Traitement du monde végétal par l'homéopathie
par Florence
-
#30033
Bonjour,

Je suis tellement enthousiaste des effets d'ACONIT., utilisé pour la première fois hier, que je viens témoigner.
Et qui sait, une recherche sur internet à propos du malus Everest indiquera peut-être Planète-homéo et les vertus de l'homéopathie (vraie) en cure un minimum informée à quelqu'un-e qui choie ses plantes ou bourlingue sur le net ?

Voici l'affaire, et une photo de ce matin, le lendemain de l'arrosage craintif (car en soirée) du pied.

Image

Requinqué au-delà de toute attente, le jeune pommier acheté récemment !
Seules quelques fleurs écloses sont marquées de tâches couleur rouille sur leur bordure extérieure.




Ainsi, hier soir, lors de mon "inspection" du "jardin" (un devenir, un rêve ! Vous vous souvenez, le verger forestier ! le bocage planétaire ! La Gaule chevelue ! :P ), ai-je découvert le malus Everest sinistre et ramolli : fleurs creuses, ridées, boutons comme des ballons dégonflés, les deux pauvrement colorés au milieu de feuilles pendantes. Plus aucun tonus, alors que la veille encore le petit pommier illuminait le pan de jardin en constitution (soit une majorité d'herbes et d'orties). Surprise totale ! Misère !
Pourquoi étais-je allée l'exposer aux glaçons alors que la météo était à l'anticyclone et aux nuits froides ? Il aurait peut-être été épargné en restant près de la maison (mal isolée !) ?

Je n'ai pas pris de photo du désastre d'alors, hélas.


C'est donc Aconitum qui a eu l'effet inespéré. Et, comme très souvent, quand je me décide enfin à utiliser le capital Planétophile que j'ai, une sorte de ré-enchantement (le plus spectaculaire jamais vu, avec de plus de mauvaises conditions météo, même si les températures ont été moins basses cette nuit, avec 5°C ce matin).

Je tiens évidemment à préciser que je n'ai pas agi à l'aveugle, ni en chantant des psaumes d'amour à mon pommier (suis-je complètement honnête ici ? :crazy: ).
Le livre de Christiane Maute (Homéopathie pour les plantes, Unimedica) m'a fourni, après analyse de la situation - et hésitations jusque-boutistes - la réponse.

J'ai été partagée entre Zincum metallicum et Ignatia suite à la consultation très attentive du livre (le gel n'a pas été le seul critère étudié, mais les remèdes - dans la petite matière médicale jointe, ou au gré des pages).
C'est la soudaineté de l'état pathologique associée aux extrêmités climatiques (l'hiver a été particulièrement doux) voire au transport (achat récent, déplacement et possibles autres chocs themiques) qui a décidé d'Aconitum. Je crois que la vidéo quizz 2 de Planète-Homéo a joué aussi son rôle (et si ma mémoire est bonne, car je n'ai pas réouvert le PC pour la re-regarder dans mon hésitation, mais j'ai le souvenir d'un accident grave traité avec Aconit.).

J'ai utilisé un globule de 9 CH dilué dans 5 litres d'eau, brassée quelques moments selon la manière bio-dynamique, avec une tige de bambou et le pied (encore en pot) a été arrosé modérement.
9 CH a été choisi parce qu'il est dans ma collection de remèdes, et parce que j'ai gardé le premier fil d'un débat - en ces lieux mêmes de PH - sur le dosage agro-homéopathique.



Précision : le capital homéopathique et la pratique dont je dispose est d'une année de fréquentation en dent de scie de Planète-Homéo (forum exclusivement), la lecture de l'Organon 6 et la consultation d'un bon homéopathe - avant qu'il ne parte en retraite - qui a prescrit un remède d'une efficacité phénoménale pour mon enfant. Et beaucoup de prudence.

Vive l'homéopathie ! Merci !
;)
Un aperçu d'un autre pommier, qui ne veut pas débourrer, qui n'illumine donc rien, mais qui frémit un peu avec Psorinum ?
(Véridique, bien entendu)
Une danse de la pluie ?

Image

Il faudrait peut-être redescendre de la dent de scie... Ciao.
par vbouan
#30038
Bravo Florence pour la réussite, pour l'exposé du cas et pour les photos !
L'homeopathie avec les plantes c'est spectaculaire !
De mon côté j'ai presque réussi à éradiquer les pucerons de mes rosiers avec Staphysagria....
Les rosiers étaient infestés ! mais il en reste sur quelques boutons encore, donc pas 100%.
Mais je ne suis pas mécontente :-)
Je les avais taillés...peut être pas de manière professionnelle...ou bien j'ai oublié de leur réciter une poesie :D
par vbouan
#30045
Oui Tyrosine
pour les plantes et jardins comme indiqué par Florence il y a Christiane Maute
mais pour l'agro homeopathie, je veux dire pour les fermes etc...il faut chercher V. Das Kaviraj
Je crois que son livre "hoeopathy for Farm and Garden"" doit etre traduit maintenant.
On trouve ces deux auteurs chez Naranaya Publishers :
http://www.narayana-verlag.com/
par Florence
-
#30056
La traduction française du livre de Kaviraj est en effet sortie.Très bonne nouvelle !
Car :
"Qui connaît les limites de l‘homéopathie ?"
C'est la question qui conclut la présentation du livre par la maison d'édition.

Merci pour vos retours! Quand bien même il […]

Mammite traînante

non ,il faut attendre il y a juste risque quelle f[…]

enfant 15 ans choree

Merci Terrassienne

Hôpitaux indiens accueillant les étudiants

Merci Isaure, je pense que c'est une très b[…]