#34296
En France depuis 2013 il y a du changement concernant le DTP :

Dans le cadre du schéma vaccinal simplifié, la primovaccination des nourrissons comporte désormais deux injections à l’âge de 2 et 4 mois, suivies d’un rappel à l’âge de 11 mois (« schéma 2+1 » contre « 3+1 » auparavant). La primovaccination (deux injections suivies d’un rappel à l’âge de 11 mois) est obligatoire chez l’enfant. Les rappels jusqu’à l’âge de 13 ans sont obligatoires pour la poliomyélite.

Les rappels ultérieurs sont dorénavant recommandés à l’âge de 6 ans, avec un vaccin combiné contenant la valence coqueluche acellulaire (Ca) avec les composantes tétanique et diphtérique à concentration normale, (DTCaPolio), puis, entre 11 et 13 ans, avec un vaccin combiné contenant des doses réduites d’anatoxine diphtérique et d’antigènes coquelucheux (dTcaPolio).

Par la suite, les rappels de l’adulte sont désormais recommandés aux âges fixes de 25 ans, 45 ans et 65 ans, puis à 75 ans, 85 ans, etc. (intervalle de dix ans à partir de 65 ans, compte tenu de l’immunosénescence), en utilisant un vaccin combiné tétanique, poliomyélitique et diphtérique à dose réduite d’anatoxine (dTPolio). À l’âge de 25 ans, sera associée la valence coqueluche à dose réduite (ca) chez l’adulte n’ayant pas reçu de vaccination
contre la coqueluche au cours des cinq dernières années (dTcaPolio).

Bulletin épidémiologique hebdomadaire n°14-15 du 19 avril 2013
http://www.invs.sante.fr/content/downlo ... 5_2013.pdf


Il y a 3 possibilités pour éviter cette triple obligation vaccinale :

1°) Faire un dosage d'anticorps
Si le taux d'anticorps est à un niveau supérieur au seuil de protection il n'y a pas de nécessité de vacciner !

Diphtérie : > 0,1 UI/ml
Tétanos : > 10 mUI/ml
Poliomyélite : > 1/8

2° ) Faire un certificat médical de non-disponibilité du DTP
Depuis 2008, le DTP seul n'est plus disponible car sa fabrication a été arretée.
C'est surement une manoeuvre des labos pour obliger à utiliser des vaccins avec des valences supplémentaires dont l'hépatite B.
Ainsi les parents peu informés font vacciner leurs enfants sans le savoir contre l'hépatite B !!!
Le Revaxis, dont on dit qu'il peut remplacer le DTP, n'a pas d'AMM pour la primovaccination et ni pour son utilisation chez les enfants de moins de 6 ans.

Le médecin peut donc faire un certificat stipulant que les parents veulent bien effectuer les vaccinations légalement obligatoires mais comme le DTP seul est indisponible et que le Revaxis n'a pas d'AMM dans ce cadre là c'est impossible.

3°) Engager la responsabilité du médecin vaccinateur
Lui demander de faire une lettre où il vous certifie que les vaccins qu'il fait à votre enfant n'aura aucun effet secondaire à court, moyen et long terme sur lui.
Je pense qu'il y a très de chance qu'un médecin même farouchement favorable à la vaccination vous signera ce genre de lettre ;)

De plus, d'une manière générale, quelque soit le contexte, il faut toujours demander qu'on vous montre les textes de loi que vous obligent à faire les vaccinations demandées ainsi que les décrets d'application. Une loi ou une disposition législative ne peut pas être mise en oeuvre sans décret d'application (la plupart des lois adoptées par le législateur, promulguées par le Président de la République et publiées au Journal officiel, comportent des dispositions renvoyant à des décrets qui en précisent les modalités d'application).
Cela va déjà calmer les ardeurs vaccinales de beaucoup de personnes !

Enfin, pour les vaccinations recommandées et souvent présentées comme obligatoires pour l'entrée en crèche par exemple, il faut dire à la personne concernée que c'est de l'abus d'autorité et que vous pouvez la poursuivre pénalement. Je vous laisse imaginer la réaction de la personne à qui vous allez dire ça ;)

L’abus d’autorité consiste en une contrainte morale, exercée par une personne qui s'appuie sur son autorité de fait ou de droit, sur une autre personne pour l'amener à accomplir certains actes.
Sur le plan civil, l’abus d’autorité peut engager la responsabilité civile de son auteur et conduire à l’annulation des actes accomplis par la victime.
Un abus d'autorité peut également être commis par un dépositaire de l'autorité publique. L'abus d'autorité commis par des fonctionnaires et prévu et puni par le Code pénal.
Ainsi, selon l’article 432-1 du Code Pénal, « le fait, par une personne dépositaire de l'autorité publique, agissant dans l'exercice de ses fonctions, de prendre des mesures destinées à faire échec à l'exécution de la loi est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 75 000 euros d'amende ». Selon l’article 432-2 du Code Pénal, cette peine est portée à dix ans d’emprisonnement et à 150 000 euros d’amendes, lorsque l’infraction visée à l’article 432-1 a été suivie d’effet.
Enfin, l’article 432-3 du Code Pénal punit de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende le fait, par une personne dépositaire de l'autorité publique ou chargée d'une mission de service public ou par une personne investie d'un mandat électif public, ayant été officiellement informée de la décision ou de la circonstance mettant fin à ses fonctions, de continuer à les exercer.

http://www.le-droit-des-affaires.com/ab ... le222.html
#34298
Je rappelle pour mémoire que le BCG n'est plus obligatoire pour les nourrissons.

