par annick
Membre d'honneur
#63249
C’est un jeune homme de 19 ans, costaud, qui galère avec un abcès sacro-coccygien.
Les douleurs ont commencé en septembre 2019 avec une « boule » palpable. Puis infection.
Diagnostic en janvier : abcès sacro-coccygien. Plusieurs surinfections. En mars la décision d’opérer est prise, report avec le confinement. Intervention le 10 mai 2020.

Suite à l’intervention, beaucoup de douleurs et la mèche donne encore pas mal de pus jaune-vert.
Décharges électriques dans le trou cicatriciel, qui est encore très large. Surtout la nuit sur dos et côté, c’est insomniant, mieux en changeant la mèche. Parfois décharge si frisson. La chaleur améliore : Mieux avec bouillotte mais placée au-dessus de la cicatrice, car le moindre effleurement, contact aggrave.
Également lombalgie en barre L4.
Assis il doit se tenir penché en avant pour ne pas trop souffrir.

ATC : op genou G (ménisque foot)
Aime sport, sortir, musique, aime la compagnie, pas réservé, caractère plutôt facile.
Timide enfant, peur du noir, peur la nuit, anxieux pour tout, nonchalant.
Un peu agité enfant, bêtises, marche à 15 mois.
Rondeur à partir de l'adolescence, très costaud actuellement. En CAP boucher.
Pensées persistantes, sueurs du cuir chevelu et des aisselles, a toujours chaud.
Si stress, gêne dans la gorge, salive qui se coince, glaires coincées, puis estomac noué.
Digestion bonne, aime salé, aime la viande depuis petit.

La dose en 200 lui permettra de passer une bonne nuit. Les douleurs ont disparu rapidement. La cicatrisation est bien meilleure.
#63253
On pense à un calcaire, avec cette morphologie, cette transpiration, ces peurs, ces décharges, mais il y a l'aggravation générale par la chaleur. Cela contre-indique Hepar, mais on peut penser alors à calcarea sulfurica, qui est un gros remède d'abcès.
par Anne
Diplômé PH
#63255
j'hésite entre calc-s et hep : abcès, amél chaleur local
ici on est dans un aigu donc je regarderai plutôt les symptômes de l'abcès que ceux du chronique : le toucher qui aggrave, agg la nuit, douleur à type de décharge :hep
#63257
Je penchais également pour hepar , mais hepar est plutôt indiqué , je crois , sur des abcés récidivants ( chronique ..) et AVANT
que le pus sorte . Donc ici ,
j'opterais plutôt pour Calc . S ( mot clé : kystes et suppurations ) ) qui montre son efficacité APRES que l'écoulement ait eu lieu .
En revanche , calc .s a une aversion pour la viande , et surtout : il ne ressent pas ( ou peu ) de douleurs périlésionnelles - Et das le cas présenté , le patient semble bcp souffrir ... et on précise qu'il aime la viande ! :shock:
#63259
Ce patient qui a chaud me fait écarter Hepar.
Calc-sulf me plait bien.
Mais si on regarde coccyx, on a Paeonia comme remède d'ulcer, fistule etc....
Il a chaud et il est peureux. Comme c'est Kent qui l'a mis, j'opte pour Paeonia.
#63260
Oui , " a tjrs chaud " élimine normalement certains remèdes tels que hep , mais aussi .. " arsenicum " , qui est quand même au dgré 3 pour cette histoire de SECOUSSES ELECTRIQUES - ( ces secousses ne sont retrouvées dans aucun des remèdes déjà proposés ..) - et qui a des pensées persistantes , de l'anxiété etc .. . De plus , chez ce patient " chaud " , c'est une bouillotte qui améliore la douleur ! ! !
Est ce qu'il est absurde alors de penser à " Ars " ici ? ...
#63261
c'est justement le changement dans l'aigu qui interpelle: il lui faut de la chaleur rayonannte pres de la blessure , pas dessus car trop douloureux, alors que normalement il a trop chaud.
Si on ajoute le cote tres algique et la suppuration chronique, je propose aussi Hepar.
#63263
Allez je me lance : pourquoi pas MERCURIUS qui sort dans DOS / éruption / coccyx, avec BORAX et GRAPHITES. GRAPHITE est frileux : poubelle ; BORAX a le côté anxieux de l'enfance, mais pas beaucoup d'autres choses très caractéristiques ici ; MERCURIUS en revanche est agg la nuit, peut avoir trop chaud (comme trop froid), écoulement jaune-vert, a une sensibilité pour les courants d'air (un frisson déclenche la douleur), renfermé (timidité enfant ?) et manquant de confiance en soi, mais néanmoins faisant des bêtises. Par contre, ses sueurs sont typiquement globales, ici c'est plus localisé.
Si je cherche PEAU / douleur / dl piquant brève et brûlante : MERC au 2e degré, ni BOR, ni GRAPH.
Il n'y a pas de violence exprimée dans le cas mais il fait un CAP de boucher, ce qui est peut-être à relever...
Je propose donc MERCURIUS.
#63266
- Stress engendrant une suppression d'écoulements éliminatoires aggravante,
- Douleur soulagée par l'écoulement,
- Décharge électrique surtout le soir au lit, sur le dos mais aussi en se tournant,
- Chaleur générale aggravante, chaleur rayonnante apaisante.
Je propose donc Sulph.
#63267
Étant donné que l'opération est quand même récente, j'aurais donné hypericum dans un premier temps.
--> complication post-opératoire; douleur ++ (nerfs?); tropisme coccyx
plus tard le fond chronique (nat-m peut-être?)
#63268
Dans le module 10 Ed nous a présenté un joli cas d'abcès sacro-cocygien qui trainait depuis 2 ans magnifiquement traité par Thuja. Avant de vous donner la réponse voici de l'aide...

