par Agnes ASTIER
-
#59837
bonjour Francoise
Merci de m'intégrer dans votre cercle !!! . J'avais lu quelque part qu'on pouvait avoir un tuteur. Je ne sais pas si c'est toujours d'actualité mais si c'est le cas, (et vu que nous sommes sensiblement du meme age a ce que j'ai cru comprendre,) j'aimerais bien vous demander de m'accorder votre aide pour avancer car j'avoue que c'est assez compliqué pour moi tous ces termes de psore, syccose, miasme etc .
Bon week end a tout le monde
par Anne
Diplômé PH
#59874
Bienvenue sur Ph
Une telle motivation fait chaud au coeur en ces temps chaotiques pour l'homéo
Nous sommes plusieurs au sein de l'école à ne pas avoir de formation médicale. Donc pas d'inquiétude à avoir, si on est bien assidu aux cours d'Edouard...
En ce qui concerne le tutorat, il est toujours d'actualité, mais vous ne pourrez en bénéficier qu'une fois le module 2 ( P2 ) acheté
Je vous contacterai en MP/mail à ce moment là pour vous mettre en relation avec un étudiant
Anne
Avatar de l’utilisateur
par Jean Umber
Diplômé PH
#59876
La difficulté est de ne pas trop utiliser de termes un peu savants dans la recherche des symptômes caractéristiques :
ainsi, une cousine avait un torticolis. C'est déjà un mot un peu savant. Mais les bouquins de vulgarisation de l'homéo indiquent toujours lachn dans ces cas-là. Et le répertoire nous y conduit aussi. Comme cela ne marchait pas (elle se soignait elle-même), on essaye de préciser :
elle avait une douleur tiraillante à droite du cou qui s'étendait à l'épaule droite. Je lui dis alors : as-tu un pb de foie ? Ce qui était le cas. Chel l'a soulagée immédiatement. Mais pas de douleur sous l'omoplate droite. On aurait pu chercher plus loin, avec la couleur de certaines parties de la peau...
Donc le mot "torticolis" était trop restrictif.
Je suis sûr également que Chel va faire du bien à la totalité de son économie.
par Agnes ASTIER
-
#59880
merci pour vos réponses. Je me sens moins seule.... J'ai fait le tour des vidéos du Pack 1 et je sais encore peu de choses en ce qui concerne les médicaments. Pour l'instant, j'essaye de me rentrer dans la tete toutes les infos diffusées par le Dr BROUSSALIAN. Mais combien de temps me faudra t il pour digérer tout ca car J'aimerais tellement passer a la vitesse supérieure.
par MarcR
Diplômé PH
#59884
Bonjour Agnès.

Pour les remèdes, il va falloir vous armer de patience.
En effet, on ne lâche pas un militaire avec un fusil d'assaut sans l'avoir bien formé avant. Comme ça on évite qu'il flingue n'importe qui et n'importe quoi autour de lui, y compris ses pieds.
En homéopathie, c'est la même chose.
Il est très important d'avoir commencé à comprendre une bonne partie de l'organon avant de commencer à faire joujou avec nos armes de construction massive, ou de destruction si mal utilisées.
La légende qui veut que l'homéopathie ne peut faire que du bien est aussi sérieuse que celle qui dit que ce n'est que du placebo.
Même des homéopathes expérimentés arrivent à se planter et à rendre leurs patients encore plus malades qu'ils n'étaient avant.
Heureusement, il y a des techniques pour freiner ou stopper des réactions violentes et redresser le tir.
Il faut savoir interpréter ce qu'il se passe après que la dose ait été administrée. Des fois on pense que c'est bien alors que c'est mal.
Par exemple si après l'homéo une personne voit ses douleurs disparaitre mais tombe en dépression, a priori c'est très mauvais signe, mais pas toujours ... Je ne vous en dis pas plus, la solution est dans les cours.
Donc, vous voyez, il faut être patiente et accepter d'apprendre la théorie avant de se lancer dans la pratique car nous jouons avec les vies des personnes qui viennent nous consulter.
Prenez votre temps, la bonne vitesse c'est quand vous avez vraiment l'impression d'avoir compris et retenu le cours.
Il vaut mieux aller lentement et bien faire, que courir et se planter. Si vous êtes très pressée par rapport à quelqu'un de malade en particulier, nous pourrons vous conseiller un ou plusieurs praticien formé PH pas loin de chez vous.

Courage, patiente et ... bienvenue !
par didier
-
#59885
Bonjour Agnès,

Vous venez d'avoir la réponse de Marc en ce qui me concerne, je n'ai pas de formation officielle, juste quelques dispositions de base pour l'homeopathie que j'ai acquises sans m'en rendre compte au fur à mesure de mes lectures. La passion va grandissante.

