par annick
-
#56983
J’ai reçu par le biais de Libre Consentement Éclairé le lien vers cette vidéo passionnante d’un non-homéopathe qui pose des questions pertinentes
Je vous ai repris une partie de son analyse mais cela vaut le coup de l’écouter.


https://www.youtube.com/watch?v=86mppvuskK8

Télécharger le document de recherche complet : https://www.youtube.com/redirect?v=86mp ... ARTIE1.pdf

Le lien haut niveau d’anticorps = immunité, admis par tous, est abusif, c’est un tour de passe-passe scientifiquement parlant.
Epidémie de tétanos ou rougeole malgré haut niveau d’anticorps
Si multiples souches virales proches (exemple grippe), les vaccinés contre H3N1 seront massivement infectés par H5N1, alors que les immunisés naturellement seront partielement protégés

Quand on stimule une partie de l’immunité (humorale par la vaccination) c’est au détriment des autres immunités (cellulaire et mucosale)

Le choix libre et éclairé n’existe pas, puisque l’information est délivrée par les médecins, à qui on inculque au cours de leurs études le dogme que la vaccination a sauvé des millions de personnes et qu'il leur est interdit de se poser des questions sur son intérêt.

La vigilance est inexistante en France, à la différence des USA VAERS
6 sur 20 enfants de moins de 10 ans auraient fait des crises d’épilepsie. Augmentation depuis 1989, année de la mise en place de la politique vaccinale.
Le risque est augmenté le jour de la vaccination et les jours suivants.

Les multiples valences décuplent les effets secondaires

Augmentation des cas d’œdèmes cérébraux dans les autopsies des nourrissons ? Constaté par un légiste allemand (Arte 2007), qui fait le lien avec le vaccin Hexavac.

Une légende : la vaccination a éradiqué la variole
Explosion des cas de variole en 1956-57 à Lancaster malgré une très bonne couverture vaccinale obligatoire. Cette ville a pratiqué l’endiguement et le conffinement sans vaccination avec de meilleurs résultats.
Conclusions de l’OMS en 1979 : les campagnes de vaccinations ont échoué dans la plupart des pays, c’est le confinement qui a permis l’éradication de la variole en Inde.

Il y a une suite mais je n’ai pas le lien…
Charles-Aconit aimais cela
par annick
-
#56987
Composition des vaccins

En injectable les substances court-circuitent les mécanismes de protection de l’organisme. On ne peut donc pas comparer les doses d’aluminium ingérées et ce qui est apporté par voie vaccinale.


Les principales substances :
-Formaldéhyde : cancérigène
-Éthylène glycol
-Phénol : neurotoxique, allergénique
-Et surtout mercure et aluminium


L’aluminium amplifie la réaction du corps par rapport à l’agent pathogène et permet de produire plus d’anticorps.
Nombreux travaux sur la myofascite et le syndrome ASIA.
Annoncé par les sites officiels : 0.20 à 0.50 et pas plus de 0.85
Alors que 0.20 est considéré comme une dose qui fait régresser un enfant au niveau de son développement.


Mercure = thimerosal
Pléthore d’études montrent sa toxicité : mutagène, neurotoxique pour le développement cérébral, toxicité rénale, hépatique...

Le mercure a été enlevé de la plupart des vaccins sauf hépatite B (25ɥg par dose de vaccin, injecté aux nouveaux-nés) et grippe (alors qu’il est recommandé pour les femmes enceintes). Les autres vaccins peuvent contenir des traces de mercure (1 ɥg).
Ce sont les études montrant sa toxicité pour le développement de l’enfant ont conduit à le retirer du ROR.

La dose maximale tolérable de mercure par voie injectable est de 2 ɥg /kg de poids corporel. Pour un enfant de 5kg avec une dose Hépatite B, on est à 2.5 X la dose maximale.


On nous embrouille avec une soit-disante différence de toxicité entre le méthyl-mercure trouvé dans les poissons et déconseillé aux femmes enceintes, et l’éthyl-mercure des vaccins injectés aux femmes enceintes.


Les études qui montrent l’innocuité du mercure mesurent le taux de mercure dans le sang quelques heures après le vaccin concluent que le mercure n’est pas présent, donc éliminé. Aucue étude n’étudie l’élimination du mercure dans les urines.
En fait le mercure est rapidement métabolisé dans les tissus et ne se trouve pas dans le sang.
#56988
Juste quelques remarques de chimiste, si vous le permettez.

Thimérosal : ce composé comporte une liaison soufre (d'où le "thi") - mercure, qui est "la liaison" la plus stable connue. Les sulfures libres sont très toxiques, l'ion mercurique est très toxique, mais le sulfure de mercure est inerte (Ks = 10^(-57). Vous avez raison cependant concernant l'autre liaison mercure - carbone. On peut simplement prévoir une grosse molécule, difficile à faire passer dans les reins, mais moins grosse que le diméthylmercure, d'autant que sa partie phénolate la solubilise bien plus que ne le peut être le diméthylmercure. Mais le phénolate lui-même provoque des troubles, en particulier une altération des défenses non spécifiques.

"Aluminium", ou plutôt oxohydroxyde d'aluminium : A pH 7 (physiologique), c'est le plus insoluble des hydroxydes. Dans le pdf où ils prennent la défense de cet adjuvant, les membres de l'académie de médecine font des erreurs graves de chimie, prétendant par exemple que les malate, citrate, lactate sont des acides, alors que ce sont des bases, et prétendant qu'ils sont capables de dissoudre cet hydroxyde, ce qui est un non sens total.
par annick
-
#57032
3° épisode https://www.solutions-emailing.com/i/?i ... Vggw_3d_3d


Les métaux lourds sont neurotoxiques, on le sait et on sait qu’on est au-delà des doses !

