Défendre l'homéopathie véritable : une lutte permanente.
#35103
Bonjour , vous dites que l' isothérapie est une absurdité ? donc le docteur vétérinaire Lux , le docteur homéopathe américain Hering , le docteur Collet devenu missionnaire etc... sont des c... , ils ont inventé une histoire absurde . Ce n'est pas votre opinion qui me choque mais là a dire que c'est de l'absurdité , je ne vais pas faire de commentaires mais je dirais simplement que vous n'êtes plus crédible a mes yeux .
#35110
Bonjour Monsieur.

D'abord je me permets de vous rappeler les règles de politesse élémentaire que vous n'avez pas observées, c'est à dire remercier la personne qui a répondu à votre question il y a quelques jours.
(voir ici : http://planete-homeopathie.org/forum/fabricat ... t3655.html)

Ensuite votre propos et votre ton désobligeants limite agressifs ne me plaisent pas du tout et pourraient d'emblée vous valoir un avertissement dès votre deuxième message posté sur ce forum.

J'aimerais vous poser trois questions. Vos réponses qui témoigneront de votre réelle connaissance de l'homéopathie détermineront rapidement notre attitude à votre égard.

Lisez vous l'anglais ? Si tel est le cas, alors n'avez vous pas lu les articles du site Planète Homéo écrits par les contemporains de Lux qui discréditent sans équivoque cette pratique qui travestit l'homéopathie ?
(voir par exemple ici : http://www.planete-homeopathie.org/en/isopathy-a-fatal-error/ )

En quoi vos propres opinions (puisque votre commentaire ne contient pas d'argument) seraient-elles plus valables que la démonstration rigoureuse d'Édouard Broussalian (qui est, je vous cite, "à vos yeux" une prétendue opinion ) ?
(voir ici : http://planete-homeopathie.org/forum/vaccins- ... t1822.html )

Enfin, mais ceci déborde du sujet, pourriez-vous nous expliquer en quoi le titre de Docteur ou le fait d'être un religieux ou encore américain (Hering ne l'était pas cela dit) est un élément de justification ou de crédibilité en soi ?
En effet en vous lisant je n'ai pas pu m'empêcher de penser que vous le croyez.

Rassurez vous, ceci n'est pas un examen d'entrée, mais comprenez bien que nous n'avons pas envie de poursuivre la discussion si nous ne vous connaissons pas davantage. Cela dit j'ai comme un pressentiment : ne vous êtes vous pas déjà placé, "simplement", plus près de la porte de sortie que de l'entrée ?

En espérant que vous nous démontrerez le contraire, au plaisir de vous lire.
#36561
Personnellement, à l'instar de galaxjean, je partage l'idée que l'Isothérape, pas si sotte et pas si saugrenue, mérite qu'on s'y attarde un peu plus ;

A ce propos, la dynamisation ne changerait-elle pas la nature même d'un produit isolhérapique (loi d'identité (guide des symptômes de Héring) ----> loi des semblables (Organon "sensu stricto") en lui conférant son caractère homéopathique à proprement parler ?
#36563
Bonjour,

On n'a pas dit que les isopathiques n'avaient strictement aucun intérêt. La question est quand les employer à bon escient ?.
Bien sûr que la dynamisation change les propriétés d'une substance, qu'elle soit élément chimique, végétal, nosode, médicament allopathique, peu importe...Mais pour les connaître il faut l'expérimenter. Il n'y a pas d'autre méthode. Bref, lisez Planète Homéo !
Par exemple l'éclairage de David Little :
http://www.planete-homeopathie.org/les-nosodes/
Il n'y a pas de "loi d'identité", il y a une réaction à l'"identique", qui peut faire progresser un cas, ce n'est pas la même chose.
#36582
A priori:
on attend l'aigu lorsqu'on soigne un patient chronique, la fièvre peut être une très bonne chose, donc pas d'indication de prophylaxie dans ces cas là. (c'est la majorité de nos patients et de la population occidentale)
Pour les gens en très bonne santé, ils ne feront pas la grippe
Pour beaucoup, dès les premiers symptômes de grippe, si vous avez le médicament homéo, la guérison se fait en quelques heures, au pire le patient "traîne" un peu sur 2/3 jours

L'intérêt de la prophylaxie se discute:
-chez des personnes âgées qui ne voient jamais l'homéopathe, en remplacement du vaccin contre la grippe, et qui sont polypathologiques
-chez des gens en assez bonne santé qui ne peuvent absolument pas se permettre de prendre la grippe
-si le taux de mortalité de la grippe est élevé

Ce qui restreint beaucoup la population concernée...

pour le médicament à prendre, ce serait interessant d'avoir des retours, mais on oublie thymuline à mon avis, comme oscillococcinum, et influenzinum est plus proche de la grippe que le serum de yersin
#36600
"... L'intérêt de la prophylaxie se discute:
-chez des personnes âgées qui ne voient jamais l'homéopathe, en remplacement du vaccin contre la grippe, et qui sont polypathologiques
-chez des gens en assez bonne santé qui ne peuvent absolument pas se permettre de prendre la grippe
-si le taux de mortalité de la grippe est élevé ..."


