Traitement du monde végétal par l'homéopathie
par loulou62
-
#52347
Bonjour à tous,
J utilise l homeopathie pour soigner ma famille depuis quelques années. J ai mis en route un jardin cette année, pour la 1ère fois. Je suis novice...et envahie par les taupes qui massacrent mon potager. Aprés de nombreux essais non concluants, je découvre ce site. Quelqu un a t il un traitement homeopathique à me conseiller pour chasser les taupes? Et autres rongeurs? Je pense aussi que les mulots ou rats taupiers sont responsables de disparitions soudaines de différents plants...
Merci pour votre aide, mon potager en a grand besoin
Emi
Avatar de l’utilisateur
par fantine
-
#52350
En homeo , je ne vois pas . . mais il y a un truc qui fonctionne bien : mettre des poils de chien à l'entrée des galeries ( on peu en récupérer chez lez toiletteurs . ) -

Sinon , j'ai une amie qui a planté des pieds de ricin ( les taupes en ont horreur ) et depuis elle est tranquille ! ;)
par VeroS
Diplômé PH
#52357
Bonjour,

certains agriculteurs bio plantent aussi ça et là des piquets en fer avec une bouteille en plastique posée dessus. Les vibrations feraient partir les taupes.
Vous nous direz le retour...
par annick
-
#52359
Bonjour,
Je peux faire part de 35 ans de cohabitation avec les taupes, rien à voir avec l’homéopathie.
D’ailleurs je ne vois pas trop comment l’homéopathie pourrait empêcher un animal qui est dans son habitat de creuser…..
C’est signe que ta terre est bonne et riche en vers.

La taupe est un animal intelligent et travailleur qui s’adapte à toutes les barrières que tu mets en place.
Les mulots utilisent les galeries des taupes et mangent toutes les racines : j’ai renoncé depuis longtemps aux carottes, endives….Même les racines des fruitiers peuvent être réduites à un trognon par les mulots.
Mes tomates sont dans des grands pots de fleurs et sont magnifiques. dans le potager elles végètent.

Nous avons tout essayé :
-divers pièges
-construire un mur avec des fondations profondes et du verre pilé dans les fondations
-les asphyxier en branchant un tuyau de mobylette sur leur réseau
-les plantes anti-taupes…..et plein d’autres trucs

En général elles se replient pour un temps dans le champ voisin et dès qu’elles manquent de nourriture, les revoilà. En général c’est en hiver quand il neige que les taupinières réapparaissent.

C’est un animal travailleur, donc tu crois qu’il y a une armée de taupes, mais en général c’est une seule qui fait tous ces dégâts !

La seule chose qui a marché c’est un piège à taupes : Le détaupeur (avec pétards)
Tu trucides la taupe, et tu es tranquille quelque temps, jusqu’à ce qu’une autre reprenne les galeries.
Maintenant si ta religion t’interdit de tuer les animaux, il n’y a aucune solution à mon avis.
Avatar de l’utilisateur
par UTOPIA
-
#52363
Je donnerai bien une solution , mais Edouard m'a interdit de la divulguer , car , c'est taupe-secret ! :lol:
par Emile
-
#52364
UTOPIA a écrit :Je donnerai bien une solution , mais Edouard m'a interdit de la divulguer , car , c'est taupe-secret ! :lol:
Pour ceux qui sont passés par là :), il y a aussi la possibilité de laisser trainer des bouquins de maths aux entrées des terriers pour occuper ces charmants animaux qui en raffolent parait-il, à autre chose que la dégustation des racines de nos précieux légumes. ;)
par Bob1
-
#59857
loulou62 a écrit : 11 juil. 2017, 15:04 Bonjour à tous,
J'utilise l’homéopathie pour soigner ma famille depuis quelques années. J'ai mis en route un jardin cette année, pour la 1ère fois. Je suis novice...et envahie par les taupes qui massacrent mon potager. Après de nombreux essais non concluants, je découvre ce site. Quelqu'un a t il un traitement homéopathique à me conseiller pour chasser les taupes? Et autres rongeurs? Je pense aussi que les mulots ou rats taupiers sont responsables de disparitions soudaines de différents plants...
Merci pour votre aide, mon potager en a grand besoin
Emi
Bonjour à défaut d'avoir testé Allium Sativum pour ça, j'ai testé pour la même question sur un petit bout de prairie dévasté par des taupes et avant mise en culture (légume), le fait de mettre des morceaux de gousses écrasés placés dans les galeries, c'est simple à faire et ça marche d'autant plus que l'odorat de ces animaux est très sensible. L'ail est aussi un très bon bio-stimulant qui agit sur les défenses naturelles des plantes. Bon d'accord... c'est un peu hors sujet en agro-homéo.
par Terrasienna
Staff
#59865
Non, c'est très bien, merci Bob. Il est bon de rappeler que l'homéo est reservée seulement aux cas de maladies et ne remplace pas les mesures de bon sens ou plus simples et accessibles à tous.
par MarcR
Diplômé PH
#59871
Hello.

Franchement ça m'étonnerait qu'un traitement homéopathique réussisse à chasser les taupes.
Et si c'était le cas, il faudrait entamer des recherches pour chasser homéopathiquement les escrocs qui veulent nous empêcher de pratiquer l'homéopathie !

