#30178
Promis, après j'arrête!
C'est une étude fleuve, mais vous pouvez l'imprimer pour la montrer aux "vaccinateurs" si vous avez un problème en tant que parent.
http://docteurdu16.blogspot.fr/2012/05/ ... me-de.html

Pour résumer les points importants:

La rougeole pose problème surtout en dessous de 1 an et au dessus de 20 ans (plus de complication et de mortalité). Cette maladie ne faisait pas peur en Grande Bretagne dans les années 60, la mortalité était plus faible que celle de la grippe(2 pour 10 000 cas), et ceux qui mourraient d'une complication de la rougeole avait une fois sur deux une pathologie chronique grave (diminution de l'immunité, malformation cardiaque, trisomie, etc..)

L'enfant est protégé par les anticorps maternels au moins jusqu'à l'âge de 9 mois. Si la mère a eu la rougeole naturellement, le nourrisson est protégé beaucoup plus durablement que si sa mère a été vaccinée.
Il existe une limite d'âge inférieur à la vaccination (je ne sais pas si c'est pour toute vaccination ou la rougeole en particulier). En dessous de 6 mois, il n'y a pas de séroconversion, c'est à dire que le vaccin est inutile, probablement en raison de l'immaturité du système immunitaire. Les "scientifiques " de laboratoire ont alors essayé d'augmenter le taux d'antigène pour augmenter la fabrication d'anticorps, ils augmentent surtout la mortalité des bébés...
La carence en vitamine A diminue l'efficacité du vaccin, mais c'est aussi ce qui fait énormément augmenter la mortalité de la rougeole dans les pays de malnutrition.

Vous avez ensuite droit à un petit chapitre très intéressant sur le budget de l'OMS composé à 80 % de capitaux privés, une grande part provient de la fondation Bill Gates. Je vous laisse découvrir cette merveilleuse fondation qui a engagé (la voix de)Claudia Schiffer pour récolter des fonds sur Easy Jet. Le thème en est: "sauvez les petits enfants" en les vaccinant. Plus c'est gros, plus ça passe. Bon en attendant, dans les pays où leur fondation est trop impliquée via le GAVI, la mortalité infantile a plus progressé que là où ils oublient d'être généreux. Prévoyez le sac pour vomir.

En 2011, la sévérité de l'épidémie de rougeole en France a été surestimée, bien sûr. Au passage, 30 % des cas de rougeole des grands enfants avaient été antérieurement vaccinés.

Une étude chinoise a été menée sur 15 ans entre 73 et 88 sur une population à vaccination obligatoire. Les chinois voulaient comprendre pourquoi la rougeole réapparaissait après avoir baissé spectaculairement dans les premiers temps de la vaccination (1963). AU bout de 15 ans, 10 à 15 % des enfants devenaient séronégatifs( c'est à dire comme s'ils n'avaient jamais été en contact avec la rougeole).

Moyenne de la durée de l'immunité: 25 ans. Plus les doses de vaccination sont rapprochées, plus la concentration en anticorps diminue rapidement. Avec son délai de 1 an entre deux doses, la France est la championne du rapprochement des doses et de l'inefficacité! La deuxième dose n'augmente pas la durée d'immunisation, tandis qu'une vraie rougeole est efficace durablement à plus de 96%.
Du coup, certains auteurs s'inquiètent du fait qu'il n'y ait plus de virus circulant suffisant pour protéger durablement les jeunes nourrissons et les adultes. On a déplacé le risque de la rougeole vers les âges où les complications sont les plus redoutables.

Pour finir l'auteur pose la question des coûts de la vaccination et rappelle qu'aucune étude scientifique n'a démontré de lien entre l'autisme et la vaccination anti rougeole.

Voici le résumé de l'auteur:

1. La rougeole est une maladie bénigne pour l’écrasante majorité des personnes bien nourries et en bonne santé
2. L’efficacité du vaccin varie, selon l’âge, le terrain (pathologies ou traitements, état nutritionnel), la situation géographique
3. L’immunité vaccinale, mesurée par les anticorps de type IgG spécifiques est limitée dans le temps, même si elle est prolongée. Certaines estimations (Mossong) basées sur une modélisation mathématique l’évaluent à 25 ans en moyenne.
4.L’interruption de la circulation du virus de la rougeole, en cas de poursuite du plan d’élimination, laisserait une part de plus en plus importante de la population sans protection
5.La vaccination a fortement diminué les cas de rougeole en France, mais a déplacé l’âge de survenue de la rougeole en cas d’épidémie vers des âges où celle-ci peut être plus sévère et où le vaccin est ou devient inefficace
6. Il n’y a pas de possibilité de faire de rappel, l’efficacité du vaccin étant alors très limitée et transitoire
7.L’infection par la rougeole peut, en revanche, procurer une protection prolongée chez un individu vacciné et dans le cas d’un individu vacciné cette infection se manifeste généralement par une rougeole inapparente, donc asymptomatique, tant que les anticorps dépassent le seuil de 120 ui/ml
8. Atteindre et maintenir un niveau très élevé de couverture vaccinale pour obtenir l’interruption de la circulation du virus est difficile et coûteux, mais ne met pas la population à l’abri d’épidémies tant que l’ensemble des autres pays, en particulier les pays pauvres, n’auront pas atteint le même niveau de protection
9.L’efficacité de cette politique est très difficile à évaluer car les données épidémiologiques sont peu fiables
10.L’élimination de la rougeole dans les pays développés n’est pas un facteur de protection pour les pays pauvres
11. Le vaccin a des effets indésirables, ainsi que des contre-indications et précautions d’emploi qu’il est important de respecter pour éviter ces effets indésirables

Bonne chance!
Nouvelle !

Bonjour à vous, Merci à tous pour vo[…]

Bonsoir à la communauté ! Je viens […]

La pilule de l'obéissance

Les gamins ont besoin de se défouler. Nous […]

Aide pour suivi de dose...

oui, il y a un truc avec la posologie. Pourquoi ne[…]