Avatar de l’utilisateur
par Athelas
Diplômé PH
#14308
C'est chaud et ça chauffe ! Beaucoup de candidats déjà.

Apis il manque au moins l'amélioration par le froid et ça paraît inhabituel pour un zona.

D'ailleurs c'est étrange Katherine ne mentionne aucune modalité d'amélioration. Tragique.

Lachesis est le premier auquel tout le monde pense mais Katherine a dû l'essayer forcément ??

Ranunculus a l 'aggravation par le froid et l'humidité il me semble.

Dolichos, on a pas de prurit, hormis ça tout colle.

Emile, c'est très bien vu Tarentula mais j'ai un doute pour l'aggravation par la chaleur.

Arnica, il y a effectivement une contradiction, ça serait finaud !
par Francis D
-
#14309
Agitation
Thorax douleur brûlante
Peau, douleur brûlante
Aggravation au toucher
Intolérance aux vêtements serrés
Améliorée en dégrafant ses vêtements
Gaieté avec toutes les douleurs: SPIGELIA, seul dans la rubrique

Spigelia n'est pas dans la rubrique loquacité. Mais l'examen clinique difficile, est-ce parce que Spigelia est très aggravée par le toucher?

Ranunculus bulb. est très proche, mais il n'a pas la gaieté, et il est amélioré par des applications chaudes.
Avatar de l’utilisateur
par Athelas
Diplômé PH
#14310
Hering dit de Spigelia :

SLEEP. [37] [Spig.]
Sleep restless, unrefreshing.
Confused dreams, in which he seemed so busy that he felt weary in morning ; could either indistinctly, or not at all, remember his dream.

bingo ?
par Aminda
-
#14311
Est-ce que la peau est réellement brûlante ou bien est-ce une sensation?
Si c'est la peau qui est brûlante, on a une petite rubrique de 4 remèdes : merc, mez, natr carb, veratr. Avec la loquacité uniquement pour nat carb et veratrum., ces deux remèdes étant agités, aggravés à la chaleur et au toucher, ayant des rêves anxieux.

J'opterai plutôt pour COFFEA cependant, à cause de la gaieté, l'hypersensibilité à la douleur, l'aggravation au toucher et la nuit, la suractivité et la loquacité également et les douleurs brûlantes.

L'homéopathie n'est pas la voie la plus facile, il y a toujours plusieurs remèdes qui pourraient couvrir le cas. Pas facile de toucher juste du premier coup....
Avatar de l’utilisateur
par Athelas
Diplômé PH
#14315
Francis D a écrit :
Gaieté avec toutes les douleurs: SPIGELIA, seul dans la rubrique
la gaieté "tiendrait" depuis 10 ans ??

du coup j'ai regardé à la rubrique gaieté. On a :

PSYCHISME /
JOVIAL, pétulant, tendance à rire (Voir Gaieté, Plaisanter, Vivacité) /
fait semblant d'être très gai quand il est malheureux
apis

je m'entête. Au fait le chef rode dans les parages...
par apus
-
#14317
Bonsoir à tous, je m'appelle Ana et je suis nouvelle sur le forum :P
D'abord merci à tous et à Nico qui m'a pêchée sur internet et invitée à visiter le site nouvelle formule. Très enrichissant et très stimulant!

En ce qui concerne ce cas ce qui m'a frappé immédiatement c'est que cette femme qui a 78 ans et dit souffrir l'enfer depuis 10 ans se présente gaie et enjouée et dans une tenue apparemment fort coquette.
Il faut un sacré tonus tout de même ou alors un égo hors du commun pour garder un tel souci des apparences. Elle entre au cabinet (en scène)et immédiatement le premier rôle est pour elle non? le médecin ne va guère pouvoir en placer une(long monologue, description par le menu et dans le détail de ses souffffrances extraordinaires. Le médecin est son public!
-keynote : pense qu'il est plus grand que ceux qui l'entourent
-Hystérie avec alternance d'états. Dit qu'elle vit l'enfer mais se montre gaie et enjouée.
-"laughs immoderatly but in the wrong place, laughs at serious things " Boenninghausen's characteristics MM" Boger
-Hypersensibilité de tous les sens. Part au quart de tour au moindre attouchement, d'où les difficultés de Katherine pour l'ausculter, d'où la gêne aussi par les vêtements.
-Douleur de brûlure poitrine externe Kent 2°
-Pire la nuit 3° idem
-Rêves angoissants Kent 2°
- Rien trouvé pour loquacité mais un premier rôle ça se joue comment?
A mon avis donc PLATINA
Avatar de l’utilisateur
par Athelas
Diplômé PH
#14320
Bienvenue Apus ! quelle entrée virevoltante ! bonne chasse :P

