Traitement du monde végétal par l'homéopathie
#29066
Pour nous , la seule répression des symptômes ne mérite pas le nom de thérapie. Et surtout, la posture qui consiste à mener la guerre aux prétendus agresseurs extérieurs (bactéries, virus, champignons, allergènes…) ne devrait être jamais être adoptée (ou exceptionnellement rarement) pour prévenir ou guérir les maladies
Dans cette optique, il sera intéressant pour moi de connaître quelle autre thérapeutique, à part l'homéopathie, ne réprime pas les symptômes? Je voudrai qu'on m'en cite juste UNE seule :)
Le microbe n’est rien, le terrain est tout !
C'est juste la position diamétralement opposée du dogme actuel, donc elle aussi fausse. La réalité oscille sans doute entre les deux bornes. Notre cher Adoplh Lippe avait magnifiquement résumé le point en demandant si l'alcool dilué peut rendre ivre. Je vous laisse à cette réflexion.

Quelques citations de l'Oragnon, fraîchement retraduit par mes soins, qui vous donneront une vague idée de l'avance conceptuelle du Fondateur:

13.— Par conséquent la maladie (appartenant à un domaine qui échappe aux procédés de la chirurgie), considérée par les allopathes comme une entité, quelque subtile qu’on puisse l’imaginer, séparée de la totalité vivante, de l’organisme et de la force vitale qui l’anime, et supposément cachée dans son intérieur est une absurdité qui ne pouvait être imaginée que par des cerveaux matérialistes. Cette conception a conduit depuis des milliers d’années la médecine dominante dans toutes ses impulsions pernicieuses qui en ont fait un art vraiment dangereux de non-guérison.
15. — Les troubles de la dynamis incorporelle (force vitale) qui anime notre corps dans l’intérieur invisible de notre organisme, et la totalité des symptômes perceptibles à nos sens, provoqués par cette dynamis ainsi troublée représentant la maladie existante constituent un tout ; elles ne sont qu’une seule et même chose.
16. — Les agents perturbateurs qui de l’extérieur viennent troubler l’équilibre biologique ne sauraient, par leur influence nuisible sur l’organisme sain, toucher et affecter notre force vitale — puissance dynamique, immatérielle — que d’une façon également immatérielle, dynamique.
Le médecin ne peut donc ôter ces troubles morbides (les maladies), qu’en faisant agir sur cette énergie immatérielle des substances douées de forces modificatrices également immatérielles (dynamiques, virtuelles) [Voir § 11a], perçues par la sensibilité nerveuse partout présente dans l’organisme.
De telle sorte que c’est seulement par leur action dynamique sur l’énergie vitale que les remèdes curatifs peuvent rétablir et rétablissent réellement l’équilibre biologique et la santé. Ils la rétablissent effectivement parce que l’observation attentive et la recherche des changements perceptibles à nos sens dans l’état du malade (la totalité des symptômes) ont pu révéler au médecin, sur la maladie, des notions aussi complètes qu’il avait besoin d’en avoir pour être en mesure de la guérir.
24. — L’homéopathie représente par conséquent le seul moyen d’employer les médicaments dans les maladies qui promette d’être réellement salutaire.
Sa mise en œuvre consiste à rechercher pour la totalité des symptômes d’un cas de maladie, un médicament choisi parmi tous les autres (dont les effets pathogénétiques sont connus pour avoir été testés chez des individus sains) d’après ses propriétés et sa tendance à produire un état pathologique artificiel le plus ressemblant à celui du cas de maladie en question.
#29173
Edouard Broussalian a écrit :
Pour nous , la seule répression des symptômes ne mérite pas le nom de thérapie. Et surtout, la posture qui consiste à mener la guerre aux prétendus agresseurs extérieurs (bactéries, virus, champignons, allergènes…) ne devrait être jamais être adoptée (ou exceptionnellement rarement) pour prévenir ou guérir les maladies
Dans cette optique, il sera intéressant pour moi de connaître quelle autre thérapeutique, à part l'homéopathie, ne réprime pas les symptômes? Je voudrai qu'on m'en cite juste UNE seule :)
Le microbe n’est rien, le terrain est tout !
C'est juste la position diamétralement opposée du dogme actuel, donc elle aussi fausse. La réalité oscille sans doute entre les deux bornes. Notre cher Adoplh Lippe avait magnifiquement résumé le point en demandant si l'alcool dilué peut rendre ivre. Je vous laisse à cette réflexion.

