par katherine09
-
#51093
Madame Sar... 76 ans consulte pour une asthénie récente accompagnée de douleurs des épaules et du bassin du dos
tout cela sur fond migraineux

C'est une patiente que je connais bien, je la suis depuis plus de dix ans pour une coxarthrose a droite évoluant lentement , bien supportee ;

très fatiguée depuis la fin des vacances d’ete
( Avait ses enfants et petits enfants ….. )
Mal partout épaules, bassin, bas du dos
le pis ,c'est le mal de tête , sur la tempe gauche
Le moindre touche AGG ,
cela vrille
ce mal de tete l’epuise , rien ne calme la douleur
Avec Obscurcissement de la vue par moment ( atteinte de l’artere temorale ???)
Ne mange quasiment plus rien , ne dort plus
Pas question d'être hospitaliser ........
Pleure en me racontant tout cela ,
S’inquiete de son amaigrissement rapide et important
« regardez ce que je deviens !!! l’ombre de moi meme ! «

A l'examen
Très pâle et amaigrie, peau sèche prenant le pli(déshydratation)
Intouchable : Exacerbation du fond douloureux
Un peu essoufflée
Examen cardio pulmonaire nml
Tous les pouls sont perçus
meme le pouls sur l’artere temporale ( rassurant )
TA 15/ 6,5
la douleur des epaules des hanches des genoux est exacerbee a la moindre tentative de mobilisation
le bas du dos est douloureux
a plutot chaud
pas de vertiges

n'a envie de rien ,
ou plutôt ne sait pas ce qu'elle veut
Elle est irritable , n'est pas à toucher avec des pincettes
( au propre comme au figuré )
ne bouge pas de son lit , mais guere mieux au lit
guere mieux , en fait , nulle part
Elle a soif , envie de soupe chaude
Elle n'est pas specialement agitée
Pleure , désespère de se voir " comme cela

PPR , MALADIE DE HORTON ????
Confirme: CRP 100
Petite anemie inflammatoire et leucopenie
Le reste des ex biologiques sont nmx
Biopsie de l'artère temporale est limite ,
(le refaire pour confirmer sa normalite)

Traitement

1 réhydrater
Sérum de quinton 3 ampoules par jour
Soupe aux légumes salée , compote peu sucrée
2. Protéines liquide 3 canettes par jour
3 Soins infirmiers à domicile

4 XX 200 K Deux secousses Une cac matin et soir
à suivre selon la reponse


Nettement mieux le troisième jour
État général fatigue
Céphalées
Moins triste
Reprendre XX 3 secousses une CAC
Et voir selon la reponse
Avatar de l’utilisateur
par Jean Umber
Diplômé PH
#51095
Le remède qui me saute aux yeux correspond au désir de soupe chaude :
Calcarea arsenicosa.
La tristesse est au 3ème degré pour ce remède.
Avec l'absence d'appétit, l'amaigrissement signe de Ars.
L'aggravation au toucher se retrouve chez Ars et Calc.
La peur devant la maladie colle bien avec Calc-ar, avec une valorisation relative nette.

NB : Je trouve que l'idée de modérer les cas flash de Katherine est très bonne. C'est un gros travail, que les modérateurs en soient remerciés. Cela pourrait peut-être s'étendre à d'autres cas cliniques. :)
par 20.100pic
Etudiant
#51097
bonjour à tous
personne agée + amaigrissement+ déshydratation + céphalée+ côté dépressif = NAT MUR
confirmé par l'obscurcissement de la vision pdt les maux de tête
l'aggravation générale au toucher
le désir de soupe chaude
par Anne
Diplômé PH
#51098
Je trouve ce quizz particulièrement difficile...
Avec cette hypersensibilité au toucher, l'irritabilité, et ce désespoir j'étais partie sur Hep, mais Hep est vraiment frileux, ici la personne a plutôt chaud :?

Alors ce que je retiens
-l'irritabilité ++ et l'humeur larmoyante en étant malade
-le désespoir de guérir
-l'agg au toucher, l'agg par le mouvement des articulations
-la sécheresse, déshydratation, et le fait que cette personne âgée ait soif
-capricieux ( n'a envie de rien, ne sait pas ce qu'elle veut)
tout ceci m'orienterai vers Bry

Bry serait confirmé par :
- son tropisme : articulaire, de coxarthrose, et de céphalée
- il est plutôt réchauffé
- préfère la position allongé, immobile, mais ne s'en trouve pas forcément amél
- aime les boissons, soupes chaudes
- présente des douleurs de têtes forantes
par Anne
Diplômé PH
#51114
2nde tentative ! :?

