trouvé les sx notables d'amél par le plein air et de la soif
en revanche douleur de la tête, non, il n' a pas mal à la tête, mais au maxillaire gauche, il s'agit du visage.
Dans pckent, nous n'avons pas de rubrique généralisée de sinusite qui est une pathologie
par Emile
-
#62736
annick a écrit : 27 avr. 2020, 09:57 On peut incriminer l’effort physique mais encore plus le froid humide (a fait des efforts et a transpiré dans le froid humide)
Ah mais Lycopodium est bien dans les rubriques :
GE : TEMPS / humide / agg
GE : TEMPS / froid et humide, agg
par calendula
-
#62738
Mezereum est un médicament de sinusite maxillaire, aggravé à l'humidité,
amélioré en plein air, et présente des douleurs et raideurs cervicales (suites de "coup du lapin").
On retrouve au deuxième degré la sensation d'oreille bouchée, la sècheresse du nez et la gorge à vif.
C'est un médicament tuberculeux et syphilitique, qui précède Silicea.
par VeroS
Diplômé PH
#62743
Je pensais à Phos pour X : proximité des sx avec Sil, et la KN écoulement verdâtre strié de sang. On a aussi la sécheresse de la bouche avec soif etc.
Pour Y, c'est plus difficile. Nat-m me semblait bien coller avec cette photophobie la soif avec la sécheresse de la bouche etc mais pas de KN donc bof...
par Anne
Diplômé PH
#62746
Bravo à tous, vous n'étiez pas loin, avec puls et un kali
Félicitations à Jpereck avec sa belle réponse, à Terrassiena, ainsi qu'aux 3 autres personnes qui m'ont répondu en MP

La rédaction de la réponse n'est pas simple, car il n'y avait aucune une rubrique crabe pour le trouver, ni une répertorisation fiable
Aucun des remèdes que j'avais en tête ne me satisfaisait, X a donc été trouvé par élimination, et en réfléchissant à la fois aux relations entre les remèdes, ainsi qu'au miasme.

J'ai de suite envisagé Sil le chronique mais au fur et à mesure de l'interrogatoire, je l'ai éliminé rapidement

Le premier remède que j'ai cherché
- merc : par sa proximité avec Sil le chronique : l'écoulement verdâtre, l'écoulement par le cavum, la raideur cervicale, l'amélioration dentaire par le froid
mais aucune transpiration, ni salivation, ni tremblement, ni langue mercurielle, merc n'est pas le 1er envisager non plus pour une amél par le plein air marquée (symptôme marqué et très net), et le chronique est nettement tuberculinique

- le 2nd a également été cité dans les réponses. Kali-bi , que j'ai envisagé pour cette sinusite à écoulement verdâtre, et par le cavum - proche Sil:
mais je n'ai retrouvé aucune douleur à la racine du nez, ni douleur frontale, ni céphalée, ni éternuements, ni luette relâchée, ici écoulement fluent et grand désir de plein air. Je le garde dans un coin de ma tête, si je n'ai pas mieux

- le 3eme : l'aigu de Sil = Puls- comme certains l'ont très bien évoqué dans les propositions
Puls : cela me plaisait bien avec le fait qu'il est bien à la maison, mais qu'il voudrait aller marcher quand même dehors, que le plein air améliore nettement les sinus.
puls a la grande caractéristique des écoulements verts, remède d'aggravation par l'humidité, de raideur cervicale, d'amélioration dentaire par le froid.
Mais il y a plusieurs choses qui me chiffonnaient pour Puls :
- cette grande soif, inhabituelle, qui est apparue depuis les symptômes,
- et il est très confiant, on sent ce qu'il veut, il veut absolument être en forme dans 3jours pour retourner le we suivant sur le marché, il vit seul dans son studio, sans désir de compagnie, ni d'inquiétude malgré le contexte actuel de pandémie. Donc là aussi puls me plairait bien, mais si je trouve mieux ce serait parfait

Donc je me dis : c'est presque puls mais.., c'est presque kali-bi, mais..
Donc un kali qui a grand besoin d'air et qui ressemblerait à un puls assoifé, sur un fond plutôt tuberculinique ! Voilà j'y suis.
Je lui demande donc si au niveau des oreilles tout va bien :
sensation d'obstruction importante à gauche depuis sa sinusite, et même qui s'amplifie de jour en jour, a l'impression d'entendre moins bien

