par Anne
Diplômé PH
#47715
ce prurit amél par le chaud m'a étonné dans un contexte de fibromyalgie ou de lyme
on a rhus-t, ou rhus-v mais pour ce genre de maladie je chercherai un médoc d'action plus profonde, miasmatique, et rhust n'a pas le désir de gras.

Ce désir de gras - nouveau -n'entre pas non plus dans les symptômes communs habituels de la maladie

ES : DÉSIR / graisses, gras : STM : DESIRES / fat : ars., calc., calc-p., carc., hep., med., mez., nat-c., nat-m., nit-ac., nux-v., phos., rad-br., sanic., sil., sul-ac., sulph., tub.,

sulph est bien tentant aussi, mais un prurit de sulph amél par le chaud, je ne pense pas qu'on en voit tous les jours !!

Tub est donc mon dernier choix dans cette liste :
c'est un homme qui aime se balader en forêt
qui a besoin de bouger
qui mange sans grossir , avec un appétit conservé malgré la maladie
qui a froid, mais a besoin d'air
qui présente des problèmes articulaires
une certaine irritabilité, mélancolie

j'ai regardé la rubrique du prurit amél par les bains chauds, il y est absent mais on le retrouve dans le prurit amél par la chaleur du poele

si j'avais une MM de rhus-v plus complète que celle du boericke, je l'étudierai plus attentivement
par Anne
Diplômé PH
#47718
Pascal06 a écrit :Il a l'air bien ce Rad-br ??
ho que oui il parait bien ce rad-br !! Il était pourtant dans les rubriques que j'avais consultées, et je l'avais déjà prescrit pour des douleurs de dos suite radiothérapie, il ne m'est pas donc pas inconnu !
En tout cas bravo VeroS de l'avoir repéré! En lisant sa MM cela colle bien au cas
Avatar de l’utilisateur
par fantine
-
#47719
Effectivement , Rad br est trés tentant . Ce que je ne comprends pas , c''est que dans le proving de Diffenbach , on trouve : "no appetite - loss of appetite " - et dans le cas proposé , il est précisé que l'appétit est conservé ! ...
par Emile
-
#47720
fantine a écrit :Effectivement , Rad br est trés tentant . Ce que je ne comprends pas , c''est que dans le proving de Diffenbach , on trouve : "no appetite - loss of appetite " - et dans le cas proposé , il est précisé que l'appétit est conservé ! ...
Il se peut qu'un expérimentateur du proving ait vu son appétit diminuer alors qu'un autre l'a conservé.

Si Rad-br marche sur ce cas il faudra l'ajouter en candidat à la liste des anti-syphillitiques car pour l'instant il en est absent. ;)
par cecile
Diplômé PH
#47722
Je ne lis pas les réponses de peur qu'elles influent sur la mienne ;)

J'imagine que Ars a dû faire partie des premiers remèdes donnés (tu dis que tu en as essayé plusieurs) ainsi sans doute que le kali-c !

De mon côté, je cherche plutôt un miasme syph (maladie de Lyme) ainsi que
l'amélioration par l'effort physique
le désespoir de guérison
un côté irritable
et très frileux

Dans ce cadre, un petit nux ne m'aurait pas déplu.... mais pas assez syph....
donc SEPIA de suite avec nux en intercurrent si besoin

Merci Katherine !
par cecile
Diplômé PH
#47723
cecile a écrit :Je ne lis pas les réponses de peur qu'elles influent sur la mienne ;)

J'imagine que Ars a dû faire partie des premiers remèdes donnés (tu dis que tu en as essayé plusieurs) ainsi sans doute que le kali-c !

De mon côté, je cherche plutôt un miasme syph (maladie de Lyme) ainsi que
l'amélioration par l'effort physique
le désespoir de guérison
un côté irritable
et très frileux

Dans ce cadre, un petit nux ne m'aurait pas déplu.... mais pas assez syph....
donc SEPIA de suite avec nux en intercurrent si besoin

Merci Katherine !
sepia est au second degré dans le miasme syph. Bien que principalement anti syc, il aurait une facette syph dont on parle peu.....
par Emile
-
#47724
cecile a écrit :...
Dans ce cadre, un petit nux ne m'aurait pas déplu.... mais pas assez syph....
donc SEPIA de suite avec nux en intercurrent si besoin
...
Pour moi la notion d'intercurrent est plutôt associée à un remède qui a soit une forte composante anti-miasmatique à défaut d'une homéopathicité stricte aux symptômes particuliers du patient, soit la capacité de faire exprimer des symptômes par une force vitale qui semble sans réaction : nosodes (voire iso...).
Donc je ne vois pas une grande place à Nux-v dans ce rôle d'intercurrent. Par contre je le verrai très bien jouant le rôle de remède aigu pouvant intervenir de temps en temps dans le couple qu'il peut former avec le remède plus chronique Sepia.
par VeroniqueB
Etudiant
#47725
Je ne vois ni la sycose, ni la luese dans ce cas.
Il y a une piqûre d'insecte au départ.
Ensuite je vois des symptomes psoriques : la faiblesse, le prurit, le froid amel. par bain chaud, et le coté courbature et douleur dans les articulations (rhumatismales?), la faim sans émaciS
Seul le besoin d'air et de marche me font me poser des questions sur le miasme tub., mais il n'y a pas d'amaigrissement.....
Je verrai ou un remède antipsorique ou un Arnica, etc....
par annick
-
#47726
D'acc avec toi : je ne vois pas trop l'aspect syphilitique qui a été évoqué par d'autres