si je résume :
Patiente désespérée ( regardez ce que je deviens !)
qui pleure en racontant ses souffrances
hypersensible à la douleur et irritable

il nous faut donc un médoc :
touchant l'appareil locomoteur : coxalgie, douleur bas du dos, articulation
présentant une grande faiblesse, déshydraté, et amaigri

je proposerai donc Kali-c
que l'on retrouve au 1° dans les douleurs vrillantes de la tête
et au 2° dans la soif ( habituellement les personnes âgées ont peu soif )

On peut lire dans le Boericke : "Sensation d'être à bout" qui reflète assez bien ce qui est décrit
#51145
À force de me tromper je finirai bien par apprendre...
On trouve dans le Hering que Melilotus a une douleur aux tempes très violente (severe, excessive) avec perte de vue, agravée par le mouvement et au toucher; et on y trouve aussi l´irritabilité et quelque douleur lombaire.
Vue la souffrance de cette dame, on pourrait commencer par lui.
Avatar de l’utilisateur
par Athelas
Diplômé PH
#51160
Coucou les amis,
Cela fait des années que Katherine se décarcasse pour nous transcrire des cas cliniques tirés de sa pratique, avec très souvent une maladie clairement identifiée qui justifierait en cas d'échec du traitement homéopathique une prise en charge allopathique urgente et importante, et certains n'attendraient pas pour instaurer cette dernière évidemment. Car que demande t'on à l'homéopathie ? Guérir les malades qui sont curables, rapidement, doucement et sûrement. L'homéopathie fait mieux que les corticoïdes ! Je vais encore râler mais 5 participants c'est bien trop peu, et de tels résultats devraient au contraire nous motiver tous pour travailler davantage et nous stimuler pour trouver le bon médicament. Personnellement quand je ne trouve pas ça me met presque en rogne.
Ce cas est splendide, il s'agit de l'un des plus beaux que j'ai lus. Admirez la simplicité de l'énoncé : aucune élucubration, juste l'essentiel et finalement la solution est toute simple elle-aussi. Je me suis planté trois fois je l'avoue. Allez, disons deux fois car j'ai proposé un médicament en deuxième flèche au cas où ce ne serait pas le premier, sans "me poser" sur le cas. Pourquoi, parce que j'ai pris ce qui m'intéressait, un symptôme, des modalités qui m'ont rapidement fait envisager un premier médicament, éventuellement un deuxième, pour ensuite voire si le reste pouvait cadrer avec le médicament qui me semble couvrir la totalité du cas et auquel je m'accroche inconsciemment (biais de confirmation). Quitte à forcer un peu les pièces du puzzle : s'emboîtent-elles harmonieusement les unes avec les autres ? ou ne manque t-il pas un petit raccord indispensable pour la cohésion du cas ? Et comme souvent je ne me suis pas demandé s'il y avait mieux, je juge par défaut. Pour ma troisième flèche elle était trop alambiquée, à l'opposé de la simplicité homéopathique.
Ici comme bien souvent avec Katherine, pas besoin de répertorisation. Posez-vous dans un fauteuil confortable au milieu du cabinet de consultation, et ne soyez pas pressé. Laissez-vous imprégner successivement des petites touches que la narration du cas distille. Ne vous focalisez pas. Lisez, relisez, lisez encore, vous aurez d'un coup la surprise de reconnaître au travers de quelques éléments disséminés (attitudes, propos, modalité) une espèce de gestalt, qui préside à l'ambiance caractéristique du tableau mental du médicament.
Avatar de l’utilisateur
par jodamour
Etudiant
#51161
Je m'essaie, c'est en forgeant qu'on devient forgeron .... :lol:
j'ai pensé à Pulsatilla avec son humeur larmoyante
qui couvre bien la douleur à la hanche
tendance à avoir un surpoids donc inquiétant quand on maigrit
TE : DOULEUR, céphalée en général / Tempes
GE : TOUCHER / agg au
P : SÈCHE
Elle est irritable
Elle a une hypersensibilité physique et à la douleur
Anémie et tristesse.
J'ai aussi pensé à Ferrum qui est proche de Puls.
Josée
par belette99
Etudiant
#51162
Coucou, pour abonder dans le sens d'Athelas et de manière plus prosaïque … Ce cas c'est comme une chasse aux oeufs de Pâques, ce qui est le plus évident et le plus simple ne nous saute pas toujours aux yeux . Il faut se poser, admirer le paysage, s'en imprégner et voir ce qui nous attire, nous titille et essayer de comprendre pourquoi sans foncer bille en tête vers les possibilités les plus compliquées. J'avoue avoir trouver la réponse à la 3ème tentative (4ème si je met "l'outsider") et j'étais sacrément énervée … mais au bout du compte c'est aussi délectable que du chocolat noir avec un maury vieux millésime, ça se savoure :P . Allez y, laissez vous tenter!!
#51164
Coucou à tous
J’adore vos échanges. Pour ma part Kat m'a testée un matin par Skype, je crois que je suis reçu à l'examen mais il faut un tout petit peu insister sur le fait que la personne a trop chaud :)
Ceci dit Athelas a raison, et je soutiens chacun de ses mots!
#51166
Bonjour a tous ..allez je me lance ..en lisant et relisant le cas tranquillement comme conseille...ce qui me touche c'est effectivement cette notion de chaleur chez cette patiente...chaleur ressentie, également début des pathologies a sortie de l été , début des pathologies quand elle quitte ses petits enfants..bref cette notion de chaleur dans beaucoup de domaine ( très famille ? je ne serai dailleurs pas surpris que cette personne soit seule dans vie)..et curieusement cette personne a le désir de soupe chaude...cest ce que je retiens dans ma repertorisation (PC Kent)...je tombe donc sur 5 remèdes dont bryonia et phellandrium que je retiens ...phellandrium me plait particulièrement par rapport a ce cote chaleur et famille...et les douleurs confuses aggravées par appuis..probleme vision ..dyspnee...sans suis la majorités des caractéristiques de la pathologies de madame S....
C est mon choix
amicalement
Avatar de l’utilisateur
par fantine
-
#51167
Hum , avec ce cas , la migraine deviendrait presque contagieuse . . .
Ce qui frappe c'est cette déshydratation , qui évoque forcément Natrum .m ( sauf que Katherine donne du plasma de Quinton , ce qui alors risquerait d'antidoter (? ) - ) ..

