par Emile
-
#71160
Considéré comme un remède salvateur pour ceux qui souffrent d'hystérie, ce traitement s'adresse aux patients vacillant sur le précipice d'une hypersensibilité nerveuse. Ils sont assiégés par une anxiété incessante, tourmentés par une agitation insatiable et enveloppés fréquemment dans un voile d'évanouissement. Il brille comme une lueur d'espoir, en particulier pour ceux qui éprouvent 'une hystérie suite à une suppression soudaine des sécrétions.'

Parmi la pléthore de symptômes, ceux qui concernent la gorge exigent une attention spéciale. Il offre un soulagement à la situation du 'Globus Hystericus', une sensation étouffante semblable à une sphère ascendante. 'Comme si une boule montait de l'estomac, jusqu'à la gorge, forçant une déglutition fréquente pour la maintenir à distance'—ce malaise unique est bien pris en compte. La gorge, victime de spasmes et de sensation de suffocation, aspire à la délivrance.

De plus, la poitrine, elle aussi, subit le poids de la maladie. Enfermés dans une cage de tension spasmodique, les poumons aspirent à la libération, 'comme s'ils étaient interdits d'expansion complète'.

Le remède étend également son toucher guérisseur à la situation de flatulences sévères, entraînant des éructations explosives, qui portent une ressemblance olfactive étrange à l'ail. Aux patients qui éprouvent une immense difficulté à libérer les gaz accumulés, il apporte un réconfort.

Enfin, notons les modalités cruciales de ce remède. Exacerbés par les heures nocturnes et le contact tactile, ce sont là des variables bien utiles qui guident son application.
Stéphane aimais cela
#71163
Asa foetida sans trop d'hésitation , car on y retrouve cette odeur d ail caracteristique des eructations , la tendance hystérique avec cette " boule " qui monte à la gorge ...
Avatar de l’utilisateur
par Armel
-
#71164
Décidément, les homéopathes sont parfois poètes. Je suis curieux de connaître la source de cette description. S'agit-il d'une traduction fantasque ?
Émile!

Un symptôme m'a perturbé. Il faut dire qu'on peut s'attendre à tout avec l'hystérie. Il s'agit du toucher. Quand on est touché par quelqu'un ? La sensation désagréable d'une matière en contact ?
J'ai aussi du mal à faire la distinction entre sécrétion et écoulement. Qu'entend-on par suppression de sécrétion ?

Sinon, je partage l'avis de Fantine.

Cela donne envie de fouiller le sujet de l'hystérie. Est-ce courant de nos jours (éventuellement sous une autre forme) ? Quelles étiologies ? Cela concerne-t-il aussi maintenant les hommes ?
#71166
On a beaucoup de symptômes caractéristiques dans cette description. Les plus curieux sont la modalité d’apparition de l’hystérie ; le Globus hystericus ; l’odeur d’ail des éructations. 

Plusieurs rubriques avec des médicaments différents pourraient indiquer la sensation de boule dans la gorge qui remonte de l’estomac, j’ai donc préféré laissé de côté ce symptôme pour la répertorisation.

Répertorisation
PSY : HYSTERIE / suppression d’écoulements, après - Asaf (3) ; Lach (2)

ES : ERUCTATIONS / AIL , (à l’odeur) comme de l’ - Asaf (3)

TH : SPASMES du thorax - Asaf (3) ; Lach (2) ; et une longue liste d’autres médicaments.

Asaf présente une aggravation au touché (3) mais cette rubrique comporte beaucoup de médicaments dont Lach (3).
L'aggravation nocturne d’Asaf n’est pas mentionnée dans le Répertoire mais soulignée par Kent et Vermeulen. L’aggravation nocturne est commune pour les médicaments syphilitiques.
J’ai d’abord hésité entre Asaf et Lach mais la lecture du Synoptique et de Kent donne un clair avantage à Asaf. On y retrouve tous les symptômes de la description. C’est intéressant de voir que le Répertoire donne des pistes qu’il faut ensuite confirmées ou infirmées avec la MM.


Synoptique :
Globe hystérique
Hypersensibilité au touché
Agg nuit, TOUCHER
Antipéristaltisme de l’oesophage, sensation d’ (pourrait expliquer la sensation de la boule dans la gorge qui remonte de l’estomac). ???


