#68484
Aux Etats-Unis, la base de donnée VAERS de collecte des rapports de réactions toxiques induites par les vaccins, bien que très incomplète( moins de 10% des incidents de vaccinations sont rapportés) fourni une base valable pour l’analyse statistique.
Dans cette vidéo : https://brandnewtube.com/watch/patterns ... 23dnk.html
l’auteur montre que la répartition des lots des soi-disant vaccins en fonction de la gravité des rapports d’incident n’est pas aléatoire mais obéit à un schéma. Cette analyse est possible parce que le n° de lot est indiqué pour chaque rapport d’incident ; ce n° identifie le laboratoire fournisseur (Pfz, AZ, Mod, JJ).
Cette analyse montre, entre autre, que la vaste majorité des lots n’entraine quasiment pas de réaction grave suggérant qu’en effet, il existe au moins deux versions des « vaccins » : une version « placébo » et une (ou des) version(s) contenant le(s) poison(s).
Cette méthode de distribution relativement complexe permet d’empoisonner les populations graduellement de manière à ne pas alarmer celle-ci quant à la véritable raison de l’augmentation de la mortalité.
#68491
Non Véronique, rien ne sert de se battre .... :roll:
Comme la Vérité triomphe toujours ....
On va juste gagné !
J'imagine très bien le triomphe de l'homéopathie dans quelques années
( c'est plus très long à la vitesse où ils enchainent les injections)
Seule médecine à réellement rétablir les dégâts de ces illuminés eugénistes.
;) Power again
Olaf
Gilles63 aimais cela
#68495
Bonjour à vous,
Je n'ai découvert l'homéopathie uniciste que très récemment après des dizaines d'années dans le pluralisme, alors ma question paraîtra peut-être grossière. Aussi pardonnez mon homéoscepticisme mais vraiment, l'homéopathie pourrait réparer, restaurer le génôme sacrément malmené par tous les apprentis sorciers et mécaniciens de tout crin?

Bon courage à vous tous!
#68504
Minima a écrit : 03 déc. 2021, 14:39 Bonjour à vous,
Je n'ai découvert l'homéopathie uniciste que très récemment après des dizaines d'années dans le pluralisme, alors ma question paraîtra peut-être grossière. Aussi pardonnez mon homéoscepticisme mais vraiment, l'homéopathie pourrait réparer, restaurer le génôme sacrément malmené par tous les apprentis sorciers et mécaniciens de tout crin?

Bon courage à vous tous!
Avis personnel: la réponse est non. L'homéopathie n'agit ce qui est de l'ordre de la maladie c'est-à-dire selon Hahnemann sur une perturbation dynamique (de la force vitale) . Pour employer une terminologie plus moderne, "l'énergie vitale" dont la nature est jusqu'à présent inconnue et qui est particulière aux être vivants. Sans être spécialiste en biochimie et autant que je puisse en juger, une "réparation " de l'ADN est envisageable à travers la transcriptase inverse et l'usage de molécules qui agissent sur la structure ternaire de la fameuse double-hélice (des travaux de recherche ce genre ont déjà été effectués il ya longtemps). Une dialyse du sang pourrait probablement aussi aider le processus de restauration. C'est un problème difficile mais pas totalement insoluble.
Minima aimais cela
#68512
Merci pour cette réponse qui n'est pas humiliante, Tonino, et qui confirme ce que je pense...
Oui, l'homme a grand pouvoir de destruction et peut-être de rafistolage mais il faut être intrinsèquement pervers pour détruire cette chose magnifique en soi qu'est l'être humain!
Merci à tous ceux qui s'occupent de le restaurer, à tous les thérapeutes qui veulent guérir leurs patients... Bonne continuation à tous!!
#68614
Tonino,
Si cela peut vous aider ,
une réflexion d’internaute :

2 cas de figure :
• ou bien les labos n’ont rien à faire des retours parce qu’ils connaissent parfaitement le résultat des courses, c’est à dire qu’ils connaissent parfaitement et précisément les conséquences des injections dans le corps. Et dans ce cas, les placebos (ou les injections du produit génétique) peuvent être disposées aléatoirement.
• ou bien – et c’est quand même l’hypothèse la plus plausible – il ne sert à rien de conduire une expérience si on ne peut pas maîtriser les retours. Et dans ce cas, je ne vois que deux solutions pour cela : ou bien un signe distinctif sur l’emballage ou bien fonctionner, comme le dit ici l’auteur, en partageant les lots entre placebos et lots génétiques. Mais là aussi, cela supposerait que l’information des lots dangereux soit connue de certaines instances sanitaires