Ensuite , Bryonia serait bien tentant parce qu'on y retrouve bcp de symptômes trés valorisés :
- anxiété à propos de l'avenir ( " regardez ce que je deviens " ..)
-Peau sèche
-désir de boissons chaudes
- douleurs dorsales
-maux de tête -
- l'aspect un peu irascible ( " pas à prendre avec des pincettes " )
- et par dessus tout : l'aggravation dés qu'on le touche , et par le mouvement !

Mais je serais tentée d'aller plutôt du côté d'Arsenicum album -

On y retrouve l'anxiété mais avec une tonalité plus dépressive ( "je ne suis plus que l'ombre de moi même ... " - peur de la mort ? .. )
La solitude qui aggrave ( ses douleurs surviennent comme par hasard lorsque sa famille n'est plus présente )
L'amélioration par la nourriture chaude
L'inclination à RESTER AU LIT !
L'amaigrissement
Toujours ce ressenti de "chaleur "
L'anémie ....
Avatar de l’utilisateur
par jodamour
Etudiant
#51168
J'ai envie d'essayer une autre fois, c'est juste la deuxième ;)
Mon choix Arnica remède de veillard
Extrême sensibilité de tout le corps peur d'être touché
douleur musculaire après effort physique intense elle a gardé sa famille après tout elle a 76 ans
Déclare qu'il va très bien renvoie le médecin elle ne veut pas aller à l’hôpital
GE : MOUVEMENT / agg
TE : DOULEUR, céphalée en général / Tempes / gauche
ES : APPÉTIT / ABSENT
GE : AMAIGRISSEMENT
PSY : IRRITABILITÉ
PSY : ANXIÉTÉ / santé, au sujet de sa
Josée
par katherine09
-
#51175
__________________________________________________
un petit rappel : on ne choisit pas le remede en fonction de la maladie, mais en fonction DU MALADE

- premier point :
il n’y a pas d’atteinte rhumatologique dans la maladie de HORTON les douleurs sont dues a une vascularite inflammatoire.
Exit la polarite rhumatologique du remede
- deuxieme point :
les symptomes du HORTON sont des douleurs des ceintures , di dos , douleur temporale ( arterite des arteres temporales) avec une hyperesthesie cutanee,
accompagnes d'asthenie, anorexie, amaigrissement qui peuvent etre tres importants, et a terme mener a une deshydratation grave
- troisieme point : seuls vont nous interesser pour le choix du remede, les modalites, les concomitants, les signes appartenant au patient ET NON A SA MALADIE
- quatrieme point : gardez vous d’interpreter les symptomes mentaux, ++++++
d’en inventer( !!!) +++++
voire faire des suppositions sur le ou les ressentis du patient +++++
en cas de doute faire preciser :

1 ex ) « il n’est pas question d’etre hospitalisee »
« qui vous parle d’hopital ? «
« mon mari ! il a peur , cela le tranquilliserait «
« et vous ?? »
« etre mal pour etre mal , autant etre chez soi « me dit elle , l'oeil noir !
cette reponse n’a rien a voir avec le desir de rentrer chez soi de BRYONIA

2 ex ) la patiente n’a jamais dit qu’elle allait bien !!!!
c’est plutot : « regardez ce que je deviens……. » Qu’est ce qui m’arrive ???? vais je m’en sortir ? , AU SECOURS

