Défendre l'homéopathie véritable : une lutte permanente.
par Jérémy
Etudiant
#17474
Je suis tomber sur quelques vidéos qui parle un peu de métaux lourds:

partie1https://www.youtube.com/watch?v=d2GN8YPjbOY
partie2 https://www.youtube.com/watch?v=lxiD8I4eEmE
Le son est chaotique, dommage que Nico n'était pas à l'enregistrement ;)

1https://www.youtube.com/watch?v=EL8F3wNkS7c
2https://www.youtube.com/watch?v=Y0SycFDmFT4 Bon j'avoue ne pas avoir tout compris à la fin, surtout qu'il doit en manquer un bout, et je voie pas trop ce que la vitamine c vient foutre la dedans.

Sans trop avoir approfondir le sujet je me posais la question:

Est-ce que le mercure ou d'autres produits toxiques peuvent bloquer la réaction de la force vital et par conséquence rendre inefficace "ou peu efficace" un traitement homéopathique, (un peu comme les cas incurables) ? Je suppose que Hahnemann était confronter à des cas d'empoisonnement au plomb ou mercure, mais sans doute pas avec le cocktail de métaux + produits chimiques de notre époque.

Du coup et-ce judicieux de détoxifier l'organisme de ses substances avec la recette "chlorella + ail des ours", avant d'attaquer des cas chroniques trop atteint?

Y'aurait il un lobby de la chrorella?
Et-ce encore une médecine à la bouillabaisse?
par Jérémy
Etudiant
#17974
Edouard à dit: toute maladie n'est rien d'autre qu'un désaccordement de l'énergie vitale; vous pouvez donner ce que vous voudrez comme produits chimiques, ceux-ci n'existent que sur un plan nutritif et sont éliminés par l'organisme. Vous pouvez vous nettoyer le colon ou vous détoxifier ce que vous voudrez, l'empreinte dynamique reste;

-les miasmes sont des agents contaminants dynamiques, capables d'affecter la force vitale; il y en a des aigus, parfois épidémiques, mais aussi des chroniques qui restent greffés sur la force vitale et dont on ne peut pas guérir, et qui se transmettent à la descendance. Hahnemann en a distingué 4. Seul le traitement homéopathique anti-miasmatique peut éradiquer une telle chose.
Merci Edouard pour cette réponse, qui me satisfait à merveille. :)

J'imagine que c'est pas une raison, pour manger du mercure ou du plomb. ;)

En gros c'est encore la fameuse citation: Le microbe n'est rien le terrain et tout.

Le corps en bonne santé dois éliminer par lui même les produits toxiques.
par Gyromède
-
#17993
Je comprends plutôt les propos d’Édouard comme disant que même si on croit avoir détoxifié matériellement un organisme de substances indésirable qui s'y sont accumulées, il peut rester leur empreinte qui va continuer à perturber la force vitale de l'organisme. Cette perturbation ne pouvant alors céder que via son remplacement par un agent homéopathique identique en symptômes, différent en genre et de force supérieure.
Il n'y a pas trop de doute cependant que des substances puissent s'accumuler dans un corps et que celui-ci même en bonne santé initiale n'est pas forcement apte à les éliminer naturellement (pesticides, dioxines, métaux lourd, radioactifs etc). On doit être là dans les règles d'hygiène de vie énoncées par Hahnemann dans l'Organon : hygiène, manger correctement des choses saines etc. etc.
par Jérémy
Etudiant
#18007
Merci Gryomède.

Oui les règles de vie doivent être les plus exemplaire possible.

Par contre aujourd'hui en plus d'un niveau de santé bas, la population souffre beaucoup de la pollution des vaccins, des amalgames, des accidents nucléaires, etc...

J'ai bien compris que même ci vous éliminer les toxiques il reste l'emprunte sur la force vital, et que par conséquence la personne n'est pas guérie.

Mais j'ai toujours une petite question:

Avant la médication homéopathique est t'il nécessaire d'éliminer au préalable ses toxiques? Ou la maladie artificiel créer peut suffire à éliminer la maladie chronique, et du coup les toxiques ne pose plus de problème, puisque le miasme est résolu?
par Gyromède
-
#18013
Jérémy a écrit :Merci Gryomède.

Oui les règles de vie doivent être les plus exemplaire possible.

Par contre aujourd'hui en plus d'un niveau de santé bas, la population souffre beaucoup de la pollution des vaccins, des amalgames, des accidents nucléaires, etc...

J'ai bien compris que même ci vous éliminer les toxiques il reste l'emprunte sur la force vital, et que par conséquence la personne n'est pas guérie.

Mais j'ai toujours une petite question:

Avant la médication homéopathique est t'il nécessaire d'éliminer au préalable ses toxiques? Ou la maladie artificiel créer peut suffire à éliminer la maladie chronique, et du coup les toxiques ne pose plus de problème, puisque le miasme est résolu?
Ma compréhension est que les toxiques vont manifester une pathogénésie dans l'organisme qu'il conviendra d'analyser homéopathiquement.

Je vous conseille de lire l'Organon autour des aphorismes 41 & 259 & 275 qui traitent de ces situations d'intoxication et aussi de l'antidotage qu'elles peuvent provoquer. Hahnemann parle de situations presque incurables ...Vous pouvez aussi y faire une recherche sur le mot clé mercure qui vous mènera aux considérations d'Hahnemann sur les ravages du traitement à son époque de la syphilis par des doses massives de mercure.
par Jérémy
Etudiant
#18064
Merci Gyromède, c'est toujours utile de relire ce qui à déjà été écrit, pour l'assimiler d'avantage. :)

Merci pour vos retours! Quand bien même il […]

Mammite traînante

non ,il faut attendre il y a juste risque quelle f[…]

enfant 15 ans choree

Merci Terrassienne

Hôpitaux indiens accueillant les étudiants

Merci Isaure, je pense que c'est une très b[…]