Kent :

(…) “pain when swallowing; a sensation of a ball rising in the throat, such as occurs in globus hystericus; choking, must constantly swallow. Hysterical and choreic affections of the oesophagus and trachea. Spasms of the oesophagus. This lump in the throat, or suffocation, is a sort of hysterical spasm of the oesophagus.

(…) “Choreic jerkings of the diaphragm, with expulsion of wind like the sound of a pop-gun going off almost every second.

(…) "Eructations; smelling like garlic; tasting rancid, sharp or putrid."

(…) "Compression of chest as from a heavy weight."

Je dirais donc Asaf.

Merci beaucoup Emile, ces quizs sont très utiles pour étudier les médicaments!!
#71167
Armel a écrit : 08 juin 2023, 21:32 Salut Armel,
Je me permets de partager mes réflexions, je me suis posé les mêmes questions.

Un symptôme m'a perturbé. Il faut dire qu'on peut s'attendre à tout avec l'hystérie. Il s'agit du toucher. Quand on est touché par quelqu'un ? La sensation désagréable d'une matière en contact ?

Le Répertoire donne plusieurs rubriques GE pour ce symptôme :
GE : TOUCHANT qq. ch / agg en 

GE : TOUCHER / agg au 

GE : TOUCHER / agg au / moindre, agg au

Il y a aussi tout un tas de rubriques pour les différents organes.
Dans ce cas, j'imagine que si l'aggravation était produite par le contact avec un objet ou des vêtements, cela aurait été précisé. Vu qu'Émile nous parle simplement de "contact tactile", la rubrique GE : TOUCHER / agg au, semble appropriée.



J'ai aussi du mal à faire la distinction entre sécrétion et écoulement. Qu'entend-on par suppression de sécrétion ?
Il me semble que la sécrétion est simplement un type d'écoulement. Le Larousse donne la définition suivante :
Production et libération par un groupe de cellules, d'une glande ou un organe, de produits (enzymes, hormones) nécessaires à la vie de l'organisme.
Les écoulements incluant tous les types de perte de liquide: nasaux, vaginaux, perte de lait, des oreilles, de l'urètre, menstruels, sécrétions...
Armel aimais cela
#71169
Salut Armel,

Bonne question! Je crains que ça dépasse un peu ma connaissance médicale.
La seule chose qui me vient à l'esprit est une suppression suite à un traitement qui aurait ciblé un symptôme - la sécrétion - plutôt que la totalité - le patient. Un traitement allopathique ou un usage erroné de l'homéopathie.

J'ai l'impression que pour qu'une suppression de ce type produise un tel effet sur le plan mental, on doit avoir à faire à des patients dans un très bas niveau de santé.
Si il s'agit bien d'Asa Foetida, Kent insiste sur l'aspect syphilitique du médicament. En lisant Kent, on a l'impression d'un organisme qui est en train de pourrir, avec ulcères, tuméfactions, nécroses, goutte, toutes sortes d'écoulements nauséabonds...
#71170
Une secretion : d'un organe ou d'un tissue à un autre organe ou tissu (intérieur/intérieur par exemple qui va dans le sang)
Une excretion : d'un organe vers l'extérieur (intérieur/extérieur par les émonctoires).

Est-ce cela ?
par Emile
-
#71171
VeroniqueB a écrit : 11 juin 2023, 15:41 Une secretion : d'un organe ou d'un tissue à un autre organe ou tissu (intérieur/intérieur par exemple qui va dans le sang)
Une excretion : d'un organe vers l'extérieur (intérieur/extérieur par les émonctoires).

Est-ce cela ?
En termes médicaux, une sécrétion est un processus par lequel une cellule ou une glande produit et libère une substance. Les sécrétions peuvent être libérées à l'intérieur du corps ou expulsées à l'extérieur. Pas de prise de tête ! :)
VeroniqueB, Stéphane aimais cela

Une information portée à la connaiss[…]

Helix tosta

D'accord, merci!

Je pars finalement sur CAUSTICUM , rem&e[…]

Chatte, suite ictère

Franchement je ne sais pas. Après Belladona[…]