Sincèrement, j'espère que la vitesse supérieure n'existe pas. Vous avez la chance d'avoir intégré une superbe formation, il serait dommage de ne pas en tirer le maximum. D'autant plus que vous allez être en quelque sorte le porte-étendard de l'homéopathie bien comprises dans votre famille et du fait qu'il y a des allopathes, ils ne vous louperont pas si j'ose dire.
Au début je parlais beaucoup de l'homeopathie autour de moi mais ce n'est que lorsque j'ai obtenu quelques résultats incontestables que l'on m'a pris au sérieux.
L'homeopathie et ses principes doivent infuser lentement toutes vos les cellules de votre corps, c'est une image mais pour moi il y a certes un apprentissage que je pourrais appeler plutôt scolaire mais aussi toute une dimension plutôt philosophique que l'on trouve dans l'Organon, je vous assure je n'ai pas été payé par docteur Broussalian pour écrire cela. :lol:

Il faut vraiment soigner les premières étapes pour que l'homéopathie fasse partie de vous. C'est loin d'être du temps perdu, connaître les médicaments n'est rien. J'ai commencé par la 4e édition de c'était en 2007 puis la 5e puis la 6e. Je ne l'ai pas compris dans les moindres détails cependant, je suis convaincu qu'il faut soigner les fondations. Je devrais relire le 6 è, au fur et à mesure, la compréhension sera encore différente de la dernière fois. L'homéo, c'est aussi cela, encore et encore et encore.

Bon courage pour la suite la première vitesse va très bien :joy: je vous envie...
par Agnes ASTIER
-
#59889
MarcR a écrit : 12 juil. 2019, 09:50 Bonjour Agnès.

Pour les remèdes, il va falloir vous armer de patience.
En effet, on ne lâche pas un militaire avec un fusil d'assaut sans l'avoir bien formé avant. Comme ça on évite qu'il flingue n'importe qui et n'importe quoi autour de lui, y compris ses pieds.
En homéopathie, c'est la même chose.
Il est très important d'avoir commencé à comprendre une bonne partie de l'organon avant de commencer à faire joujou avec nos armes de construction massive, ou de destruction si mal utilisées.
La légende qui veut que l'homéopathie ne peut faire que du bien est aussi sérieuse que celle qui dit que ce n'est que du placebo.
Même des homéopathes expérimentés arrivent à se planter et à rendre leurs patients encore plus malades qu'ils n'étaient avant.
Heureusement, il y a des techniques pour freiner ou stopper des réactions violentes et redresser le tir.
Il faut savoir interpréter ce qu'il se passe après que la dose ait été administrée. Des fois on pense que c'est bien alors que c'est mal.
Par exemple si après l'homéo une personne voit ses douleurs disparaitre mais tombe en dépression, a priori c'est très mauvais signe, mais pas toujours ... Je ne vous en dis pas plus, la solution est dans les cours.
Donc, vous voyez, il faut être patiente et accepter d'apprendre la théorie avant de se lancer dans la pratique car nous jouons avec les vies des personnes qui viennent nous consulter.
Prenez votre temps, la bonne vitesse c'est quand vous avez vraiment l'impression d'avoir compris et retenu le cours.
Il vaut mieux aller lentement et bien faire, que courir et se planter. Si vous êtes très pressée par rapport à quelqu'un de malade en particulier, nous pourrons vous conseiller un ou plusieurs praticien formé PH pas loin de chez vous.

Courage, patiente et ... bienvenue !
Bonjour Marc,
vous avez raison ! je suis une'impatiente qui voudrait avoir terminé avant d'avoir commencé :-x . (Ca ne se soigne pas ca non ? :lol: :lol: ) Et cela ne mènera a rien ! Je vais continuer sagement mon étude de l'organon jour après jour afin de ne pas deshonorer la profession
Puisque vous me le proposez gentiment, oui, j'aimerais bien avoir quelques adresses de praticien (en admettant qu'ils veuillent bien prendre des nouveaux patients :( :( :( ) et qu'il y en ait en SAVOIE !!! ou dans les environs.
Bonne soirée
par Agnes ASTIER
-
#59890
didier a écrit : 12 juil. 2019, 10:16 Bonjour Agnès,

Vous venez d'avoir la réponse de Marc en ce qui me concerne, je n'ai pas de formation officielle, juste quelques dispositions de base pour l'homeopathie que j'ai acquises sans m'en rendre compte au fur à mesure de mes lectures. La passion va grandissante.

Sincèrement, j'espère que la vitesse supérieure n'existe pas. Vous avez la chance d'avoir intégré une superbe formation, il serait dommage de ne pas en tirer le maximum. D'autant plus que vous allez être en quelque sorte le porte-étendard de l'homéopathie bien comprises dans votre famille et du fait qu'il y a des allopathes, ils ne vous louperont pas si j'ose dire.
Au début je parlais beaucoup de l'homeopathie autour de moi mais ce n'est que lorsque j'ai obtenu quelques résultats incontestables que l'on m'a pris au sérieux.
L'homeopathie et ses principes doivent infuser lentement toutes vos les cellules de votre corps, c'est une image mais pour moi il y a certes un apprentissage que je pourrais appeler plutôt scolaire mais aussi toute une dimension plutôt philosophique que l'on trouve dans l'Organon, je vous assure je n'ai pas été payé par docteur Broussalian pour écrire cela. :lol:

Il faut vraiment soigner les premières étapes pour que l'homéopathie fasse partie de vous. C'est loin d'être du temps perdu, connaître les médicaments n'est rien. J'ai commencé par la 4e édition de c'était en 2007 puis la 5e puis la 6e. Je ne l'ai pas compris dans les moindres détails cependant, je suis convaincu qu'il faut soigner les fondations. Je devrais relire le 6 è, au fur et à mesure, la compréhension sera encore différente de la dernière fois. L'homéo, c'est aussi cela, encore et encore et encore.