Plus sérieusement, à part les tuer avec des pièges destinés à ça ou éventuellement des plantes type ricin, je ne vois pas trop comment lutter.
Sinon, il y a une autre alternative : ne rien faire, et c'est ce que nous faisons chez nous.
En effet, il faut savoir que dans certains pays (notamment en Allemagne je crois), elles sont protégées car considérées comme des auxiliaires utiles.
Quand une taupe arrive sur un nouveau territoire, elle creuse son réseau de galeries, créant les fameuses "taupinières" et coupant à l'occasion des racines qui sont sur leur passage.
Une fois le réseau creusé, la taupe le parcourt pour y chercher sa nourriture, composée essentiellement de protéines animales : vers de terres, larves (qui elles, bouffent les racines), divers insectes (dont probablement encore quelques bouffeurs de racines).
Par ailleurs, ces galeries permettent d'aérer la terre et d'y faciliter la pénétration de l'eau.

C'est une expérience à tenter. Foutez-leur la paix pendant un an ou deux et vous n'en entendrez plus parler, d'autant qu'elles n'aiment pas les nouveaux venus, donc une fois le territoire attribué, pas de nouveau réseau en vue.

Voilà pour les taupes. Par contre pour les mulots et autres, j'avoue, on piège autant qu'on peut car pour le coup, eux se nourrissent des racines (carottes, artichauts, fraisiers, groseilliers, etc) et des fruits (fraises, petits poids, même les courgettes !).
L'année dernière nous avons ainsi perdu au moins 1/3 de nos pommes de terres et la moitié de nos groseilliers.
Ce n'est pas joyeux de retirer ces petites bêtes mortes des pièges mais au moins une fois balancées dans un buisson elles feront le bonheur d'un renard qui passe par là ou d'une portée d'asticots. C'est de notre point de vue moins criminel que de disséminer du poison qui fera mourir les rongeurs mais aussi leurs éventuels prédateurs.

Vivre à la campagne, c'est vivre avec elle, en essayant de composer au mieux et en n'oubliant jamais qu'on ne force pas impunément les lois de la nature.
L'homéopathie s'inscrit dans cette logique, d'où notre vigilance permanente à propos des suppressions.

Tâchez de faire au mieux. ;)
annick, Charles-Aconit aimais cela
par Bob1
-
#59894
Votre post appelle plusieurs remarques
1 / M'inspirant du mécanisme de transformation chimique du limbe de la cuticule d'une plantes en cas d'attaque d'insecte, j'ai mené différents traitements depuis 15 ans dans lequel une solution homéopathique pouvait servir la fonction de répulsif vis à vis de prédateurs. C'est étonnant, car je pensais au départ que l'odeur avait un rôle déterminant, mais je ne peux que constater ça. A titre d'exemple Camphora utilisé dernièrement avec succès comme répulsif de la bupreste du thuya pour traiter une haie de 400 mètres complètement infestée et qui devait être arrachée. Après 10 mois, cette haie est aujourd'hui complètement restaurée, alors que normalement cet insecte xylophage conduit inéluctablement au dépérissement total de cet arbuste, compte tenu de son mode de destruction du phloème.
2 / L'ail sous la forme plante fraiche ne me semble pas être un poison.
Pourquoi: A l'appui de mon affirmation voici pour votre info sa composition pour une gousse fraiche de 100g en
Nom des constituants, Unité, Teneur moyenne /
Eau, g, 62,2 / Protéines, g, 7,1 / Glucides, g, 14,9 / Sucres, g, 1,28 / Amidon, g, 13,4 / Fibres alimentaires, g, 1,8 / Lipides, g, 0,5 / AG saturés, g, 0,08 / AG mono insaturés, g, 0,01 / AG polyinsaturés, g, 0,24 / Sodium, mg, 13,4 / Magnésium, mg, 20,7 / Phosphore, mg, 153 / Potassium, mg, 446 / Calcium, mg, 98,7 / Manganèse, mg, 1 / Fer total, mg, 1,22 / Cuivre, mg, 0,2 / Zinc, mg, 0,86 / Sélénium, µg, 5,1 / Iode, µg, 2,3 / Rétinol, µg, 0 / Activité vitaminique E (en équivalents alpha-tocophérol), mg, 0,01 / Vitamine C, mg, 19,7
Vitamine B1 ou Thiamine, mg, 0,16 / Vitamine B2 ou Riboflavine, mg, 0,07 / Vitamine B3 ou PP ou Niacine, mg, 0,5 / Vitamine B5 ou Acide pantothénique, mg, 0,59 / Vitamine B6 ou Pyridoxine, mg, 0,8 / Vitamine B9 ou Folates totaux, µg, 4
Aussi pour mieux comprendre votre post : j'ai juste deux questions à vous poser :
- A votre avis quel est le composant pour l'ail qui puisse être toxique pour le sol (utilisé dans ce cas d'ail frais sous une forme non concentrée) ?
- Comment différenciez vous dans un traitement, une solution répulsive qui conserve la fonction du prédateur mais l'éloigne par une modification non définitive des conditions de son environnement et une solution destructive qui le tue ?
Agronomiquement
Terrasienna, Gilles63 aimais cela
Nouvelle !

Bonjour à vous, Merci à tous pour vo[…]

Bonsoir à la communauté ! Je viens […]

La pilule de l'obéissance

Les gamins ont besoin de se défouler. Nous […]

Aide pour suivi de dose...

oui, il y a un truc avec la posologie. Pourquoi ne[…]