Kali-s

Kali-s n'apparait pas (ou assez loin) si on tente une répertorisation.
- Il est au 1er degré dans l'écoulement verdâtre (kali-s c'est plutôt jaune), sanglant, l'amélioration dentaire par l'air froid
- on le retrouve au 2° degré dans dans la douleur du visage amél au plein air, la raideur cervicale, dans la sécheresse du nez, écoulement épais, , dans l'amél au plein air
- au 3eme degré dans l'amél en marchant au plein air, désir air, la douleur du visage amél par le froid, l'écoulement nasal purulent, catarrhe de la tompe d'eustache
- absent dans les écoulements de l'arrière gorge

Ce qui était vraiment marquant, comme certains l'ont soulevé, c'était ce désir et cette amélioration par le plein air, et même le désir de marcher. Il l'a formulé spontanément à plusieurs reprises, mais il a fallu que j'éclaircisse, car il me disait être bien à l'intérieur (sur le plan général), mais que sortir, marcher lui faisait beaucoup de bien.
Dans la MM de Kent : "Le malade a une grande soif d´air frais et même d´air froid et il est amélioré au grand air et à l´air frais. Il prend froid après s´être exagérément échauffé ; une fois échauffé il ne peut pas se refroidir sans attraper froid."
on retrouve donc également chez Kent, l'étiologie agg par le froid en s'étant échauffé (absent du répertoire)

Donc il restait à confirmer Kali-s d'où la question concernant les oreilles
OR : CATARRHE de la trompe d'Eustache : alum., asar., calc., calc-s., caps., caust., gels., hydr., iod., kali-bi., kali-chl., kali-i., kali-s., mang., merc., merc-d., nat-m., nit-ac., petr., phos., phyt., puls., sang., sil.,
AU : HYPOACOUSIE / catarrhe tubaire : asar., calc., caps., gels., iod., Kali-s., lach., mang., nit-ac., petr., phos., puls., rhus-t., Sang., sil.,

Cela m'a suffit à conforter mon choix, et à le donner avec un bon ressenti, même si tous les symptômes n'étaient pas couverts, ni représentés dans le répertoire


Kent "Il n´y a pas besoin de réfléchir longtemps pour s´apercevoir que KALI SULF. est un PULSATILLA quelque peu intensifié. Il reprend l´oeuvre commencée et la mène à bien comme complément de PULS., à moins que le malade se refroidisse, devienne frileux et soit amélioré au repos, ainsi qu´on le voit dans certains cas ; alors on découvrira souvent que SILICEA possède les symptômes qui subsistent encore. Il est fréquent qu´un malade, sous l´action d´un remède profond, adopte des modalités opposées à celles qu´il avait auparavant ; c´est pourquoi PULS.est si fréquemment suivi par SILICEA ; mais il n´en va pas toujours de même. Quand PULS. a favorablement agi pendant quelque temps, mais que des modalités opposées sont apparues, SILICEA est un bon remède pendant un moment ; puis le malade bascule vers son état, ses symptômes et ses modalités primitifs et c´est alors que KALI SULF. est d´une grande utilité. Il se passe ici la même chose qu´avec SULF., CALC. et LYC, quand ils se sont suivis dans un cas donné, trop profond pour être guéri par un remède unique, et qu´il a fallu une série de remèdes parce que les symptômes changeaient de telle façon que cette série déterminée était ce qui convenait homéopathiquement."

A mon avis, en novembre, avant son opération, je n'ai pas vu le basculement de Silica vers Kali-s qui devait déjà être là

Pour la petite histoire, je viens de consulter en rédigeant la réponse le Complete Repertory afin de voir si kali-s est dans la rubrique de sinusite maxillaire : il est au 2° ( source Clarke, Hering, Kent, Grimmer), dans le sinus maxillaire gauche : un seul remède : kali-s (source Clarke)
par Anne
Diplômé PH
#62747
Kali-i est une bonne suggestion, on retrouvait les douleurs rhumatismales(cou, dos), la sinusite maxillaire avec écoulement vert, suite de refroissement, l'amél en marchant , par le plein air
Mais kali-i est un kali très chaud et agité- ici il était bien à la maison, mais avait ce fort besoin de marcher à l'air pour améliorer ces sx de sinusite. Il n'y avait aucune agitation, ni anxiété
Kali-i a quelque chose de plus périodique que kali-s, les écoulements sont abondants, aqueux, irritants, avec larmoiement abondant. Kali-s a des écoulements épais et non excoriants. ici, il n'y avait pas de douleur profonde osseuse (même en appuyant sur la face), ni de névralgie associée à la sinusite que l'on trouve chez kali-i