Bon courage pour la suite la première vitesse va très bien :joy: je vous envie...
merci Didier, moi aussi je vous envie d'avoir une telle passion :lol: :lol: :lol: On sent de l'amour dans tout ca et c'est beau ! ca m'encourage pour m'accrocher d'autant que comme vous le soulignez, on va m'attendre au tournant ;)
Bon WEEK END
par didier
-
#59891
Merci beaucoup.
Je pense qu'il n'existe pas de raccourci ou alors ça doit correspondre au point mort du levier de vitesse.

De toute façon, il y a une justice, plus vous apprendrez l'homeopathie mieux elle vous le rendra, de part les résultats impressionnants que vous pourrez constater. C'est au moins ce que je ressens.

Bon weekend
Avatar de l’utilisateur
par Françoise
Diplômé PH
#59893
Merci Agnès de votre confiance, RDV à la fin du Pack 2, si Anne estime que notre tandem peut être optimal.
L'Organon est passionnant à apprendre, et c'est tellement lumineux que l'appropriation de cet ouvrage se fait très bien pour quelqu'un motivé. Dernièrement, une des dames que j'ai un peu soulagée de son stress, enthousiasmée par l'effet produit par l'homéopathie a acheté... l'Organon... et se régale à sa lecture. C'est vous dire.
Autre chose, les principes qui y sont expliqués, exposés, démontrés, "coulent de source" pour ainsi dire. Preuve en est l'apprentissage très rapide des patients de ces règles et leur gestion des doses. Ils ne viennent me revoir que quand "ça ne marche plus", pour apprendre un nouveau principe de l'Organon, et c'est reparti (maladies chroniques, traitements longs, multiples médicaments).
Avec ce qu'enseigne Edouard, prescrire un médicament inconnu est possible... en suivant les principes appris. Et, petit à petit, on apprend les médicaments, comme on découvre/connaît des personnes de notre entourage... ils font partie de la famille ! Et à force de relire la matière médicale pour rechercher les keynotes et confirmer la prescription, ça rentre !
N'oubliez pas qu'Hahnemann guérissait beaucoup de patients avec seulement 70 médicaments ! certes, ils étaient dans des niveaux de santé différents des nôtres, mais quand même, quand on songe qu'il y en a 3000 maintenant, voir plus...
par didier
-
#59895
Tandem optimal, j'espère que Anne ne m'en voudra pas de me prononcer.
Merci Françoise pour ce joli texte. À mon goût tu n'écris pas assez. J'ai souvent trouvé dans tes textes quelque chose qui m'a fait avancer. Je me souviens au moins d'en avoir gardé un. Ta gestion des doses avec les hypersensibles. J'avais même failli t'écrire un petit message privé mais je n'ai pas osé.
par Agnes ASTIER
-
#59903
Françoise a écrit : 14 juil. 2019, 16:16 Grand-mère impressionnante :oops: ????
:lol: :lol: :lol: si seulement ! en tout cas ce ne sera pas faute d'essayer ! mais a force de lire, d'écouter, de réfléchir j'en rêve la nuit ! J'arrive bien a cerner l'idée générale de tout ca mais si je dois un jour passer un examen, je ne vais rien pouvoir en sortir tellement je vais paniquer :(
OU ALORS il va falloir que je prenne de l'homéo pour m'aider :lol:
par annick
Membre d'honneur
#59904
[i a écrit :OU ALORS il va falloir que je prenne de l'homéo pour m'aider :lol[/i]:
Le dopage à l'homéopathie n'est pas interdit par le règlement de PH
par Agnes ASTIER
-
#60032
bonjour,
je ne sais pas si je suis au bon endroit pour poser une question ! Je vais paraitre stupide aux yeux de la personne qui me répondra ou pas mais je me demandais si le sommeil (endormissment, qualité etc) chez un adulte peut etre un élément déclencheur d'une visite chez un médecin ? est ce que ce ne serait pas les déranger pour peu de chose ? Et pour un enfant en bas age , est ce que les diffiultés d'endormissement par peur de monstre, fantome etc peuvent se régler par l'homéopathie ou c'est le genre de chose qu'on doit laisser courir et qui passe au fil des années ?
bonne journée

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01165233/docu[…]

Châtaignier - maladie de l'encre

Je prendrais plutôt la rubrique "pieds […]

Présentation

Bonjour, je m'appelle Patrick je fais de la Micro-[…]

Nouveau membre : Fori !

Bonjour, Je suis très intéress&eacut[…]