penses tu qu'elle ait confondu les médecins allopathes avec des démons !? :D
non sérieusement ton analyse est séduisante.
par Gyromède
-
#14326
Edouard Broussalian a écrit :
moh a écrit :
Constant a écrit :On pense alors à ARNICA.
makes sense, mais une Arnica ne se serait pas attardé sur comment sa "vie est un enfer," non?
Bien vu!!!
C'est vrai que ça parait évident, mais surtout après avoir appris du récent et impressionnant cas clinique de SP tombé dans les filets d'Arnica. :) :) :)
par globule
-
#14329
Je commencerais par la rubrique ZONA, douleurs post-zostériennes : mez.88b, ran-b.88b, zinc.3
Et je compare ces 3 remèdes et surtout mez et ran-b

Névralgie et douleur brûlante après un zona: mez

Pour la gaîté c’est spigelia qui l’emporte avec toutes ses douleurs et platin que je n’avais pas soupçonné, qui l’a en alternance avec les souffrances physiques et la douleur.

Quel casse-tête chinois ! ;)

Lach quant à lui a des élancements douloureux après zona

Douleur brulante, agg au toucher mez mais
Ran-b a aussi la douleur brulante, celle du thorax aggravée au toucher et à la pression des vêtements
th douleur toucher agg au
th douleur pression/ agg/ vêtements des

alors je vote ran-b
par Gyromède
-
#14331
Athelas a écrit :C'est chaud et ça chauffe ! Beaucoup de candidats déjà.

Apis il manque au moins l'amélioration par le froid et ça paraît inhabituel pour un zona.

D'ailleurs c'est étrange Katherine ne mentionne aucune modalité d'amélioration. Tragique.

Lachesis est le premier auquel tout le monde pense mais Katherine a dû l'essayer forcément ??

Ranunculus a l 'aggravation par le froid et l'humidité il me semble.

Dolichos, on a pas de prurit, hormis ça tout colle.

Emile, c'est très bien vu Tarentula mais j'ai un doute pour l'aggravation par la chaleur.

Arnica, il y a effectivement une contradiction, ça serait finaud !
Le cas Tarentula du QUIZZ 21 avait pourtant le symptôme : Suffoque dans une pièce chauffée et était habillée de façon élégante et suggestive. Elle ne pouvait pas supporter les habits serrés qui lui donnaient aussitôt l'impression d'étouffer.

Sinon, la loquacité, la gaieté, l'aggravation par le toucher (y compris des parties affectées), le non souvenir des rêves, les nuits sans sommeil ou difficiles, l'agitation physique constante, le fait de ne pas tenir en place; son long monologue que l'on peut voir comme équivalent à "Mind, spoken to, averse to being (p. 82)" sont bien des signes de Tarentula Hispanica.
par Gyromède
-
#14341
katherine09 a écrit :Bravo a Apus ,
J'ai très vite ressenti qu'elle était en représentation , et que le spectateur , c'était moi

Vous brûlez'.....
Ah mais Tarentula est un peu comme ça dans le Phatak où il est écrit : " Malingering; when there are no observers, there is no hysteria; when attention is directed to her, she begins to twitch, feigns fainting, insensibility, but looks sideways to observe the effect on those around her"
Rétinite pigmentaire

Bonsoir Zineb, Si tu fais une recherche sur ce for[…]

Toute réflexion faite, je me demande mainte[…]

Est ce que c'est ça la fameuse langue en ca[…]

Bonjour, Je suis à la recherche d'un m&eacu[…]