L’obligation de vaccination par le BCG chez l’enfant et l’adolescent a été suspendue au cours de l’été 2007, au profit d’une recommandation forte de vaccination des enfants les plus exposés à la tuberculose.
Cette décision fait suite aux expertises scientifiques et aux recommandations du CSHPF et a été rendue possible par l’élaboration et le lancement du programme national de lutte contre la tuberculose (cf nouvelles recommandations vaccinales).
La revaccination ainsi que les tests tuberculiniques systématiques de contrôle n’ont pas lieu d’être pratiqués (arrêté du 13 juillet 2004 relatif à la pratique de la vaccination par le vaccin antituberculeux BCG et aux tests tuberculiniques).

Dans l’attente d’un avis complémentaire des experts, les professionnels et étudiants des professions de santé à caractère sanitaire visés aux articles L3112-1, R3112-1C et R 3112-2 du code de la santé publique demeurent soumis à l’obligation vaccinale par le BCG.

http://www.sante.gouv.fr/vaccination-par-le-bcg.html
#34304
Le seul souci, c'est que le médecin qui ose faire un certificat de non disponibilité du DTP a tout de suite derrière le conseil de l'ordre sur le dos. Donc je doute qu'il soit OK pour faire un tel papier. C'est fatiguant à la longue. Et les parents sont vite pointés du doigt par l'administration. De fait, les parents se retrouvent face à la crèche et certains médecins de PMI encore plus robotisés. Ca devient très compliqué... et c'est leur but. De toutes façons, les enfants n'appartiennent plus à leurs parents, ils appartiennent au système. Les derniers évènements le montrent clairement.Et tous ceux qui accepteront les applis mesurant les paramètres de santé renforceront encore la toute puissance du système.

Pour info, les vaccins ne sont pas obligatoires à partir de 2 mois. Ils le sont pour l'entrée en collectivité. On peut essayer de retarder les vaccinations, c'est déjà mieux pour l'enfant.
#34317
Salut Édouard et merci pour ces précisions. C'est la rentrée tu fais très bien.

Tu cites en gras en début de ton post un extrait du BEH 14-15 du 19 avril 2013, p133 :
Edouard Troesch a écrit :En France depuis 2013 il y a du changement concernant le DTP :

Dans le cadre du schéma vaccinal simplifié, la primovaccination des nourrissons comporte désormais deux injections à l’âge de 2 et 4 mois, suivies d’un rappel à l’âge de 11 mois (« schéma 2+1 » contre « 3+1 » auparavant). La primovaccination (deux injections suivies d’un rappel à l’âge de 11 mois) est obligatoire chez l’enfant. Les rappels jusqu’à l’âge de 13 ans sont obligatoires pour la poliomyélite.

Bulletin épidémiologique hebdomadaire n°14-15 du 19 avril 2013
http://www.invs.sante.fr/content/downlo ... 5_2013.pdf
"Les rappels jusqu’à l’âge de 13 ans sont obligatoires pour la poliomyélite."
A la fin de cette phrase il y a une note n°10 qui en bas de page renvoie aux Articles L.3111-2 et 3 et R.3111-2 et 3 du code de la santé publique.

Malheureusement comme tu le sais il y a là dedans une "erreur " qui a la vie dure et qu'on trouve reprise partout dans les textes officiels adressés partout et qui servent de référence. Mais si on prend la peine d'aller vérifier sur Legifrance, la vérité est tout autre.

En l’occurrence c'est le R3111-3 qui nous intéresse. La version exacte, originelle dit ceci :

Article R3111-3
« La vaccination antipoliomyélitique prévue à l'article L. 3111-3 comporte une première vaccination, pratiquée avant l'âge de dix-huit mois, et des rappels de vaccination terminés avant l'âge de treize ans. »

Rien à voir donc avec "jusqu'à". Ce n'est pas du tout la même chose. A l'époque où fut écrit ce texte la vaccination anti-polio pouvait encore se faire par voie orale, et dans certains cas où la vaccination était débutée tardivement avec ce type de vaccin (abandonné de nos jours), le dernier rappel se faisait alors un peu avant 13 ans. Voilà.

Cela ajoute beaucoup de confusion à la situation, de là à supposer que des parents continuent les rappels DTP (tant qu'à faire, faisons un rappel pour le tétanos et la diphtérie puisqu'on peut pas les séparer) pour ces maladies rares sous prétexte que c'est obligatoire jusqu'à 13 ans, il n'y a qu'un pas.

Voir mon post :

http://planete-homeopathie.org/forum/vaccinat ... -t223.html
#34378
mmh
Planète Homeo site militant d'accord, mais le sujet me semble un peu aride...
Si j'avais du temps je vous pondrai (c'est à dire ne me demandez pas de le faire en ce moment) un article sur l'évolution des contre-indications médicales à la vaccination au cours de ces 60 dernières années. On se rendrait compte que les médecins ont été dépossédés progressivement de leur libre-arbitre, vacciner ou s'abstenir.
#35792
Aujourd'hui des parents sont au tribunal pour n'avoir voulu laisser vacciner leur enfant qu'avec le DTP sans adjuvant
J'espère qu'il vont gagner
En lisant le commentaire de la ministre c'est desolant
http://www.liberation.fr/societe/2014/1 ... or=rss-450
En lisant les reactions on voit qu'une majorité se mefie des vaccins
Ce sera dur pour MST d'imposer son Gardasil ou poison equivalent et plus tard son anti ebola

Merci pour vos retours! Quand bien même il […]

Mammite traînante

non ,il faut attendre il y a juste risque quelle f[…]

enfant 15 ans choree

Merci Terrassienne

Hôpitaux indiens accueillant les étudiants

Merci Isaure, je pense que c'est une très b[…]