Procedons par touches :
Ce qui frappe : HYPERSENSIBILITE , IRRITABILITE HYPERESTHESIE
Evoquant BRYONIA, NUX, CHAMOMILLA, HEPAR, LACHESIS, MERC, ARN ars, aconit, coffea,
eliminons les remedes frileux / NUX , HEPAR, ARS,
et meme MERC ( cité pour la forme )

BRYONIA me semblait evident
MAIS l’absence d’ amel par l’immobilite me genait un peu ;
la patiente n’est bien nulle part +++ ni dans son lit , ni ailleurs , ni au frais , ni au chaud,
en fait rien ne va +++++
rien n’ira jamais plus ….elle desespere !++++++
plutot envie de boissons chaudes ( soupes)
elle ne transpire pas,
son mal de tete n’est pas amel par le frais
si elle exprime le desir de rester chez elle …. « je ne veux PAS etre hospitalisee….. » c’est juste qu’elle pense que ce ne sera pas mieux à l’hopital ….
Elle se desole de ce que la maladie a fait d’elle…..
Elle est irritable mais ne me chasse pas ,

DD LACHESIS ???
pas de notion de mefiance , ni de propos sous entendus
elle dit ce qu’elle pense , sans arriere pensee

relisant pour la nieme fois mes notes et faisant appel à mon ressentit :
un seul mot me vient à l’esprit INTOLERANCE
en veut meme à sa maladie, ELLE EST EN COLERE, SE SENT MENACEE
« regardez ce que je deviens …… l’ombre de moi-meme «

hyperesthesie a la douleur, au toucher, aux choses, aux gens
ne sait plus bien ou elle en est tellement elle souffre !
se lamente, grogne, geint, pleure : RIEN NE VA
ne sait pas ce qu’elle veut, OH SI , elle voudrait pouvoir dormir !
( elle ne le peut pas a cause des douleurs )
quant a etre hospitalisée :
« etre mal pour etre mal, autant etre chez soi « me dit–elle l’œil noir !
………NA !!!( reflexion perso)….

mais oui , mais c’est bien sur CHAMOMILLA
tout colle
hypersensibilite , cote capricieux, jamais content, desespere ,
grincheux , en colere contre tout et tous
a trop chaud : je lui ai demande si elle sortait les pieds du lit ++++ oui !
dl pressive , forante , de la tempe gauche que rien n’amel
les douleurs partout, sans repos possible
manquait le desir de soupe chaude , mais desir de boissons chaudes

DU VECU
telle que je vous l’ai presente, la reponse semble evidente et pourtant j’ai ramé …..
ces cas difficiles, nous remettent en question,
on touche du doigt la relation vraiment intimiste qu’un homeopathe peut avoir avec son patient :
en trouvant SON remede ( CE medicament qui va le guerir), celui ci se sent compris AU DELA DES MOTS ;

CHAMOMILLA 200K deux secousses une cac deux fois par jour , a suivre ,
mieux le lendemain ,
tres nettement mieux trois jours apres
etat general , appetit , sommeil et douleur
CRP VERIFIE = 20

Huit jours apres petite douleur qui reapparait a la tempe gauche agg en y pensant ( CHAM seul valorisation relative )
Chamomilla 200 K : trois secousses , une cac
il faudra repeter tous les trois jours en alternant cac et friction, pd une semaine
quinze jours apres toujours qq vagues douleurs tout a fait supportables
qui vont et viennent
CHAMOMILLA 1000K , une secousse , une goutte du troisieme verre
Tout va bien
CRP 2
BIOPSIE verifiee un mois apres : nml sans equivoque
----------------------------------------------------------------------------------

madame SAR … est une fervente adepte de l’ homeopathie
elle a lu l’organon ....
dans sa vie active , elle etait ingenieur EDF ( ecole centrale)
elle est mariee , elle a eu six enfants , treize petits enfants , une arriere petite fille
tout cela pour vous dire qu’elle ne vit pas seule ….. elle est au contraire tres entouree , et tres stressee aussi quand ils sont tous là , a l'ecouter elle ne fait pas face et se sent debordee , alors que .....
elle est tres presente et active , responsable
mais ne se fait pas confiance, se devalorise , rumine
aime bien marcher ce qui l’ameliore

il s’agissait d’une franche exacerbation du fond chronique
la violence des manifestations evoquait bien son terrain luetique

je lui ai prescrit AURUM 1000K , trois secousses , une cac du troisieme verre
je lui avais deja prescrit AURUM 200K , un an avant pour des palpitations avec un excellent resultat

joyeuses paques a tous , et pardon de vous avoir un peu GRONDER
:D KATHERINE

Bonjour a tous! Restez optimiste et forts interieu[…]

Covid-19 anosmie - agueusie

Bien sûr l'anosmie brutale qui est le prem[…]

La Chimie Organique pour les Nuls en deux volume[…]

Procédés de dilution

En fait je découvre que la méthode[…]