Quelques citations de l'Oragnon, fraîchement retraduit par mes soins, qui vous donneront une vague idée de l'avance conceptuelle du Fondateur:

13.— Par conséquent la maladie (appartenant à un domaine qui échappe aux procédés de la chirurgie), considérée par les allopathes comme une entité, quelque subtile qu’on puisse l’imaginer, séparée de la totalité vivante, de l’organisme et de la force vitale qui l’anime, et supposément cachée dans son intérieur est une absurdité qui ne pouvait être imaginée que par des cerveaux matérialistes. Cette conception a conduit depuis des milliers d’années la médecine dominante dans toutes ses impulsions pernicieuses qui en ont fait un art vraiment dangereux de non-guérison.
15. — Les troubles de la dynamis incorporelle (force vitale) qui anime notre corps dans l’intérieur invisible de notre organisme, et la totalité des symptômes perceptibles à nos sens, provoqués par cette dynamis ainsi troublée représentant la maladie existante constituent un tout ; elles ne sont qu’une seule et même chose.
16. — Les agents perturbateurs qui de l’extérieur viennent troubler l’équilibre biologique ne sauraient, par leur influence nuisible sur l’organisme sain, toucher et affecter notre force vitale — puissance dynamique, immatérielle — que d’une façon également immatérielle, dynamique.
Le médecin ne peut donc ôter ces troubles morbides (les maladies), qu’en faisant agir sur cette énergie immatérielle des substances douées de forces modificatrices également immatérielles (dynamiques, virtuelles) [Voir § 11a], perçues par la sensibilité nerveuse partout présente dans l’organisme.
De telle sorte que c’est seulement par leur action dynamique sur l’énergie vitale que les remèdes curatifs peuvent rétablir et rétablissent réellement l’équilibre biologique et la santé. Ils la rétablissent effectivement parce que l’observation attentive et la recherche des changements perceptibles à nos sens dans l’état du malade (la totalité des symptômes) ont pu révéler au médecin, sur la maladie, des notions aussi complètes qu’il avait besoin d’en avoir pour être en mesure de la guérir.
24. — L’homéopathie représente par conséquent le seul moyen d’employer les médicaments dans les maladies qui promette d’être réellement salutaire.
Sa mise en œuvre consiste à rechercher pour la totalité des symptômes d’un cas de maladie, un médicament choisi parmi tous les autres (dont les effets pathogénétiques sont connus pour avoir été testés chez des individus sains) d’après ses propriétés et sa tendance à produire un état pathologique artificiel le plus ressemblant à celui du cas de maladie en question.
En communiquant cet article, d'Yves Rasir, pourtant défenseur de l'homéopathie, je pense qu'il devait faire allusion à l'allopathie en général. Il ne connait vraisemblablement pas l'agro-homéopathie ni moi-même assez également.
Quand il dit que "le microbe n'est rien, le terrain est tout", il doit, je pense faire référence à la citation de: Béchamp
Quand au pyrètre (extrait d'une variété de chrysanthème) ce n'est pas beaucoup mieux que les insecticides puisque cela tue les abeilles, etc. J'ai un ami apiculteur diplômé et reconnu qui possède une trentaine de ruches. Voila environ deux à trois ans qu'il perd ses abeilles pour en être aujourd'hui aux trois quart des ruches détruites. Un verger situé à +/- 150 m de chez lui, est pulvérisé à la bouillie bordelaise. Cause à effet ?
Pour le reste, je suis entièrement d'accord avec vous Dr.Ed. Cet auteur aurait pu, je crois, mieux peser ses dires dans cet article. Je me demande si je ne vais pas lui proposer d'aller jeter un coup d’œil sur le forum de PH, section agro-homéo(?)
#29197
Bonjour,

pour répondre à Ed. Broussalian qui se demande " Dans cette optique, il sera intéressant pour moi de connaître quelle autre thérapeutique, à part l'homéopathie, ne réprime pas les symptômes? Je voudrai qu'on m'en cite juste UNE seule " :

certainement,l 'Ostéopathie développée par les seuls Andrew Taylor Still D.O. et William Garner Sutherland D.O.
et peut-être aussi l' Acupuncture du " Grand ouvrier " !

M.M.
#29325
Edouard Broussalian a écrit : Et ceci posé, je serai intéressé de traiter une angine par l'oséto ou une pneumopathie par l'acupuncture, je ne demande qu'à voir ;)
Touché Coulé !! Imparable (enfin je crois :? )
#29352
gilles 13 a écrit :Une autre méthode alors ,les protéodies de Joël sterhneimer ,ce que je fais avec mes plantes !!!!

Moi je leur met du Power Metal/Grunge/Hardcore/Indus/Punk Rock.... :D ;)

Elles m'ont pas encore dit si elle appreciaient... :lol: mais elle claquent pas pour autant... ;)
Nouvelle !

Bonjour à vous, Merci à tous pour vo[…]

Bonsoir à la communauté ! Je viens […]

La pilule de l'obéissance

Les gamins ont besoin de se défouler. Nous […]

Aide pour suivi de dose...

oui, il y a un truc avec la posologie. Pourquoi ne[…]