Défendre l'homéopathie véritable : une lutte permanente.
Avatar de l’utilisateur
par Jean Umber
Diplômé PH
#53162
On est tout de même embêtés, même avec des gens intelligents.
Par exemple, je soigne une personne pour quelque chose qu'on lui a dit être le syndrome du canal carpien. Elle a un chalazion, des fourmillements de la paume... et un diminution assez sensible de la sécrétion thyroïdienne avec un taux d'anticorps élevé. Sur les signes, je prescris Zincum, qui lui fait du bien, et qui, à ma grande surprise, fait remonter la thyroxine à un taux normal et diviser par trois le taux d'anticorps.
Seulement, elle vient de faire un rhume carabiné, et elle n'a pu s'empêcher de prendre du paracétamol, alors qu'il s'agit selon toute vraisemblance d'un remontée du niveau de santé.
Voilà qu'il faudra tout reprendre, avec des difficultés supplémentaires...
Avatar de l’utilisateur
par Françoise
Diplômé PH
#53190
Le retour : après avoir demandé à la dame d'antidoter avec du Camphre (ce qui l'a améliorée 48 heures seulement), j'ai décidé de la convoquer unilatéralement pour une consultation d'homéopathie. Elle n'est pas venue de gaité de coeur, mais elle est venue, et Jeannine et moi l'avons vue. Elle a été très surprise de la teneur de la consultation d'homéopathie... un peu agacée d'avoir raté sa promenade quotidienne avec son mari.
Le miasme dominant est sans nul doute la luèse.
Le médicament que Jeannine et moins voyions gros comme une maison, c'était Causticum.
Nous avons testé : Cédron, Mercurius, Causticum, Hyosciamus et Nux-vomica. La dame a réagi (de façon similaire) à Mercurius et Nux-vomica.
Elle est partie avec son Nux-v, je vous donnerai de ses nouvelles.
Merci à tous de vos avis.
P.S. Autant je comprends que le Camphre peut antidoter l'homéopathie en dilution, autant j'ai du mal à concevoir qu'une telle dose de remède comme cette dame a avalée puisse être antidotée par le Camphre. Pourtant, dans son cas, ça l'a améliorée 48 heures, et je l'ai trouvée nettement moins Lachesis après.
par Gilles63
-
#53192
Terrasienna a écrit :Oui, Gilles, tu as raison. Plus on prend de l'homéo, et surtout abusivement, et moins l'organisme est réactif aux médicaments.
Attention, prendre une dose basse de lachesis n'antidote pas du tout la pathogénésie, c'est uniquement dans le cas où une aggravation semblable se produit, sinon tu ajoutes encore un peu plus de kérosène sur le feu... le camphre, ou mieux le similimum sont les seules possibilités
Merci pour cette precision
Avatar de l’utilisateur
par Françoise
Diplômé PH
#53284
Le retour du retour

J'ai vu la dame le vendredi suivant (2 jours après la cs d'homéo). Alors, avec Nux, les bouffées de chaleur ?
Ben non. Rien docteur. Pourtant, je fais bien comme vous m'avez dit : je respire le camphre tous les jours !
Ok, on recommence tout. Explications. Stop camphre, reprendre NUX VOMICA comme donné en consultation (1 goutte du 3ème verre de dilution).
Le vendredi d'après cs radiothérapie : agacée, elle est devenue insomniaque et a un rhume. D'abord, me dit-elle, dans la bouteille que vous m'avez donnée, je n'ai pas eu assez pour remplir mes 3 verres... ton de reproche. Quoi, quoi ? Je lui demande de m'expliquer sa prise de NUX : avec ce qu'il restait au fond de la bouteille, j'ai rempli à peine à moitié les 3 verres. Ok. Après ? J'ai pris une goutte du 3ème verre. Ok.
Explications. Équivalent d'une goutte direct bouteille. Trop dosé ! D'où les insomnies, irritabilité, etc...
Peut-être, un jour, qu'on va y arriver !
par didier
-
#53285
Merci Françoise,
J'ai bien ri
Pas aussi simple que ça pour le patient qui débarque sur notre planète homeo.
Une phase de vérification s'impose pour le praticien et en même temps cela me fait peut être comprendre pourquoi certains homeo ont laissé tombé la dose liquide ou ne l'utilisent pas.
#53299
Juste Françoise, méfie toi de ta gentillesse. On ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif! Si elle n'est pas vraiment demandeuse, elle fera inconsciemment tout ce qui est en son possible pour vous saboter, c'est sa part de responsabilité et de liberté, ne lui consacrez pas trop de votre énergie...
Avatar de l’utilisateur
par Argentum
-
#53318
Pas aussi simple que ça pour le patient qui débarque sur notre planète homeo.
Une phase de vérification s'impose pour le praticien et en même temps cela me fait peut être comprendre pourquoi certains homeo ont laissé tombé la dose liquide ou ne l'utilisent pas.
Didier