Kali-bi et Kali-i sont plus syco-syphilitiques. Kali-s est franchement tuberculinique.

Pour rhus-t on retrouve l'étiologie, les écoulements verdâtres, l'amélioration en marchant, l'amélioration des douleurs rhumatismales par le chaud (dans ce cas effectivement la douche améliorait, hors kali-s est agg par le chaud et amél par le froid pour les douleurs rhumatismales). Mais, je n'ai pas non plus posé la question de savoir si la marche au grand air soulageait les raideurs et douleurs du haut du corps..peut-être. Ici, il n'y avait aucune agitation, pas de nécessité à changer de position, à se tourner dans le lit, et ce n'est pas le premier auquel on pense pour une sinusite.
par Anne
Diplômé PH
#62748
Pour Y
- j'ai envisagé de redonner Kali-s mais les symptômes avaient évolué, ne persistaient plus que des sx de gorge ne repondant pas à kali-s.
- Donc je me suis posée la question de donner sulph pour terminer,
- ou de me baser sur les sx de gorge et de terminer ensuite par sulph.
- Sil qui suit kali-s aurait été une alternative également, mais je n'avais aucun sx du chronique qui transperçait.

J'ai donc préféré me baser seulement sur les symptômes de gorge qui s'étaient intensifiés, et qui pour moi présentaient un "nouveau tableau aigu" qui m'ont conduit à Bell.
Françoise, c'était avant l'émission de Edouard sur Am-c...sinon je me serai certainement posée la question d'un DD Bell/am-c !!! :lol:

Bell : je n'ai pas répertorisé : la rougeur qui s'installe, la photophobie naissante, langue et bouche sèches ++, avec constriction de gorge, il y en avait assez.
J'avais l'intention de donner Sulph après Bell pour terminer ensuite le cas, mais je n'ai plus eu de nouvelles (car tout allait bien..)
je ne sais comment interpréter cette strate bell, est-ce que sulph aurait agi ? Les sx de gorge étaient les premiers sx à se manifester, (peut-être auraient t'ils répondu à Bell les 24 premières heures) et que le cas a ensuite évolué rapidement vers kali-s ???

A j30, j'ai envoyé un mail : tout allait très bien, je n'ai pas jugé bon d'intervenir.
par yasumina
-
#62749
je m'obstine sur cet exercice. il pleut et je n'arrive pas à faire autre chose.
X: calc. sulf!
douleur catarrhale suite de sinusite, sensation d'obstruction, chaleur de la bouche et coryza amel. au plein air

"CALC. SULF. est un des remèdes auxquels il faut penser, parallèlement à SULFUR, PSORINUM et TUBERCULINUM quand des remèdes bien choisis n’agissent que peu de temps et que les symptômes du cas concordent avec les siens."

Et Y... c'est phos. alors?
par yasumina
-
#62750
yasumina a écrit : 27 avr. 2020, 19:21 je m'obstine sur cet exercice. il pleut et je n'arrive pas à faire autre chose.
X: calc. sulf!
douleur catarrhale suite de sinusite, sensation d'obstruction, chaleur de la bouche et coryza amel. au plein air

"CALC. SULF. est un des remèdes auxquels il faut penser, parallèlement à SULFUR, PSORINUM et TUBERCULINUM quand des remèdes bien choisis n’agissent que peu de temps et que les symptômes du cas concordent avec les siens."

Et Y... c'est phos. alors?
oups! :?

Peroxynitrite Is a Major Contributor to Cytokine-I[…]

Est ce que c'est ça la fameuse langue en ca[…]

Bonjour, Je suis à la recherche d'un m&eacu[…]

Bonjour a tous! Restez optimiste et forts interieu[…]