par katherine09
-
#3953
femme de 54 ANS
Directrice d'ecole , elle apparait comme "une forte femme ", un peu rigide, une certaine lourdeur et LENTEUR emanent d'elle
elle porte des lunettes, la lumiere l'agresse, elle a les yeux qui pleurent,
sa poignee de main est froide , habillee tristounette , elle est enrouee, (j'avais deja remarque la derniere fois)
elle est surexcitee ..... elle m'embrasse .... elle pleurerait presque ( curieux chez cette femme qui semble avoir un bon self-control )
je rappelle que entre aujourd'hui et la derniere fois qui remonte à un mois , je lui ai prescris XXX , edouard va me massacrer ....POUR parachever l'action de IRIS

ce jour , son rhumatisme pso est reapparu avec douleurs et raideurs, pis la nuit , surtout le matin au reveil , avec une raideur matinale de deux heures environ , il touche les articulations peripheriques et le cou , le mouvement l'amel

elle ne tient pas en place, une vraie puce, elle est enervee , les embouteillages ????
elle a besoin de bouger , elle aime bouger , faire des choses , s'activer, elle a "repris le collier " elle se dit manuelle
en ce moment elle travaille beaucoup, mais elle adore , elle s'investit , elle aime organiser , etre utile
paradoxalement , elle est s'avoue LENTE , mais elle s'accroche, LENTEMENT MAIS SUREMENT serait sa devise
la musique de schumann l' emeut , elle en ecoute tous les soirs.....en pleurant
elle est pleine d'apprehensions , a du mal à s'adapter a ce qui est nouveau , deteste le changement, l'inconnue
pas specialement soif , desir de sucre , deteste l'alimentation exotique ou speciale, aime bien manger français
desir d'air frais , ouvre toutes les fenetres , et pourtant elle est frileuse
elle dort pas trop bien!! se fait des films en boucle , et le matin quand il faut se lever, elle dort profondement
transpire la nuit

a l'examen: elle est en surpoids
les ongles sont epais et jaunes , difficile à couper
sa peau est reche
transpiration nauseabonde
pas de trace d'eruption
je note qu'elle entend mal, elle n'a que 54 ans !
ex rhumato sans interet pour le remede
RAS par ailleurs
par didier
-
#3967
Cela m'evoque graphites au feeling sans recherche particuliere sans filet. On dirait son portrait robot.
par Gyromède
-
#3969
Oui c'est bien un type Graphite que décrit là katherine09. Graphite qui peut pleurer sur de la musique comme notre patiente, mais aussi s'énerver, s'impatienter et s'irriter pour pas grand chose.
Graphite peut présenter une sclérose du tympan ou de l'oreille moyenne avec diminution de l'audition.
Petite anomalie: Graphite habituellement présente une aversion pour les sucreries contrairement à cette patiente.
Avatar de l’utilisateur
par Dynamis
-
#3971
Yep! me too

Au début on peut envisager CALC avec cette lenteur mais démenti ensuite par le fait qu'elle ne tienne pas en place (ce qui colle bien avec GRAPH: Key-note H.C ALLEN "Remue continuellement en travaillant assis")
Avec l'histoire de la sensibilité au piano j'ai envisagé NAT-C et le fait aussi qu'elle se montre apparemment gaie au premier abord (c'est souvent le cas des NAT-C: il font les aimables même s'ils sont dépressif une fois seuls) mas là aussi si on fait moins son restrictif et qu'on considère seulement la sensibilité à la musique en général, GRAPH devient un sérieux concurrent
Les ongles épaissi est un symptôme fort de GRAPH (avec THUJ)
Le désir de plein air qui néanmoins lui occasionne des désagrément colle bien aussi à GRAPH (courant d'air)
Quand il est question de rhumatismes GRAPH est un des leader avec CAUST et COLCH
Et puis quand on envisage une histoire d'éruption il est rare qu'on ne pense pas à GRAPH parmi SULPH et autre PSOR
DE plus l'histoire de l'audition diminué est aussi un très fort symptôme de GRAPH

Avec le boericke et les key-note d'ALLEN je pense aussi que ce soit GRAPHITES
par rpierre
-
#3975
Graphites sur la valorisation suivante :

- pleure en écoutant de la musique
- excitée, ne tient pas en place ++
- Frileuse qui a besoin d'air frais
- photophobie à la lumière du jour avec larmoiement
- ouïe affaiblie
- transpiration la nuit, nauséabonde
- Ongles épais

Les symptômes concernant les douleurs rhumatismales sont assez quelconques, mais le tableau général qu'offre cette patiente suffit à repérer et choisir Graphites.
par katherine09
-
#4064
Bien , tout le monde à trouver
quelques réflexions
Ce qui frappe : la lenteur et la lourdeur
Horreur du changement , à tous les niveaux , même la nourriture , donc un certain immobilisme
On pouvait penser BRYONIA , mais il est élimine des le départ par son agitation, son activisme ,
Elle est tj en mouvement , mental, et physique
Même la nuit , elle se fait des films,
Et elle n'avait pas la peur de manquer , ni peur de la pauvreté
Le reste confirmait GRAPHITÉS
( Nb graphités à un désir de sucre )

Le remède intermédiaire que j'ai donné entre IRIS ET GRAPHITES
est THUYA Intoxication médoc
Transpiration grasse
Besoin de mouvement qui l'améliore
Avatar de l’utilisateur
par Dynamis
-
#4078
graphités à un désir de sucre
Ah bon ?

Pourtant le répertoire n'en fait pas mention mais mentionne trés fortement son aversion et aggravation pour tout ce qui est "sucré" ou "sucre"

Le ALLEN et le HERING spécifient bien "Aversion nauséeuse des sucreries" et n'abordent pas la question du sucre pur mais bon ça doit être kif-kif, non....?
par katherine09
-
#4083
c'est vrai , mais le contraire se voit aussi , par contre ds tous les cas le sucre agg
le sucree lui provoquait des douleurs de l'estomac , je ne l'ai pas mentionne ds l'observation, car j'ai voulu faire "simple " et n'ai mentionne que ce qui etait important ( j'ai pense aux debutants )
#4094
katherine09 a écrit :c'est vrai , mais le contraire se voit aussi , par contre ds tous les cas le sucre agg
le sucree lui provoquait des douleurs de l'estomac , je ne l'ai pas mentionne ds l'observation, car j'ai voulu faire "simple " et n'ai mentionne que ce qui etait important ( j'ai pense aux debutants )
C'est une vérité. En fait un médicament peut présenter ce qu'on peut appeler une affinité ou une sensibilité en relation avec tel aliment. Ce qui peut s'exprimer par un désir chez certains expérimentateurs peut être une aversion chez d'autres. La plupart du temps un fort désir pour une chose laisse la place pour l'aversion de la même chose. Natrum muriaticum en est l'un des meilleurs exemples.
Rétinite pigmentaire

Bonsoir Zineb, Si tu fais une recherche sur ce for[…]

Toute réflexion faite, je me demande mainte[…]

Est ce que c'est ça la fameuse langue en ca[…]

Bonjour, Je suis à la recherche d'un m&eacu[…]