Je rejoins Didier, pas simple du tout la dose liquide dans son usage au quotidien. Et ce que l'on va gagner en efficacité on va peut-être le perdre avec une moindre observance thérapeutique (respect du protocole de prescription par le praticien homéopathe qualifié)
par Gilles63
-
#53330
le grand problème est que les gens qui regardent du coté de l'homeopathie ,sont conditionnés par des faux messages bien ancrés et repetés à volonté
l'homeo c'est sans danger ,c'est naturel
remede traditionnellement indiqué pour......
sur le net si on tapes "homeopathie" on tombe sur des sites qui indiquent un remede pour un mal
tous les remèdes ne se trouvent que facilement sous forme "granules" en France
Comme en allopathie il y a toujours une quantité et un nombre de jours contigus precis ,les patients attendent de méme avec l'homeopathie
Avatar de l’utilisateur
par Françoise
Diplômé PH
#53558
Dernier retour et fin de l'histoire

"Elle se couvre la tête de cendres" (sic) après avoir compris qu'elle avait mal lu les consignes, elle la prof, qui ne cessait de répéter à ses élèves de bien lire les consignes.
Elle a finalement pris son Nux-v 30 CH 1 goutte du 3ème verre une dizaine de jours après cette prise erronée. Pas de retour des bouffées de chaleur, mais insomnies persistantes. Je lui ai conseillé de ne pas reprendre Nux-v tant qu'elle avait ses troubles du sommeil, mais si les bouffées de chaleur reviennent, y penser.
La dame a terminé sa radiothérapie (peu d'effet secondaire immédiat) et... je ne l'ai plus revue, pas eu de nouvelles !

Merci Terrasienna pour le conseil de ne pas perdre mon temps pour des personnes qui n'adhèrent pas.
par yasumina
-
#61702
Merci Olivier, j'aurais peut-être échappé à ce riche échange passé sans toi. Lu l'article que tu as mis en lien
On ne peut pas dire, au moins, il déconseille oscillococcinum...
J'habite en zone plus que rurale et comme le dit un ami, pour que le virus arrive jusqu'à nous il faudrait que des gens viennent ici!
mais l'idée de photocopier le protocole de David Little me démangerait presque et serait-ce si absurde?
au passage, merci pour toutes ces informations à celles et ceux qui les partagent, je bois vos paroles!
y.
#61703
Je gardais sous le boisseau un document qui date de 1997. Je pense que le moment est venu de vous le livrer, il exprime de la bouche même de Christian Boiron sa "compréhension" de "l'homéopathie".

Il n'y a aucun rapprochement possible entre des collaborateurs et notre position. Il est donc normal que je sois catalogué sectaire, ainsi que tous ceux qui rappelleront qu'il faut avoir étudié l'homéopathie avant d'en parler.

Nous les homéopathes sommes obsédés par la guérison de nos malades et la recherche de la vérité. Les autres sont à la poursuite de leurs egos ou de leurs intérêts.

Nous les homéopathes avons réalisé que l'homéopathie représente la seule solution thérapeutique aussi inexorablement qu'une seule droite passe par deux points dans un espace plan euclidien. Les autres, imbibés de la pensée relativiste, qui sert les intérêts en place, seront ravis de faire leur place au soleil, entourés des puissants de ce monde.
ALLO HOMEOPATHIE CHRISTIAN BOIRON 1997.pdf
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
par Emile
-
#61714
Ce n'est même pas un enterrement sans tambour ni trompette de l'Homéopathie que réalise là le triste Boiron, mais une cynique vente à la découpe de son cadavre, arrosée de dérision et mépris envers les ouvriers qui l'ont bâtie.
Coucou du sud !

Salut Chris, bienvenue sur ce forum. j'habite Mars[…]

Interview de Pr Henrion-Caude

Enfin un discours sensé

Cyclamen Europaeum 30ch

Comment je peux vous envoyer un MP ? Je vis &agr[…]

Mais peut-être des vacanciers ?