Sycotique oui : avec ces douleurs articulaires chroniques, son psychisme

On ne peut pas dire qu'il y avait une piqure d'insecte au départ, le patient n'en parle pas et ne fait pas le lien
Ce n'est que l'hypothèse médicale la plus probable pour expliquer sa symptomatologie

VeroniqueB a écrit :Je ne vois ni la sycose, ni la luese dans ce cas.
Il y a une piqûre d'insecte au départ.
Ensuite je vois des symptomes psoriques : la faiblesse, le prurit, le froid amel. par bain chaud, et le coté courbature et douleur dans les articulations (rhumatismales?), la faim sans émaciS
Seul le besoin d'air et de marche me font me poser des questions sur le miasme tub., mais il n'y a pas d'amaigrissement.....
Je verrai ou un remède antipsorique ou un Arnica, etc....
Avatar de l’utilisateur
par fantine
-
#47728
Il s'agit bel et bien d'une borréliose , puisque Katherine précise que le diagnostic a été confirmé ! ! !
Et le Jura est une région particulierement touchée par cette bactérie ...
Sinon , la syphilis et la borréliose ont bcp de points communs dans les pathologies qu'elles engendrent ......... ;)
par annick
-
#47729
Je suis de cette région et ici la plupart des patients ont une sérologie de Lyme positive....
C'est bien tout le problème du diagnostic. Cicatrice immunologique ou maladie évolutive ?

Je fais confiance à Katherine pour que cela soit effectivement le meilleur diagnostic pour ce patient (mais sans certitude)
Mais même si c'est vraiment une maladie de Lyme, la tique n'est pas le seul mode de transmission

Donc on extrapole en répertorisant : piqure d'insecte, parce qu'on nous dit que la maladie de Lyme est habituellement transmise par les tiques
Et de mon point de vue on s'éloigne de la clinique et du patient

fantine a écrit :Il s'agit bel et bien d'une borréliose , puisque Katherine précise que le diagnostic a été confirmé ! ! !
Et le Jura est une région particulierement touchée par cette bactérie ...
Sinon , la syphilis et la borréliose ont bcp de points communs dans les pathologies qu'elles engendrent ......... ;)
Avatar de l’utilisateur
par UTOPIA
-
#47730
Le point commun étant , que les 2 (syphilis et borréliose ), peuvent s'attraper dans un bor.el ! :lol:
par katherine09
-
#47731
BRAVO a vero qui a trouve la premiere ( parmi ceux qui ont repondu sur le forum )
Le dgt de lyme n’etait pas evident , car Aubry ne se souvenait pas d’avoir ete pique , donc la phase primaire de la maladie est passe inaperçue ;
Mais les promenades repetees en milieu infeste ( le jura ) devaient y faire penser
J’ai vu Aubry en phase secondaire
caracterisee par des douleurs diffuses , erratiques , musculaires , articulaires
S’accompagnant de fatigue extreme et de frilosite

la perturbation etait physique , donc PLUTOT DE BON PRONOSTIC
toutefois , en arriere plan, un debut de retentissement mental et emotionnel grevait ce pronostic
je lui ai donne ARS ALB , SEPIA ......
trop simple !!!....... et surtout inefficace

retenons que les SIGNES APPARTENANT AU MALADE+++++
dl erratiques brulantes amel bain ou la douche bouillante +++++
prurit amel applications bouillantes ++++
lourdeur des membres+
sensation d’engourdissement diffuse a tout le corps ++
sensation de courbatures diffuses
agitation sans soulagement vrai
amel au grand air malgre la frilosite

RADIUM BROMATUM ……une petite visite aux MM confirme ce remede

Aubry a recu sur deux ans
RAD BROM 200K , DEUX FOIS
PUIS 1000K deux fois à un an d’intervalle

C’est un remede que je prescris ds les suites de brulures dues aux RAYONS ( tt des cancers)
quand les signes concordent bien sur !
tout cela pour demontrer , une fois de plus que le dgt du remede ne repose pas sur la repertorisation
le kent nous aide surtout a decouvrir un remede auquel nous n'aurions pas pense :roll:

Hello Didier ! Quelle exellente nouvelle ! Je v[…]

Quelques nouvelles de Miko .. La biopsie pra[…]

Dr Georges Broussalian

Coucou à tous Un immense merci de tout votr[…]

c'est vraiment super et très encourageant p[…]