Analyse données VAERS: Certains lots d'injectables Covid19 (1 lot sur 200) présentent une toxicité 1000 à 5000 fois supérieure à celle des autres lots : https://youtu.be/1dPKwYjtcOo Je n’ai aucune idée de ce que ça vaut…

https://dailyexpose.uk/2021/10/31/100-p ... -produced/

https://t.me/trottasilvano/12498?comment=1388129

https://www.actuintel.com/2021/12/19/un ... es-que-da/
#68615
Serge a écrit : 20 déc. 2021, 22:35 Tonino,
Si cela peut vous aider ,
une réflexion d’internaute :

2 cas de figure :
• ou bien les labos n’ont rien à faire des retours parce qu’ils connaissent parfaitement le résultat des courses, c’est à dire qu’ils connaissent parfaitement et précisément les conséquences des injections dans le corps. Et dans ce cas, les placebos (ou les injections du produit génétique) peuvent être disposées aléatoirement.
• ou bien – et c’est quand même l’hypothèse la plus plausible – il ne sert à rien de conduire une expérience si on ne peut pas maîtriser les retours. Et dans ce cas, je ne vois que deux solutions pour cela : ou bien un signe distinctif sur l’emballage ou bien fonctionner, comme le dit ici l’auteur, en partageant les lots entre placebos et lots génétiques. Mais là aussi, cela supposerait que l’information des lots dangereux soit connue de certaines instances sanitaires

Analyse données VAERS: Certains lots d'injectables Covid19 (1 lot sur 200) présentent une toxicité 1000 à 5000 fois supérieure à celle des autres lots : https://youtu.be/1dPKwYjtcOo Je n’ai aucune idée de ce que ça vaut…

https://dailyexpose.uk/2021/10/31/100-p ... -produced/

https://t.me/trottasilvano/12498?comment=1388129

https://www.actuintel.com/2021/12/19/un ... es-que-da/
Merci Serge pour votre complément d'informations qui confirment l'analyse de la base VAERS déjà citée et qui suggère bien une forte corrélation entre la gravité des symptômes et les numéros de lots.
Mon avis est proche de la première hypothèse, à savoir que les laboratoires, en particulier Pfz et Mda, connaissent déjà suffisamment les effets toxiques et que la présence de placebo n'est justifié que pour étaler ces effets délétères dans le temps pour ne pas affoler la population et donner crédibilité à la propagande en cours (nouveaux "variants", pathologies cardiaques en augmentation à cause de facteurs "naturels" "->climatiques(!)" et autres causes imaginaires, et ainsi de suite)
Ces substances mANR qui ne sont pas des vaccins, sont en développement depuis de nombreuses années et c'est à cause des résultats désastreux obtenus en laboratoire qu'elles n'avaient pas encore été mises sur le marché.
Le docteur Malone est un des pionniers de cette technique basée sur les mARN (1989) et un courageux lanceur d'alerte comme le Dr Broussalian :
https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/malone
Je pense aussi que c'est pour cette raison que ces poisons ont été sélectionnés si le but à atteindre est un génocide sous prétexte de crise sanitaire imaginaire. On sait maintenant que la toxicité est très élevée et que la protéine "spike" circule dans le sang bien des mois après l'injection de sorte que l’accroissement de la mortalité à long terme est fort probable.
Une infirmière de Slovénie avait annoncé qu'il existerait trois type de pseudo-vaccins, un "placebo" et deux versions de compositions différentes, et que ces trois versions sont identifiables par le codage des lots :
https://whentheworldwentmad535197397.wo ... -or-dying/
Le fait qu'il existerait plusieurs variantes expliquerait au moins en partie pourquoi les quelques analyses réalisées n'obtiennent pas exactement les mêmes résultats.

" Une condamnation ordinale est une conda[…]

Présentation

Bienvenue Alys ! Tu vas pouvoir t'occuper de la […]

DMLA - Glaucome

je vous laisse y jeter un œil Là[…]

Elle est bien bonne...

Je viens de recevoir cet article que je trouve a[…]