Bsr Terrasienna,


Ce qui, au final, à mon sens du moins, concerne et touche pas mal d'individus (surtout si on y inclue le personnel et les équipes soignantes en milieu hospitalier,médical,paramédical ou officinal comme le notre) avec d'excellents résultats à l'arrivée (ndlr/toujours dans le cadre d'une prophylaxie,ici)

En contact permanent avec les agents pathogènes infectieux lors des épidémies de grippe (ou syndrome grippal, voire tout ce qui y ressemble de près ou de loin) pas de vaxigrip ou autre ersatz, mi-Octobre /prophylaxie homéo anti-grippale à fond la caisse, R.A.S depuis 1998 !

Et l'arbre cache (à peine) la forêt

fm
#36601
Ca fait beaucoup de monde si on réfléchit comme les labos qui veulent vacciner TOUT le monde contre la grippe.
Si on réfléchit avec la notion de niveau de santé, ça réduit le marché cible à peau de chagrin, la plupart des soignants n'ont pas le niveau de santé adéquat pour attraper une grippe.
(Moi aussi, j'ai une tendance à la contradiction, mon cher Argentum ;) )
#36612
@Terrassienna

Simple témoignage d'un utilisateur homéo-basique. Si la contradiction nous fait parfois avancer (la votre, par exemple, est plutôt constructive) le bon apprentissage, la connaissance juste, l'étude de la matière (ici, médicale) restent néanmoins incontournables ( ??? ---> Homéopathie pure)

A la recherche du sacro-saint Graal, je mesure encore tout le chemin à parcourir

fm
#36623
@Argentum
Entièrement d'accord sur la notion de contradiction pour faire avancer un débat.
Malgré tout, l'opposition fait partie de mes symptômes...

Peut être vous faites vous une montagne de l'unicisme. L'important n'est pas le Graal, mais la Quête,non? Nous sommes tous invités à progresser chacun à notre niveau. La providence se charge ensuite de sourire à ceux qui veulent le bien de leurs congénères.

Il faut beaucoup de courage pour être homéopathe, et d'autant plus qu'on est avancé dans une pratique de prescription. Il faut pouvoir croire en soi aussi. C'est là le plus difficile.
Pour le reste, l'homéopathie est généreuse comme la vie, et peut donner des résultats même dans les prescriptions les plus hasardeuses. Rien n'empêche si on est pluraliste, de passer progressivement à un seul médicament, surtout si l'on est certain de sa prescription. Puis en prescrivant une 200 pour les aigus, pour les enfants et les personnes fragiles en chronique, une M K pour les adultes plus costauds. Le retour des patients donne la force de continuer dans cette voie. La posologie liquide vient ensuite.
En revanche, si l'on vient juste de poser sa plaque, il vaut mieux être" bizarre" dès le début!!!

Je me permets d'insister sur le point que vous avez soulevé (on ne se tutoyait pas au début???) car beaucoup de pluralistes ne croient pas en leur capacités, alors que leurs ordonnances montrent le contraire. C'est dommage!
#36631
" ... car beaucoup de pluralistes ne croient pas en leur capacités, alors que leurs ordonnances montrent le contraire. C'est dommage! ... "
Terrasienna


C'est dommage, en effet car je confirme, il s'en trouve (des praticiens homéos pluralistes) de très très bons avec des retours de patientèle conséquents à l'appui ; néanmoins, il me semble, sans trop vouloir polémiquer, que dans cet espace dédié à l'homéopathie "pure" - uniciste - on les a un peu ostracisés, non ?

Mais peut-être aussi n'ai-je pas tout à fait saisi le sens de votre propos ??

fm

Ps/ Je vous avouerais que j'ai un peu de mal encore à tutoyer les intervenants de ce forum, ne le prenez pas mal svp (cf /historique de mes premiers messages..)
#36635
Pas de souci pour le vouvoiement, je ne savais plus où j'en étais... :?

Sur ce forum, nous nous battons pour que l'homéopathie soit reconnue à sa juste valeur, et pour ce que ce soit possible, l'unicisme est la voie royale, car c'est le seul moyen de GUERIR les patients, le pluralisme permet juste une palliation, même très bien pratiquée.
Je ne connaissais que le pluralisme depuis ma tendre enfance, et la première fois que j'ai entendu parler d'unicisme, sincèrement, je n'y ai pas cru. Ca me paraissait trop beau pour être vrai. Je suis persuadée que de nombreux autres homéopathes sont dans le même cas, et je trouve dommage que l'information ne circule pas mieux. Ce site est militant, l'objectif n'est pas d'ostraciser, mais de donner une voix à l'homéopathie uniciste, car elle n'est que peu représentée. Regardez partout sur le net, l'essentiel des sites au sujet de l'homéopathie parle de pluralisme, ou bien vous avez des recettes échangées sur les forums de discussion.

C'est pour cela que nous sommes tous très vigilants à la qualité de l'information échangée sur ce site.
Sachez aussi que choisir d'être homéopathe uniciste va souvent de pair avec une forte personnalité, une âme d'artiste, ce qui rend les échanges parfois virulents!!!
  • 1
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
Nouvelle !

Bonjour à vous, Merci à tous pour vo[…]

Bonsoir à la communauté ! Je viens […]

La pilule de l'obéissance

Les gamins ont besoin de se défouler. Nous […]

Aide pour suivi de dose...

oui, il y a un truc avec la posologie. Pourquoi ne[…]