Voila ce qu'il nous disait :

On a une très belle rubrique, abcès du rectum. REC : ABCÈS : (2)calc., (2)calc-s., (2)hep., (2)merc., (2)sil., (1)syph., (1)thuj.

Or on est devant un abcès sacro-coccygien, et on sort la rubrique abcès du rectum…. C’est qu’en fait il faut considérer la zone du rectum au sens large, ce qui inclut entre autre le périnée.

On y trouve les classiques de la suppuration, avec évidemment le trio infernal, Hepar sulfur, Mercurius, et Silica, ainsi que le bon vieux Calcarea sulfurica, qui complète souvent cette équipe lorsque la suppuration persiste ou est ancienne.

Vous avez aussi un Calcarea qui est un peu troublant ici, car ce n’est pas un gros remède d’abcès : en effet dans la rubrique générale abcès, il ne figure qu’au 1°. Le fait qu’il soit valorisé au 2° pour la région du rectum, ça veut dire qu’il fait bénéficie d’une espèce de valorisation relative puisqu’il n’est qu’au 1° dans la rubrique générale.

On est frappé aussi par la présence assez troublante au 1°, de deux médicaments qui sont Syphilinum et Thuya.
-Syphilinum est un gros remède d’abcès. C’est normal puisque l’abcédation, la suppuration appartiennent en plein au miasme syphilitique. Mais il va y avoir une notre très particulière dans Syphilinum c’est que c’est généralement un abcès récidivant. Ce qui parait convenir dans ce cas. Mais il faut faire la distinction entre ce qui relève du patient et ce qui relève de sa pathologie. Or les abcès sacro-coccygiens ont la particularité de revenir sans cesse. Donc ce serait ici une sottise de retenir le caractère récidivant de l’abcès pour le diagnostic du médicament, puisque la récidive appartient à la pathologie elle-même, et ce n’est donc pas quelque chose qui caractérise le patient.
-Thuya, 46 rubriques avec abcès ! Ceci est l’occasion de rappeler qu’il n’y a pas une lésion caractéristique d’un miasme. Il y a donc des abcès syphilitiques, tuberculeux, sycotiques.
Vous savez que la sycose affectionne particulièrement la région génitale, et l’abcès dans cette région périnéale est en faveur de Thuya. Ce d’autant que Thuya ne figure même pas dans la rubrique généralités\abcès. Donc Thuya n’est pas un médicament d’abcès, mais il est hautement valorisé par sa présence dans la rubrique rectum\abcès.
didier, didier aimais cela
par Emile
-
#63269
Je regarderai plus avant Cuprum sur la considération de ces deux premiers symptômes, avec l'idée que le psoas s'insère au niveau des quatre premières vertèbres lombaires à l'aide de quatre languettes tendineuses :
Cupr,Sil,Ph-ac,Syph,Symph-->DOS : ABCÈS / Lombaire, de la région / psoas
Cupr,Sil,Ph-ac,Syph,Symph-->DOS : CHOCS, comme des décharges électriques / Sacrum, dans le

Premières explorations :
Cupr,Lach,Sil,Phyt,Ph-ac-->GE : OBÈSES
Cupr,Lach,Sil,Phyt,Ph-ac-->PSY : HEUREUX, aime la vie et s'amuse
Cupr,Lach,Sil,Phyt,Ph-ac-->DOS : ABCÈS / Lombaire, de la région / psoas
Cupr,Lach,Sil,Phyt,Ph-ac-->DOS : CHOCS, comme des décharges électriques / Sacrum, dans le


Il faudrait voir si ce garçon était déjà un peu Cuprum enfant.
#63278
Comme Anne j’ai pensé à Hepar : suppuration avec le moindre toucher qui aggrave, aggravé la nuit, amélioré par la chaleur, douleur à type de décharge (aucune douleur piquante)
Hepar (Synoptic) : Aggravation : Au MOINDRE [REFROIDISSEMENT; TOUCHER; bruit; effort]. Allongé sur les parties douloureuses. Nuit.
Amélioration : CHALEUR [ENVELOPPEMENTS CHAUDS].

Et comme elle, je me suis dit : on est dans un aigu donc je regarderai plutôt les symptômes de l'abcès que ceux du chronique.