Nombreux autres substances dans les vaccins :

Rétrovirus qui peut devenir symptomatique, comme vaccin polio infecté par le virus SV40 présent de façon endémique chez les singes d’Afrique → cancer os, moelle, glandes…

Polysorbate 80 utilisé en chimio car ouvre la barrière hémato-encéphalique

Détergent Triton X 100 qui solubilise. Décrété inoffensif, mais seulement suivi sur les 21j qui suivent le vaccin.

Glyphosate dans le ROR !

Glutamate monosodique, excitant du système nerveux central

Milieux de culture : rein de singes verts, cultures de diphtérie, tissu humain infecté, cellules animales infectées, sang de veau avortés, MRC5 cellules humaines issus de fœtus avorté…

Protéines alimentaires complexes (blé, lait, levures) et risque de réactions allergiques si injectées


Les vaccins ne coutent pas cher à fabriquer et permettent de gros bénéfices.

L’ICD classification internationale des maladies a prévu 18 codes pour désigner les maladies ou effets secondaires dues à la vaccination.
Le fond de compensation des effets vaccinaux NVCP aux USA a versé 3 milliards de dollars d’indemnisation (Mais seuls 10 % des accidents sont signalés et 1/3 de ceci indemnisés)
Mais notre ministre de la santé affirme que les vaccins sont inoffensifs.
La loi Cornell interdit maintenant de se retourner contre les fabricants de vaccins, ils sont devenus inattaquables.

Le rapport demandé par le parlement italien devant les milliers de sur-décès des militaires montre le rôle des vaccins multi-doses : augmentation des cancers et des maladies auto-immunes, et des adjuvants comme l’aluminium.

Comment les effets secondaires de vaccins sont testés ?
Hallucinant le placebo est un autre vaccin en général !!! (Ou n’est pas cité)
GSK teste le Cervarix anti-HPV versus un vaccin Hépatite B. Les deux sont bourrés d’aluminium, de mercure et autres adjuvants, et ils constatent peu d’écart entre les effets secondaires des 2 vaccins !
DSK a testé le vaccin contre la malaria versus, selon l’âge, un vaccin contre la rage ou un vaccin polyvalent contre le méningocoque.

Poliomyélite : pics vers les années 1950
Souvent on fait l’association polio = paralysie. Mais le virus de la polio n’est pas le seul à causer des symptômes de paralysie type polio.
90% des patients souffrant de cette atteinte gastro-intestinale sont asymptomatiques.
1 sur 200 à 1 sur 1000 peuvent avoir une paralysie.
Mais d’autres virus peuvent donner les mêmes symptômes. Cas de la myélite flasque (atteinte de la corne antérieure de la moelle) par entérovirus, adénovirus, virus du Nil occidental…
Une corrélation a également été faite entre la polio et les symptômes d’intoxication au DDT dont on aspergeait allégrement les enfants à l’époque.
Après disparition de la polio dans certains pays comme l’Inde, on a été confronté à des épidémies de paralysie flasque aigue, impossible à distinguer de la polio, mais plus mortelle.
Et d’autant plus que les personnes ont été vaccinées par la polio.
Comme d’habitude les souches virales s’adaptent !
par annick
-
#57168
5° épisode https://www.youtube.com/watch?v=AzcupFGXgE8

Vaccin contre la grippe

Evaluation extravagante des épidémies :1000 à 18000 morts selon les sources
Les chiffres sont gonflés, manipulation par la peur

Vaccins annuels : à double tranchant
En clair, l’immunisation naturelle liée au fait d’être naturellement exposé au virus donne une immunité qui s’adapte aussi à toutes les souches de grippe (heterosubtypic immunity).
En ce sens, la vaccination, qui empêche ce processus, représente un risque pour les populations à risque, en particulier... les enfants !
« L’administration du TIV (Trivalent Inactivated Influenza Vaccine = vaccin trivalent inactivé contre la grippe) en 2008 et 2009 a été associée à un risque accru de contamination par le pH1N1 confirmée par des médecins durant le printemps et l’été 2009 au Canada. »
Le vaccin n’utilise que l’immunité humorale au détriment de l’immunité cellulaire et mucosale.

Vaccination des femmes enceintes
-Multiplication par 10 des fausses couches chez les femmes ayant reçu le vaccin
-L’exposition au thimérosal topique durant la grossesse a augmenté les malformations à la naissance de manière significative.
-Le vaccin provoque une réaction inflammatoire mesurable parmi les femmes enceintes.

Peu d’efficacité du vaccin anti-grippal

Les personnes vaccinées ne développent pas l’immunité hétérosubtypique à large spectre.
Et si on se projette dans 20 ans ? Le virus de la grippe aura énormément évolué, il sera devenu obligatoirement plus virulent (à cause de la vaccination !!!).
Pour les personnes non vaccinées, chaque année, il y a eu au cours des années le gain d’une immunité croisée, large, adaptative... pas pour les autres qui seront obligatoirement plus sévèrement touchés.


Vaccin conjugué pneumococcique
La vaccination a amené une diminution des cas de pneumocoque issus de certaines souches, mais a bien augmenté les cas issus d’autres souches...
Émergence de sérotypes insensibles à la pénicilline !
Et que propose-t-on comme solution ? Passer de 7 sérotypes à 13 puis à 21...
Nouvelle !

Bonjour à vous, Merci à tous pour vo[…]

Bonsoir à la communauté ! Je viens […]

La pilule de l'obéissance

Les gamins ont besoin de se défouler. Nous […]

Aide pour suivi de dose...

oui, il y a un truc avec la posologie. Pourquoi ne[…]