Mais même si ces douleurs ont été déclenchées suite à l’intervention et n’existent que depuis 15 jours, néanmoins l’évolution symptomatique du kyste sacro-coccygien est de 8 mois. Donc ce n’est pas possible qu’il n’y ait pas un lien avec le chronique.


Hepar en chronique ne convenait pas : pas frileux, pas irritable et coléreux, pas d’ATCD de suppuration.

Beaucoup d’éléments pour Calc-c :
Aime la compagnie, caractère plutôt facile.
Timide enfant, peur du noir, peur la nuit, anxieux pour tout, nonchalant. Marche à 15 mois.
Très costaud actuellement.
Pensées persistantes. Sueurs du cuir chevelu et des aisselles.
Si stress, gêne dans la gorge, salive qui se coince, glaires coincées, puis estomac noué.
Aime la viande depuis petit. Le dit avec un grand sourire, et qu’il est très heureux de travailler en boucherie.

Oui, comme le dit Jean, on pense à un Calcarea, avec cette morphologie, cette transpiration de la tête, ces peurs. L’amélioration par la chaleur locale m’a orienté plus vers Calc-c que Calc-s mais ce n’était pas une non-indication à Calc-s.

Hormis le fait qu'il n'est pas frileux tout pointait vers Calc-c. Il signale que s’il a un peu froid et que cela provoque un frisson cela s’accompagne d’une décharge électrique.

C’est vrai que l'aggravation générale par la chaleur oriente vers Calcarea sulfurica, qui est un gros remède d'abcès qui traine. L’autre argument pour Calc-s c’est sa place difficile dans la fratrie (3° de 4 avec de la jalousie).

Peut-être Calc-s aurait été encore mieux. Mais difficile de faire mieux que retrouver le sommeil dès le premier soir et supprimer les douleurs avec une seule prise !
#63279
Une question sur laquelle je souhaiterais votre avis.

Dans ces douleurs intenses décrites comme des décharges électriques quelle rubrique choisir ?
Quelle différence entre ces rubriques ?


Chocs c’est désagréable mais quand c’est très algique est-ce la bonne rubrique ?
Calc- est dans les 3 rubriques avec des valorisations différentes.
Hepar n’est que dans la première.
Nit-ac est dans les trois. Merc dans les rubriques de secousses, pas dans chocs électriques.
Thuja seulement dans douleurs par secousses internes. Calc-s dans aucune.

GE : CHOCS, comme une décharge électrique : acon., agar., ail., alum., ambr., anac., ang., apis., arg-m., arg-n., arn., ars., art-v., bar-c., bar-m., bell., bufo., calad., calc., calc-p., camph., cann-s., carb-ac., carb-v., caust., cic., cimic., cina., clem., cocc., colch., con., croc., cupr., dig., dulc., fl-ac., graph., hell., hep., kali-c., kreos., laur., lyc., mag-m., manc., mang., mez., mur-ac., nat-a., nat-c., nat-m., nat-p., nit-ac., nux-m., nux-v., ol-an., olnd., phos., plat., puls., ran-b., ruta., sep., spig., squil., stram., stry., sul-ac., sulph., sumb., tab., thal., verat., xan., zinc.

GE : DOULEUR / SECOUSSES, par / externes : acon., agar., agn., alum., ambr., anac., ant-c., ant-t., arg-m., arn., ars., asaf., asar., aur., bar-c., bar-m., bell., bism., bor., bov., bry., calc., camph., canth., caps., carb-s., carb-v., caust., cham., chin., cic., cina., clem., cocc., coff., colch., coloc., cupr., graph., ign., iod., kali-c., kali-s., kreos., lach., laur., led., lyc., mag-c., mag-p., mang., meny., merc., mez., mosch., mur-ac., nat-c., nat-m., nit-ac., nux-v., olnd., op., par., petr., ph-ac., phos., phyt., plat., plb., puls., ran-b., ran-s., rheum., rhod., rhus-t., ruta., sabad., sabin., sec., sep., sil., spig., spong., squil., stann., staph., stront., sul-ac., sul-i., sulph., tarax., teucr., thuj., valer., verat., verb., viol-t., zinc.

GE : DOULEUR / SECOUSSES, par / internes : acon., agar., aloe., am-m., ambr., anac., arn., ars., bell., bor., bry., calc., cann-s., carb-v., caust., cham., chin., clem., cocc., colch., con., croc., cupr., graph., ign., kali-c., lyc., mang., meny., merc., mez., nat-m., nit-ac., nux-v., petr., ph-ac., plat., plb., puls., ran-b., ran-s., rhus-t., sep., sil., spig., stann., stront., sul-ac., sulph., teucr., thuj., valer.

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01165233/docu[…]

Châtaignier - maladie de l'encre

Je prendrais plutôt la rubrique "pieds […]

Présentation

Bonjour, je m'appelle Patrick je fais de la Micro-[…]

Nouveau membre : Fori !

Bonjour, Je suis très intéress&eacut[…]